© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Les écoutes téléphoniques administratives,
  Les  écoutes téléphoniques illégales,
  Les écoutes téléphoniques sauvages,
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur les écoutes téléphoniques


01°) Introduction à l'espionnage économique.

En faisant cet exposé, je vais dévoiler une face cachée, inconnue du grand public et des petites entreprises, voire même de la justice. Des juges, avocats, policiers, journalistes, ex-salariés, associations de citoyens, découvriront ici des éléments qu'ils ne pouvaient soupçonner en matière d'écoutes téléphoniques, qui les inciteront peut-être à mieux se protéger. J'expose ici les dangers d'un monde tout électronique basé aussi sur les moyens sans fil. Quels sont les risques? Aboutir à une dictature organisée à la solde des gouvernements, des dirigeants politiques et groupes industriels, qui obtiendraient ainsi illégalement des informations sur toutes vos décisions. Si vous utiliser le téléphone, un cellulaire, un téléphone sans fil, la visioconférence, un micro-ordinateur portable raccordé sur des réseaux  radio ou GSM, alors on peut vous écouter et même vous localiser. Le pouvoir en place et d'autres vont pouvoir vous suivre à la trace, connaître le contenu de vos appels téléphoniques, vos choix, et ainsi vous contrer, surtout si vous les dérangez avec des affaires en justice.

Il faut savoir, comme je l'ai écrit à l'ensemble des députés le 22/06/98, qu'il n'existe aucune structure de contrôle en France, chargée de vérifier si les opérateurs français ou étrangers ne se livrent pas à des écoutes illégales sur notre territoire. Ils peuvent donc faire de l'espionnage en toute tranquillité, et sans le moindre risque. Il est évident que des petites sociétés ont été victimes de divers procédés visant à éliminer celles qui innovent et qui sont trop efficaces, mais c'est aussi le cas pour de simples citoyens. A ceux qui viendraient hurler que toutes ces affirmations ou déductions sont fausses, je répondrai sèchement, qu'ils savent très bien, qu'en raison de jurisprudences abusives, d'une législation à deux vitesses dans notre pays, il est devenu impossible de prouver les malversations effectuées par des individus que l'on dit respectables, sans se mettre soi-même en infraction. Maintenant les salariés ou professionnels qui ont été témoins ou victimes de ces faits, doivent les dénoncer s'ils ont des preuves. L'aspect plus grave, c'est que la non dénonciation de ces malversations favorisent leur progression, surtout la monté en puissance mafieuse de politiques, PDG, groupes qui se croient tout permis. Il y a des journalistes ou juges intègres qui enquêtent, mais ne peuvent souvent rien faire. D'autres, au lieu de faire le travail pour lequel ils sont payés, préfèrent être aveugles. Ce qui dénote un manque de perspicacité de courage, mais aussi une préférence pour des intérêts douteux.

Sur le plan gouvernemental, un état qui sera en mesure d'acquérir toute la méthodologie nécessaire pour pénétrer les systèmes de télécommunication et informatiques des autres pays, pourra les contrôler. Qui contrôle les communications, contrôle le monde et l'économie internationale. On peut se poser des questions sur l'effondrement économique des pays asiatiques. Tous les systèmes sont interconnectés entre eux aujourd'hui. L'augmentation des moyens de communication sans fil contribue à augmenter fortement les fuites d'informations sensibles. En raison de la miniaturisation et de la sophistication des équipements, il devient impossible de savoir si on est écouté. De plus, les services spéciaux du monde entier recrutent des hackers, phreakers dans le but de pénétrer les centres informatiques ou de communications des grosses institutions des divers pays industrialisés. Les objectifs sont clairs, ils concernent le vol d'informations dans une première mesure, voire leur altération. Paradoxalement, certaines de nos institutions chargées de la sécurité du pays sont confrontés à de véritables problèmes, comme le terrorisme ou le trafic d'armes. Elles doivent en effet être en mesure de détecter les risques d'attentats terroristes. Il est donc nécessaires qu'elles disposent des moyens d'écoutes et de décodages les plus sophistiqués. L'évolution technologique très et trop rapide fait que chaque système est périmé d'une année sur l'autre. Cela fait qu'à un moment donné, les systèmes des institutions de sécurité de l'état se retrouvent totalement dépassées pour les missions de sécurité dont elles ont la charge. La sophistication de l'électronique et la baisse des coûts des systèmes, met ce matériel à la portée de n'importe quelle bourse. La volonté de croissance, s'exerce dans notre société de surconsommation au profit des multinationales, et au détriment des citoyens moyens qui sont en réalité les cibles des premiers. Avec la guerre des tarifs, les incitations pour persuader les sociétés et les utilisateurs d'ordinateur d'utiliser les réseaux pour acheter, il faut s'attendre à une augmentation très rapide des «casses» informatiques et téléphoniques par des mafieux en col blanc pouvant même venir d'institutions officielles. On peut dire que ce sport est en augmentation constante depuis 93. La sophistication des logiciels permet à une clientèle de moins en moins technique de se connecter de plus en plus facilement sur des sites du monde entier comme avec Internet qui est un des plus grand réseau d'écoutes illégales. Les uns et les autres font tout pour s'enrichir au dépend des simples citoyens.
 

01A°) Danger de la sous-traitance:

Il est indéniable que le programme EO2 de France Télécom dont l'objectif est de diminuer le nombre de salariés et le nombre de sites, va contribuer à augmenter la sous-traitance, les risques de fuites d'informations, nous pouvons même dire l'espionnage. Les incidents techniques ou perte financières progresserons dans les années à venir, surtout avec la multiplication des opérateurs étrangers sur notre sol. Nous pouvons constater que nos grands dirigeants et responsables sont incapables de prendre en compte les aspects confidentialité des communications. Les raccordements de plus en plus nombreux sur Internet et l'explosion du vocal, vont faciliter les écoutes illégales à partir de n'importe quel point du globe puisque la cryptographie lourde est interdite en France. L'utilisation des satellites va faciliter les écoutes par interception des rayonnements électromagnétiques. Un  récepteur radio suffit, le traitement de ce qui est enregistré est plus complexe mais possible. Ce que beaucoup ignore aussi, même certains dans les ministères, c'est que ces signaux informatiques sont récupérables par cette méthode, même sur une prise de terre. Sur ce sujet, tous les responsables de sites stratégiques, comme les énarques, les polytechniciens se défilent en vous riant au nez et en sortant des boutades, et plus ils sont diplômés, plus ils sont virulents et arrogants. Il arrive aussi que les infractions sur les écoutes soient commises par les représentants même de l'état. Mais dans ce cas, les poursuites en justice sont impossibles, car de l'aveu même du Président de la République française, lors de l'une de ses déclarations, notre pays dispose d'une justice à deux vitesses. Il est aussi très intéressant de constater dans notre pays, que des indépendants qui ont des compétences pointues dans le domaine de la sécurité, se retrouvent discrédités par des individus d'entreprises de sécurité ou de gardiennage. Faire passer quelqu'un pour un pirate, relève de la diffamation et est passible de poursuites, alors pourquoi ce risque inutile? Eh bien parce qu'il y en a qui ne se gênent pas parmi elles, pour aller récupérer des informations confidentielles chez leurs clients et poser des écoutes téléphoniques, pour le compte des concurrents, qui leur ont passé une commande avec un coût qui permet un bénéfice, bien souvent net d'impôt. Il est aussi courant dans ce milieu, que des individus incompétents, s'approprient la paternité des travaux des conférenciers, et s'amusent à le refacturer à leurs clients, qui n'aura qu'une information incomplète de toute façon.
 

01B°) L'écoute des communications téléphoniques:

La première chose qu'il faut savoir, c'est que France Télécom assure le transport d'une communication mais pas sa confidentialité, ce qui est une sérieuse lacune. Il est permis dans ce cas de se demander pourquoi on interdirait à un citoyen de protéger le contenu ses communications. Actuellement tout le monde écoute tout le monde. Le pouvoir écoute ses adversaires politiques, les éditeurs, les écrivains et les journalistes comme nous l'avons vu avec la cellule Elyséenne. Les industriels, les militaires, les services de renseignements, tout ces services s'écoutent entre eux. En clair, ces moyens ne sont pas utilisés où ils devraient l'être. L'évolution des techniques, la baisse des prix, la miniaturisation, facilite la pose d'équipements destinés à écouter les lignes téléphoniques. Il devient dans un même temps de plus en plus difficile de savoir si on est écouté. Certaines nouvelles techniques ne nécessitent plus d'intervention physique mais sont exclusivement à usage gouvernemental comme nous le verrons par la suite. Les méthodes sont nombreuses avec un large éventail de prix. Objectif: Cadre de l'espionnage industriel et commercial:

 * Connaître les fournisseurs du concurrent.
 * Connaître les avantages des fournisseurs du concurrent.
 * Intercepter les secrets de fabrication.
 * Connaître ses  nouveaux projets.
 * Connaître la  liste  de ses clients.
 * Connaître les prix de vente et remises effectuées par le concurrent aux clients.
 * Connaître les idées, opérations marketing et leurs dates afin d'anticiper sur le   concurrent.
Ces informations obtenues illégalement permettent de court-circuiter les nouveaux projets des concurrents. Cela peut conduire une société à déposer son bilan. Il y a aussi le cadre politique, de la justice, des financements occultes, où certaines affaires ont fait du bruit:
* Ecoute des magistrats, juges et avocats d'une partie adverse.
* Ecoutes des adversaires politiques.
* Ecoutes des syndicats et salariés gênants.
* Ecoutes des éditeurs, écrivains et journalistes.
Toutes ces écoutes sont le plus souvent illégales et nécessitent du matériel peu sophistiqué pour les lignes analogiques, ou et même celles réservées aux télécopieurs. Par contre dans le cas de ligne RNIS les équipements sont différents et plus coûteux.


 
  Retour au chapitre sur les écoutes téléphoniques
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Intelligence économique, espionnage.
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site  Marc FILTERMAN
Adresse e-mail  marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - 
Reproduction interdite.