© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Catastrophes Naturelles ou Provoquées, 
  Guerre Climatique, Séisme, Tsunami.
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur les catastrophes naturelles


03°) Guerre Climatique, et HAARP,
suite de l'enquête dans MAXIMAL.

Suite aux informations communiquées sur ce site et dans mon livre, "Les armes de l'ombre", sur les possibilités techniques disponibles pour la guerre climatique, malgré les nombreuses catastrophes naturelles et notamment celle du 25/12/1999, il y a eu peu de journaliste pour enquéter sur ce sujet, malgré son importance. Si j'avais bien rencontré plusieurs journalistes à leur demande et répondu à leurs questions, cela n'avait jamais abouti à la publication d'un article dans la presse. Même avec les preuves techniques en ma possession, black out totale sur le sujet. Nous sommes dans un pays où quand les journalistes acceptent de réaliser un article, ce sont les rédacteurs en chef qui censurent. Dans le cas contraire, des pressions sont exercées sur les journalistes comme c'est arrivé pour la téléphonie mobile, ou passés à tabac.
 
Silence, on censure sur la 5:
La 5 a diffusé un reportage très court en octobre de 18h55 à 19h00, dans lequel on a fait intervenir un professeur de l'Université de Paris 6. Il a évoqué plusieurs moyens pour modifier le climat, tout en précisant que les effets se limitaient à une zone très localisée. Il a aussi parlé du système HAARP, mais on sentait que c'était plus pour contredire et démentir ce que j'affirmais dans mon livre qui il est vrai dérange beaucoup certains lobbies, que pour apporter des informations véritablement crédibles et scientifiques. L'objectif consistait en réalité a démentir toute implication de l'énergie rayonnée par le système HAARP, dans la perturbation du climat soit des fins de guerre climatique, soit à des fins de communication sous-marine. Reconnaître que les ondes peuvent influencer le climat ou générer des orages secs, reviendrait aussi à reconnaître qu'il peut y avoir des effets néfastes inévitables sur les populations, ce qui est inconcevable pour les autorités militaires ou politiques, ou pour des raisons économiques. En clair, personne n'est venu me demander si j'avais des documents en ma possession.
 

Silence, on censure dans Science et Vie:
Pour la revue Science et Vie d'octbore ou novembre, il en a été de même. J'ai pu constater que des sujets cités dans mon livre ou sur mon site Internet était en bonne place dans un article de leur revue, mais le journaliste n'a pas dénié venir voir si j'avais des documents en ma possession. Ce qui m'a alerté, ces plusieurs personnes dont certains du monde politique qui sont tombés sur cet article et qui ont cru que j'en étais l'auteur, ce que j'ai démenti bien évidemment. Science et Vie faisait pourtant parti de ceux qui avaient reçu mon livre, comme j'ai pu le vérifier auprès de mon éditeur. Bien qu'ayant signalé cette défaillance par courrier au rédacteur en chef de la revue Science et Vie, là aussi, pas de réponse ou d'explications. Je préciserai en plus que toutes les informations disponibles sur mon site font l'objet d'un dépôt à la société des auteurs, ce qui évite toute contestation au besoin et est facilement vérifiable. Certains journalistes demandent à d'autres de citer leurs sources, en revanche ils oublient de citer les leurs. Voilà pour quelques mises au point que j'estimais nécessaire.
 

VSD du 08 au 14 juin 2000:
VSD a publié un petit article sur quelques lignes et sur la possibilité de déclencher une tempête. Le problème de l'intérêt des services secrets pour ces questions a aussi été soulevé. Le titre:
" Science Fiction. Les services secrets fantasment "
Sauf qu'on ne peut pas parler de science fiction car les études et intempéries sont bien réelles. Les activité humaines, même si c'est involontaire, ne sont pas sans conséquence sur la nature, et nous en avons les preuves tous les jours.
 

L'investigation de la revue MAXIMAL:
Heureusement que pour rétablir l'équilibre, on arrive quand même à trouver avec le temps des journalistes sérieux, qui demandent à rencontrer les personnes qui disposent des preuves, et publient un article après avoir mené une investigation. C'est le cas pour l'article qui a été publié dans la revue MAXIMAL de décembre 2001, du groupe Matra Hachette. L'entretien de deux heures avec ce journaliste a permit de présenter diverses possiblités techniques, permettant de manipuler le climat. Les documents officiels dont je disposais, et les motifs justifiant l'intérêt de certains gouvernements pour cette nouvelle forme de guerre largement ignorée du public, ont été exposés lors de cet entretien. Pour beaucoup, la guerre climatique c'est de la fiction, y compris pour ceux qui dirigent notre pays ou même notre armée. Plusieurs points importants ont été notés dans cet article:
" Filterman détient les textes de ces brevets, mais sa recherche a laissé des traces sur le site qu'il a consulté et celui-ci est devenu inaccessible."

Après avoir exposé les documents techniques disponibles sur HAARP, j'ai recommandé au journaliste d'aller poser des questions aux militaires et spécialistes de la météo, ce qui a été fait.
" J'ai demandé aussi à vérifier si certaines photos venant de Météosat existaient où s'il s'agissait de montages. "

Voici le résultat de ses investigations personnelles, dont le résultat peut surprendre.
Visite chez les militaires:
" Le projet HAARP ? Les militaires français n'en savent pas plus que l'internaute moyen ".

Extrait de l'article:
"C'est ce qu'a affirmé sans sire à MAXIMAL un général de l'état-Major qui a préféré garder l'anonymat, qui ne déclare pas communiquer sur le sujet, preuve que ce journaliste a touché une corde sensible. En revanche, il a reconnu que des élèves officiers s'y intéressaient et souhaiteaient rédiger une thèse sur ce sujet."

Visite à Météo France:
Le journaliste note:
"Les spécialistes ne partagent pas toutes les analyses de Marc Filterman".
Cependant il n'est pas dis non plus que Météo France rejette en bloc toutes mes affirmations.

La direction de la climatologie déclare:
" Je ne conteste pas que le système HAARP était peut-être en fonctionnement dans les jours qui ont précédé ces exceptionnelles intempéries. Mais à mon avis, on établit un lien entre deux phénomènes qui n'ont aucun rapport entre eux, même s'ils se sont produits dans la même période de temps."

Je rajouterai pour ma part que HAARP n'est pas le seul système qui rayonne des millions de watts dans l'atmosphère et je n'ai pas le temps et ni les moyens nécessaires pour me livrer à une investigation complète. En revanche, dans un four à micro-ondes, ce sont bien les ondes qui provoquent l'excitation des molécule d'eau. On aura donc du mal à me faire croire qu'un radar SRE de plusieurs milliers de watts fonctionnant dans la bande SHF n'a aucun effet sut l'atmosphère.
 

Les photos de Météosat:
Une autre question posée par le journaliste concernait des photos de Météosat dont l'accès au public a été supprimé pour une raison inconnue.
Un Internaute m'avait communiqué l'adresse d'un site et ces deux photos météo bizarres prises par un satellite Météosat, le 10 octobre 2000 à 12h UTC. Jusqu'à présent, je n'avais pas les éléments qui me permettaient d'affirmer si elles étaient truquées ou non. Or selon une autre personne qui a laissé un mail sur un forum et qui s'intéresse aux phénomènes inhabituels, d'autres satellites auraient photographié les mêmes anomalies.

Selon une autre source, les photos de cette période ne seraient plus disponibles dans les archives. Elles démontrent cependant bien qu'une source a été ou est encore en activité, ce qui pourrait expliquer les conditions actuelles. Il a plu par exemple sans interruption sur la Bretagne qui est sur la côte Atlantique depuis le début du mois janvier 2001 jusqu'à fin mai.
 

Au début j'ai moi-même déclaré au journaliste qu'il fallait prendre ces photos avec précaution, car j'ignorais si elles avaient fait l'objet d'un trucage ou pas. C'est la raison pour laquelle j'avais déconseillé à l'équipe de Dechavanne de les diffuser lors de mon passage sur TF1 en janvier 2001. J'appris cependant au même moment par des spcialistes que les mêmes anomalies apparaissaient sur les photos des autres satellites. Le journaliste écrit dans son article que le spécialiste de la direction de la production du centre de Lannion est allés consulter les archives confidentielles de Météosat, et a constaté les mêmes anomalies sur ses photos.

"Je suis aller fouiller dans nos archives confidentielles à la date et aux heures indiquées. Mes photos il est vrai présentent les mêmes zébrures concentriques. Mais pour moi, il s'agit de pannes momentannées de transmission, ce qui provoques ces stries sur le document. Le cliché sur lequel porte les interrogations de Filterman."

Je noterai la conclusion du journaliste qui lors de notre premier entretien semblait plutôt sceptique face à mes arguments au départ, mais qui semble penser lui aussi maintenant qu'on nous cache quelque chose sur les véritables origines de ces intempéries. Voici sa conclusion:

"De curieuses explications, en tout cas, de la part de scientifques réputés pour leur rigueur et qui posent plus de questions qu'elles n'en résolvent."
 

Il est donc très curieux que cette science considérée comme fantasmagorique par certains officiels, mette en oeuvre autant de moyens financiers et matériels, ainsi que la disparition d'informations qui sont pourtant publiques au départ. Il est aussi curieux que personne n'ose me contredire en bloc de façon virulente. Mais il est vrai que j'ai en ma possession quelques documents techniques très compromettants, dont les titres sont sans la moindre ambiguité sur les buts recherchés. Il y a donc bien quelque chose à cacher et de dérangeant dans mes affirmations. L'autre constat intéressant, c'est que les militaires français aussi s'intéressent aux possibilités de la guerre climatique. Pour des physiciens, le climat peut être manipulé.
 
 
En octobre 1998, le physicien américain Bxxxxxxxx, invité comme orateur à un colloque de l’Agence spatiale européenne à Cagliari, affirmait qu’il était envisageable de dévier des perturbations météorologique sévères par l’échauffement de la troposphère au moyen d’un puissant rayonnement électromagnétique HF émis à partir du sol ou d’un satellite. Les travaux du Dr Bxxx étaient partiellement financés par l’Agence spatiale européenne (contrat n°xxxxxxxxx). 

ESA, Workshop on Space Exploration and 
Resources Exploitation (Explospace), 
20-22 October 1998, Cagliari, Sardinia, Italy

Source: Extrait du GRIP - Bruxelles.

Le Dr Bxxxxxxxx est à l'origine d'une quinzaine de descriptifs techniques tous en rapport avec le système HAARP. Ils ont été récupérés depuis par deux entreprises qui ont des liens évidemment avec les militaires américains. " Les armes de l'ombre ".

L'article complet est disponible dans la revue MAXIMAL de décembre 2001 à la page 72.
" LES FOUDRES DE GUERRE ", par Maurice Lepetit.



 
 Retour au chapitre sur les catastrophes naturelles
 Retour au SOMMAIRE du SITE.
 TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site  Catastrophes Naturelles ou Provoquées,
 Guerre Climatique, Séisme, Tsunami.
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.