© Protected by Copyright - Page NON reproductible - Reproduction interdite.
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
Adresse du site : http://membres.lycos.fr/filterman/
Nom du site : Marc FILTERMAN
   TRANSLATE - TRADUIRE
   Retour au SOMMAIRE du SITE
   Retour au SOMMAIRE du CHAPITRE
   Retour à la page sur le marché de l'armement
Avertissement : ©Tous Droits Réservés, sur les photos et images de cette page, aux auteurs initiaux.

03°) Missile Shahab-3.

Le missile iranien Shahab-3 appelé aussi Zelzal est un dérivé du missile nord coréen Nodong-1 d'une portée de 1.000 à 1.300 km. Le missile Nodong a été développé par la Corée du Nord avec l'aide financière iranienne. On suppose que la portée maximum du Shahab-3 est de 1.560 km  avec une ogive de 760 kg, et 1350 km avec une ogive de 1158 kg.

22/07/1998, l'Iran a effectué un premier tir d'essai, et il a volé pendant 2 minutes. Le missile avait été détecté par trois satellites américains.
15/07/2000, l'Iran teste avec succès un autre missile.
21/09/2000, l'Iran teste un missile.
23/05/2002, l'Iran teste un missile Shahab-3.
xx/07/2002, l'Iran teste un missile Shahab-3 qui semble échouer.
04/07/2002, le quotidien Haaretz Israélien révèle qu'un missile Shahab-3 a été tiré avec succès.
07/07/2003, l'Iran confirme qu'il avait effectué un essai final sur le Shahab-3.
11/08/2004, l'Iran a effectué un essai du Shahab-3.
20/10/2004, l'Iran a effectué un essai du Shahab-3.
10 lancements au moins ont été réalisés.
En juillet 2005, le ministre iranien de la défense Ali Shamkhani a déclaré sur Radio Farda que le Shihab-3 avait une portée de 1.930 km. Il pourrait emporter une ogive nucléaire de 800 kg, ou chimique, ou des sous-munitions.


Tous droits réservés aux hauteurs initiaux de ces photos


Missile Shahab-4.
Des rumeurs indiquent que les iraniens travaillent sur un missile Shahab-4 d'une portée de plus de 2000 km, qui serait dérivé du Taepo-dong 1 ou encore du missile russe SS-4. Le programme de développement aurait commencé en 1996, mais il n'y a pas d'information indiquant la poursuite de ce projet. Un essai réussi du moteur a été enregistré en février 1999. L'Iran a fait plusieurs fois référence au développement de lanceurs pour des satellites, qui conduirait en collaboration avec la Corée du Nord à un Shahab 5 SLV, basé sur le vecteur coréen Taep'o Dong 1 (SLV). Des rapports israéliens suggèrent que le Shahab 4 a pu être développé sur la base des technologies d'un ancien missile balistique russe à portée intermédiaire du type SS-4 ' Sandel ' (R-12), ce qui a été démenti par la Russie et l'Iran. Il était entré en service en 1958, et a été à l'origine de la crise de Cuba en 1962. Le Shahab 4 aurait pu être réalisé à partir de documents russes déclassifiés, présentés à des analystes et étudiants. Le Shahab 4 a aussi été comparé au Ghauri 2. L'Iran aurait aussi étudié le développement d'un missile balistique d'une portée de 4.000 kilomètres, qui conviendrait pour la mise en orbite d'un satellite. Si on compare le missile Shahab-4 au SS-4 dispose d'un guidage inertiel, et il aurait les caractéristiques ci-dessous.


Le missile SS-4 se compose d'un véhicule de séparation de ré-entrée portant l'ogive.
Il a un seul étage à propulseur liquide, avec IRFNI et kérosène. Il a un moteur du type RD-214, avec quatre chambres moteurs fixes et orientées par des gouvernes graphite au niveau des échappements du moteur, qui est alimenté par une turbopompe simple, piloté par un générateur de gaz de peroxyde d'hydrogène.

Le Shahab 4 pourrait être un missile de type Shahab 3 rallongé de un mètre, contenant plus de carburant et d'oxydant, mais utilisant des technologies venant du programme SS-4. Dans ce cas le Sahab-4 pourrait mesurer 18,0 m en longueur, et peser au lancement 16.800 kg. Le Shahab 4 pourrait aussi utilisé des moteurs RD-216 du missile balistique SS-5 ' Skean ' (R-14), qui sont utilisés dans les programmes russes Cosmos SL-8/SLV. Dans la réalité, les experts les mieux informés se perdent dans des hypothèses qui peuvent être valables, mais qui ne débouchent sur rien de concret. On a aussi évoqué la possibilité d'étude ou développement sur les Missiles Shahab-5 ou 6, hypothèse à laquelle je ne crois guère à l'heure actuelle. Il est dangereux de trop se disperser sur des projets aussi techniques. En revanche on peut facilement admettre que les iraniens améliorent les missiles existants soit pour en augmenter la charge, ou augmenter leur portée.
 



 
   Retour à la page sur le marché de l'armement
   Retour au SOMMAIRE du CHAPITRE
    Retour au SOMMAIRE du SITE.
    TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site : Scandales aux armes électromagnétiques.
Adresse du site : http://membres.lycos.fr/filterman/
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
Auteur du site : Marc FILTERMAN