© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


07°) Les téléphones portables GSM sur Radio France Isère
avec Paul Monaton et le Pr Roger Santini le 04/12/2000.

En bleu: mes commentaires.
En rouge: les remarques qu'il faut retenir.
En italique figure les dialogues.
Pour éviter toutes polémiques, tous les propos de tous les intervenants ont été retranscrits mot à mot en noir, et tous mes commentaires figurent en bleu. J'ai pris cette précaution afin d'éviter que ceux qui sont intervenus lors de cette émission, ou que des opérateurs viennent déclarer que les propos ont été orientés plus dans un sens que dans un autre. De cette façon, les lecteurs pourront mieux juger de ce qui a été dit ou n'a pas été dit. Je dispose bien évidemment des sources et des bandes son ou vidéo, en cas de litige sur une des phrases présentes sur cette page. Inutile de préciser que les personnes qui souhaitent un rectificatif ou ajouter un complément d'information peuvent le faire.
 
A°) Introduction:

De plus en plus d'études dénoncent les effets des champs électromagnétiques, sur la santé. Or une certaine presse complice des lobbies industrielles se refuse à dénoncer leurs effets néfastes. Ce qui est plus grave, c'est que même des revues scientifiques comme La Recherche de décembre 2000, visent à minimiser les risques et même à discréditer les chercheurs auteurs de ces études. Ce qui est plus grave encore, c'est que ces revues scientifiques ne daignent pas accéder aux sources ouvertes, même militaires, qui prouvent que les ELF sont utilisées dans les armes de nouvelle génération, c'est donc qu'elles peuvent avoir des influences néfastes sur les systèmes électroniques mais aussi sur les métabolisme humains. Cela fait plusieurs fois que je demande à des députés de déclencher une commission d'enquête, pour vérifier le niveau d'indépendance d'une certaine presse dite scientifique, ne serait-ce que par rapport au budget publicitaire des compagnies de téléphonie mobile, ou des chercheurs qu'elles sponsorisent.
 

10-54B°) Présentation des invités:

Animateur de l'émission: - Pierre Monaton, de Radio France Isère.

Professeur Roger Santini: - Chercheur à l'INSA.
                                     - Auteur du livre "Téléphone cellulaire, Danger".
 

10-54C°) Transcription de l'émission:

Radio France Isère sur 95,2 MHz en FM: Qu'en pensez-vous?  Tél: 04-76-46-45-45.

Pierre Monaton:

Le Téléphone portable est-il dangereux pour la santé ? Tel est le thème en tout cas de notre émission aujourd'hui. Si les risques exacts des ondes produites par les téléphones portables ne sont pas bien connus il est vrai, on voit cependant se multiplier les mises en garde depuis ces derniers mois, contre une exposition trop importante à ces ondes électromagnétiques. Alors que 20 millions de français possèdent un téléphone portable, la France commence seulement à s'inquiéter des dangers qu'ils présentent pour la santé. La fréquence des ondes émises par les téléphones, 900 MHz ou 1800 MHz est voisine il faut le rappeler de celle des fours micro-ondes, 2450 MHz. Alors pourquoi certains relais GSM sont interdits en Australie sur le toit des écoles et à proximité alors qu'en France, ils sont carrément installés sur la tête des gens. Nous essaierons bien sûr de répondre à cette question. Pourquoi le résultat des études menés sur les effets du portable sont interdits de publication ou de citer en référence. Alors le téléphone portable est-il dangereux pour la santé ? Faites vous confiance aux fabricants ? Pensez vous avoir subit un problème de santé qui serait lié à votre téléphone mobile, comme la migraine le stress, la perte de mémoire ? Avez-vous une antenne relais sur le toit de votre immeuble ?
Vos témoignages, vos réactions, vos questions, c'est maintenant, c'est le 04-76-76-45-45.
Alors le succès bien sûr du téléphone portable a dépassé toutes les prévisions, aujourd'hui un français sur trois, possède un téléphone mobile, et pas un pays développé échappe  bien sûr à la folie du portable, seul problème c'est la commercialisation de ces appareils qui et bien on peut le dire, a malheureusement précédé l'évaluation scientifique de leurs dangers, car un téléphone portable, c'est un émetteur d'ondes radios, et qui provoque des échauffements dans les tissus donc humains situés à proximité du cerveau de l'utilisateur. Rapprocher votre téléphone portable d'ailleurs de votre poste de radio, de votre télévision ou de votre ordinateur, et vous pouvez déjà mesurer les premiers effets. A l'occasion d'un débat qui sera animé donc dans le cadre du salon Bio-Environnement à Halte Expo à 18h00 ce soir, sur les dangers du téléphones cellulaires, nous recevons aujourd'hui Roger Santini, bonjour, je suis ravi de vous accueillir.
 

Pr Roger Santini:

Bonjour, moi aussi, je suis ravi d'être là.
 

Pierre Monaton:

J'ai vu plein de chose vous concernant. On vous voit cité très très souvent d'ailleurs sur Internet. Roger Santini vous êtes docteur ès science, enseignant chercheur à l'institut national donc des sciences appliquées de Lyon. Vous venez de sortir également un bouquin intitulé "Téléphone cellulaire, Danger", et nous vous retrouverons donc ce soir à 18h00 pour cette conférence. Alors pour commencer, moi la première question que j'ai envie de vous posez, car les chercheurs évidemment on s'en doute ne sont pas tous unanime et là est le problème, c'est quels sont véritablement les dangers du téléphone portable, que vous avez pu étudier et mesurer. Est-ce que cet échauffement dont on parlait tout à l'heure, je crois par les ondes du portable, ont réellement des conséquences sur notre santé, Roger Santini ?
 

Pr Roger Santini:

Oui, alors dans le cas si vous voulez de l'exposition à un téléphone portable on parle d'exposition en champ proche, à laquelle on opposera peut-être tout à l'heure l'exposition en champ lointain qui est celle résultant de l'exposition des riverains des stations relais. Pour ce qui est des effets du téléphone portable sur les gens, euh un certain nombre de communications montrent la présence d'effets biologiques et un certain nombre montrent qu'il n'y a pas d'effets biologiques. Alors à partir de là il y a une doute, et tout comme pour les extrêmement basses fréquences, c'est à dire les effets liés au courant électrique des lignes haute tension, des transformateurs électriques, je pense qu'à partir du moment ou plus d'une étude sur deux met en évidence un effet biologique potentiel, je pense qu'il faudrait à ce moment là commencer à se méfier et voir à appliquer le principe de précaution. Quels sont les effets biologiques principaux qui ont été rapportés, bon il y a eu quelques études qui ont montré des effets sur la, sur les fonctions cérébrales, les perturbations de la qualité du sommeil, et en particulier du sommeil paradoxal (1) chez les hommes qui ont été exposés à des ondes émises par un GSM. Vous avez des effets sur la pression artérielle. Vous avez aussi des effets qui ont été mis en évidence par une étude suédoise, sur les porteurs du portables et qui n'ont pas été publiés. Donc nous, nous avons refait cette expérience sur des utilisateurs de portable et ont met en évidence par exemple au cours de la conversation téléphonique l'apparition d'un sentiment d'inconfort, de picotement sur l'oreille et de chaleur sur l'oreille. Étant donné le mécanisme d'action, le mécanisme d'action des hyperfréquences que l'on connaît, c'est à dire que c'est un moyen de chauffage de l'intérieur de la pièce vers l'extérieur, donc nous ion dit que lorsque vous avez la sensation de chaleur qui apparaît au niveau de l'oreille, ça veut dire que la bulle de chaleur qui fait de l'ordre de 0,6 à 1°, elle n'est pas énorme, mais arrive en surface de la peau, où se trouve les récepteurs de la chaleur, et ça doit être me semble-t-il un signal pour l'utilisateur, d'arrêter la communication en cours.
 

Pierre Monaton:

En tout cas vous avez des propos plutôt inquiétants. Est-ce que ces effets sont proportionnels à l'intensité d'utilisation du portable. On parle de 6 minutes je crois, hein.
 

Pr Roger Santini:

Alors nous dans l'étude que nous avons mis en évidence et dans le rapport suédois qui porte bien entendu sur un plus grand nombre que notre étude, mais on retrouve à peu près la même chose. Il y a effectivement une relation entre les effets biologiques qui sont rapportés, avec le nombre de communication par jour, et la durée des communications. En ce qui nous concerne nous, c'est à partir de 2 minutes de communication, plus de 2 minutes de communication par jour, et plus de 2 communications par jour, qu'on observe des différences significatives pour ce qui est par exemple de symptôme, chaleur sur l'oreille.
 

Pierre Monaton:

Alors quels sont vraiment les normes aujourd'hui en Europe, et qui a établit ces normes c'est vrai aussi qu'on se pose pose la question, et surtout est ce que les fabricants, aujourd'hui, respectent ces normes, c'est le plus important.
 

Pr Roger Santini:

C'est ça, d'abord il y a, il est inexacte de dire qu'il y a des normes. Il n'y a pas des normes. Il y a tout simplement des guides, des comment dirais-je, des concepts qui ont été données par des instances internationales. Souvent dans ces instances internationales, et ça on peut le regretter, figure des gens qui sont impliqués, qui sont à la fois juge et parti pour ce qui est de la vente des téléphones portables.  Donc là ça peut poser un petit peu la question de savoir qui établit ces recommandations. Il faut savoir que les recommandations qui existent sont destinées uniquement pour une exposition à des micro-ondes, puisque ça génère des micro-ondes, micro-ondes qui ne provoqueraient pas d'effet thermique et pour une exposition à court terme. On a des valeurs, je peux vous les donner, mais ça ne vous apprendra pas grand chose. Au niveau de la densité de puissance pour le GSM c'est 450 µW/cm², et pour le 1800 MHz, le système DCS c'est 900 µW/cm².*

* Il est nécessaire de repréciser pour seulement 6 minutes d'exposition.

Pierre Monaton:

Alors que le GSM fait couramment 2000 µW/cm²
 

Pr Roger Santini:

Exactement. Alors qu'est ce qui se passe encore. On a fait une étude, on a fait des mesures si vous voulez, lorsque le portable émet de façon en bonne condition de transmission, et lorsque le portable émet dans des conditions qui sont pas très favorables, par exemple à l'intérieur d'un sous-sol. On a publié ceci dans un abstract aux Etats-Unis. Il ressort, le conseil, c'est que lorsque le téléphone n'est pas dans de bonne condition de transmission, il va utiliser au maximum sa capacité de transmission et donc dans ce cas là, on peut avoir des valeurs assez importantes du champs électriques ou de la densité de puissance qui va arriver sur les gens qui utilisent le portable. Donc le conseil c'est de ne pas utiliser le portable si vous êtes dans un sous-sol, dans un garage, dans un lieu ou ça risque de ne pas bien passer parce que le portable va travailler à des valeurs élevées, et va avoir besoin de toute sa puissance pour rencontrer la station relais. Donc préférez téléphoner à l'extérieur du véhicule, ça c'est encore un autre problème, et surtout en dehors des bâtiments si vous pouvez.
 

Pierre Monaton:

Donc vous êtes en train de dire que la plupart des portables aujourd'hui ne respecte pas les normes en vigueur.
 

Pr Roger Santini:

C'est pas tout à fait exact.
1) Il n'y pas de norme.
2) Il respecte les 450 µW/cm²,
euh dans la mesure où c'est assez compliqué, c'est par période de 6 minutes, pour qu'on puisse ne pas avoir les échauffements d'une certaine quantité de tissus cérébral. Et là on rentre dans des détails, disons que la grande majorité d'entre eux respectent ces valeurs. Mais je rappelle que ces valeurs, ne sont pas destinées à une étude de longue durée, au delà de 6 minutes il peut y avoir des effets hyperthermique.

Il n'y a en réalité que des préconisations, s'il y avait des normes venaient à être établies, la téléphonie mobile DCS ou GSM, et autres systèmes à saut de fréquence ou ondes pulsées seraient interdits.
 

Pierre Monaton:

Avant de retrouver le premier témoignage avec Françoise dans un instant, est-il vrai que les kits dit main libre émettraient trois fois plus de rayonnement que le portable lui-même.
 

Pr Roger Santini:

Alors là j'ai lu c'est pas très vieux, c'était vendredi ou samedi, j'ai lu un petit article de synthèse qui venait des Etats-Unis au sujet des kits mains libres. Les kits main libre et je le dit dans l'ouvrage sont recommandés pour éloigner le combiné téléphonique de l'oreille. Il y a une chose qui a quand même choqué, c'est pour ça que les gens ont émis quelques réserves, les scientifiques quelques réserves, dans le cas d'un téléphone portable où l'antenne est incorporée dans le boîtier et si le fil électrique du kit main libre s'entortille autour de votre portable et de son antenne, il pourrait y avoir dans ce cas effectivement des valeurs un peu plus élevées que ce qu'il y aurait s'il n'y avait pas ce phénomène mécanique autour de votre portable. Donc ce qu'il faut, si vous avez un kit main libre c'est qu'il ne s'enroule pas autour de votre  portable.
 

Pierre Monaton:

Je suppose évidemment que vous n'avez pas de portable sur vous Roger Santini.
 

Pr Roger Santini:

Non mais mes deux garçons en ont, et puis ils le gèrent très bien. C'est à dire que je leur ait dit vous l'utilisez à dose homéopathique.
 

Pierre Monaton:

Voilà, donc moins de 2 minutes si j'ai bien entendu votre conseil tout à l'heure. Bon Françoise en ligne bien sûr vous pouvez nous appeler 04-76-46-45-45, Roger Santini est notre invité jusqu'à midi et demi, Françoise bonjour.
 

Françoise, auditrice: Bonjour
 

Pierre Monaton:

Vous habitez Saint juste, c'est bien ça, on vous écoute Françoise.
 

Françoise, auditrice:

Et moi je vous appelle par ce que cela va faire trois ans, on nous a imposé une antenne Itinéris à moins de 50 mètres de la maison. On n'a absolument pas été consulté, ni rien du tout. Donc j'aimerais savoir exactement les risques de cette chose là. Parce que moi depuis, je suis dans la maison donc je suis soi chez moi, soi dehors, car j'ai des animaux. Et depuis de ce temps là j'ai quand même remarqué que j'ai énormément de maux de tête, ce que je n'ai jamais eu avant, ou même en cas de grippe je n'ai jamais eu mal à la tête. J'ai pas mal de problème de sommeil et de fatigue.
 

Pierre Monaton:

Juste une question Françoise, cette antenne elle est placée sur le toit de votre maison ou dans un jardin à proximité, çà c'est important hein.
 

Françoise, auditrice: Non elle est située dans un champ en face de la maison.
 

Pr Roger Santini:

Alors voilà, actuellement on mène à l'institut national des sciences appliquées et en France, en Italie, en Belgique et en Suisse, une étude sur l'état de santé des riverains de station relais. Parce que figurez vous que malgré les milliers d'antenne qui existent, qui sont partout, il n'existe pas à ma connaissance je peux me tromper, une seule étude internationale publiée dans une revue scientifique sur ce sujet. Alors, on a quand même quelques données. On a un rapport australien qui précise que à 200 m d'une station relais, les personnes qui se trouvent exposées, les familles exposées se plaignent de troubles qui rappellent ce que l'on a appelé, il y a longtemps déjà, la maladie des radiofréquences. C'est à dire irritabilité, fatigabilité, et perte du sommeil, et pour les femmes, il est mis en évidence par exemple des problèmes de ménopause prématurée. C'est pour ça que dans le questionnaire que l'on diffuse, pour cette enquête sur les riverains, on a rajouté donc une question si vous voulez sur la base de la libido en particulier et sur les problèmes de ménopause prématurée. Donc les symptômes que vous avez à 50 mètres sont des symptômes que l'on peut qualifier comme résultant d'une exposition à des hyperfréquences, d'autant que ce sont des hyperfréquences pulsées, des micro-ondes pulsées en extrêmement basse fréquence. Donc vous avez, si vous voulez accumulation de deux types d'onde, dont on sait pas quels vont être les effets à plus ou moins long terme.

100.000 personnes sont surexposées en France aux ondes des stations de relais GSM. Aucune ne mesure sur site n'est réalisée, à plus forte raison quand plusieurs opérateurs se partagent un même site.
 

Pierre Monaton:

Alors concrètement, que peu faire Françoise si on installe comme ça une antenne, on a possibilité de...
 

Pr Roger Santini:

Alors nous ce que l'on a demandé effectivement dans l'ouvrage sur les téléphones, on a demandé qu'il y ait d'abord concertation avec les gens, qu'on les informe avant. Ce qu'il faut si vous voulez, c'est que le lobe principal n'aille pas sur les gens. C'est lui qui véhicule la plus forte densité de puissance. Donc il faut voir si vous êtes vraiment en face, il faut demander à ce que l'antenne soit orientée différemment, les téléphones fonctionneront aussi bien. Pour ce qui est de l'intérieur de la maison il faut voir si vous n'avez pas dans votre environnement des structures métalliques qui sont susceptibles de réémettre des hyperfréquences, et çà, ça peut amplifier le signal électromagnétique, donc le genre porte de garage, fenêtre en métal, hampe drapeau, etc... Sinon sur le plan qu'est ce qu'on peut faire, je pense qu'il faut se regrouper, il existe quelques associations. Moi si on me contacte, je vous donnerai volontiers...
 

Pierre Monaton: Il n'y en n'a quand même pas beaucoup.
 

Pr Roger Santini:

Par exemple j'en connais une sur Dijon qui est l'association de défense des riverains des stations relais de téléphonie mobile, qui va pouvoir gérer un peu tout ça. D'autres associations qui gèrent le problème de personnes électrosensibles. Voilà, donc il faut écrire, mais si vous m'écrivez, je vous remercie par avance, mettez des timbres que je puisse vous répondre, parce que j'ai pas de moyens.
 

Françoise, auditrice:

Oui, oui parce que moi, bon justement j'ai lu votre livre là, j'ai lu la publication, je l'ai acheté, je viens de le lire, et bon j'avais l'intention de vous faire un courrier, je voulais savoir justement s'il y a des enquêtes qui sont faites, comment on fait pour répondre au questionnaire.
 

Pr Roger Santini:

Non il n'y a pas, la seule enquête à ma connaissance, c'est celle que modestement on essaye de faire démarrer, sans beaucoup de moyens, mais ça marche quand même.
 

Françoise, auditrice:

Il n'y a rien de fait, et au point de vue suivi médical il n'y a pas d'examen de séjour, parce que moi je n'ai jamais eu
 

Pr Roger Santini:

Au niveau du suivi médical non, nous ce que l'on recommande c'est que les personnels qui sont exposés, qui vont travailler sur les antennes ou autres soient suivis médicalement, et également les personnels qui vont accessoirement sur les lieux où se trouvent les antennes. Par exemple les réparateurs de systèmes de climatisation, de ventilation, les gens qui vont réparer les ascenseurs, soient pris en compte, et puis que lorsque les gens comme vous vont chez leur médecin traitant et se plaignent de symptômes qui rappellent la maladie des radiofréquences et donc des micro-ondes, que les médecins aient une écoute attentive à ces gens là parce que il y a quand même un faisceau de fait qui montre que finalement ce qu'ils disent ce n'est pas totalement imaginaire.

J'ai dénoncé que beaucoup de médecin ignore les symptômes générés par les micro-ondes, et c'est encore le cas aujourd'hui. Le ministère de la santé n'a rien fait pour les informer, ni déclencher la moindre enquête épidémiologique.
 

Françoise, auditrice:

Oui et pour avoir, parce qui m'a beaucoup étonné, c'est qu'on peut construire une chose comme ça, on ne donne ni puissance, ni rien du tout, on fait cà...
 

Pr Roger Santini:

C'est le gros problème, alors il va y avoir un texte de loi qui est en cours de dépôt par le groupe Santé, le groupe Santé Environnement de l'assemblée Nationale à Paris.
 

Pierre Monaton:

Juste un chiffre pour terminer avec vous Françoise. Il faut savoir qu'en 5 ans, Itinéris, Bouygues, SFR, ont installé en France environ 8000 antennes chacun, je dis bien chacun, ce qui fait pour une ville environ une antenne tous les 300 mètres. Françoise en tout cas merci beaucoup pour votre témoignage, on vous souhaite une agréable journée. Suite de cette émission tout de suite après les infos de midi bien entendu. Nous attendons vos appels au 04-76-46-45-45. Roger Santini Docteur ès science, enseignant chercheur à l'institut national des sciences appliquées de lyon est notre invité.

Il va falloir rajouter la boucle locale radio pour faire de la téléphonie fixe sans parler du système UMTS. En clair, la France est gouvernée par des inconscients et irresponsables.

PAUSE-Info
 

Pierre Monaton:

Le téléphone portable est-il dangereux pour la santé, c'est le thème de notre émission aujourd'hui. Faites-vous confiance aux fabricants du téléphone portable ? Pensez-vous avoir subit un problème de santé qui serait lié à votre mobile ? Avez-vous une antenne relais sur le toit de votre immeuble ? Vos témoignages, vos réactions, vos questions dès maintenant car à l'occasion je vous rappelle d'un débat qui sera amené dans le cadre du salon Bio Environnement à Halte Expo ce soir à Grenoble, à 18h00 sur les dangers du téléphone cellulaire eh bien nous recevons jusqu'à 12h30 Roger Santini, qui est Docteur ès Science,  enseignant chercheur à l'institut national des sciences appliquées de Lyon, 04-76-46-45-45.
 

PAUSE-Chanson
 

Pierre Monaton:

Le téléphone portable est-il dangereux pour la santé à l'occasion je vous le rappelle d'un débat vraiment très intéressant qui sera animé donc dans le cadre du salon Bio Environnement à Halte Expo ce soir à 18h00 à Grenoble, sur les dangers du téléphone cellulaire, nous recevons aujourd'hui Roger Santini, Docteur ès Science,  enseignant chercheur à l'institut national des sciences appliquées de Lyon, qui est aussi l'auteur du livre intitulé " Téléphone cellulaire, Danger". Avant de retrouver d'autres questions, d'autres témoignages Roger Santini, on a quand même cette impression, qu'en France pour éviter toute panique, on nous cache toujours un certain nombre de chose. On se souvient quand même de la viande, hein, je crois qu'il ne faut pas l'oublier, le sang contaminé, de Tchernobyl, actuellement les farines animales, maintenant le portable. Alors si on sait que le gouvernement est encore majoritaire dans France Télécom, même si on sait que les sociétés de téléphone portable peuvent faire évidemment sur les médias, parce qu'ils investissent des milliards en publicité*, et ça c'est important, est-il vrai que certaines recherches ont été interdites de publication ? Est-ce que l'on peut l'affirmer aujourd'hui ?

*5 milliards de francs, pour les plus grands médias, voir page 10-02.htm.
 

Pr Roger Santini:

Bien je connais personnellement un chercheur américain qui est Henry Lai. Je l'ai rencontré au parlement européen de Bruxelles le 29 juin dans un colloque sur ce sujet le Pr Carlo, qui ont effectivement fait état de difficultés qu'ils ont eu lorsqu'ils ont observé des effets avec leurs crédits qui leur étaient alloués, qui leur étaient alloués par les grands fabricants de téléphones portables. Euh lorsqu'ils ont voulu communiqué en particulier pour Henry Lay, on lui a demandé à plusieurs reprises de refaire sa copie, d'être un petit moins tranchant pour ce qu'il avait observé, et pour le Pr Carlo, ça a été la même chose, on lui a supprimé une grande partie, sinon la quasi- totalité des crédits. Il avait énormément de crédit, et à partir du moment où il a observé des effets qu'il a voulu communiquer, tout le monde s'est fâché avec tout le monde. Voilà ce qu'on peut dire pour l'instant. En France, ça bouge pas mal au niveau de nos dirigeants politiques quand même, il y a des gens qui se remuent, il existe quand même une circulaire qui est parue dans le Moniteur de juin 99, qui s'applique si vous voulez, je vous donne le titre peut-être, c'est quand même important:
"Installation de station de base de téléphonie mobile sur les balcons d'immeuble HLM, donc avec un certain nombre de précautions à prendre, concernant ces résidences, en particulier si les antennes peuvent irradier les balcons, ou le texte prévoit même de supprimer l'accès à certaines pièces d'habitation si les valeurs trouvées par les gens, qui viendraient mesurer étaient élevées. Donc s'applique un certain nombre de mesure, et puis il y a si vous voulez un projet de texte de loi qui va, aller je pense assez loin dans les valeurs et d'exposition des gens pour les réduire au maximum.

*Je vais même aller plus loin en affirmant qu'un scientifique comme Neil Cherry
a été menacé de mort ainsi que d'autres moins connus.
Voici un extrait d'un rapport européen
 
 
EXTRAIT du rapport européen du 25 février 1999.
 
 

Depuis 1994, il a par ailleurs été publié d'autres études qui renforcent ce qui a déjà été affirmé dans le rapport Lannoye. Il s'agit de publications scientifiques bien connues, autorisées, qui semblent cependant avoir échappé à l'auteur du rapport à l'appui de la proposition de recommandation comme aux experts du comité scientifique de la DG XXIV (comme on peut le constater à la lecture de la bibliographie citée dans l'avis).(4) 

Il n'y a pas en effet de référence aux effets des champs électromagnétiques à basse fréquence (générés par les réseaux de transport de l'énergie électrique) sur les récepteurs de la membrane cellulaire, effets qui se répercutent à l'intérieur de la cellule, mettant ainsi en branle des activités enzymatiques et la production de messages chimiques qui peuvent activer la transcription de gènes sur le DNA. Et pourtant ces données figurent aussi bien dans les actes du symposium de la Communauté européenne, qui s'est tenu à Londres le 27 octobre 1994, sous le titre "Electromagnetic transmissions: the latest scientific evidence, potential threats and strategies to reduce risk", que dans l'ouvrage collectif, publié en 1995 par Springer Verlag, sous le titre "On the nature of electromagnetic field interactions with biological systems" (aux soins d'A.H. Frey).(5) 
 
 

4. Conclusions

Les évaluations de la Commission et du Comité d'experts vont clairement à contre-courant d'un grand nombre de publications scientifiques, apparemment ignorées(1)

Même si on veut être très prudent, on peut citer le récent rapport du groupe de travail de l'Institut national des sciences sanitaires de l'environnement des États-Unis (NIEHS), cité par le British Medical Journal du 4 juillet 1998, selon lequel les champs électroma- gnétiques peuvent être cancérigènes, même si le risque n'est peut-être pas très élevé.(2) 

Il est évident que, sur la base d'un grand nombre de données scientifiques, on ne peut exclure ni le risque oncogène, ni les divers effets biologiques; il est donc nécessaire d'appliquer en l'occurrence, comme l'indiquait déjà le rapport Lannoye, le principe de précaution et celui de l'alara. 

Pr Roger Santini:

Alors nous voyons autres soucis en cette période de Noël de nombreuses publicités destinées évidemment aux enfants, pour avoir un téléphone portable, comme maman, comme papa. Des enquêtes sérieuses, en Grande Bretagne, hein on peut le dire affirme que les mobiles présenteraient, ils présenteraient des risques pour la santé des enfants, est-ce que vous confirmez cette étude ? Est-ce que le cerveau des enfant est peut-être beaucoup plus perméable aux ondes émises par le portable, que le cerveau des adultes.
 

Pr Roger Santini:

Ben écoutez dans le livre je montrerai ce soir quelques photos en couleur qui sont dans l'ouvrage, c'est les travaux de Gandhi qui a travaillé non pas sur des vrais têtes d'enfant, c'est évident, ni d'adulte, mais sur des modèles, comme on fait souvent pour simuler l'homme, et il met en évidence si vous voulez que la pénétration d'un signal hyperfréquence généré par un portable, est plus important dans une tête d'enfant de 12 ans ou de 5 ans que chez un adulte. Alors à partir de là on sait également que les enfants du fait qu'ils ne sont pas totalement formés, ont une certaine sensibilité euh a ce type de pollution ambiante électromagnétique, euh les cas de leucémie d'enfant sont plus importants si vous voulez sous les lignes électriques ou sous les transformateurs électriques, dans la mesure où euh un certain nombre d'études le montrent. A partir du moment où on s'adresse aux enfants, je pense il faut faire attention, et proscrire si vous voulez, le fait qu'un enfant puisse aller acheter librement un téléphone portable sans même en référer quelques fois aux parents. Et je pense que le prochain texte de loi qui doit paraître, tiendra en compte et responsabilisera un peu plus les parents.

Lors du colloque de l'assemblée nationale de juin 2000, les députés ont évoqué la possibilité de faire interdire la publicité sur les GSM en direction des enfants.
 

Pierre Monaton:

On va tout de suite donner la priorité bien sûr à nos auditeurs, qui je suppose ont un certain nombre de questions à vous demander. On va commencer tout de suite avec Christine. Christine bonjour.
 

Christine, auditrice: Bonjour.
 

Pierre Monaton: Vous nous appelez de Mont-Ferrat Christine, on vous écoute.
 

Christine, auditrice:

Bon alors moi j'ai une question, j'ai une fille de 18 ans et on sait qu'à cet âge là on passe pas mal d'heures, voilà, avec ses amoureux, ses copains, ses copines. Voilà, mais ma fille donc à une prothèse cardiaque. Donc je voulais savoir si ça pouvait avoir des conséquences là-dessus.
 

Pierre Monaton: Alors Roger Santini.
 

Pr Roger Santini: Oui alors le problème du, c'est un stimulateur cardiaque ?
 

Christine, auditrice: C'est la valve Mitral.
 

Pr Roger Santini:

Euh non, à mon avis non, sur les valvules il n'y a pas , il n'y a pas eu d'études qui ont montré d'effets sur les valvules, c'est une prothèse en quoi ?
 

Christine, auditrice: En métal.
 

Pr Roger Santini:

Non à ma connaissance, il n'y a pas, il faudrait vraiment qu'elle laisse le portable très longtemps au contact du coeur et de la prothèse pour peut-être avoir ce que l'on peut appeler un échauffement local, et ça je ne le crois pas, ça n'a pas été rapporté hein. Par contre ce qui a été rapporté, et il faut quand même pour d'autres qui écoutent avec les pacemakers, il y a quelques travaux qui ont montré qu'il y avait des problèmes de déprogrammation. La dernière étude qui a été menée par une équipe de Marseille fait état donc mais à l'extérieur du corps, que certains pacemakers pouvaient être sensibles à des ondes émises par un portable jusqu'à deux mètres.

Le problème peut cependant naître le jour ou un système de transmission apparaîtra dont la longueur d'onde sera égale à la dimension de la pièce métallique. Par contre il n'y a jamais eu la moindre étude pour vérifier ce qui se passe au niveau des personne qui portent des lunettes en métal et qui sont à proximité de ces relais de téléphonie mobile.
 

Pierre Monaton:

Je vous remercie beaucoup Christine. Merci, à très bientôt. Nous avons Daniel en ligne, Daniel en ligne bonjour.
 

Daniel, technicien télécom, auditeur: Oui Bonjour.
 

Pierre Monaton: Est-ce que je peux dire où est-ce que vous travaillez Daniel.
 

Daniel, technicien télécom: Oui mais je parle en mon nom, je parle pas au nom de la société.
 

Pierre Monaton: D'accord, très bien, alors parlez en votre nom Daniel.
 

Daniel, technicien télécom, auditeur:

Bon écoutez, alors moi le téléphone portable je l'utilise minimum une heure par jour voir même  deux heures par jour minimum, samedi dimanche compris, et j'entends tout un tas de réflexions qui me font largement sourire. Moi il se passe, j'ai rien, j'ai jamais été malade, il n'y a rien, tout va bien, etc. Je ferais amicalement remarquer aux téléspectateurs que les ondes radios dans lesquelles on parle actuellement, traversent le corps depuis euh, tous les jours, France Inter, France Info, Radio Bleu, etc.

Il a raison mais seulement là il parle de source d'émission analogique et non pas de celles qui ont cycle répétitif comme les sources radars ou systèmes à saut de fréquence. De plus contrairement à ce qu'il dit, une étude sur un site étranger à proximité d'émetteurs de très forte puissance vient de révéler des taux de décès anormalement élevés à la suite d'arrêts cardiaques.
 

Pierre Monaton: Ce n'est peut-être pas les mêmes ondes Daniel, non.
 

Daniel, technicien télécom, auditeur:

Non là ce sont des analogiques, tandis que le plus beau justement c'est que le téléphone portable ce sont des ondes numériques, ce qui est beaucoup plus sûr encore que les ondes analogiques*. Alors je ne voient pas le rapport que cela peut avoir sur des pseudos, j'ai bien dit chez les pseudos état de santé mauvais. Excusez-moi mais quand au travail on parle de ces états de fait, ça fait rire tout le monde. Excusez-moi mais on arrive à l'inquisition du moyen âge encore sur des pseudos-maladies qui n'ont jamais existé. Il n'y a pas eu une étude sérieuse qui a été faite sur ce sujet. Pas une seule sérieuse.

Alors ça c'est nouveau, mais moi ça ne me fait pas rire car la pseudo-connerie elle par contre, elle existe réellement. Il faudrait demander pourquoi on interdit la publication des études quand il existe des effets des ondes sur la santé.
 

Pierre Monaton: Roger Santini.
 

Daniel, technicien télécom, auditeur:

Voilà ce que je voulais dire au scientifique là qui est à côté parce que, souvenez-vous des fours à micro-ondes* c'était pareil un moment, c'était la grande folie, etc. Il n'y a jamais eu de mort, jamais rien eu ni quoi que ce soit, alors c'est la dernière phobie à la mode tout d'un coup, on dit comme çà que soi disant, le téléphone portable est mauvais. Moi je m'en sert tous les jours.

* Il faudra que je revienne un de ces quatre sur ce sujet, car depuis j'ai fait une découverte intéressante. Il ne faut cependant pas oublier non plus qu'il y a une norme qui fixe le taux de fuite des micro-ondes au niveau de la porte à 5 milliwatts, alors s'il n'y a pas danger, pourquoi un seuil aussi bas.
 

Pierre Monaton:

Daniel moi j'ai envie de vous poser juste une petite question. Quel serait l'intérêt, pour Roger Santini par exemple qui est enseignant chercheur à l'institut national, de combattre ces idées. Quel serait vraiment son intérêt, parce que lui il a vraiment rien à gagner dans cette histoire.
 

Daniel, technicien télécom, auditeur:

Oui mais Monsieur touche des subvention pour parler comme ça, est-ce que c'est sur ces travaux.

Moi j'ai surtout envie de demander à Daniel quelle est sa profession exacte, et où est son intérêt pour parler comme ça.
 

Pierre Monaton: Vous recevez des subventions Roger Santini ?
 

Pr Roger Santini: Aucune, hélas, aucune
 

Daniel, technicien télécom, auditeur:

Ben bien sûr Monsieur. En tous les cas je ne vais pas polémiquer avec ce Monsieur.
 

Pr Roger Santini: Non bien sûr
 

Pierre Monaton:

Non mais votre témoignage est intéressant Daniel. Je voudrais Roger Santini puisse vous répondre.
 

Pr Roger Santini: Je vais quand même vous répondre
 

Daniel, technicien télécom, auditeur:

Non mais j'ai pas de question à lui poser, je lui apporte mon témoignage un point c'est tout.
 

Pr Roger Santini: Très bien mais je le prend tout à fait en considération
 

Pierre Monaton: Attendez, parlez pas tous en même temps.
 

Daniel, technicien télécom, auditeur:

Mais Monsieur souvent en Angleterre* et en Allemagne, j'ai discuté avec d'autres personnes des télécommunications, personne, j'ai bien dis personnes n'a jamais eu de problème ni quoi que ce soit. Vous prenez le cas de la Finlande. La Finlande il y avait une grosse société de téléphone mobile qui s'appelle Nokia. Excusez-moi de le citer, mais enfin bref. Où on s'en sert même pour autre chose que pour téléphoner, euh il y a eu des études qui ont été là dessus, il n'y a strictement rien qui en est sorti. Alors bon ce monsieur dise bon, il a peut-être intérêt à pousser le problème, mais moi je dis que c'est absolument faux. Quant à la dame qu'on a entendu t'à l'heure, hein, vous parlez des radiations sur les balcons, ça me fait doucement sourire, la dame qui parlait t'à l'heure depuis qu'on a mis un émetteur à 50 mètres de chez elle, elle a soi-disant des maux de tête. Quel preuve on a de çà. Mais qu'est ce qu'on peut en tirer de çà, ça ne veut rien dire.*

*Mais le rapport Stewart qui déconseille aux enfants d'utiliser des portables, il en fait quoi. Pour que les anglais se décident à prendre des mesures contre les GSM, alors qu'ils ont sciemment empoissoné le bétail et les gens avec des farines contaminées, c'est que le problème doit être bien plus grave qu'on ne le pense avec les mobiles.
*Si l'industrie du mobile ne cherche pas et dissimule, il ne peut y avoir de preuve.
 

Pierre Monaton:

Il y a eu, Daniel il y a eu une étude assez intéressante dirigée par Madeleine, écoutez moi euh, ce que j'ai pu lire hein, Mme Bastide, c'est une biologiste française, elle a exposé, mais bon je cite son expérience, elle a exposé donc à un portable, laissé moi finir quand même Daniel, elle a exposé donc un portable sur des embryons de poulet, toutes les trois minutes, et les résultats, mais non mais vous rigolez, mais les résultats 70 % d'entre eux quand même sont morts avant l'éclosion, c'est quand même 7 fois plus que la normale. C'est quand même une petite expérience intéressante.

Je rappellerai une expérience qui a été citée où les 4/5 de jeunes singes sont décédées lors d'une expérimentation au SRI dans le milieu des années 60, étude là aussi interdite de publication. Moi dans un cas pareil, je suis obligé de parler de dissimulation criminelle.
 

Daniel, technicien télécom, auditeur:

Dites, y a, je pense à 20 ans environ, au 30 ans même. Il y a eu une émission à la télé où il y avait une personne qui animait l'émission, bon je vais pas dire son nom elle est encore à la télé, qui a un moment claqué dans ces mains en disant ben voyez, en claquant des mains j'ai fait tomber 7000 ampoules, qui se sont éteintes à ce moment là. Il y a eu plein de coups de fil des téléspectateurs en disant oui c'est vrai. Mais enfin quand il y a 60 millions clients en France et vu le nombre d'ampoules qu'il y a c'est tout à fait normal. C'est la même chose avec les téléphones portables. Excusez-moi du Monsieur, je veux pas vous agresser, ni faire quoique ce soi...

Là on rentre dans les trucs des illusionnistes.
 

Pierre Monaton:

Non non mais c'est vrai qu'on peut se poser quand même poser un certain nombre de question Daniel, pourquoi, pourquoi est-ce que certaines recherches, pourquoi certaines publications sont interdites, on peut se poser la question.
 

Daniel, technicien télécom, auditeur:

Ah non non, ça c'est faux, elles n'ont jamais été interdites, elles n'ont jamais été interdites.

Voilà la preuve que c'est un Monsieur qui n'y connaît rien.
 

Pierre Monaton:

Nous on ose, Daniel nous on ose en parler, mais moi je peux vous dire que moi j'ai des collègues qui travaillent dans d'autres radios, on leur a interdit de faire cette émission.

Voilà pourquoi je demande à des députés de faire des commissions d'enquête pour déterminer l'indépendance de la presse vis à vis des opérateurs et sur les trafics d'influence qu'ils exercent. Il faudra bien le faire un jour.
 

Daniel, technicien télécom, auditeur: Ah Ah arrêté

Il aurait mieux fait de se taire, car à trop insisté il a plutôt enfoncé la téléphonie mobile.
 

Pierre Monaton: Ah non, non, je peux dire que ça existe vraiment.
 

Pr Roger Santini:

Daniel, Daniel si vos prenez vos sources systématiquement auprès des lobbies de l'électricité, il est évident que vous aurez rien du tout.
 

Daniel, technicien télécom, auditeur: Ah non pas du tout Monsieur
 

Pr Roger Santini:

Il faut lire les publications internationales. Vous avez accès au plan .... Vous savez ce qui est publié actuellement. Vous avez eu en main la dernière publication .... par exemple sur les extrêmement basses fréquences et les problèmes qu'elle peut vous donner dans les interférences. Est-ce que vous vous êtes au courant.
 

Daniel, technicien télécom, auditeur:

Alors je voulais, je voulais vous en parler, est-ce que dans les avions par exemple, on interdit aux gens de téléphoner dans les avions.

Il préfère changer de sujet car il est évident qu'il ne connaît pas ces publications.
 

Pr Roger Santini: Absolument.
 

Daniel, technicien télécom, auditeur:

Alors Monsieur, vous venez avec moi dans un avion, je mets mon téléphone portable en marche, vous m'expliquez en quoi ça perturbe les appareils. Venez m'expliquez, c'est tout.

ATTENTION: l'utilisation des GSM est interdit lors des décollages et atterrissages.
Je vais même plus loin, puisque parfois on interdit durant le vol l'utilisation d'ordinateurs portables et de jeux vidéo sur certaines compagnies. Cela a été le cas à une époque, et j'ignore si cela est toujours en vigueur aujourd'hui.
Ce monsieur représente un danger pour la sécurité aérienne, et c'est d'autant plus grave que cela pourrait inciter les gens à croire qu'un portable ne présente aucun danger pour l'aviation.
Voilà de quoi refroidir un peu les ardeurs de Daniel.
 
 
UN  RAPPORT  ADRESSÉ  AU  PREMIER  MINISTRE.
 

présenté par Philippe KOURILSKY Geneviève VINEY Professeur au Collège de France Professeur à l'Université Paris I Membre de l'Institut de France  Panthéon-Sorbonne sur

                           LE PRINCIPE DE PRECAUTION

On peut faire valoir l'article 223-1 du code Penal. L'incrimination de "mise en danger d'autrui" est une innovation du code pénal de 1992. Ce délit a été qualifié "d'infraction de prévention" car il n'exige pas la réalisation d'un dommage. L'article 223-1 du code pénal dispose en effet que "le fait d'exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement est puni d'un an d'emprisonnement et de 100 000 francs d'amende". Cette infraction peut être retenue éventuellement contre une personne morale Cette disposition, qui a été édictée principalement en vue de renforcer la répression des atteintes à la sécurité du travail et des imprudences routières paraît a priori susceptible d'être interprétée comme susceptible de justifier la condamnation de décideurs privés (fabricants ou producteurs) ou publics (autorités chargées du contrôle des produits pharmaceutiques, alimentaires, industriels,etc…) sur la base d'un risque qui ne serait pas scientifiquement démontré.


 

Pr Roger Santini:

Ben écoutez, si vous avez, moi je suis pas physicien. Mais je peux quand même vous donner
 

Daniel, technicien télécom, auditeur:A mes moi je suis, moi je suis.

De simple technicien télécom, ce monsieur est devenu physicien en moins de 5 minutes.
Sacré performance.
 

Pr Roger Santini:

Bon alors attendez, laissez moi parler un petit peu. Vous avez un champs magnétique qui est quand même généré ?
 

Daniel, technicien télécom:Non pas avec du numérique, Monsieur. Pas avec du numérique.
 

Quand on sort des conneries, des énormités aussi grosses, on ferme sa gueule et on change de métier. Puisque ce monsieur est aussi fort dans son domaine, qu'il se réfère à l'étude de Lynde. Il y est précisé que les champs magnétiques générés par les portables peuvent atteindre 18 mG. En clair, n'importe quel champ électrique, aussi faible soit-il, génère un champ magnétique. Or ce pseudo spécialiste ne le sait pas. Donc il n'est pas ce qu'il prétend être, sauf peut-être un vendeur de téléphones portables pour un opérateur.
 

Pr Roger Santini:

Ah bon dites le alors que vous êtes chez chez Numéris, c'est ça. Non, non numérique. Ah oui d'accord. (rires) C'est le système...
 

Daniel, technicien télécom:

Non, non, ce sont du numérique Monsieur, ce sont des 0 et des 1. Y a pas de modulation hertzienne

S'il n'y a pas de modulation même pour créer une porteuse, il n'y a pas d'émission, donc pas de champ magnétique, donc pas de problème, ni de GSM, ne de relais.
 

Pr Roger Santini:

Je ne comprenais pas, je ne comprenais pas ce que vous dites. Oui d'accord attendez. Alors bon vous avez quand même des ondes électromagnétiques qui sont générées, puisque les portables sont capables de déprogrammer des pacemakers au delà de deux mètres. Quand vous êtes assis sur votre siège laissez moi finir, quand vous êtes assis sur votre siège, vous avez dans la parois des circuits électriques, qui passent. Il peut y avoir qi ces câbles ne sont pas protégés suffisamment des interférences qui peuvent amener aux pilotes qui est là bas à 40 m ou à 30 ....ou qu'il est rentré. C'est la raison pour laquelle on prend la précaution de couper, les machines au moment des atterrissages et des décollages et je crois que c'est une bonne chose. Monsieur le principe de précaution, ce n'est pas parce que vous n'avez pas de problème, et je m'en réjouis, que tout le monde est dans votre cas. ça ne veut pas dire aussi que nous avons nécessairement vous raison ou moi raison. Ce que je dis c'est qu'il y a suffisamment d'informations à l'heure actuelle pour pouvoir commencer à dire au gens méfiez-vous pour les enfants, les laissez pas téléphoner, pendant des dizaines de minutes, tant qu'on n'est pas certain de ce qui peut arriver par la suite, c'est tout.
 

Un technicien Télécom:

Je vous invite Monsieur, je vous invite à venir avec moi dans un avion on met ensemble le portable, si vous avez pas peur n'est ce pas, on met ensemble le portable en marche on va même dans la cabine du pilote l'avion en l'air, et on verra ce qu'il se passera.

Monsieur, le jour où vous prenez un avion (je doute d'ailleurs que vous en ayez déjà pris un dans votre vie, car vous ne sortiriez pas une énormité aussi dangereuse) avec un portable GSM, prévenez-moi, je change d'avion.
 

Pr Roger Santini: Oui bien sûr, mais il suffit d'une fois (rires).
 

Un technicien Télécom: Ouais, oh ben aih, vous vivez qu'une fois.
 

Pr Roger Santini:

Mois c'est pas Ouais qui est pris la décision d'arrêter les portables, ce que je vous dis c'est que ça peut déprogrammer dans les hôpitaux, vous voulez aussi le laisser marcher dans les hôpitaux, vous allez peut-être arrêter  un appareil de perfusion... il n'y a que vous qui prenez ce type de raisonnement.
 

Un technicien Télécom:

Alors je vous invite Monsieur avec moi, Monsieur je vous invite venez avec moi devant un scanner en marche. Vous mettez votre téléphone en marche, on va voir ce qui va se passer.
Venez avec moi, je vous invite moi.
Allez bonne journée.

Quand on en arrive à ce stade, c'est plus de l'INCONSCIENCE mais même carrément de:
L'INCONSCIENCE  CRIMINELLE.
Une mise en garde sérieuse, en cas d'accident technique sur un système médical la justice à des lois concernant l'HOMICIDE PAR IMPRUDENCE.
Voir en page 10-37.htm les circulaires du ministère de la santé:
           N° 44 du 25 novembre 1995.
           Circulaire DH/EM 1 n° 40 du 9 octobre 1995
 
 
EXTRAIT: Législation communautaire en vigueur. Document 399X0519 
1999/519/CE: Recommandation du Conseil, du 12 juillet 1999, relative à la limitation
de l'exposition du public aux champs électromagnétiques (de 0 Hz à 300 GHz) 
Journal officiel n° L 199 du 30/07/1999 p. 0059 - 0070

(13) la conformité aux restrictions et aux niveaux de référence recommandés devrait fournir un niveau élevé de protection par rapport aux effets avérés sur la santé qui peuvent résulter de l'exposition à des champs électromagnétiques, mais ne pourra pas nécessairement empêcher des problèmes d'interférence avec des appareils médicaux tels que les prothèses métalliques, les stimulateurs cardiaques, les défibrillateurs, les implants cochléaires et d'autre implants, ni des effets sur leur fonctionnement; des problèmes d'interférence avec des stimulateurs cardiaquespeuvent se produire à des niveaux inférieurs aux niveaux de référence recommandés, et ces problèmes devraient donc faire l'objet de précautions appropriées qui, toutefois, n'entrent pas dans le champ d'application de la présente recommandation et sont traitées dans le cadre de la compatibilité électromagnétique et de la législation relative aux dispositifs médicaux; 

(17) pour renforcer la prise de conscience des risques et des mesures de protection  contre les champs électromagnétiques, les États membres devraient promouvoir la diffusion d'informations et de règles d'utilisation dans ce domaine, en particulier pour ce qui concerne la conception, l'installation et l'utilisation d'équipements, de façon à obtenir que les niveaux d'exposition ne dépassent pas les restrictions recommandées; 

Il est regrettable que cette disposition ne soit pas mise en application par l'état français qui détient des parts dans France Télécom à hauteur de 54 %. C'est la raison pour laquelle la norme ENV50166 pourtant présente sur le site Internet du Ministère de l'environnement est inaccessible aux internautes car protégée par mot de passe.

Pierre Monaton:

Très bien moi je vous invite à aller à la conférence de ce soir, aller au revoir Daniel. Nous avons André en ligne. Bonjour André.
 

André, auditeur: Bonjour
 

Pierre Monaton: André, vous nous appelez de .... c'est en Savoie.
 

Pierre Monaton:

Oui ce sera très court, j'ai donc une question à vous poser et à vous faire part de mon expérience. Alors la question, est-ce qu'il est possible de se protéger des ondes tout simplement avec une feuille ou plusieurs couches de feuilles d'aluminium, posées sur l'oreille, qui entoure bien l'oreille.
 

Pierre Monaton: Roger Santini.
 

Pr Roger Santini:

Alors le problème que vous soulevez, c'est effectivement un problème qui pourrait penser aux gens qui sont sous les antennes de stations relais, certains scientifiques
 

André, auditeur: Non les utilisateurs de téléphone portable.
 

Pr Roger Santini:

d'autres pays, je vais revenir à l'aluminium, préconisent de mettre devant les fenêtres chez les riverains de stations relais, des feuilles d'aluminium ou alors des stores en aluminium. Donc pourquoi pas protéger l'oreille effectivement de l'utilisateur d'un portable avec une feuille d'aluminium. La résultante quand même, on a affaire à des micro-ondes qui sont pulsées en extrêmement basse fréquence, et que le le champ d'extrêmement basse fréquence qui est à 200, qui est assez élevé au niveau intensité, est puissant et donc en 217 Hz, en 8 Hz et en 2 Hz, ce qui fait que, les feuilles d'aluminium n'arrêteront pas ces champs magnétiques. Et d'après les travaux de Madeleine Bastide, il semblerait que quand elle a mis sa feuille de cuivre, elle a arrêté les hyperfréquences, et malgré tout elle a retrouvé donc, elle attribué ensuite aux extrêmement basses fréquences du message, un taux de mortalité équivalant à l'ensemble du signal. Donc ce qui va se passer quand vous allez mettre la feuille d'aluminium, vous allez arrêter les hyperfréquences je pense, mais vous n'arrêterez pas, certainement pas, les extrêmement basses fréquences, mais ça peut avoir un effet intéressant.
 

Pierre Monaton: Vous aviez une deuxième question André je crois.
 

André, auditeur:

Oui mon expérience, eh bien c'est que, j'ai bien un téléphone mobile depuis 2 ou 3 ans.
 

Pierre Monaton: Vous appelez avec là en ce moment hein?
 

André, auditeur: Oui vous m'entendez quand même ?
 

Pr Roger Santini: Oui il marche bien.
 

André, auditeur:

Et six mois plus tard j'ai eu un acouphène de l'oreille gauche et j'en souffre toujours.

Les neurinomes de l'acoustique sont aussi en forte progression chez les jeunes, alors que l'on ne trouvait ce problème que chez les personnes âgées, avant que le GSM n'existe.
 

Pierre Monaton: Rappelons qu'est ce que l'acouphène ?

Que vous entendiez des sons parasites dans l'oreille en permanence
 

André, auditeur:

Et bien pour ce qui me concerne, il s'agit tout simplement du bruit du sang qui passe, qui pulse.
 

Pr Roger Santini:

Oui d'accord, mais ça pourrait être lié, parce que moi je suis objectif, ça peut être lié à d'autres choses. Peut-être un problème de circulation ? Qu'est ce que vous dit vote spécialiste éventuellement.
 

André, auditeur:

Eh bien j'en ai vu deux. Il y en a un qui m'a dit que ça provenait de l'oreille interne, et puis l'autre, ça provenait de l'oreille moyenne.
 

Pr Roger Santini:

D'accord, et est ce qu'ils ont dit, c'est du côté où vous tenez votre téléphone le plus souvent ?
 

André, auditeur: Eh bien sûr, toujours de ce côté-ci.

Comme par hasard du côté où le portable GSM est utilisé.
 

Pr Roger Santini: Ah oui.
 

André, auditeur: Et je continue d'ailleurs pour ne pas...
 

Pierre Monaton:

Le problème, c'est terrible l'acouphène et ce bruit vous suit encore aujourd'hui en permanence. Là on peut pas conclure André.
 

André, auditeur:

Tout à fait, tout à fait, il ne s'agit pas quand même pas d'un bruit très important et puis il s'agit pas de sifflement, comme ça peut se produire je crois, c'est le bruit du sang qui passe.
 

Pr Roger Santini:

Je peux pas vous dire oui c'est lié, non c'est pas lié, parce que je n'ai pas de données scientifiques, je n'ai pas d'études scientifiques publiées sur ce problème des acouphènes, donc on fait une enquête, on demande, on pose cette question dans l'enquête.
 

Pierre Monaton:

André juste une information, il faut savoir qu'à Lyon il y a une association, on avait fait une émission il y a quelques semaines avec eux qui s'appelle France Acouphène, et qui est une association qui je l'espère pourra vous donner quelques informations. Merci beaucoup en tout cas.
 

André, auditeur:

Mon expérience complète le fait des deux auditeurs précédents.
 

Pierre Monaton:

Merci beaucoup pour votre témoignage André. Nous avons Collette en ligne bonjour.
 

Collette, auditrice: Bonjour
 

Pierre Monaton: Vous nous appelez de Saint Georges Le Commier, on vous écoute Collette.
 

Collette, auditrice:

Oui, alors moi je me posais la question parce qu'on parle des mobiles et je me posais la question si les dangers supposés ou réels, çà moi je ne prends pas position, qui ont, qui auraient, qui seraient liés aux mobiles pourraient être liés également aux téléphones sans fil, est ce que c'est le même procédé, est-ce que, je sais pas, moi j'y connais rien du tout.
 

Pr Roger Santini:

Oui je vais vous répondre si vous voulez Collette. Il n'y a pas eu de publication à ma connaissance sur les téléphones sans fil. Mais, on a quand même fait des mesures, et il s'avère qu'il fonctionne pour les plus récents maintenant en numérique, c'est à dire en système digital, comme disait tout à l'heure Monsieur Daniel avec des 0 et des 1, et lorsqu'on fait des mesures de champs électriques, on trouve des valeurs qui sont dans certains cas, aussi élevées, sinon plus que certains portables. Donc à mon avis le problème est le même mais il n'y a pas eu de publication là-dessus. Je pense que les personnes qui utilisent un téléphone sans fil pendant longtemps peuvent être amenée à avoir un certains nombre de symptômes tel que fatigabilité, irritabilité, perte d'appétit, etc... qui peuvent peut être pas expliquer, ça peut... Voilà
 

Collette, auditrice: D'accord, je vous remercie, au revoir.

Merci à vous Collette, n'hésitez pas, vos questions, vos interrogations, bien sûr vos témoignages et maintenant c'est le 04-76-46-45-45. Alors Roger Santini, combien d'années faudra-t-il encore attendre pour savoir vraiment, si le téléphone portable est réellement dangereux.
 

Pr Roger Santini:

Bien écoutez, il y a une, donc nous on a une enquête épidémiologique très modeste qui en cours donc dans 2 ou 3 pays. On a quelques réponses qui viennent et on voit apparaître certaines choses, donc là ça va être si vous voulez au niveau des riverains des stations relais, est-ce que les symptômes s'atténuent, avec l'éloignement ou est ce que c'est pareil, si c'est pareil, bien à ce moment là c'est, y a pas d'effets des stations relais, si certains symptômes deviennent plus importants au fur et à mesure qu'on se rapproche de la station relais, là on pourra dire qu'il y a peut-être une relation de cause à effet. Combien de temps faut-il attendre pour ce qui est des risques de cancer, dont on n'a pas parlé parce qu'on n'a pas trop de données là-dessus pour l'instant. Il y a une étude qui est en cours au niveau européen. On aura les résultats dans 2 ou 3 ans. Je ne suis pas persuadé qu'on est le recul suffisant pour pouvoir jugé d'un effet cancérigène possible des téléphones portables. Mais on verra ce que donnera cette étude.
 

Pierre Monaton:

Alors je crois qu'il faut le rappeler également,, il faut savoir que dans quelques semaines, le 01 janvier 2001, France Télécom va perdre son monopole locale, et que de nombreux opérateurs privés vont installer de nouvelle antennes pour cette boucle locale. On n'en a pas fini en tout cas avec ces ondes.
 

Pr Roger Santini:

Et c'est d'autant plus inquiétant que quelques travaux, excusez-moi, montre que l'association d'autres types d'ondes avec les ondes générées par les portables peu avoir des conséquences selon les cas, ça a été fait sur des enzymes, sur des enzymes donc sur certaines fonctions physiologiques, il peut y avoir soit amplification, de l'effet biologique soit diminution de l'effet biologique. C'est à dire que plus on va associer des ondes qui vont se mélanger entre elles, donc créant si vous voulez un véritable smog, un véritable brouillard électromagnétique. On ne sait pas ce que ça pourra faire sur les gens qui vont être exposés, d'autant qu'il y a dans la population des personnes qui ont une sensibilité qui est différente des autres. On n'a pas tous la même sensibilité, et çà, ça été prouvé par un certain nombre de travaux.
 

Pierre Monaton:

Alors je ne sais pas si vous en parlez dans votre bouquin, est-ce que l'utilisation des portables, peut avoir une incidence sur les systèmes électronique de sécurité concernant les voitures.
 

Pr Roger Santini:

Sur les systèmes de voiture, non je n'ai, moi je sais qu'il y a des problèmes de compatibilité électromagnétique avec les pacemakers, avec certains téléphones portables, ce qui explique l'interdiction d'utiliser les portables à l'intérieur des lieux où on procure des soins aux gens, dans les hôpitaux etc, et qu'on interdise au niveau, au moment du décollage quoiqu'en dise Daniel, d'utiliser les portables je crois qu'ils ont raison, parce qu'il suffirait qu'une fois il y ait une interférence sur un fil, etc, donc voilà ce qu'on peut dire pour l'instant.
 

Pierre Monaton:

Pour terminer, quels sont vraiment les conseils que vous pourriez nous donner aujourd'hui afin d'utiliser évidemment au mieux avec un minimum de risque.
 

Pr Roger Santini:

Alors pour ce qui est des conseils, c'est de les utiliser à dose homéopathique. C'est de faire en sorte que les enfants ne les utilisent pas ou alors le moins possible. Euh et puis bon, je crois que c'est le bon sens qui doit prévaloir être informé donc des risques potentiels. Et puis prendre des mesures, ne pas téléphoner des lieux où la transmission n'est pas bonne. Préférez téléphoner à l'extérieur, ne pas téléphoner de l'intérieur d'une voiture, parce qu'il y a des risques pour la conduite, mais aussi parce que, l'intérieur de la voiture, les pièces métalliques vont se comporter comme se qu'on appelle une cavité multimode, comme dans un four à micro-ondes. Les réflexions des hyperfréquences risquent de se faire sur la tête de celui qui téléphone, donc évitez de ne pas comment dirais-je, de ne pas téléphoner de l'intérieur d'une voiture.
 

Pierre Monaton:

Ne pas le laisser également sur sa table de nuit, parce que on peut avoir quelques troubles de sommeil également.
 

Pierre Monaton:

Nous avons je crois Roger pour terminer cette émission, je crois que Roger en plus est pilote de ligne. Alors là c'est formidable, Roger bonjour
 

Roger, pilote de ligne:

Oui alors je voulais intervenir suite notamment à la personne qui a dit tout à l'heure que ça ne faisait rien aux avions, et donc le problème je le vie tous les jours, puisque tous les jours on interdit aux gens venir à bord des avions avec des portables
et donc les problèmes que nous rencontrons sont très fréquents, notamment
des problèmes d'alarmes intempestives, d'alarmes intempestives,
alors la personne qui est intervenue tout à l'heure a dit que ça ne faisait rien. Alors ça dépend quel type d'avion il a pris avec son portable, parce que les avions d'ancienne génération avaient des instruments de bord moins fragiles que ceux nous pilotons aujourd'hui. Ce sont des avions à l'heure actuelle qui sont très informatisés, et qui donc sont très sensibles aux ondes que vous évoquiez tout à l'heure. Alors qu'est ce qui se passe principalement, on a eu des problèmes en vol de
déclenchement intempestif du pilote automatique.
On a entre autre des problèmes d'alarme feu,
qui interviennent sans qu'on sache pourquoi, enfin si on sait, parce que c'est cyclique, et
donc ça m'est arrivé de faire demi-tour et de demander le débarquement des bagages pour qu'on puisse retrouver ce portable qui crée ces problèmes, et systématiquement se sont des portables.
Alors donc je précise quand même et j'insiste là-dessus pour dire que les téléphones portables contrairement à ce que la personne à dit tout à l'heure, sont bien la cause et j'en ai bien la preuve de problèmes à bord des avions.
Et donc une personnes comme ça qui insiste, à bord des avions, à garder son téléphone portable allumé, je la DEBARQUE.

Et PAN sur le BEC, ça c'est une grande claque pour le technicien télécom Daniel.
 

Pr Roger Santini: Ah très bien (rires). Ben merci Roger pour ce témoignage.
 

Roger, pilote de ligne: Il faut que ce soit bien clair là-dessus.
 

Pierre Monaton:

Je rappelle que Daniel qui est intervenu tout à l'heure est technicien Télécom, donc s'il nous entend, je sais qu'il avait invité Roger Santini à bord d'un avion, je crois que Roger, vous pouvez inviter Daniel, hein. (rires)
 

Roger, pilote de ligne:

Non seulement Daniel il ne montra pas à bord de mon avion, sauf s'il éteint son portable, (rires) mais je pense que s'il est intervenu à l'antenne c'est parce que quelque part il doit être subventionné, ou alors il tient un magasin de portable, donc il a tout intérêt à dire ce qu'il à dit.

C'est marrant, pourquoi tout le monde à la même idée et pense que Daniel est vendeur de téléphones portables.
 

Pierre Monaton:

Il y a peut être quelque chose, en tout cas Roger, je vous remercie vraiment d'avoir décrocher votre téléphone à fil je suppose
 

Roger, pilote de ligne: Oui à fil, oui
 

Pierre Monaton:

Pour témoigner dans cette émission, parce que, ben sa sera en tout cas la conclusion de notre émission, aujourd'hui.
 

Roger, pilote de ligne:

Si je peux me permettre, la solution quand même au problème parce qu'il y a quand même beaucoup de gens qui ont des maux de tête, ou des problèmes à cause des portables, c'est quand même qu'ils les utilisent sans fil, euh je veux dire quand ils les utilisent sans fil, c'est à dire téléphone main libre.
 

Pr Roger Santini: Oui bien sûr le kit main libre, exactement, oui c'est vrai.
 

Pierre Monaton:

Roger merci en tout cas, bonne journée. Merci pour votre témoignage. Je rappelle l'adresse d'un site très intéressant vous pourrez y obtenir d'autres renseignements par rapport à ce sujet, où vous retrouverez également toute cette émission, c'est le site http://filterman.comlu.com/
Je rappelle également le titre du livre de notre invité, "Téléphone Cellulaire, Danger", et puis bien sûr cette conférence où vous retrouverez ce soir Roger Santini, à l'occasion du salon Bio Environnement à Halte Expo, 18h00 sur ce même thème. Roger Santini en tout cas un grand merci et à très bientôt.
 

Pr Roger Santini: Merci de m'avoir invité. Au revoir.
 

Conclusion:

Il faut s'attendre à ce qu'un jour des ministres se retrouvent devant la cour de justice de la république, pour ne pas avoir pris des dispositions à l'encontre des systèmes qui fonctionne en ondes pulsées. En clair, c'est la preuve que les affaires comme celles du sang contaminé, des farines et de l'ESB, du tabac, ne servent à rien. Les ministres sont incapables de prendre les dispositions sanitaires qui s'imposent, au nom de la croissance économique et certainement aussi du financement des partis politiques.




 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.