© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


101°) Les enfants de l'école de Miramas exposés  aux
antenne relais de la téléphonie mobile GSM UMTS EDGE.

Un château d'eau à proximité du ''groupe scolaire Maille 3'' (école maternelle), avenue Rose des Vents, 13140 MIRAMAS, a été équipé avec une série d'antennes GSM, et au moins 3 faisceaux hertziens. Je constate une nouvelle fois que les opérateurs ne respectent pas les préconisations des experts officiels du rapport Zmirou de la la DGS du 16/01/2001 :
 
 
« ...le groupe d'experts estime nécessaire que l'axe des faisceaux principaux des antennes ne soit pas orienté directement vers les lieux de vie à courte distance (moins de 100 mètres), même si les niveaux de champ mesurés sont très faibles et indiscernables du 'bruit de fond' RF, notamment des bandes FM et radio... » 

« A cet effet, le groupe d'experts recommande que les bâtiments 'sensibles'  (hôpitaux, crèches et écoles) situés à moins de 100 mètres d'une station de base macrocellulaire, ne soient pas atteints directement par le faisceau de l'antenne...

Cette recommandation n'est pas incompatible avec l'installation d'une antenne de station de base sur le toit de tels bâtiments, car le faisceau incident n'affecte pas, ou de manière tout à fait marginale, l'aire située au-dessous (effet 'jet d'eau')...»
 

L'effet jet d'eau tant cité par les opérateurs et les experts dont les études sont financées par les précédents, est une absurdité. La zone de Fresnel d'une seule antenne peut atteindre un rayon de 15 à 20 mètres.
enfants de l'école maternelle de Miramas exposés aux micro-ondes nocives des antennes relais GSM des opérateurs de la téléphonie mobile
 
 
 
« Concernant le problème spécifique des écoles, les experts recommandent que les faisceaux émis ne puissent atteindre aucune partie des sites scolaires sans l'autorisation formelle de l'école et des parents, ce qui semple une mesure difficile à mettre en œuvre. Ils recommandent également la mise en place de zones d'exclusion efficaces et identifiables, incluant un logo spécifique, et d'inciter les opérateurs à regrouper leurs bases sur des sites communs. » 
des antennes relais GSM des opérateurs de la téléphonie mobile surplombe les enfants de l'école maternelle de Miramas exposés aux micro-ondes nocives
La cour de l'école pour sa partie la plus proche est à 30 m du pied du château d'eau, la partie la plus éloignée est à 100 m. Il faut savoir qu'en province on augmente la puissance des relais fortement, par un facteur de 10 par rapport à la ville. On peut atteindre dans ce cas, un niveau supérieur à 5 V/m, la norme étant de 41 V/m pour 6 minutes, mais en réalité de 2 V/m sur une période de 24 heures. En outre je constate que les cartes de l'ANFR ne sont pas mises à jour, lorsqu'un site existe déjà. Nous voyons sur le château d'eau 3 faisceaux hertziens, alors que l'ANFR ne signale que 2 faisceaux dont 1 en 20 GHz. Pour ce dernier la durée d'exposition de référence est de 4 minutes au lieu de 6 minutes.

Miramas, enfants de l'école maternelle exposés aux micro-ondes nocives des antennes relais GSM des opérateurs de la téléphonie mobile, situées sur un château d'eau




 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.