© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Nautisme, yachts, navigation de plaisance
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur le nautisme


Expédition scientifique TARA, le 10 mai 2013,
dans l'océan Arctique au Pôle Nord
mise à l'eau au port de Keroman à Lorient.

En 2006-2008, le voilier de recherche scientifique Tara s'était laissé emprisonner par la banquise pour étudier la dérive transpolaire sur une période de 500 jours. Il a une coque entièrement en aluminium arrondie et qui est renforcée pour naviguer dans les glaces dérivantes et les courants. De septembre 2006 à janvier 2008, en partenariat avec Jean-Claude Gascard du CNRS, responsable de l’expérience climatologique Damoclès, le voilier s'était laisser dériver pendant 507 jours entre la Sibérie et le Groënland.

Le 5 septembre 2009, le navire d'expédition scientifique Tara quittait la Cité de la Voile à Lorient.

Durée : 2,31 mn(712)- 13/03/2013

voilier de recherche scientifique Tara à la base sous-marine de Lorient
Du 4 septembre 2009 au 5 avril 2012, le voilier TARA a parcouru les océans. Lors de cette mission TARA Océans, les chercheurs avaient récupéré 27.000 échantillons de plancton, dont la taille variait de quelques micromètres à quelques centimètres. Ils sont en cours d’analyse dans plusieurs laboratoires français et européens. Plus de 60 % des gènes des échantillons récupérés étaient inconnus des biologistes.


 

Le voilier TARA a été mis au sec en avril au port de Keroman.
Des travaux de modification, d'aménagement, et surtout d'isolement thermique ont été réalisés, avant son départ pour l'Arctique. Certains appareils scientifiques ne sont pas prévus pour fonctionner avec des températures très basses.


Durée : 2,39 mn(395)- 13/03/2013


Durée : 2,08 mn(337)- 15/04/2013


voilier scientifique Tara en cours de modification sur le site du port de Keroman à Lorient voilier scientifique Tara en cours de modification sur le site du port de Keroman à Lorient

Modification du navire sur le port de Keroman.

Durée : 9,26 mn(618)- 05/05/2013

voilier scientifique Tara en cours de modification sur le site du port de Keroman à Lorient avant son départ en mission Tara Oceans Polar Circle dans l'Arctique au Pôle Nord

Vendredi 10 mai 2013, mise en place du portique de transport, pour la remise à l'eau du voilier scientifique TARA en fin d'après-midi.
avant son départ en mission Tara Oceans Polar Circle dans l'Arctique au Pôle Nord, le voilier scientifique Tara en cours de modification sur le site du port de Keroman à Lorient

Vendredi 10 mai 2013, 16h00, roulage du voilier TARA vers la zone mise à l'eau.
dans l'Arctique au Pôle Nord, le voilier scientifique Tara est en cours de modification à lorient sur le site du port de Keroman, avant son départ en mission Tara Oceans Polar Circle

Roulage du portique vers la zone de mise à l'eau.
le voilier scientifique Tara en cours de modification sur le site du port de Keroman à Lorient, avant son départ en mission Tara Oceans Polar Circle dans l'Arctique au Pôle Nord

Alignement du portique de transport vers la zone de mise à l'eau.
le voilier scientifique Tara en cours de modification sur le site du port de Keroman à Lorient, avant son départ en mission Tara Oceans Polar Circle dans l'Arctique au Pôle Nord

Mise à l'eau du voilier de recherche scientifique TARA.
mise à l'eau du voilier Tara pour son expédition scientifique dans la mer Arctique autour du Pôle Nord

Périple.
Le dimanche 19 mai 2013, le voilier polaire Tara Expédition partira pour une nouvelle mission scientifique, Tara Oceans Polar Circle. Il fera le tour de l’océan Arctique dans le sens contraire des aiguilles d’une montre pendant la fonte de la banquise de cet été, du sud-est de l’Islande à Saint-Pierre-et-Miquelon, et fera une dizaine d'étapes en longeant les côtes de Norvège, de Russie, l’Alaska, le Canada et le Groënland, soit un voyage de 25.000 kms. Le retour à Lorient est prévu pour décembre 2013. Cette expédition se fait avec la collaboration des Russes, des Canadiens :
        - ACCESS-iAOOS,
        - CNRS,
        - EMBL,
        - ENS,
        - Fondation Prince Albert II de Monaco,
        - Fondation Veolia,
        - GENOSCOPE - CEA,
        - King Abdullah University of Science and Technology (KAUST),
        - Laboratoires de l’expédition Tara Oceans (le consortium OCEAN),
        - Lorient Agglomération,
        - Nasa
        - Région Bretagne,
        - SHIRSHOV INSTITUTE OF OCEANOLOGY,
        - TAKUVIK (Univ. Laval & CNRS),
        - Unesco, Intergovernmental Oceanographic Commission,
        - UPMC.
Sous le Haut Patronage de Monsieur François HOLLANDE.

Etude scientifique.
Pendant 7 mois, les marins et scientifiques vont se relayer sur le voilier-laboratoire, les chercheurs français (CNRS, CEA, UPMC, Ifremer), des Canadiens de l’université Laval à Québec et des Russes de l’Institut océanographique Shirshov à Moscou. TARA a été modifié pour protéger les espaces de travail et les appareillages scientifiques du froid extérieurs. Dans le Cercle polaire, les températures en été se situent entre – 10 °C et + 5°C. Lors de cette nouvelle expédition dans l'Arctique, les chercheurs vont étudier :
        - des échantillons de plancton d’origine végétale (phytoplancton)
        - des échantillons de plancton d’origine animale (zooplancton), pour étudier son génome,
        - les virus aux larves de poissons,
        - la couleur de l’océan,
        - les efflorescences printanières des micro-algues,
        - la pollution aux métaux lourds dans la mer,
        - les taux de mercure présents dans l’atmosphère et dans la mer,
        - la concentration de particules de plastique « flottant » juste sous la surface de l’eau.

Les instruments scientifiques classiques.
        - des filets, cytomètres, spectromètres,
        - la rosette, cylindre doté de logettes télécommandées immergé à la poupe du bateau,

L’écosystème marin planctonique représente 98 % du volume de la biosphère, qui absorbe 50 % du CO2 atmosphérique. Ils vont utiliser une quinzaine de stations de prélèvements à plusieurs profondeurs. Les prélèvements seront fait aussi en lisière de banquise, là où l’activité planctonique est la plus importante, lors des efflorescences (blooms) printanières. Le plancton de l'écosystème marin sera analysé dans le cadre du programmen Oceanomics, un programme d'investissement qui a été doté de 7 millions d’euros sur 7 ans, et qui est coordonné par Colomban de Vargas, biologiste marin à la Station de Roscoff (CNRS-UPMC).

L’équipage.
Etienne Bourgois, Président de Tara Expéditions
Romain Troublé, secrétaire général de Tara Expéditions
Loic Vallette, capitaine de Tara et l’équipage
Direction Scientifique :
Chris Bowler, Porte-parole (ENS/CNRS),
Eric Karsenti (EMBL/CNRS),
Gaby Gorsky (CNRS),
Patrick Wincker (Genoscope, CEA)
Marcel Babin (Univ. Laval/CNRS),
Colomban de Vargas (CNRS/UPMC),
Emmanuel Boss (U of Maine),
Jean-Claude Gascard (CNRS).

Et les coordinateurs scientifiques de Tara Oceans.
Stefanie Kandels-Lewis (EMBL), Logistique scientifique.

Le voilier TARA de recherche scientifique au ponton devant la tour de la cité TABARLY à Lorient.
voilier au ponton de la cité Tabarly à Lorient avant son départ pour l'expédition scientifiquesTara Oceans Polar Circle
Chris Bowler, un des directeurs scientifiques de Tara Oceans Polar Circle avait déclaré que par rapport à Global Ocean Sampling Expedition menée par l’Américain Craig Venter avec le voilier The Sorcerer II en 2009-2010, « nous avons déjà récolté 20 fois plus de matériel biologique et publié 5 articles scientifiques ». Il n' a que deux voiliers qui avaient réussi à faire le tour complet de l’Arctique en été.
voilier de recherche scientifique Tara au ponton de la cité Tabarly à la base sous-marine de Lorient



 
  Retour au chapitre sur le nautisme
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Nautisme, yachts, navigation de plaisance
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site  Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.