© Protected by Copyright - Page NON reproductible - Reproduction interdite.
 
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
Adresse du site : http://membres.lycos.fr/filterman/
Nom du site : Marc FILTERMAN
   TRANSLATE - TRADUIRE
   Retour au SOMMAIRE du SITE
   Retour au SOMMAIRE du CHAPITRE

01°) Pourquoi les USA ne donne que fin mars,
comme délai à l'Iran,
pour les négociations sur le nucléaire.
 

Si Bill Clinton a été le meilleur Président pour les Etats-Unis malgré quelques casseroles, en revanche le Président Georges Bush est certainement l'un des pires Présidents de toute l'histoire des Etats-Unis avec de multiples batteries de casseroles, qui risquent de mener la planète vers une nouvelle guerre mondiale, téléguidé il est vrai par des gourous aux intérêts certains et douteux. Devinez qui a déclaré "... Le pire gouvernement de l’histoire des États-Unis..." Quand Bill Clinton a quitté la Maison Blanche, les caisses étaient pleines, depuis que Bush a usurpé le pouvoir (au candidat Al-Gore puis John Kerry), les caisses des USA se sont vidées, mais celles de ses amis se sont remplies. Le 20 septembre 2005, à l’American University de Washington, l’ancien président des États-Unis Jimmy Carter répondait à la question d’un étudiant, et déclarait que selon lui, Albert Gore avait gagné l’élection présidentielle de 2000 aussi bien en voix à l’échelle fédérale que pour le seul État de Floride. Il a mis en cause les dysfonctionnements des institutions et une décision partisane de la Cour suprême. M. Carter et Baker ont remis un rapport d’évaluation sur le système électoral dans lequel ils préconisaient des réformes pour garantir les scrutins, ou plutôt la démocratie. En clair, on peut affirmer que Georges Bush est en réalité un usurpateur, comme le savent tous les services secrets de la planète. Ce n'est qu'un secret de polichinelle. Les extrémistes ne sont pas ceux qui dénoncent les abus, les fraudes ou la corruption, mais ceux qui utilisent la politique pour s'enrichir personnellement, ou leur clan, en commettant des actes illégaux au nom de l'intérêt de leur nation qu'ils pillent, ou les autres, avec la complicité d'ailleurs d'institutions nationales ou internationales.

Pour ceux qui connaissent l'histoire de l'Allemagne des années 30, la politique de Bush ressemble de plus plus en plus à la politique socialiste extrémiste d'Adolphe Hitler, ne serait-ce que par le Patriot Act toujours en vigueur, le contrôle de la presse, le flicage des opposants politiques et anti-guerres, sans parler de la possibilité d'enlever et de mettre au secret toute personne sans qu'elle puisse prévenir ses proches et appeler un avocat. Pour compléter le tout, il semblerait que des nouveaux camps d'internement soient opérationnelles, on se demande dans quel but. Beaucoup viendront dire notamment parmi les lecteurs américains de cette page, que nous sommes mal venus de critiquer les américains, car ils diront de nombreux américains sont venus mourir sur les plages de Normandie, ce qui est vrai. Sauf que le peuple américain ignorent que beaucoup sont morts, après que les grandes industries américaines aient armé l'Allemagne Nazy d'Hitler, avec des matériels ou même des avions beaucoup plus sophistiqués que ceux qui étaient fournis aux alliés. Il faut rétablir un pan de vérité qui a été volontairement mis dans l'ombre par les médias américains, et pour cause, la famille Bush (Prescott) n'est pas étrangère aux exploits de la firme allemande Thyssen, ce qui vaudra à la famille Bush de se faire bloquer tous ses avoirs.

L’ancien président des États-Unis Jimmy Carter, interviewé par Larry King sur CNN le 1er février 2006, a exprimé son inquiétude quant aux véritables objectifs de l’administration Bush en Irak. Après avoir réaffirmé son opposition à l’invasion du pays par la Coalition, il a dénoncé la politique d’accaparement des ressources nationales irakiennes :« Je ne crois pas que nous ayons actuellement en tête de leur remettre (au peuple irakien) la responsabilité de l’approvisionnement en pétrole et de les laisser décider qui gère le pétrole, comme par exemple la France et la Russie, et j’espère que nous ferons marche arrière et les laisserons mener leurs propres affaires politiques. Ce que je crois, c’est qu’il y a des gens à Washington actuellement,certains de nos dirigeants les plus haut-placés, qui n’ont aucunement l’intention de retirer les forces militaires d’Irak et ils se projettent 10, 20, 50 ans dans l’avenir avec cette forte présence militaire. (…) La raison pour laquelle nous sommes allés en Irak était d’établir une base militaire permanente dans la région du Golfe et je n’ai jamais entendu un seul de nos dirigeants dire qu’il s’engageait auprès du peuple irakien sur le fait que dans dix ans il n’y aurait pas de base militaire états-unienne en Irak. »

L'agitation sur le programme nucléaire iranien, n'est pas la seule vraie raison. La pire arme nucléaire de l'Iran est en réalité la bourse au pétrole iranienne qui pourrait détruire l'économie américaine. Déjà commencez par vous demander qui sont les crétins qui ont filé les plans de la bombe atomique à l'Iran, et après on en reparlera.

Dès mars 2005, je signalais à quelques contacts, que si l'Iran décidait de se faire une bourse au pétrole ou de faire payer son pétrole en euro, nous aurions un autre conflit sur les bras, et il est à parier qu'en cas d'attaque, les pays du Moyen-Orient resserreront les rangs, avec des risques sérieux de terrorisme en Europe et aux USA. Tout le monde sait que l'économie des USA ne tient que grâce à des jeux d'écritures, la planche à billets, et les pétrodollars. La chute de l'économie US entraînerait un désordre international, nuisible pour tous les pays, ce qui se traduirait par la descente des populations dans les rues. Tout le monde a entendu la presse parler depuis début 2005 du programme nucléaire iranien, mais qui a entendu parler du MoU, personne. D'ailleurs personne ne sait ce que c'est, et je ne suis pas certains que nos parlementaires soient mieux informés, en dehors des spécialistes du pétrole.

Tout le monde à pu entendre fin janvier début février 2006 par la voix de Condoleezza Rice, que le dernier délai accordé à l'Iran sur les négociations en cours pour qu'il abandonne son programme nucléaire, était le mois de mars 2006. Pourquoi une telle précipitation ? Le nucléaire n'est pas le seul motif de cette pression.

On sait depuis décembre 2004, qu'en réalité  l'Iran veut  mettre en place une bourse au pétrole, le pire cauchemar de la Réserve Fédérale Américaine (FED), qui comme son nom ne l'indique pas, est en réalité entre les mains d'intérêts privés. le Dr. Elias Akleh (Iranian Threat: The Bomb or the Euro?) avait signalé que les iraniens pourraient avoir l'idée de préférer l'euro à la place du dollars. Cela aurait pour effet de précipiter l'arrivée d'un nouveau conflit au Moyen-Orient. Le 28 décembre 2004, le site Iranmania.com de Londres écrivait dans un article que l'Iran s'impliquait dans la création d'une "Fondation de la bourse pétrolière", et que le ministre du pétrole et le ministre des affaires économiques et des finances allaient signer la semaine suivante un MoU, Mémorandum d'entente. Hossein Talebi, directeur des technologies de l'information de la National Oil Company, déclarait quant à lui que le projet démarrerait dès la signature du MoU. Or l'Iran avait déclaré que sa bourse au pétrole deviendrait opérationnelle en MARS 2006, la coïncidence est donc troublante, si on compare cette date avec le délai accordé pour les négociations sur le nucléaire avec l'Iran, qui  tombe aussi en mars 2006 comme par hasard. Tous les produits pétrochimiques devaient s'échanger au sein de cette bourse. Comme l'Irak, l'Iran serait susceptible de devenir un plateforme incontournable au Moyen-Orient, capable de supplanter toutes les places occidentales. Toutes les ventes de pétrole se font en dollars, ce qui permettait aux USA d'augmenter sa dette publique sans aucune limite, alors que l'Europe importe du Moyen Orient plus de pétrole (soit 45%), que les USA. Si du jour au lendemain, sous l'impulsion de l'Iran, les pays producteurs de pétrole exigeaient d'être payés en euro, le dollar s'effondrerait, plongeant les USA dans le CHAOS économique, mais aussi les reste du monde. Entre payer un baril de pétrole 55 dollars, ou payé le même baril 45 euros, ce serait la fin de l'hégémonie américaine sans aucune guerre, et on devine pourquoi courant 2006, un autre conflit risque d'éclater au Moyen-Orient.

La véritable arme nucléaire de l'Iran, c'est la bourse au pétrole.
Cette bourse pourrait nuire au NYMEX de New York et à l'International Petroleum Exchange (IPE) à Londres qui sont tous deux contrôlés par les Etats-unis. Les américains sont donc contraints d'entrer en guerre contre l'Iran même s'il n'avait pas de programme nucléaire, pour empêcher un autre pays du golfe de changer de devise. Il suffit qu'un décide de choisir l'euro, pour que l'effet de pompe soit amorcé, et que d'autres pays décident de vendre leur pétrole ou autres ressources dans une autre monnaie, et se serait la fin du règne de l'Amérique, qui serait supplantée par l'Union Européenne, qui est d'ailleurs un des premiers importateurs de pétrole du golfe. La chute du dollar ferait augmenter l’inflation et monter les taux d’intérêts, contraignant les USA à choisir entre déflation et l’hyperinflation, avec comme résultat une dépression, un grand crac économique, avec un effondrement des valeurs immobilières, une implosion des valeurs boursières, etc...  Ce serait aussi la fin des fonds spéculatifs.

Avant 1930, le dollar était indexé sur l'or. En 1932, Roosevelt a supprimé l’indexation du dollar sur l’or, ce qui a permit aux USA d'exploser son déficit par la suite. En 1945, l’Empire Américain économique nait avec les accords de Bretton Woods, après avoir récolté des tonnes d'or suite à la deuxième guerre mondiale. Les troubles ont commencé en France à l'époque ou le Général de Gaulle a menacé de rétablir l'étalon OR, ce que tout le monde à oublier, et ce qui a abouti à mai 1968. Il est certains que des agitateurs professionnels de la gauche de l'époque étaient aux ordres de la CIA, certains volontairement et consciemment, et d'autres manipulés par les précédents. Il n'était donc pas surprenant de voir des têtes socialistes s'engager pour le OUI à la constitution européenne lors du référundum. Ce qui n'a pas été révélé, c'est qu'en disant oui à la constitution, nous disions OUI au Traité de Washington, l'Europe perdait son indépendance vis à vis des USA, comme le rappelait le général Henri Paris, Président de la Fédération des officiers de réserve républicain, mais en plus nous étions obligés de nous engager dans tous les projet de guerre des faucons de Washington, et tout cela pour soutenir l'hégémonie américaine sur tout le reste de la planète. Vers 1970, les USA se sont défilés quand plusieurs pays ont demandé à être rembousés en OR (15/08/1971), car ils auraient été mis en dépôt de bilan comme une vulgaire entreprise. Le seul moyen de s'en sortir pour les USA était de faire en sorte que tout le pétrole de la planète soit payé en dollars, toutes les nations dépendant de ce fait des dollars américains. La planche à billet a tourné, ce qui fait que l'économie américaine ne repose en réalité que sur du papier. Si maintenant les pays du Moyen Orient décide de se faire payer leur pétrole en euro, c'est la fin de l'économie américaine. On peut aussi dire d'une façon simpliste que le jour où les réserves de pétrole seront épuisées, nous verrons la fin l'empire américain. N'oublions pas l'empire Romain malgé sa puissance s'est effondré aussi. On comprend mieux pourquoi les USA passent leur temps à déstabiliser ou à faire des guerres dans les pays qui ont des réserves naturelles. D'ailleurs le rapport Kissinger de 1974, mais l'accent sur le prise de contrôle des ressources naturelles, pour répondre aux besoins des USA.

Il ne faut pas oublier que la guerre en Irak a aussi été déclenchée après que Saddam ait annoncé en novembre 2000, vouloir payer son pétrole en euro, et après qu'il ait incité les autres pays du golfe à en faire autant. Il est notifié dans un rapport de la fondation Baker sur le pétrole, que l'Irak pouvait devenir avec son pétrole une clé qui pouvait fortement influencer les cours sur les marchés pétroliers, ce qui représentait une menace économique sérieuse pour les USA. Tout le monde sait aujourd'hui que la guerre en Irak a été faite pour commettre un hold-up sur le pétrole, et pour mettre en place une marionnette pro-américaine. C'est un secret pour personne, il faut appeler un chat, un chat. La première décision du gouvernement provisoire irakien a été de réétalonner les ventes du pétrole sur le dollar. Le premier objectif de cette guerre, était d'interdire à l'Irak de vendre son pétrole en Euro, et de lancer un avertissement militaire aux autres pays du golfe qui seraient tentés par cette aventure. Il est intéressant de constater que les pays producteurs de pétrole où sont absents les USA militairement, doivent faire face à des troubles et tentatives de coup d'état. Les USA détruiront militairement tous les pays qui décideront d'abandonner les dollars pour leurs échanges. Sauf que l’Iran à un pacte avec la Syrie et fait parti du Groupe de Coopération de Shanghai (Coop de Shanghai), dans lequel on retrouve la Chine, l’Inde, et la Russie. Imaginez qu'un pays d'Europe, la Chine, ou les russes décident de payer leur pétrole en euro, en or, ou avec leur monnaie, ou de faire du troc, pétrole contre missiles et hautes technologies ou autre, vous verrez immédiatement la machine de propagande médiatique américaine se déchaîner, et ensuite la machine militaire entrer en action. La guerre en Irak a été faite pour dissuader tout autre pays du Moyen Orient de se faire payer leur pétrole en euro ou dans une autre devise. Si l'Iran n'avait pas de programme nucléaire, ce pays serait quand même attaqué en raison de son projet de "bourse au pétrole" qui doit être opérationnel en mars 2006, d'où l'urgence d'une intervention militaire pour les américains, avant son démarrage. Sauf que les USA vont avoir du mal à se lancer seul dans une deuxième guerre. Il leur faut donc entraîner avec eux les autres pays occidentaux, ce qui va provoquer inévitablement une guerre de religion, l'islam contre l'occident. Les USA en croyant faire le hold-up du siècle sur le pétrole en Irak, même après avoir débranché les systèmes d'alarme (les système de défense et missiles irakiens) se sont faits prendre la main dans le sac comme de vulgaires cambrioleurs. Sauf que le sac est troué et perd ses valeurs, c'est à dire que les oléoducs n'arrêtent pas de sauter et le pétrole de couler dans le sable, et pour compléter le tout, ils n'arrivent pas à sortir plus d'un pétrolier par semaine d'Irak. Le hod-up du siècle ne compense pas les frais engagés par les USA pour faire main basse sur le butin de l'Irak. Sauf que la monnaie de l'Irak aujoursd'hui est le dollars,les USA ont donc gagné la guerre de la remise en place de leur devise, le dollar, mais on peut se demander à quel prix et pour combien de temps, si une révolte éclate dans les pays du golfe. On ignore tout des répercussions internationales financiaires, si l'économie américaine venait à s'effondrer. La chute du dollar, ferait baisser les prix des technologies américaines, et les pays étrangers seraient en mesure de se payer les chercheurs américains par exemple. Pour faire simple, les USA pourraient se retrouver dans la situation de l'ex-empire soviétique, en situation de faillite. Tout le monde sait que les USA ont un déficit record, et que cette économie ne repose que sur du papier, et un jour ou l'autre elle est appelée à s'effondrer comme l'empire romain. La politique des faucons de Washington a d'ailleurs accéléré cette chute, tout cela pour enrichir quelques intérêts privés, comme lors de la seconde guerre mondiale.



 
   Retour au SOMMAIRE du CHAPITRE
    Retour au SOMMAIRE du SITE.
    TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site : Scandales aux armes électromagnétiques.
Adresse du site : http://membres.lycos.fr/filterman/
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
Auteur du site : Marc FILTERMAN