© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Les écoutes téléphoniques administratives,
  Les  écoutes téléphoniques illégales,
  Les écoutes téléphoniques sauvages,
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur les écoutes téléphoniques


16°) La Mondialisation des Ecoutes Téléphoniques.

Comme nous pouvons le constater, les USA sont en passe de devenir le point de passage obligatoire des communications internationales, mais aussi du contrôle du transit et surtout du contenu de l'information sous toutes ses formes. Cela passe obligatoirement par une harmonisation des moyens de télécommunications des quinze pays de l'Union Européenne, mais aussi des écoutes. C'est à dire que chaque opérateur doit faciliter l'accès aux services officiels de sécurité de chaque pays et fournir les moyens permettant l'interception d'une ligne téléphonique, informatique ou l'écoute d'un radiotéléphone. Il faut tout de suite dire que ce n'est pas le cas pour certains système comme le GSM qui semble ne pas avoir respecté les cahiers des charges. Certains opérateurs des mobiles comme en Allemagne ou en France se retrouveront dans l'obligation de revoir leur réseau avec une facture qui pourrait atteindre quelques milliards de francs pour certains. Cela veut dire à terme, que chaque état perdra son indépendance en matière d'écoute au profit d'une institution centrale Européenne. En terme clair, la souveraineté de chaque état disparaîtra au profit et au nom de l'Europe et même du monde. C'est dans ce but qu'à été constitué le comité K4. Nous sommes obligés de reconnaître que le seul pays qui a les moyens d'interception les plus sophistiqués et les plus complets, c'est les USA avec le NSA et le NRO. Or qui contrôle les communications mondiales, est susceptible de contrôler l'économie internationale. Si les projets de réseaux satellites voient le jour, les USA seront dans l'obligation de dépenser 100 milliards de dollars par an, s'ils souhaitent renforcer les infrastructures pour conserver la suprématie et le contrôle de la totalité des moyens de télécommunication. Somme énorme me direz-vous, pas tant que cela, en regard de la contrepartie des informations économiques qui peuvent être récupérées par ce biais. Que veut-on écouter? TOUT. Faisons l'inventaire: espace, air, mer, terre.
    Téléphone A/N,                       Télex et télécopie,
    Téléphone sans fil A/N,            Réseaux informatiques,
    Radiotéléphone A/N,                Réseau Internet,
    Talki walki A/N,                      Système informatique sans fil,
    Radiocommunications locales,   Système de com. par laser,
    Radar et radiotélémétrie,           Réseaux de satellites,
    Emetteur ELF/VLF+sonars,      Supports cryptés,
    Faisceaux hertziens,                 Ethernet ou ATM sans fil,
    Télévisions,                             Radiodiffusion.
Cette liste est non exhaustive. Il existe certains moyens peu connus que je ne citerai pas. Il y a même un système qui avait été inventé par un polytechnicien français, mais que des têtes pensantes au sommet de la hiérarchie ont trouvé sans intérêt à l'époque, donc ici erreur stratégique, à mon avis parce que là aussi les chefs étaient des incompétents sans imagination. Il a été utilisé par les américains à des fins militaires, dès qu'ils ont appris l'existence de ce procédé. Puis un jour en France on a commencé à se réveiller, quand on a été informé qu'il était utilisé aux USA et on s'est décidé à demander à son inventeur, quel était ses avantages et applications possibles. Le ridicule ne tue pas. Ce chercheur s'est contenté de rédiger une note à ses supérieurs, en leur disant de se référer au rapport qu'il leur avait adressé 10 ans avant. En France, on s'intéresse aux inventions dès qu'on en a perdu la paternité. Il existe de nombreux systèmes victimes de ce genre de traitement dans notre pays. Un autre problème va apparaître très rapidement. C'est l'encombrement des orbites basses et géostationnaires. Chaque grand groupe industriel de divers pays ont décidé de lancer leur propre réseau dont certains pourront atteindre plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines de satellites. Hors l'installation de feux rouges et de stops est impossible dans l'espace. Bill GATES patron de Microsoft a créé la filiale Teledesic, dont l'objectif est de lancé 840 satellites (nombre revu à la baisse) avant 2002, en réutilisant les anciens missiles intercontinentaux SS18 des soviétiques. Cet encombrement risque d'entraîner des collisions, sans parler de ceux que l'on risque de ramasser sur le crâne. Il y a fort à parier que nous seront par la suite dans l'obligation de prévoir des navettes poubelles, chargés de redescendre sur terre les satellites inutilisables, les boulons baladeurs, pour faire de la place et éviter ainsi la détérioration des nouveaux satellites de communication. Car même une écaille de peinture pour ceux qui l'ignore, peut être terriblement destructrice pour un panneau solaire ou une antenne radio. La multiplication de ces réseaux, la progression technologique, risquent de multiplier les flots d'information par 100 pour 2005 mais aussi les collisions avec les satellites espions, dont la position et les orbites ne sont connus que des militaires américains, idem pour les débris. En plus leur trajectoire doit être contrôlée en permanence et réajustée si nécessaire. Il risque donc d'y avoir encombrement sur la bande de fréquences télémétriques, si chacun se met à faire son petit réseau, de quelques centaines de satellites.


 
  Retour au chapitre sur les écoutes téléphoniques
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Intelligence économique, espionnage.
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site  Marc FILTERMAN
Adresse e-mail  marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - 
Reproduction interdite.