© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Les écoutes téléphoniques administratives,
  Les  écoutes téléphoniques illégales,
  Les écoutes téléphoniques sauvages,
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur les écoutes téléphoniques


30°) Qu'est ce que le centre d'interception GTAC.

Le GTAC, est un nouveau centre d'interception, qui vient de naître dans le courant du deuxième trimstre de l'année 2000, dans les locaux du Quartier Général du MI5 à Londres. Le Government Technical Assistance Center, qui se traduit par Centre d'Assistance Technique Gouvernementale, devrait être complété par l'expression "destiné aux écoutes illégales". Motif, ce nouveau centre est destiné à contrôler tout le trafic électronique entrant et sortant en Angleterre. Il existe pourtant un article dans la convention européenne:
 

Article 8:  Respect de la vie privée. 

1. Toute personne à droit au respect de sa vie privée et familiale, de son domicile et de sa correspondance.

2. Il ne peut y avoir ingérence d'une autorité publique dans l'exercice de ce droit que pour autant que cette ingérence est prévue par la loi et qu'elle constitue une mesure qui, dans une société démocratique, est nécessaire à la sécurité nationale, à la sûreté publique, au bien être économique du pays, à la défense de l'ordre et à la prévention des infractions pénales, à la protection de la santé ou de la morale, ou à la protection des droits et liberté d'autrui. 
 

Une question, à quoi servent les textes européens qui doivent dit-on protéger le citoyens, si les états ont le droit de les fouler au pieds. Cette infraction anglaise, démontre ni plus ni moins la mise en place d'une dictature rampante. Au final il va devenir plus sûr d'utiliser le simple coursier qu'Internet ou le téléphone. Pourquoi ?

Tout simplement parce que dans le cadre du traitement des e-mails, on dispose aujourd'hui de logiciels, de véritables moulinettes, qui sont capables de déterminer le sens d'un message et d'en fournir une synthèse correcte. Un e-mail de 10 pages se résumera en une page si ce n'est que quelques lignes, avec l'aide de codes ou l'utilisation du langage pivot. On y trouvera:
    - l'origine horodatée de l'émission
    - le nom de l'émetteur
    - le lieu de destination
    - le nom du destinataire
    - si ce mail est à vocation:   - commerciale,
                                            - proposition, devis, facture,
                                            - vente d'armes,
                                            - trafic de matériaux ou technologies sensibles,
                                            - militaire,
                                            - scientifique,
                                            - correspondance privée,
                                            - attentat,
                                            - trafic de drogue
En fonction du résultat obtenu, on regarde ensuite si le message est à vocation commerciale, si son contenu concerne une proposition susceptible d'intéresser une société nationale. Si c'est la cas, le message est réorienté vers l'industriel le plus apte. Celui-ci pourra alors répondre à un client potentiel en lui écrivant, j'ai appris que vous étiez à la recherche de ce produit, nous sommes nous aussi en mesure de vous faire une offre intéressante à un meilleur prix que nos concurrents.

Par contre dans le cadre d'une communication vocale, je ne suis pas du tout d'accord avec un passage du rapport Duncamp sur le réseau Echelon, quand on affirme que l'on ne sait pas traiter les communications vocales, car c'est faux. Tout le monde a en effet pu constater la présence de nombreux logiciels de reconnaissance vocale, capable de faire la retranscription des paroles d'une personne qui parle en direction d'un logiciel de traitement de texte. D'accord, ils sont imparfaits, mais on ne peut pas comparer des logiciels destinés à des civils à ceux qui sont destinés aux militaires ou services secrets et qui sont bien plus performants qu'on ne veut bien le dire. Il faut rappeler qu'une technique classifiée ne passe que dans le domaine civil qu'au bout de 10 ou 20 ans, voire même plus parfois. Ce qui est vrai en revanche, c'est que ce type de traitement demande l'utilisation de ressources beaucoup plus lourdes, donc plus coûteuses, et on ne peut pas dire qu'elles n'existent pas. On peut donc se demander à terme, du vocal ou de l'Internet, qu'est ce qui sera le plus fiable.

Le 26 juillet le parlement britannique a proposé une loi qui permet d'intercepter et de contrôler toutes les communications électroniques qui rentrent et qui sortent sur le territoire. Le décret devait prendre effet le 05 octobre 2000. Il sera finalement adopté le 21 octobre. Les ISP (FAI) sont invités à se faire les complices de ces interceptions, en installant des boites noires sur leurs serveurs afin de réorienter tout le trafic en direction du GTAC. Dans le cas contraire, refus de collaboration, ces derniers pourraient être poursuivis et condamnés. Les autorités britanniques ont fait passer une loi pour légaliser ces interceptions, mais rien ne dit que même au nom de la sécurité de l'état, on ne viole pas les textes de la convention européennes qui prévoient que l'on peut mettre des moyens en oeuvre pour lutter contre la délinquance ou le terrorisme. La question est de savoir si les méfaits d'un millième de population justifie les écoutes et l'atteinte à la vie privée ou aux intérêts commerciaux des 999 autres. La réponse semble évidente. Les britanniques ont voulu par cette loi éviter les problèmes que peut rencontrer le FBI avec sont système d'interception Carnivore qui peut constituer une infraction à la constitution américaine. Cependant il n'est pas exclu que des associations anglo-saxonnes saisissent la commission européenne des droits de l'homme à Strasbourg pour faire valoir leurs droits à l'article 8. Mais il pourrait en être de même de tous citoyens qui résident dans un pays d'Europe et qui auraient à échanger des e-mail avec un correspondant sur le territoire anglais. C'est ainsi qu'un allemand, un espagnol, ou un français, dont la correspondance avec l'Angleterre serait interceptée par le GTAC alors qu'il n'y a pas de délit, pourrait saisir la cour européenne si sa correspondance a été interceptée dans le but de le faire chanter pour nuire à sa vie privée, ou à ses intérêts commerciaux.

Il n'existe aucune garantie concernant les atteintes aux intérêts commerciaux des entreprises européennes, puisque de toute façon le réseau intègre du matériel américain. Rien ne garanti en effet que les articles  de la section 3 de ce décret qui proposent d'étendre massivement les moyens d'interception à la grande majorité de la population ne constitue pas une violation de l'article 8, car on ne se contente plus seulement d'écouter ici les criminel mais tout le monde, ainsi que les correspondants étrangers qui ont de la famille ou des liens en Angleterre. Il y a donc bien dans ce cadre précis atteinte à la vie privée, et violation de l'article 8.

Les fondements et l'attitude même du gouvernement anglais, qui peut être qualifiée de paranoïa aigu, sans parler du réseau Echelon des USA, justifie un frein au développement du E-commerce ou E-business sur Internet. Les cartes bancaires comme nous l'avons vu ne dispose pas d'un niveau de sécurité assez élevé. Plus grave, le GIE a tenté de faire passé pour des criminels des utilisateurs de cette carte, qui avait été débités ou plus précisément piratés. C'est ainsi qu'un commerçant a décidé de poursuivre en justice le GIE pour recel, à la suite d'une transaction bancaire effectuée, indûment, affaire qui a fait peut de bruit, pour ne pas donner de mauvaises idées à d'autres, qui pourraient embarrasser les banques.

Mais un autre secteur s'inquiète de ce contrôle de la correspondance, c'est les syndicats anglais. Les outils mis en place constituent en effet un magnifique moyen pour le pouvoir politique en place afin de contrer les manifestations, une opposition politique. Le progrès des populations progressent aujourd'hui à reculons, car ce qui est valable pour l'Angleterre est valable pour tous les autres. Avec ces moyens, une opposition politique peut être contrée par le biais des moyens d'interception au service du pouvoir en place, d'ailleurs, des anciens ministres n'ont-ils pas été écouté sous le gouvernement Tatcher ? Pour ce qui est de la France nous avons aussi quelques affaires encombrante comme les écoutes Elyséennes, de certains ministres, ou même de la mairie de Paris évoquées en octobre par Canal + qui prouvent que les mauvaises habitudes d'un autre de temps, celui de la guerre froide, continuent, mais en plus s'amplifie, alors que le bloc de l'est est pourtant tomber.

Par contre en France, un jugement vient d'être rendu ce mois, qui mentionne que même un e-mail reçu dans une université ou sur le lieux de travail doit être assimilé à une correspondance privée à laquelle l'employeur ne doit pas avoir accès. C'est à l'employeur de préciser à l'embauche lors de la signature du contrat, les modalités d'utilisation du courrier électronique aux futurs employés. Dans le cas contraire, il n'a ni le droit de l'ouvrir et encore moins de le lire. Le résultat de ce jugement était très attendu par les internautes français. Il faut cependant préciser que dans le cadre d'une enquête, un juge d'instruction à toujours la possibilité de délivrer une commission rogatoire, ce qui semble justifier en cas de délit ou pour la lutte contre la délinquance.

La conclusion qui s'impose, c'est que l'Angleterre vient de mettre en service un système qui recopie de par son objectif le programme américain Shamrock. Ce dernier dès le début de la télégraphie, consistait à remettre aux autorités américaines de l'époques tous les messages qui étaient transmis, et dont le support reposait sur des bandes papiers perforées, qui étaient utilisées encore dans les années 70 ou 80, sur les bonnes vieilles machines télétypes, télex, et radiotélétypes (RTTY). Cela doit rappeler quelques vieux souvenirs à des radioamateurs.
Moi-même dans les années passées, je disposais de ces équipements lourds et encombrants d'une autre époque.
 
 
Le bloc en rouge est est un calculateur chargé de piloter le dérouleur à bande de papier perforé situé à sa droite. Ce matériel fut utilisé de 1980 à 1990 et a fini ses jours à la ferraille.
En bas à gauche, télex Olivetti avec bande papier perforé utilisé aussi sur des navires de guerre, couplé à un ancien émetteur récepteur TCS situé en haut à droite de la photo, pour l'interception des messages radiotélétypes. Ce matériel à pris sa retraite bien mérité, depuis 1990.

Si à l'époque avec peu de moyens et rustiques de plus on interceptait beaucoup, on peut se dire qu'aujourd'hui avec tout ce qui existe, on ne peut louper grand chose.



 
  Retour au chapitre sur les écoutes téléphoniques
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Intelligence économique, espionnage.
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site  Marc FILTERMAN
Adresse e-mail  marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - 
Reproduction interdite.