© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Les écoutes téléphoniques administratives,
  Les  écoutes téléphoniques illégales,
  Les écoutes téléphoniques sauvages,
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur les écoutes téléphoniques


71°) Inauguration du salon Euronaval 2008
par le Ministre de la Défense Hervé Morin.

375 exposants de 36 pays étaitent pésents au salon Euronaval 2008, dont 160 sociétés françaises, membres du GICAN, qui génèrent 50.000 emplois directs et indirects pour l'industrie navale militaire, avec cinq milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Le salon Euronaval 2008 a été inauguré mardi 27 octobre 2008 à 09h15 par Hervé Morin, Ministre de la Défense, et Jean-Marie Poimboeuf, Président du Groupement industriel des constructions et armements navals (GICAN), et PDG de DCNS. Si le marché mondial de la Défense pèse de 25 à 30 milliards d'euros par an, on peut s'étonner qu'une plus grande place n'ait pas été accordée au salon Euronaval dans les journaux télévisés nationaux français, surtout en période de crise. 
Les USA détiennent plus du tiers du marché, l'Europe 28 %, et l'Asie 25 %. M. Jean-Marie Poimboeuf précisait que plusieurs pays devenaient beaucoup plus présents sur le marché, comme la Chine, la Corée du Sud, etc... Sans parler de la Russie qui elle a aussi remporté plusieurs contrats, notamment des contrats pour la vente de sous-marins vers plusieurs pays. Le Ministre de la défense s'est transformé en VRP pour ce salon.

Extraits des déclarations du Ministre de la Défense, Hervé Morin.
« La France est une des seules nations à pouvoir concevoir seule toute la gamme de navires et systèmes que souhaitent les clients. Elle peut fournir un service complet : spécification personnalisée, formation technique et opérationnelle, assistance et soutien dans la durée. De ce fait, un client qui s'adresse à elle peut compter sur une homogénéité et une interconnexion totales de ses navires et systèmes ».

« ...Deux objectifs principaux, unifier les procédures, et dynamiser les mécanismes de soutien. J'ai vraiment un soucis de dire aujourd'hui, que le plan que nous avons mis en oeuvre, pour l'exportation qui comprends à la fois un soutien logistique du plus haut niveau qui commence par le chef de l'état, et négocié par votre serviteur, et donc avoir une administration... efficace »

« La plupart des objectifs annoncés pour le 31 décembre sont d'ores et déjà atteints, voire dépassés. Favoriser la promotion des produits français... En particulier, le délai de traitement moyen des dossiers est passé en un an de 80 à 30 jours aujourd'hui, et l'objectif de près de 6 milliards d'euros de contrats d'exportation signés en 2008, en hausse de près de 10% par rapport à 2007, est pour le moment tenu »
Il souhaite aussi « redonnez à la France la place qui était la sienne il y a une décennie.../...Avec la décision d'engager d'ici 2020, 377 milliards d'euros d'ici 2020, dont 200 milliards pour les équipements. Sur les cinq prochaines années, 185 milliards devraient être dépensés... Dans le domaine naval, nous avons besoin d'une marine de premier rang. La composante sous-marine est confirmée : quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins, six sous-marins nucléaires d'attaque. La composante aéronavale est réaffirmée : un porte-avions avec son groupe aérien embarqué, et une décision sur un second porte-avions en 2011-2012. Le nombre de frégates envisagé est celui d'une marine de premier rang : 18. »

« Les grands programmes navals sont confortés, et nous avons veillé à ce que cela se fasse en assurant le maintien de l'outil industriel .../... Pour équiper les FREMM et les Barracuda et leur donner une capacité inédite de frappe dans la profondeur, le programme de missiles de croisière naval est lui aussi confirmé, et une nouvelle commande sera passée dès 2009 de manière à disposer de 200 missiles ».

« En ce qui concerne la surveillance maritime, il s'agit en particulier de renforcer notre capacité à lutter contre la piraterie et les trafics. Pour cela, la France pousse pour le lancement de deux projets au niveau européen. L'un autour des drones dédiés à la surveillance maritime. La présidence française permettra d'obtenir dans les tous prochains jours une avancée très concrète avec le lancement du stade de préparation à l'Agence Européenne de Défense. L'autre pour la mise en réseau des systèmes nationaux de surveillance et l'élaboration d'une image de la situation maritime à l'échelle européenne, tout en préservant la liberté d'action des Etats. Nous espérons une conclusion avant la fin de la présidence française ».

La lutte contre les mines fait également partie des priorités du moment, ces engins, pouvant être acquis à bas coûts, faisant toujours planer une grave menace sur certains axes d'échanges majeurs, comme le détroit d'Ormuz, reliant le Golfe à l'océan Indien. Face à l'émergence de nouvelles générations de mines, les industriels français sont très actifs, notamment en matière de drones. « Nous voulons porter au niveau européen les travaux de réflexion sur les ruptures opérationnelles et technologiques liées à la robotique sous-marine. C'est un domaine prioritaire et nous devrions également être en mesure d'obtenir un accord pour le lancement d'un projet à l'AED d'ici la fin de l'année avec plusieurs partenaires ».

Hervé Morin souhaite un rapprochement des bureaux d'études et des entreprises de défense européennes, comme Thales détenu par l'Etat à hauteur de 27%, et l'italien Finmeccanica, pour faire face à une nouvelle concurrence. « On a atteint des tailles critiques sur un certain nombre de bureaux d'études et de compétences", qui sont "parfois partagés encore entre différentes entreprises européennes". "qu'il y ait des discussions sur des redécoupages et des regroupements permettant de pouvoir préserver des bureaux d'études européens », dans le cadre d'une restructuration. « Ce que j'ai demandé aux industriels, c'est que sur un certain nombre de savoir-faire et de technologies .../... on regarde comment on peut travailler ensemble ». Sur l'opportunité d'un rapprochement entre les ex-Chantiers de l'Atlantique et le groupe d'armement naval français DCNS, évoqué par le Président Sarkozy, M. Morin a déclaré qu'il souhaitait "une recomposition du paysage industriel", avec "des éléments d'ordre national, d'autres européens". Mais "il n'y a rien d'assez avancé pour que je puisse en dire plus".

« Si l'Europe veut continuer à exister, il faut qu'elle évite de se faire de la concurrence en interne. Les grands pays du naval en Europe se sont restructurés au niveau national. Des exemples : le rapprochement de DCNS et Thales en France, la restructuration du groupe TKMS en Allemagne. En Europe, l'industrie navale, trop éparpillée, et va devoir passer à une autre étape, celle des restructurations au niveau européen. Ce qui ne se fera pas du jour au lendemain. Le rapprochement souhaité selon certains par Paris et Berlin entre DCNS et TKMS, ce n'est pas pour demain. Il faut d'abord faire naître un projet industriel concret et, à partir de ça, envisager des rapprochements.../... La décision d'un second PA est différée à 2011-2012 ».

La composante sous-marine est confirmée avec six sous-marins Barracuda et 11 frégates à construire.
La décision du projet PA-2 a été remise à 2011 ou 2012.
Jean Marie Poimboeuf, PDG de DCNS a signé un contrat avec le Maroc.


Visite du salon Euronaval 2008.
Après son discours, le ministre a visité au pas de charge le salon, et s'est arrêté sur les stands de plusieurs grandes entreprises.
 
Passage du ministre de la Défense par la société TR Equipement qui présentait un véhicule sous-marin pour les nageurs de combat.
Cette société équipe diverses unités d'élite.


Robots sous-marins, société ECA.
Le Ministre de la Défense s'est arrêté à la société ECA qui présentait des robots sous-marins de différentes tailles et autonomies.

 


Containerised by MCM System - C2-System & Detection / Classification - Sea Otter MK II

 



Missiles de la société MDBA.


 


Frégate de la famille FM400.


 

Le programme des sous-marins d'attaque (SNA) du type Barracuda n'aura que six mois de retard pour un programme qui s'éatle sur 18 ans. Une frégate FREMM devait être livrée tous les sept à 12 mois par la DCNS. En tout, 11 frégates FREMM seront fabriquées. 8 frégates avaient été commandées en 2005, et 3 seront commandées en 2009. Les études de développement decraient commencer en 2009 pour deux frégates antiaériennes FREDA. Le coût d'une frégate est équivalent à 20 TGV.


 

Sous-marin SMX-24.

Navire Mistral.


 


Porte-avions PA-2.

La décision de constuction du projet PA-2 sera prise en 2011 ou 2012.




Navire MINREM de la Marine Nationale française du type ELINT.

Le Minrem est un navire de renseignement électronique.
La Marine Nationale dispose d'un autre navire deux fois plus gros, avec deux fois plus d'antennes. Certains le surnomme "l'aspirateur", car partout où il passe, il est capable d'intercepter toutes les communications qui sont transmises sur les ondes radio, cryptées ou non. Inutile de préciser que nos amis américains n'apprécient pas beaucoup son passage dans les endroits où ils se trouvent, ou qu'ils convoitent. Ces navires spécialisés sont d'ailleurs toujours escortés par une frégate et un sous-marin d'attaque, au cas où, pour éviter ce qui était arrivé par le passé à un navire espion américain. L'USS Liberty (34 morts, 170 blessés) avait été coulé par l'aviation Israélienne lors de la guerre des Six Jours en juin 1967, et le navire espion USS Pueblo avait été arraisonné par la Corée du Nord.


 


La DCNS de Lorient travaille sur un navire de guerre écolo, ECOSHIP.

La DCNS ingénierie de Lorient étudie la réalisation d'un catamaran transport de troupes très léger en aluminium, qui fonctionnerait à voile et l'énergie solaire, avec un pont totalement recouvert de panneaux photovoltaïques. Cette conception permettrait de diminuer l'impact écologique 50 % par rapport à des navires de même tonnage. Marc Le Roy déclarait « Ce qui est important, c'est que nous avons travaillé avec des technologies actuelles et non des procédés qui restent à inventer ». Si on voit mal ce type de navire dans une bataille navale, il pourrait cependant être utilisé pour de la surveillance côtière ou des missions logistiques. Parmi les systèmes réétudiés :
    - le système de traitement des eaux usées, étudié pour limiter les rejets gazeux, comme ceux des frégates Fremm.
    - le système d'air conditionné,
    - le système de production électrique, avec des panneaux photovoltaïques.
    - le concept de l'aérodynamisme général du navire.
    - un système de propulsion grâce à une voile qui réduit la consommation de carburant de 4 %, procédé déjà étudié et utilisé pour des navires civiles.

Marc Le Roy déclarait, « Nous avons également travaillé sur les propulseurs pour diminuer les turbulences, ce qui se traduit par une réduction de la consommation d'énergie de 6 %... / Il sera certes plus cher, mais l'investissement sera amorti sur cinq ans ». Certains équipements étudiés pour ce projet, pourrait être utilisés pour les futurs navires de surface.


Longueur : 95 m - largeur : 23 m - Poids : 2300 tonnes -
Autonomie : 30 jours - Vitesse : 20 kt - Equipage : 25 hommes.



 
Russie, Rosoboronexport.

La Russie était présente lors du salon Euronaval 2008 avec 232 mètres carrés occupé par la société d'exportation d'armes Rosoboronexport, qui regroupait 9 entreprises et bureaux d'études de conception navale, dont Roubin, Avrora, Altaïr, Almaz et autres. Le premier adjoint au directeur général de la société, Ivan Gontcharenko avait déclaré que Rosoboronexport n'avait pas de projet de contrat lors de ce salon.

Les maquettes ou documentations des frégates du type Guepard projet 11356, et du type Steregouchtchi, les navires de débarquement à coussin d'air Zoubr et Mourena, étaient disponibles sur les stands. Les maquettes des sous-marins du type Kilo, projet 636 et du type Amour, ont aussi été présentées. Acutellement plusieurs sous-marins de la classe Kilo ont été commandés ou sont en négociation aussi bien par l'Algérie, que le Vénézuéla, ou l'Iran, sans parler des nombreux contrats avec la Chine dans tous les domaines (Ventes d'armes russes cliquez ici).
 
La Russie a passé des contrats avec plusieurs pays pour 
la fourniture de sous-marins du type Kilo ou projet 636.

Parmi les divers clients nous trouvons le Vénézuéla,
l'Algérie, l'Iran, etc...

Le représentant de Rosoboronexport, M. Gontcharenko, a déclaré que " la signature de contrats n'est pas envisagée, notre politique commerciale n'est pas agressive mais nous ne voulons pas abandonner ce marché"...  "La lutte pour les commandes d'armes a perdu son âpreté, les sociétés de constructions navales ne veulent pas dépenser d'argent pour participer aux expositions pour l'instant". Il a signalé que l'industrie russe doit répondre aussi à des marchés d'armements à l'intérieur de son pays.  Mais la russie est en réalité beaucoup plus active et agressive sur d'autres salons à l'étranger, comme sur le continent africain, car elle sait qu'elle ne peut espérer vendre son matériel à des pays européens, qui s'équipent le plus souvent avec du matériel d'entreprises européennes ou américaines.


Systèmes pour les passerelles des navires.
Les écrans d'ordinateur à tube cathodique ont désormais totalement disparu au profit des écrans plats LCD. Même la Russie upgrade ses anciens systèmes civils ou militaires avec des écran plats, moins lourds, et surtout moins encombrants. Ils ont aussi un avantage au niveau sanitaire, la suppression des écrans cathodiques permet de diminuer les rayonnements nocifs et donc les problèmes oculaires. Cette modification permet aussi de diminuer le stress généré par le système de balayage ligne, qui à un effet néfaste sur les systèmes immunitaires humains, et aussi sur les temps de réaction ou les choix décisionnels.

En réalité une console ou un pupitre se compose de plusieurs éléments standards mais durcis :
    - un ou plusieurs écrans plats LCD,
    - un écran LCD tactile (de plus en plus souvent) reconfigurable au niveau des commandes,
    - un clavier avec une boule qui fait office de souris,
    - un ordinateur au format PCI, VME, ou VXI, ou autre...
    - des boutons ou manettes de commandes

Il peut y avoir parfois en plus dans le socle :
    - un bloc alimentation du type onduleur avec des batteries.
    - un système de refroidissement par échangeur thermique

Une console c'est donc le plus souvent 100 kg d'acier, et en réalité 10 kilo d'informatique ou d'électronique. Ce qui fait la différence après sur ces pupitres, ce sont les types de logiciels qui sont installés, et les types de capteurs qui sont raccordés à la console, ou autres calculateurs. Ainsi une même console peut se transformer en pupitre de navigation, en pupitre de commande de drone, en radar, ou même en sonar, si les logiciels nécessaires à ces fonctionnalités ont été installés.

Consoles de navigation de chez DCNS.

Consoles de navigation de chez DCNS.


Console ou pupitre de chez EPCOTS Groupe MontBlanc Technologie.
Epcots réalise aussi des baies Faradaysées, comme celle située à droite de la photo. La console est équipée d'un écran LCD tactile.



 



 
Console de commande des moteurs chez MTU.
Console radar et de navigation de chez IAI.
Console de commande des moteurs de navire de chez MTU. Console radar et de navigation de navire de chez IAI.



 
Console sonar navigation radar de navire de chez IRTS Console de chez IRTS.

La société IRTS de Toulon qui est présente depuis longtemps sur le marché, propose aussi bien des consoles ou pupitres à écrans plats pour des navires de surface que sous-marins, et aussi aéronautiques.
De plus en plus de compagnies proposent des écrans plats tactiles, ce qui permet de reconfigurer les commandes selon les besoins des clients.

Console sonar navigation radar de navire de chez IRTS



 
Console de chez Hatteland.
Console sonar de chez ECT.
Console radar de navire de chez Hatteland. Console sonar pour navire de guerre de chez ECT.


Console de navigation de chez Atlas Elektronik.

Console de navigation de chez Atlas Elektronik.



 
Console de chez Atlas Elektronik.
Console de chez GEM Electronica.


Consoles de DCNS pour sous-marins ou navires.

Consoles de DCNS pour sous-marins ou navires.


Compagnie NEXTER

La société Nexter comme beaucoup d'autres, présentaient des systèmes de canon pilotés par ordinateurs, équipés de système de visée optronique jour/nuit. L'informatique est aujourd'hui partout.
 


Un idée originale pour faire des croisières en toute sécurité.
Un Emir de Dubaï peut-il être intéressé ?

Lürssen est une compagnie allemande qui réalise des navires de surface de plus de 1000 tonnes, et des navires de combats de moins de 1000 tonnes. Elle réalise tous les divers types de navire : antimines, surveillance, débarquement, spécialisé, hydrographique, recherche, logistique, etc...

yacht de luxe pour milliardaire, ou frégate Lurssen

Super-Yacht pour milliardaire excentrique, ou pour naviguer par exemple en toute tranquillité à proximité des eaux somaliennes. On ignore si des commandes seront passées pour ce type de configuration.

yacht de luxe pour milliardaire, ou frégate Lurssen

Et maintenant la partie avant pour veiller à votre entière sécurité, sur des mers pas toujours très bien fréquentées.

yacht de luxe pour milliardaire, ou frégate Lurssen

Exemple de Frégate type F-125 cliquez ici.

yacht de luxe pour milliardaire, ou frégate Lurssen
Nous n'avons pas encore vu à Cannes de yachts de croisière équipés avec un canon de 105 à l'avant, ou avec des missiles Exocet, enfin pour l'instant. Pour l'instant les milliardaires restent à des yacht plus simples et ordinaires, mais aussi plus luxueux.
 
  Type du Yacht 
   Longueur 
 Design 
Rising Sun 138 mètres Jon Bannenberg
Pelorus
Pelorus
Pelorus
115 mètres
115 mètres
115 mètres
Award
Award
Award
Carinthia VII
Carinthia VII
097 mètres
097 mètres
Tim Heywood
Tim Heywood
Coral Island 072 mètres Jon Bannenberg 
Skat 071 mètres Espen Oeino
Oasis 059 mètres Glade Johnson


Conclusion.

Les USA ont visiblement perdu leur leadership sur le marché de l'armement. Salon Euronaval morose, avec peu de contrats, avec peu ou pas du tout d'échos dans la presse télévisée. Le monde des experts a constaté que lors du premier semestre 2008 et fin 2007, c'était l'euphorie dans les pays vendeurs de pétrole avec un baril à 140 dollars, qui en ont profité pour passer des contrats d'armement à outrance, surtout avec la Russie. La brutale chute du baril de pétrole à moins de 70 dollars à certainement freiné les contrats en tout genre. On peut même se demander si la crise financière actuelle n'a pas été volontairement provoquée par certaines institutions financières, dans le but de casser les ventes d'armes qui profitaient exclusivement pour beaucoup à la Russie, et non pas aux USA.



 
  Retour au chapitre sur les écoutes téléphoniques
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Intelligence économique, espionnage.
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site  Marc FILTERMAN
Adresse e-mail  marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - 
Reproduction interdite.