© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Les écoutes téléphoniques administratives,
  Les  écoutes téléphoniques illégales,
  Les écoutes téléphoniques sauvages,
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur les écoutes téléphoniques


14°) Traitement de l'information à des fin d'espionnage électronique.

Il était nécessaire pour la NSA de disposer à partir de 1970 d'un système de traitement capable à partir de mots-clefs de trier, de sortir tous les textes ou les sujets sur un thème précis. On peut donc supposer que cette demande a été réalisée par le biais de la DARPA. On peut aussi supposer que la demande et la naissance du système de traitement Topic à comme origine la NSA. Ces systèmes réservés au départ aux militaires et services spéciaux, se sont démocratisés à partir de 1980 avec l'arrivée de nouvelle machines plus puissantes en direction des secteurs civils. La DGSE s'est retrouvé confronté au même problème avec les pays de l'Est au moment de la guerre froide. Thomson avait donc créé pour la DGSE le logiciel Taïga, afin de répondre à cette demande, et l'a commercialisé par la suite dans le domaine civil. C'est ensuite  la société Madicia qui a été chargée de son évolution et de sa commercialisation avant d'être racheté ensuite par Questel, filiale propriété d'une filiale de France Télécom. Il peut être surprenant d'apprendre que la décision avait été prise par France Télécom en avril ou mai 1995 de vendre à IBM cette entité pour la somme dérisoire de cinq millions de francs. Inutile de préciser que le gouvernement s'y est opposé et que France Télécom a été contraint de renoncer à son projet, ce qui me paraît tout à fait normal. Je vois mal  l'évolution des outils de la DGSE ou du Ministère de la Défense dépendre d'une compagnie étrangère, même d'origine américaine comme IBM. Dans ce cas précis nous avions une institution de l'état, qui faisait de l'atteinhte à la sûreté de l'état. Inutile de préciser qu'après cet incident comme l'explique Jean Guisnel, spécialiste du monde des services secrets, que cette société est passée sous le contrôle d'Intelco, département chargé du renseignement économique. Si un développement particulier était demandé, on peut être sûr qu'on l'aurait payé au prix fort et que la NSA en aurait disposé immédiatement au prix faible. Je pense que ce logiciel appartient à la meilleure de sa catégorie plus pour sa méthode de traitement que la présentation de son texte qui est très loin d'être convivial. Mais si l'on désire un maximum d'efficacité, il est préférable que tout soit dit en 10 qu'en 100 mots, même si c'est en langage pivot, surtout si chaque jour on doit traiter plus de 1000 ou 100.000 textes. Il trouverait surtout son application et intérêt dans la surveillance du réseau Internet où là nous avons des milliards de caractères, des informations douteuses ou terroristes qui y transitent chaque jour. Ce n'est donc pas un hasard si la Direction du Renseignement Militaire s'est équipée avec plusieurs systèmes Taïga dont on peut imaginer un fonctionnement, un traitement similaire à ceux de la NSA, mais avec une capacité et des options moindres, évidemment. Mais visiblement cela ne dérange pas France Télécom de faire appel non plus à des cabinets d'études, des prestataires étrangers. C'est ce qui explique qu'à plusieurs reprises des services de renseignements étrangers connaissaient même les numéros protégés de nos services de renseignement, informations révélées à l'époque par la télévision dans le cadre de l'affaire Greenpeace. Il faut savoir que des systèmes informatiques serveurs de bases de données des centraux d'opérateurs surtout pour les mobiles, ont une origine étrangère, comme les systèmes TANDEM, Ericsson, Nortel, ATT...


 
  Retour au chapitre sur les écoutes téléphoniques
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Intelligence économique, espionnage.
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site  Marc FILTERMAN
Adresse e-mail  marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - 
Reproduction interdite.