.
 ©Copyright -  Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur. 
 Site   http://filterman.funpic.org/ MIROIR
 Site   http://filterman.comlu.com/  
 Email   marcfilterman@hotmail.com

 
AVERTISSEMENT

Les sites de marc Filterman sur Multimania/Lycos faisant l'objet de sabotage par des officines, plusieurs autres sites ont été rouverts chez plusieurs hébergeurs différents. Les moteurs de recherche Bing.com, Yahoo.fr, Altavista, signalent que les sites hébergés sur Lycos et multimania sont dangereux car ils ont des virus, ils sont surtout dangereux pour les opérateurs, d'où ces sabotage à répétition.
 

L'auteur de ce site, Marc Filterman, ne cautionne aucune des sociétés dont la publicité apparaît quand son site est sélectionné via un moteur de recherche, et qui vendent des produits qu'ils prétendent efficaces contre la nocivité des champs électromagnétiques.
De même que je ne cautionne pas les sites commerciaux qui ont utilisez mes écrits, mes dessins, ou photos sans mon autorisation, et mis des liens vers mon site pour vendre leurs produits anti-ondes que je ne connais pas, et qui n'ont en plus jamais fait l'objet d'un contrôle pour vérifier leur efficacité contre la nocivité de ces ondes, comme je l'ai spécifié lors de certaines de mes conférences.
Sur certains de mes sites, en haut à gauche on voit parfois un bandeau publicitaire avec un lien vers le sitehttp://www.mobile-et-sante.fr/qui n'a rien à voir avec le ministère de la santé, mais qui est en réalité un site de l'AFOM / FFT (Fédération Française des Télécoms) et donc des opérateurs, qui prétendent que les champs électromagnétiques sont inoffensifs, alors que des consignes de sécurité existent depuis les années 60 dans des manuels techniques constructeurs.
Vous avez ici la preuve de l'innocuité des hyperfréquences sur ce magnifique cocotier qui en a perdu la tête depuis,après avoir été irradié en permanence par les bonnes ondes du pylône sur la photo ci-dessous. J'ai aussi d'autres photos d'arbres, mais pas en France, car quand ils commencent à roussir, ils sont immédiatement coupés, et nous n'avons pas le temps de les photographier.
Les cobayes de Dirk Adang de l'université de Louvain, n'ont pas eux non plus apprécié d'être exposés aux bonnes ondes inoffensives de la téléphonie mobile, en voilà la preuve.

 
Sur le site de Marc Filterman,
une solution radicale
contre vos migraines !!

un ex-salarié de Telstra
vole un TANK pour aplatir
les antennes relais GSM qu'il accuse de provoquer ses migraines.

TANK
TELSTRA
7
0
pollution électromagnétique antenne relais de téléphonie mobile
char tank destruction sabotage antenne relais téléphonie mobile char tank destruction sabotage antenne relais téléphonie mobile
arme micro-onde impulsion interférence électromagnétique destruction calculateur Carbonisation de circuits électroniques par un faisceau  micro-ondes. 

Les mêmes  effets peuvent être obtenus avec  de   nouvelles  armes  électromagnétiques sur du matériel biologique, ce que veulent ignorer certains consultants escrocs qui traitent les autres d'escrocs.


 
cancer leucémie tumeur du cerveau risque sanitaire santé antenne relais téléphonie mobile
01°) Téléphonie Mobile DCS, GSM, UMTS, 3G, Tetra, santé, sécurité sanitaire, téléphone portable GSM, cancer du cerveau, tumeur du cerveau, gliome, méningiome, les antennes relais GSM et la pollution électromagnétique.
Comment prouver la nocivité d'une antenne relais GSM de téléphonie mobile au-dessus de sa tête, voir le sujet N°87et le N° 86...
site radar tridimensionnel 3D bistatique passif aéronautique aviation avion détection aérienne ATC météore 02°) Les anciennes installations radio et radar 
de l'auteur du site et du livre...
cité de la voile Tabarly, base sous-marine de Lorient, Larmor-Plage, marine marchande navigation de plaisance yachts de luxe, voiliers, monocoques, multicoques, trimarans, quatamarans 03°) Navires, Marine Marchande, Nautisme, Salon Nautique, Marine de Plaisance à la cité de la voile Tabarly à la base sous-marine de Lorient, Larmor-Plage, Kernevel, navires militaires et civils, yachts de luxe.
crash accident d'avion, interférence électromagnétique, plantage calculateur avionique aéronautique computer ordinateur systèmes de radionavigation 04°) AVIATION.
Crash de l'Airbus A-330-200 d'Air France, Vol AF-447 du 01/06/2009 (cliquez ici).
Salon Aéronautique du Bourget.
guerre climatique, sismique, tremblement de terre, manipulation du climat, système harrp, inondatioon cyclone 05°) Catastrophes Naturelles, 
Guerre Climatique, 
Manipulation du Climat...
accident centrale nucléaire Fukushima Japon, catastrophe naturelle, pluie contaminée radioactivité, compteur geiger, radiamètre contamination radioactive Fukuhima Tokyo Japon compteur geiger radiamètre dosimètreexplosion réacteur nucléaire centrale fukushima Japon tsunami séisme tsunami tremblement de terrecontamination eau de mer plutonium uranium thorium césium, décontamination eau circuit de refroidissment Japon nucléairerisque nucléaire contamination radioactive eau de mer césium uranium plutonium micro milli sievert dosimètre
06°) Séisme, tremblement de terre au Japon du 11/032011...
Accident réacteur nucléaire de la centrale nucléaire de Fukushima.
Simulation du_panache radioactif suite à la crise nucléaire japonaise.
contamination radioactive Fukuhima Tokyo Japon compteur geiger radiamètre dosimètreexplosion réacteur nucléaire centrale fukushima Japon tsunami séisme tsunami tremblement de terrecontamination eau de mer plutonium uranium thorium césium, décontamination eau circuit de refroidissment Japon nucléairerisque nucléaire contamination radioactive eau de mer césium uranium plutonium micro milli sievert dosimètre
espionnage intelligence économique interception écoute téléphonie sauvage NSA réseau echelon 7°) Intelligence Economique (expionnage) Les moyens de protection à mettre en oeuvre.
espionnage intelligence économique interception écoute téléphonie sauvage NSA réseau echelon 08°) L'intelligence économique, l'espionnage, le réseau Echelon P-415, écoutes téléphoniques et interceptions électroniques de la NSA...
ministre de la défense salon euronaval Paris armementministre de la défense salon euronaval Paris armement 09°) Salons Milipol, Eurosatory, exposition matériel militaire
Défilé du 14 juillet 2012, matériel militaire,
et matériel de la sécurité civile.
Inauguration du Salon Euronaval  2012.
Inauguration du Salon Euronaval  2010.
Inauguration du Salon Euronaval  2008 par le Ministre de Défense Hervé Morin.
crise iranienne iran Téhéran centre de recherche enrichissement d'uranium attaque bombe missile S-300 nucléaire israêl 10°) CONFLIT - Crise en Syrie Iran,
enrichissement d'uranium,
pour la production d'une arme nucléaire,
bombe nucléaire, bombe atomique...
MAJ 07/09/2013
crise Iran Syrie Liban missile TOR S-300 attaque israël Russie 11°) Crise du Liban sur le site...
guerre bactériologique, radiologique, nucléaire, nbc, nrbc contamination radioactive, épidémie 12°) Attentat, Bioterrorisme, terrorisme, armes non conventionnelles. armes micro-ondes...
dysfonctionnement judiciaire, internement, extorsion détournement héritage escroquerie notariale recel successoral 13°) Les dysfonctionnements de la justice,
le blanchiment d'argent sale, les paradis fiscaux...
interview radio TV télévision conférence, intervention Marc Filterman 14°) Conférences, interventions, radio, TV avec Marc Filterman...
livre arme de l'ombre guerre non conventionnelle arme micro-ondes interférence impulsion électromagnétique anti-personnelle 15°) Contenu du livre de l'auteur. Le livre est de nouveau disponible (novembre 2006)...
16°) Autres sites à consulter.
Liens des sites appartenant au réseau "Scandales Français" Liens des sites ayant référencé le site Marc Filterman...
Chapitre non ouvert pour l'instant 17°) Dates Conférences  GSM, Assemblée Nationale.

 
Quand un chercheur du CNRS,
conseiller scientifique chez Bouygues télécom,
reconnaissait dès 2000 la nocivité des micro-ondes
des antennes relais GSM de la téléphonie mobile,
lors d'un débat radio avec Marc Filterman.

Marc Filterman:marcfilterman@hotmail.com
Déjà en France il y a un problème d'information, très peu de monde est au courant des risques, pour preuve, j'ai été voir un médecin dernièrement, il ignorait totalement les risques du GSM sur la santé, mais ce qui est plus grave, cela veut dire que le Ministère de la Santé n'a pas demandé aux médecins de mener des investigations ou n'a pas signalé aux médecins qu'il y avait des risques possibles avec une exposition à des micro-ondes GSM ou autres, un téléphone cellulaire, ou même un système radar,les micro-ondes sont utilisées dans plusieurs dispositifs.

Pierre Monaton:
Alors vous avez travaillé je crois une dizaine d'années sur les radars, mais les radars n'ont rien à voir avec le téléphone mobile, qu'est-ce qui vous motive autant pour mener le combat que vous menez aujourd'hui.

Marc Filterman:  marcfilterman@hotmail.com
Alors à l'époque j'ai fait effectivement 10 ans de recherche sur les radars. Les radars, bon il faut savoir aussi que les radars fonctionnent en ondes pulsées comme les GSM. Or dès qu'un système est numérique les chercheurs partent du principe qu'effectivement ils sont plus dangereux que l'analogique. Parce que comme c'est une onde pulsée, c'est à dire des impulsions, c'est comme si on allumait x fois  la lumière pas seconde sauf que là, on le fait avec une énergie haute fréquence, étant donné que là il y a un cycle répétitif, c'est comme si on utilisait un marteau-piqueur par exemple au même endroit dans une cellule,donc ce qui produit sa destruction.Alors moi à l'époque où j'ai travaillé sur les radars, j'avais quand même une dizaine de radars qui allait jusqu'à des puissances de 450 KW et à cette époque là j'ai eu effectivement des problèmes de santé, problème de vue, perte de mémoire également. C'est à dire que si je posais un outil juste au-dessus d'un écran ou n'importe quoi, je ne me rappelais plus que je l'avais mis à cet endroit-là, et c'est assez intéressant parce que l'anglais qui est intervenu lors de l'émission Envoyé Spécial,il signale aussi des troubles de mémoire. Or Collin Blakemore également qui fait parti d'une commission (GOUVERNEMENTALEpour être plus précis) sur les cellulaires aux États-Unis, lui aussi il signale, il signalait qu'il avait arrêté d'utiliser le sien parce qu'il s'était retrouvé avec des troubles de la concentration, enfin quand on dit trouble de la concentration, c'est trouble de la mémoire également.

Bernard Veyret, CNRS, membre du conseil scientifiques de Bouygues télécom.
Alors je peux donner quelques exemples, donc la comparaison avec les fours micro-ondes est bonne en ce sens que les fréquences utilisées sont effectivement très proches, mais les puissances ne sont en rien comparables (1), et puis bien sûr le four est fermé, et on ne met pas sa tête dedans, tandis que le téléphone est collé contre la tête mais en espace ouvert. De même M. Filterman a cité donc des études selon lui positives sur la prolifération des tumeurs dans différents modèles et sur l'œil, moi je connais bien la littérature internationale(2) et je puis vous dire aujourd'hui que,aucun effet biologique délétère n'a été de façon rigoureuse jusqu'à présent (FAUX). Evidemment dans l'avenir, cela pourrait être le cas mais le concensus scientifique actuel qui est donc exprimé au sein de l'OMS par exemple, ou d'autres institutions de ce genre, donc dit bien que jusqu'à présent aucun effet sanitaire nocif n'a été démontré scientifiquement. D'autre part, oui, j'ai bien entendu que M. Filterman avait bien travaillé sur les radars, pas forcément sur les effets biologiques des radars, mais il les avait peut-être constaté.

(1) M. Veyret oublie qu'on ne téléphone pars avec un four à micro-ondes sur la tête, et que même si il fait une puissance de 1 kilowatt, en réalité la norme fixe la limite d'une fuite à 1 milliwatt par cm², ce qu'il oublie de nous préciser. Suite à des expositions chroniques, il y a déjà eu des morts et des blessés par le passé, dès les années 50.

Marc Filterman:  marcfilterman@hotmail.com
Oui je les ai constatés après effectivement oui.

Bernard Veyret:
Et ça, je suis entièrement d'accord avec lui pour dire que les radars puissants, ceux qui sont utilisés dans la marine, dans l'aviation,si on y est exposé à leur faisceau en proximité ils peuvent être effectivement DANGEREUX,par exemple dans une usine où on les construit ou ailleurs. Un radar puissant et un téléphone, ça n'a pas grand chose à voir, ou niveau donc des intensités.

Sur un aéroport on est au moins à 1 km du radar (et on peut déjà en subir les effets), contrairement aux antennes relais GSM qui sont elles directement sur les toits des lieux d'habitation, ce qui fait que la puissance du signal auquel on est exposé est souvent beaucoup plus élevée, que celui d'un radar. On a des radars en 400 MHz, les GSM sont en 900 MHz, les radar en bande L sont entre 1200 et 1400 MHz, et on a aussi des GSM en 1800 MHz, et 2000 MHz pour l'UMTS, et ensuite le four à micro-ondes en 2450 MHz et on a encore des radars entre environ 2900 et 3300 MHz. Il n'y a donc pas de différence de spectre entre les micro-ondes utilisées par les radars et la téléphonie mobile, si ce n'est le type de modulation utilisée, et encore, même celle-ci est impulsionnelle en GSM comme pour les radars. Les effets nocifs sont donc évidents lorsque l'exposition est permante,ce que les opérateurs et leurs complices ne révèleront pas, car plus de 50 % des antennes en France sont hors la loi,même si on applique les règles de base minimum. Je suis bien placé pour en parler, étant en plus un ancien des télécoms.

Pierre Monaton:
Bernard Veyret, soyons clair, peut-on vraiment dire aujourd'hui par rapport aux expériences que vous avez menées que le risque du téléphone mobile pour la santé est nul.

Bernard Veyret, CNRS, membre du conseil scientifiques de Bouygues télécom.
Alors ce que l'on peut dire plutôt c'est que toutes les études qui ont été faites pour évaluer ce risque ont été globalement négatives.Voilà et elles continuent, et elles sont même je dirais fleurissantes en ce moment, dans mon laboratoire comme dans d'autres dans le monde.

Bernard Veyret, CNRS, membre du conseil scientifiques de Bouygues télécom.
Alors, oui ça, ça, il faut, c'est, c'est très complexe au niveau scientifique cette question, on peut parler de deux choses complètement distinctes, une première c'est la modulation qui existe sur les micro-ondes utilisées par les téléphones, c'est à dire les pulses dont parlait M. Filterman tout à l'heure, çà c'est une chose, et aussi les champs magnétiques qui sont produits par le téléphone lui-même, qui rentrent en contact avec la tête. Il s'agit de deux choses indépendantes distinctesdont il faut préciser les effets séparément. Je crois donc que la manipulation des espritsqui est parfois citée dans des documents sur Internet, correspond au premier cas, c'est à dire à la modulation des ondes, il s'agit, et ça bien sûrc'est très difficile à vérifier puisque c'est SECRET**,il s'agirait de modulations particulières qui ont des effets sur le cerveau.Ce qui faut bien voir c'est que le téléphone lui, la modulation du téléphone a été prise pour des raisons purement techniques avec aucune motivation bien sûr d'agir sur le cerveau* , c'est une situation très très différente. On n'est pas dans la recherche militaire là.

**Certains individus à l'époque m'avaient contacté pour même essayer de m'acheter des documents.

Bernard Veyret, CNRS, membre du conseil scientifiques de Bouygues télécom.
Ha oui, en veille, en veille il continue d'émettre comme vous savez, mais avec une puissance extrêmement faible, donc simplement pour signaler sa présence et à ce moment là, donc la puissance moyenne chute, qui est déjà faible, chute encore plus, et d'autre part, on ne l'a pas collé contre la tête.

Premier Auditeur:
Je suis technicien monteur en antenne GSM,pour les téléphones mobiles donc, et donc je m'occupe d'installer ces antennes là sur les toits d'habitations, enfin sur les toits d'immeubles essentiellement, et relais hertziens, les pylônes hertziens sur lesquels il y a des faisceaux hertziens qui tournent. Et donc il nous arrive parfois de faire des interventions sur des antennes, directement sur des antennes GSM, donc j'aurai aimé un petit peu connaître les risques, les risques inhérents à cela. Savoir un petit peu s'il y avait une législation du travail aussi qui, parce qu'on nous parle pas trop de tout ça. Savoir s'il y avait une législation du travail qui préconisait une certaine prudence ou un arrêt réglementaire.

Ici nous avons la preuve flagrante par cette question que les installateurs ne sont absolument pas informés des risques qu'ils courent lors d'une exposition à un relais GSM.

Bernard Veyret, CNRS, membre du conseil scientifiques de Bouygues télécom.
J'y répondrai donc très brièvement. Je comprends très bien que cette personne pose cette question relative à sa santé. Quand il installe des antennes, il va donc s'approcher d'une antenne qui peut être arrêtée ou allumée, et il peut se trouver à faible distance, puisqu'il s'agit de la réparer, de l'entretenir.
Ce cas là, les normes existent pour le public et pour les travailleurs dont il fait partie, et il est informé en principe par son médecin du travail de l'existence de cette norme et de la façon de les respecter.Sachez que quand une antenne standard est installée sur un immeuble, et qu'on se tient à environ 50 cm au delà de l'antenne, et bien sûr dans son axe, et pas derrière elle, on est à la limite des normes d'exposition. Donc si on rentre à l'intérieur de cette enceinte, c'est à dire plus près de l'antenne, donc là, on est au-dessus des normes. Et là il faut soit arrêter l'antenne soit prendre des précautions particulièrespour pouvoir intervenir. Et ça c'est le médecin du travail de la société correspondante d'expliquer, et donc de prévoir cette intervention.

M. Veyret a botté en touche alors qu'il fausait parti de ICNIRP, qui a à l'époque précisément défini les recommandations, puisqu'il n'existe pas de norme, par contre il y a une durée légale à respecter pour une exposition, comme pour les rayons X.

Marc Filterman:  marcfilterman@hotmail.com
.... Oui...  alors Neil cherry est intervenu aussi en Australie et c'est interdit sur le toit des écoles. Dans divers états également américains par exemple la Californie a été un des premiers à interdire aussi les émetteurs sur les toits des écoles.
Je voudrais quand même évoquer un cas à Düsseldorf, où une installation a été redémontée, à la suite de personnes qui habitaient en dessous de cette installation, et les niveaux relevés étaient de 0,1 à 3 µW/cm², Idem pour l'ambassade des USA à Moscou.

©Copyright
Reproduction interdite
sans autorisation de l'auteur.