© Protected by Copyright - Page NON reproductible - Reproduction interdite.
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
Adresse du site : http://membres.lycos.fr/filterman/
Nom du site : Marc FILTERMAN
   TRANSLATE - TRADUIRE
   Retour au SOMMAIRE du SITE
   Retour au SOMMAIRE du CHAPITRE
   Retour à la page sur le marché de l'armement
Avertissement : ©Tous Droits Réservés, sur les photos et images de cette page, aux auteurs initiaux.

03°) Missile X-55 ou KH-55 Granat,
code OTAN AS-15, Kent.

Le X-55 est un missile de croisière de pénétration en basse altitude qui est fabriqué par Raduga. Il est entré en service en 1984 et peut emporter une charge nucléaire de 200 kilotonnes. Svyatoslav Piskun, Procureur Général d'Ukraine, reconnaissait au cours d'une interview accordée au Financial Times, que Kiev en 2001 avait vendu frauduleusement 18 missiles de croisière air-surface du type X-55 en violation d'un traité sur la non-prolifération des missiles stratégiques. Beijing (Chine) en aurait acheté 6 et Téhéran 12. Ils sont capables de porter des ogives nucléaires. Les services officiels ukrainien, le ministère de la défense et les services de sécurité sont impliqués dans ce marché. Le marché a été passé sur la base d'un contrat réalisé par la société d'Etat russe, Defense Corporation Rosvooruzhenie. Le document était légal, mais il n'y avait dessus aucun nom ou signature d'une autorité. Vladimir Yevdokimov, directeur de la compagnie Ukraviazakaz pour les exportation d'armes ukrainiennes, était concerné par ce dossier,  qui a été classé le 1er février 2004. Le Député ukrainien Grigori Omelchenko déclarait que ces missiles devaient être vendus à la Russie et être détruits dans le cadre des accords internationaux; " ils ont détruit les missiles, rédigé les actes de destruction de ces missiles, qui ont ensuite été conservé dans les  entrepôts du ministère de la défense. Le Président Leonid Kuchma avait été informé personnellement." Le ministère des affaires étrangère Ukrainien a déclaré que ses services de gestion n'était plus concerné une fois que les missiles avait quitté son pays. L'ambassade des USA à Kiev, s'est inquiété de cette affaire qui est remontée à Washington à l'époque. Les X-55 volent à très basse altitude, ils ont une portée de 3000 km, et sont prévus pour armer les avions bombardiers stratégiques russes du type Tu-160. A priori la Chine et l'Iran ne dispose pas des avions nécessaires pour embarquer ce type de missile. Ils pourraient être embarqué sur des avions comme le Tu-22M2, le Tu-95MC Bear qui peut emporter 6 missiles KH-55, et le Tu-160 Blackjack bombardier à long rayon d'action qui peut emporter lui 12 missiles KH-55. La version Kh-55s est prévue pour être mise sur les pylones. Rien n'empêche de les tirer à partir du sol, ou même d'un navire. Autre problème, il ne dispose pas de la cartographie numérique nécessaire pour la zone du Moyen-Orient, mais question, pour quelle zone ils étaient prévus, on préfère l'ignorer. Le X-55 devenu X-55SM pour sa version améliorée, a vu sa portée augmentée à 1,860 miles. Il est de la même catégorie que le missile américain BGM-109 Tomahawk cruise missile. On ignore si les missiles X-55 sont ou ont été équipées de charge nucléaire.
2 février 2005, le parlementaire ukrainien Hrihory Omelchenko déclarait que des missiles Kh-55 air-sol ont été exportés en 1999 et 2001, pour moitié en Iran et en Chine. Ce missile est très précis et a une portée de 3.000 kilomètres, qui verie selon les versions. Un ancien officier des services secret ukrainien (SBU), d'après Omelchenko avait signalé que le SBU avait bloqué une autre tentative d'exportation de 14 KH-55s en 2004 probablement. L'ancien Président ukrainien Leonid Kuchma était accusé de dissimuler des ventes d'armes illicite (Tom Warner, "l'Ukraine a vendu des missiles de croisière à l'Iran")

 



 
   Retour à la page sur le marché de l'armement
   Retour au SOMMAIRE du CHAPITRE
    Retour au SOMMAIRE du SITE.
    TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site : Scandales aux armes électromagnétiques.
Adresse du site : http://membres.lycos.fr/filterman/
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
Auteur du site : Marc FILTERMAN