© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Catastrophes Naturelles ou Provoquées, 
  Guerre Climatique, Séisme, Tsunami.
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur les catastrophes naturelles


06°) Catastrophe climatique
CANICULE, août 2003.
La canicule d'août 2003 a entraîné un certain nombre de questions, que des internautes perplexes, ont jugé utile de m'adresser. Voici celles qui reviennent le plus souvent.

A°) Peut on modifier ou perturber le climat ?
B°) Les tempêtes de décembre 1999 étaient-elles naturelles ?
C°) Les inondations d'août 2002 en Allemagne et autres pays ont-elles été provoquées ?
D°) La canicule d'août 2003 a-t-elle été provoquée ?

A) A la première question, la réponse est OUI.
B) Des graphiques officiels la veille de la tempête provenant de l'installation  HAARP montrent la présence d'anomalies sérieuses, qui entraînent bien évidemment des questions.
C) Une chose curieuse, lors de ce mois d'août 2002, le Président allemand dans une déclaration émettait un doute sur les causes naturelles de cette catastrophe.
D) Pas de réponse, mais un anticyclone qui fait du surplace, est pour le moins très suspect.

Quant à nos experts, s'ils sont de même style que ceux de la DGS qui viennent affirmer par exemple que les GSM n'ont aucun effet sur la santé ou le cerveau, ceux là, vous pouvez les rayer de vos tablettes, car en plus, des experts du lobby télécom vont jusqu'à démentir le contenu des rapports, qui eux sont bien officiels. Cela constitue bien évidemment un acte criminel avec préméditation. A la place du Ministre de la Santé d'ailleurs, je commencerai par reprendre tous les rapports où la DGS déclare qu'il n'y a aucun risque, car il y a certainement encore quelques bombes à retardement de dissimulées, non désamorcées.

François Hollande a eu une très mauvaise idée en venant critiquer le gouvernement, puisque la DGS dirigé par M. Abenhaïm n'a pas arrêté de déclaré qu'il n'y avait aucun problème. Mais il est encore plus intéressant de savoir que les membres de cette DGS ont été mis en place par le gouvernement socialiste, et plus précisément par l'ex-ministre de la santé, Bernard Kouchner. Quand on sait cela, on comprend mieux pourquoi François Hollande s'est retrouvé au placard pendant quelques semaines, après sa gaffe. On comprend mieux aussi pourquoi la presse a interviewé au vingt heure Bernard Kouchner sur la canicule, pendant que nos ministres de droite étaient tous en vacance. Cependant, la  faute qu'on le veuille ou non incombe à la DGS et l'ANV. Si ces services ne font pas remonter l'information, où la tronque volontairement comme j'ai vu leurs experts le faire par le passé, je ne vois pas comment un ministère peut déclencher une alerte. La vraie question se pose donc de savoir si la DGS, dont les membres ont été mis en place par le gouvernement socialiste n'ont pas tenté de faire un croche pied volontaire au gouvernement de droite, sans se préoccuper des conséquences pour la population. Quand on analyse toutes les données du problème en profondeur, cela ressemble fortement à un complot, surtout quand on sait que deux des responsables ont failli en venir aux mains lors d'une réunion. Mais de cet incident, la presse télé n'a pas soufflé mot.
Toujours est-il que lors d'un sondage, les français n'ont pas été dupes et ont répondu, que si la gauche avait été au pouvoir, elle n'aurait pas fait mieux.

Maintenant revenons aux aspects climatiques. Voici l'email que j'avais diffusé sur le forum du sénat le 16 juin 2003 -

Objet - climat et énergie électromagnétique
http://membres.lycos.fr/filterman/Objet%20-%20climat%20et%20énergie%20électromagnétique
http://www.senat.fr/Vforum/cgi-bin/Vforum-1.6.cgi?action=lire&page=1&id=86&forum_num=21
 
 
Message de : Marc FILTERMAN - Mél : marcfilterman@hotmail.com <mailto:marcfilterman@hotmail.com>
Date d'envoi : 16 Jui 2003 14:12:20
Sujet : Objet : climat et énergie électromagnétique 
 

Chers lecteurs, 

Je trouve très surprenant que dans l'aspect climatique ou effet de serre, on ne parle que du CO2, des gaz d'échappement des voitures, ou des usines. 

En revanche, personne ne parle des émissions radios et radars, ou des lignes THT, ainsi que de l'existence d'une gigantesque PHLR au-dessus des USA qui est détectée maintenant en permanence dans l'espace par les satellites au-dessus des USA. 

Or, comment se fait-il que nos grands physiciens ne fassent pas une étude sur la conversion de l'énergie émise en watt par tous ces émetteurs, en joule. Combien de térajoules nous allons obtenir, ce qui va avoir des effets sur le climat, expliquant les violents orages que nous avons. 

L'implantation des milliers d'émetteurs DCS, GSM, Tétra, UMTS, boucles locales radio, émetteurs radio ou TV, radars de plusieurs mégawatts, va ne faire qu'aggraver dramatiquement la situation climatique. 

1) Vous semblez tous oublier que la Terre fonctionne comme un condensateur, faisant parti d'un circuit oscillant. Terre et atmosphère peuvent s'apparenter à une cathode et à une anode. Que se passe-t-il quand une électrode est trop chargée, nous avons une décharge, la foudre, des orages violents, et des trombes d'eau. 

2) Deuxième point important, ces émetteurs augmentent la température ambiante, réchauffent les couches d'air au ras du sol, augmentent l'évaporation de l'eau, augmentant le delta T avec les couches supérieures de l'atmosphère, ce qui explique là aussi l'apparition de vents violents, accompagnés de trombes d'eau. 

Dans des documents que je détiens en totalité, qui concernent la guerre climatique ou le système HAARP dont je parle sur mon site, il est mentionné que l'énergie réfléchie sur l'atmosphère représente un risque pour les populations, situées en-dessous. 

Alors, quand on expose ce type de données, on trouve toujours une bonne âme pour déclarer que ceux qui émettent les propos que je tiens ici font de l'affabulation ou sombrent dans le catastrophisme. Cependant, on ne peut rien changer aux lois de la physique, l'énergie joule électromagnétique dégagée artificiellement sur notre territoire est un fait ; il suffit de demander aux physiciens, quelle puissance nous obtenons en térajoule. Alors, pour les USA, inutile de faire les calculs, tout le monder comprendra que rien qu'avec l'énergie rayonnée chez eux, nous pouvons atteindre la puissance d'une bombe nucléaire. 
Bonne lecture. 

Ah oui, j'allais oublier de communiquer l'adresse de mon site à ceux qui veulent plus de précision : http://membres.lycos.fr/filterman/climat.html

Marc Filterman 

Certains lecteurs observateurs se sont étonnés de voir mon livre qui contient un sujet sur la guerre climatique, sortir le même mois que les tempêtes de décembre 1999. Il s'étonne aussi de voir aujourd'hui l'apparition de mon email sur le site du forum du sénat pratiquement un mois avant la canicule. C'est juste le fait du hasard, je tiens à le préciser, avant que des hurluberlus me taxent d'avoir provoqué quelques catastrophes. On ne sait jamais, on voit tellement de personnes ou même de journalistes qui affirment tant de choses sans pour autant aller jusqu'à la source, qu'il vaut mieux prévenir. Toujours est-ils qu'en août 2002, l'Allemagne et d'autres pays plus à l'Est ont dû faire face à des inondations catastrophiques.

Pour cette canicule, nos parlementaires ont décidé de créer des commissions d'enquête pour localiser les dysfonctionnements de nos administrations.
 
 
SÉNAT - PROPOSITION N° 427 
SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2002-2003 
Rattaché pour ordre au procès-verbal de la séance du 24 juillet 2003 -
Enregistré à la Présidence du Sénat le 28 août 2003 
tendant à la création d'une commission d'enquête sur les dysfonctionnements du système de santé face à la canicule - 

 
 
SÉNAT - PROPOSITION DE RÉSOLUTION N° 429 
SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2002-2003 
Rattaché pour ordre au procès-verbal de la séance du 24 juillet 2003 
Enregistré à la Présidence du Sénat le 5 septembre 2003 
tendant à la création d'une commission d'enquête sur les dysfonctionnements du système de santé face à la canicule - 

De toute façon, il n'y a pas besoin d'être en période de canicule pour voir que les hôpitaux dysfonctionnent. Il y a quelques mois, vers mai ou juin, une personne âgée est décédée dans un hôpital à LORIENT à la suite d'une opération pour une fracture du col du fémur. Opérée le mercredi, elle est décédée le jeudi.
Mardi 16 septembre 2003 à LORIENT, une personne âgée de plus de 80 ans en raccompagnant une amie au bus est bousculée par deux jeunes voyous, et tombe sur le trottoir. Elle est admise à l'hôpital pour faire des radios de la tête mais pas de la jambe, et renvoyée chez elle le soir même malgré ses douleurs, alors qu'en plus elle habite seule dans un appartement à l'étage. Le mercredi 17 septembre, elle ne peut se lever et les pompiers sont appelés. Elle est donc réexpédiée à l'hôpital pour que cette fois-ci on décèle une fracture du col du fémur. Il a été demandé un transfert pour une clinique, et donc le transfert du dossier médical avec les radios que la sécurité sociale devra rembourser. Le Ministre de la Santé apprendra avec intérêt que les responsables refusent de communiquer les pièces demandées à la clinique qui doit prendre la relève. Cette personne devra-t-elle refaire d'autres radios qui devront être remboursées une deuxième fois par la sécurité sociale ? On comprend pourquoi aux informations de 20h00 le 18 septembre 2003, la Cour de Comptes met en cause la situation de quasi faillite de la caisse de sécurité sociale. Or une nouvelle réglementation depuis 2002, stipule que les pièces médicales sont la "propriété" des patients et doivent être communiquées au médecin traitant. Si les examens doivent être refaits et payés en double ou en triple à chaque fois qu'on change de clinique ou de médecin, on comprend pourquoi la sécurité sociale va droit dans le mur. Visiblement il apparaît clairement qu'un certain nombre d'hôpitaux et de médecin refusent d'appliquer les règles gouvernementales, afin de diminuer la dette de la sécurité sociale.

Déduction, il vaut mieux évité de passer entre les mains de notre système de santé national, que tous les pays étrangers nous envient paraît-il. Il est vrai que les 35h00 ont largement contribué a détraqué le système, puisque pour compenser cette perte en heure, il n'a pas été procédé aux embauches nécessaires pour rétablir l'équilibre en raion des coûts qu'engendre la fameuse loi AUBRY. Comble de l'aberration, Mme Aubry n'a jamais consulté le ministère des finances à l'époque, pour s'ensquérir du surcôut qu'engendrerait un tel projet. Pour conduire une voiture il faut passer un permis, pour piloter des avions, il faut passer diverses licences, il n'y a que pour devenir ministre qu'on ne passe pas de permis de conduire, ont voit le réultat.

Pour en revenir au climat, j'ai jugé utile de transmettre un nouvel email sur le forum du sénat sur le climat qui pose plusieurs questions suivantes.
 
 
 
Message de : Marc FILTERMAN - Mél : marcfilterman@hotmail.com <mailto:marcfilterman@hotmail.com>
Date d'envoi : 17 septembre 2003 11:00:00
Sujet : Objet : climat et énergie électromagnétique
Site   : http://membres.lycos.fr/filterman/

Chers lecteurs, 

J'ai constaté que les parlementaires ont demandé des commissions d'enquête sur les conséquence de la canicule sur la santé des personnes âgées.

Par contre aucune commission d'enquête n'a été demandée pour tenter de déterminer les causes de cette canicule, en posant les vrais questions.

Il pourrait y avoir une " Proposition de Commission d'Enquête sur les effets des sources de pollutions électromagnétiques artificielles sur le climat ". 
Sur ce sujet il n'y a rien et aucun parlementaire ne semble ne s'en inquiéter.

Questions sur les causes de la canicules :
 
 
A°) Pourquoi les anticyclones font-ils désormais du surplace, au-dessus du territoire européen ?
Par définition un anticyclone ne peut pas faire du surplace, il ne peut que se déplacer
B°) Pourquoi y avait-il une activité électrique aussi élevée dans l'atmosphère, comme l'ont mentionné plusieurs bulletins météos télévisés ?
Cette activité peut venir des puissants radars, de stations radios sur les grandes ondes, de lignes très haute tension, des émetteurs de télévision, des relais DCS, GSM, boucles locales radios, radios FM
C°) Quels sont les conséquences des sources de pollution électromagnétique comme les systèmes de téléphonie mobile, boucles locales radios, sur notre atmosphère ?
La première conséquence visible déjà, c'est l'augmentation des impacts de foudre au sol. Quand le ciel est chargé, il faut bien qu'à un moment ou à un autre il renvoit son trop plein d'énergie. Ce principe est identique au processus de claquage qu'on retrouve dans les condensateurs utilisés en électronique.
D°) Des avions militaires ont-ils procédé au largage de substances dans l'atmosphère ?
La réponse est OUI, surtout quand on connaît la composition de carburant  des avions militaires américains.
E°) A-t-on recherché la présence de certaines substances chimiques précises dans notre atmosphère ?
Visiblement non, personne ne se pose jamais ce type de question. Si dans le cadre de Tchernobyl personne n'a bougé à l'époque, dans le cas présent personne ne bougera non plus, alors qu'il y a des choses intéressantes à découvrir.
F°) Dans le cadre de la canicule de août 2003, y-a-til une manipulation volontaire du climat ?
On peut déjà affirmer sans se tromper qu'il y a déjà des effets involontaires du fait de l'activité humaine sur le climat cela ne fait aucun doute. Sauf qu'il n'est pas seulement dû au gaz d'échappement et à notre industrie, mais aussi à l'activité électrique dont personne ne tient compte.
G°) Sait-on modifier le climat par des procédés techniques à des fins civiles et militaires ?
La réponse est OUI, et les procédés ne manquent pas.
Les documents en ma possession démontrent que nous pouvons utiliser des substances mais aussi des champs électromagnétiques.

Sur les questions ci-dessus que je soulève, c'est le silence totale de notre élite, et de nos experts. Des personnes se permettront de critiquer mes affirmations, affirmeront que c'est de la science fiction, mais aucun parmi ces détracteurs me demandera si je dispose de documents techniques, ou de preuves de l'armée américaine, sur des projets de guerre climatique. Les documents existent pourtant, et certains services de l'armée américaine sont spécialisés dans ce domaine.

Je m'étonne donc de ne voir aucun député ou sénateur se poser des questions sur ce sujet. Une convention internationale avait pourtant été signée par le passé pour interdire tout manipulation volontaire de climat ou de l'environnement, sauf que celle-ci n'est pas respectée. Il en était de même pour la militarisation de l'espace, mais les USA passent outre.

J'espère que quelques parlementaires daigneront se poser quelques questions sur ce sujet. Je doute que nos spécialistes soit en mesure de répondre, puisqu'il faut en réalité être généraliste dans ce dossier, et connaître plusieurs technologies de base.

Marc Filterman
 

Lors de plusieurs échanges par internet, j'ai été surpris de constater les réactions de certains quand j'évoquais l'implication des champs électromagnétiques sur le climat mais aussi la méconnaissance de certaines règles de base qui relève pourtant de la physique.

A) Dans plusieurs cas, des interlocuteurs qui viennent même paraît-il de grandes écoles, ne font pas la différence entre champ électrique et champ magnétique qui rentrent dans la composition d'un CEM, ce qui est pour le moins paradoxal. Pourtant pour les mesures, on utilise deux types d'antenne ou sonde plus précisément totalement différentes. En magnétique, on s'arrête justement le plus souvent à 1 GHz, car il n'y a plus de sonde au-dessus de cette valeur, voire même à 800 MHz. Le plus souvent on mesure le champ généré par des installations électriques, mais jamais par des installations radios. On en connaît les motifs, surtout quand on sait qu'on augmente les taux de leucémie de 100%, quand on dépasse un certain seuil. Les champs magnétiques d'installations électriques avaient été mis par l'EPA dans la catégorie carcinogène au même titre que certaines substances chimiques cancérigènes, jusqu'à ce qu'il soit décidé de mettre ce rapport compromettant à la poubelle par son nouveau directeur de  l'époque.

B) D'autres ignorent qu'un courant continu, au même titre qu'un courant alternatif peut générer aussi un champ magnétique. Même les nerfs, le système nerveux, ou le système cérébral génèrent eux aussi des champs magnétiques alternatifs, mesurables aujourd'hui par des systèmes il est vrai très coûteux.

C) Comment peut on provoquer des cataclysmes avec une énergie aussi faible ?
Le pricipe du levier a toujours existé dans n'importe quel domaine, au même titre que le détonateur qu'on utilise pour déclencher une charge explosive. Le faisceau concentrer d'une loupe peut déclencher un incendie, au même titre que les imbéciles de condcuteur qui jette leur mégot de cigarette par la fenêtre de leur voiture en plein été, peuvent déclencher des incendies et embraser plusieurs milliers d'hectares. En électromagnétisme, c'est le même principe. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que certains brevets se sont vus infliger une interdiction de dépôt, et la législation par le gouvernement Bush a encore été renforcée cette année.

D) D'autres encore me signalent qu'un champ magnétique alternatif fera osciller les charges électriques sur place (a). Pour les déplacer sur une certaine distance, dans le bon sens, ne
faut-il pas un champ continu(b), comme celui généré par un bon vieil aimant ?

(a) C'est aussi vrai dans le four à micro-ondes qui utilise pourtant une énergie alternative, mais on voit le résultat sur la nourriture.
(b) Je ne vois pas pourquoi il faudrait aller fabriquer un autre champ continu, puisqu'il y en a un qui existe déjà en permanence. Il suffit d'adapter les champs alternatifs et de jouer sur leur direction par rapport à un champ qui lui est FIXE. En outre, il ne faut pas oublier un autre paramètre, aucun des champs électromagnétiques artificiels n'utilisent la même fréquence et certains sont très puissants, plusieurs mégawatts.

Je ne donnerai pas plus d'explication, car là, nous rentrons carrément dans le domaine militaire, et les physiciens rien que par le biais de cette dernière phrase comprendront immédiatement où je veux en venir, d'autant qu'il y a un autre critère technique, sur lequel on joue. Nous avons assez d'apprentis sorciers, tarés, ce n'est pas la peine d'aller encore leur donner d'autres idées.
Pour finir, je dois signaler qu'on sait depuis un siècle que n'importe quel champ électromagnétique aura un effet thermique sur biologique, depuis 1893 exactement. Il n'y a que nos experts officiels des télécoms et de la DGS qui ignorent ce fait précis. On ne peut donc pas en vouloir ensuite à la population d'ignorer les principes fondamentaux de la physique de base, largement occultée par une certaine élite pour dissimuler les effets nocifs d'une certaine industrie, dont le comportement criminel ne fait plus aucun doute depuis plusieurs décennies.


Questions / Messages du forum du sénat :http://www.senat.fr/
Pour l'accès au forum voir le lien ci-dessous :
 http://www.senat.fr/Vforum/cgi-bin/Vforum-1.6.cgi?action=lire&page=1&id=98&forum_num=21

Question du 19/09/2003
 
Message de : JABY
Date d'envoi : 19 Sep 2003 22:16:36

Sujet : Re : Climat, canicule, électromagnétisme Serais-tu capable de m'apporter des preuves de ce que tu avances concernant la manipulation des climats ? 
Merci d'avance pour ta réponse ! 
 

Réponse faite le 16 octobre 2003
 
Message de : Marc FILTERMAN - Mél : marcfilterman@hotmail.com <mailto:marcfilterman@hotmail.com>
Date d'envoi : 16 octobre 2003 11:00:00
Sujet : Objet : climat et énergie électromagnétique
Site   : http://membres.lycos.fr/filterman/
 

Message de : Marc FILTERMAN - Mél : marcfilterman@hotmail.com
Date d'envoi : 17 Oct 2003 15:51:25
 

Sujet : Re:Re : Climat, canicule, électromagnétisme
 "Serais-tu capable de m'apporter des preuves de ce que tu avances concernant la manipulation des climats ?" 
"Merci d'avance pour ta réponse !" 
(Question publiée le 19 septembre 2003 en réaction à un message du 18 septembre 2003). 


Chers lecteurs, 

Serais-tu capable de m'apporter des preuves de ce que tu avances concernant la manipulation des climats ?" 
"Merci d'avance pour ta réponse !"
(Question publiée le 19 septembre 2003 en réaction à un message du 18 septembre 2003).

Merci pour ta question, car tout le monde semble planer dans notre élite et faire peu cas de ce type de menace. 

Désolé pour cette réponse tardive, mais comme les e-mails ne sont pas répercutés en temps réel sur le forum du Sénat et que je ne m'y rends pas tous les jours, je viens seulement de trouver et lire ta question et j'y réponds en même temps ce jour (16/10/2003).
Déjà, pour commencer, il existe une convention internationale qui s'appelle ENMOD, concernant l'interdiction de la manipulation du climat, suite au largage d’iodure d’argent entre 1967 et 1972 pour inonder les pistes au Viet-Nam. Voilà déjà la première façon de manipuler le climat, en larguant des substances dans l'atmosphère.
Voir ma page plus explicative : www.multimania.com/filterman/climat.htm

Il existe ensuite un autre problème : comment manipuler les masses nuageuses pour les expédier sur la cible choisie ? C'est là que cela devient intéressant, mais je ne peux faire ici un cours de physique étendu, ce n'est ni le lieu ni le but de noyer les lecteurs sous des théories complexes qui sont réelles, et peuvent être mises en application dans des petits labo.

Il existe un descriptif technique officiel américain, évidemment, dont le but est de prolonger la couverture radio ou radar, en utilisant un nuage artificiel réflecteur d'ondes, dont il existe un dessin simplifié sur ma page mentionnée ci-dessus. Sauf qu'après, il faut être capable de contrôler la direction de ce nuage, et c'est là qu'interviennent les champs électromagnétiques.

Sauf que là, il faut encore les diviser en deux groupes, ceux qui vont provoquer une "force électromotrice" si je puis m'exprimer ainsi en langage simple, on devine lesquels, ceux de la bande VLF/HF, et il y a ensuite ceux qui provoquent une agitation moléculaire (principe similaire à celui des fours à micro-ondes) dans l'atmosphère, dans les bandes UHF/SHF, où on retrouve les émetteurs de télé, relais de téléphonie mobile, DCS, GSM, UMTS, mais aussi les radars dont les puissances peuvent dépasser les deux mégawatts, même en France. 

Ces deux facteurs vont en plus charger l'atmosphère comme on le ferait avec un condensateur en électronique. Une fois chargé, il faut que tout cela se décharge, ce qui nous donne les orages et donc des coups de foudre ; ça c'est le premier point. 
D'ailleurs, quand la foudre tombe sur Paris, désormais les éclairs ne sont plus verticaux comme il y a 10 ou 20 ans mais ils ont tendance à partir à l'horizontale, ce qui est normal, Paris étant désormais sous une "bulle micro-ondes".

Ensuite, pour ce qui est du premier facteur, VLF/HF, il faut que les masses d'air soient plus ou moins conductrices d'électricité, il faut donc qu'il y ait un support constitué d'impuretés, ce qui ne manque pas au-dessus des villes ni des zones industrielles. Dans le cas contraire, il faut procéder à un ensemencement avec des avions, ce qui se fait plus souvent qu'on ne le pense, mais le public l'ignore.

C'est là que peuvent intervenir des installations comme Haarp, la plus connue, mais en réalité il y en a d'autres, et il faut aussi rajouter les radars de forte puissance qui ont un impact, car en plus leur faisceau est directionnel. C'est un physicien de Los Alamos qui est à l'origine du projet Haarp, financé par l'Air Force et la Navy, et dont tous les documents techniques sont passés sous le contrôle de la compagnie pétrolière Apti/Arco. L'un des documents mentionne qu'une puissance de 2 MW peut exercer une pression de 37 g sur un voile, nuage ou masse d'air : www.multimania.com/filterman/haarp.htm

Je parle de tout cela dans mon livre, mais je ne viens pas ici pour faire sa pub.
Ce physicien a réalisé une étude dans laquelle il avait imaginé aussi la possibilité avec un satellite de "chauffer" une partie de l'atmosphère localement, dans le but de neutraliser les cyclones. Des budgets ont été attribués pour ce type d'étude. Mais la possibilité inverse existe aussi, si on peut la neutraliser, on peut aussi la provoquer, ce qui intéresse les militaires, qui ne manquent pas d'études sur le sujet.

Cordialement



 
 Retour au chapitre sur les catastrophes naturelles
 Retour au SOMMAIRE du SITE.
 TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site  Catastrophes Naturelles ou Provoquées,
 Guerre Climatique, Séisme, Tsunami.
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.