© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


123°) Wi-Fi, ou "droit de retrait des salariés".

Après les universités candiennes, anglaises, c'est au tour des bibliothèques de se plaindre en France. Après la BNF, le personnel de la Bibliothèque Sainte Geneviève du 5ème arrondissement de Paris a fait une pétition pour demander l'arrêt des bornes WiFi, et le remplacement par des systèmes câblés. Qui a dit que le câble était mort ? De toute façon il n'y a plus de bibliothèque sans Internet. Le CHS de l’Université Censier-Sorbonne nouvelle a aussi coupé une borne WiFi située à proximité d'un poste de travail.

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, après avoir autorisé la mise en service de bornes Wi-Fi a revu sa position, notamment dans les lieux où se trouvent des employés, comme dans les bibliothèques. Il a décidé depuis avril 2008 de renoncer à l’installation du WiFi. Les rapports scientifiques réalisés à Chicago en 2007 aux USA et Bioinitiative de 14 scientifiques mettant en avant les risques sanitaires de ces nouvelles pollutions électromagnétiques, font beaucoup de dégâts. Ces bornes seront remplacées par des systèmes filaires. Sale coup pour le lobby des télécoms, qui a de plus en plus mal à faire gober que les micro-ondes sont inoffensives. La section syndicale FSU de la BNF (Bibliothèque Nationale de France), s'est opposée à une irradiation permanente par le Wi-Fi. Les normes actuelles sont totalement inadaptées. Les syndicats ont aussi fait référence à la décision du CHS de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris. Le syndicat parisien Supap-FSU, avait demandé un moratoire sur le WiFi dans les bibliothèques parisiennes. Il est nécessaire de repréciser qu'à plusieurs reprises, des personnes dans des université étrangères ont fait des malaises ou récoltées des cancers. Plusieurs universités en Angleterre et au Canada ont déjà pris la décision depuis 2006 et 2007 de stopper les bornes Wi-Fi. Malgré ces incidents connus, cela n'a pas empêcher certains d'autoriser l'implantation des hotspots Wi-Fi dans des lieux inappropriés, à proximité d'un bureau d'un employé. Une exposition aux mico-ondes provoque en plus une modification comportementale, et des problèmes de concentration et de mémorisation, c'est dire à quel point ces dispositifs sont inappropriés pour les bibliothèques ou les écoles.

Des maires ont demandé à un expert de mes relations, de quelles alternatives ils disposaient face aux GSM ou Wi-Fi ?
Ma réponse a été sans hésité en 2006, le filaire et la fibre optique.
D'ailleurs depuis plusieurs années, je dénonce sur mon site et critique les grandes surfaces comme les magasins Carrefour, la FNAC, Darty, qui ont fait disparaître progressivement au profit des téléphones sans fil DECT, ou téléphones portables GSM, pour remplacer tous les téléphones filaires de leurs rayons. Je précise de plus que ces grandes surfaces, sont coupables de ne pas afficher les niveaux de DAS (Taux d'Absorption Spécifique) des téléphones mobiles, que j'appelle "degré de nocivité", pour être précis. Même pour les oreillettes Bluetooth, peu de gens savent que ces aimables gadgets fonctionnent sur les mêmes fréquences que les fours à micro-ondes, comme pour le Wi-Fi. Si les gens et les députés, sénateurs le savaient, ils seraient peut être moins confiant envers ces gadgets, qui échappent d'ailleurs à toute normalisation sanitaire, car là non plus, il n'y a aucune règle.

Les téléphones filaires que nous trouvons, sont d'ailleurs de mauvaise qualité pour certains, et même dans un cas qui m'est arrivé personnellement, ils ne fonctionnent pas, ou sont en pannes. C'est une anecdote qui m'est arrivée, un bon moyen pour inciter et obliger les clients lors d'un échange à opter pour un portable. Je rappellerai que quel que soit le type de téléphone mobile, ou téléphone sans fil, on est victime de rupture de la barrière hémato-encéphalique au bout de 10 minutes de conversation, et cela quel que soit le seuil d'exposition. Madame Védrine, directrice de l'AFSSET le sait très bien, mais cette agence ne fait aucune campagne publicitaire de mise en garde sur l'utilisation abusive des mobiles ou du Wi-fi. Il y a des campagnes contre le tabac, la dépression, les suicides, qui découlent d'ailleurs d'une exposition aux micro-ondes, mais il n'y a pas la moindre campagne de sécurité contre une utilisation inadaptée du des mobiles.
Le Supap-FSU et les associations « Priartem » et « Agir pour l’environnement » ont aussi demandé la mise en place de moyens filaires. La BNF est donc obligée de revoir ses projets informatiques. Les syndicats FSU-BnF et Supap-FSU demandent aux politiques de revoir leur position sur l'utilisation du Wi-Fi et de le remplacer par des systèmes de câblage.

Même les journaux télévisés du 20 heure sont devenus une terrible menace pour la santé et la population, mais là ces journalistes ne sont pas sanctionnés pour faute professionnelle, bien qu'ils incitent les personnes à se mettre an danger. Sur un ordinateur équipé du Wi-Fi ont peut mesurer de 8 à 14 V/m. Lors de journaux télévisés, nous avons vu à plusieurs reprises des jeunes mettre sur leurs genoux un ordinateur portable équipé de Wi-Fi, ce qu'il ne faut jamais faire.

Le 29 mars 2008, j'ai adressé une lettre à un ministre dans laquelle j'expliquais.
"Ainsi dans les résidences dans une chambre d'enfant, il peut y avoir de l'autre côté d'un mur, un routeur ADSL avec Wi-Fi, style Freebox, Livebox, etc. Résultat, le nombre d'enfants en bas âge -- y compris d'élus ou parlementaires pour ceux qui habitent dans les résidences parisiennes – qui sera touché par des leucémies et cancer, va proliférer." La pollution électroomagnétique des routeurs ADSL Wi-Fi repésente des risques sanitaires à long terme.

Voici une petite mise en image qui va faire plaisir à nos amis opérateurs, et aux élus qui habitent dans les résidences équipées du Wi-Fi.
risque sanitaire de l'exposition des enfants aux micro-ondes du wi-fi, des téléphones portables et des antennes relais

Le jeudi 8 mai le sujet du Wi-Fi à dailleurs été abordé dans deux émissions, la première sur France 5 de 18 à 19 heure chez Yves Calvi, et la deuxième chez Envoyé spécial sur France 2 de 21h à 21h30.


Je rédige rapidement ces quelques lignes supplémentaires ce 19 mai, venant de recevoir par email un communiqué de presse émis par les syndicats SUPAP-FSU et FSU-BNF, qui précise que : "A son tour, la bibliothèque universitaire Sainte Geneviève déconnecte ses bornes WIFI... Après  le droit de retrait exercé par un agent et une pétition signée par un nombre important d’employés, la bibliothèque universitaire Sainte-Geneviève a décidé de débrancher ses bornes WIFI le 16 mai 2008.../...  La BNF (site de Tolbiac), sur proposition du syndicat FSU-BNF, décidait, elle aussi, de renoncer au WIFI au profit de connexions filaires, dés mars 2008.../... Ces débranchements ont lieu dans un contexte de débat national  sur les effets des ondes électromagnétiques, comme l’illustre la parution du rapport « Bioinitiative » (Septembre 2007), les résultats des recherches de l’université de Clermont-Ferrand (début 2008) et la publication prochaine du rapport international « Interphone ».

Le rapport Interphone me fait beaucoup rire, car cela fait plusieurs fois qu'il est remis à une date ultérieure. On m'en a parlé pour la première en 2000 lors d'un débat sur une radio FM quand j'ai signalé l'apparition des neurinomes chez les jeunes, et depuis on l'attend toujours. On sait depuis cette époque, que les neurinomes de l'acoustique ont littéralement explosé. Messieurs les experts officiels, j'avais 7 ans d'avance sur vous, et vos prétendues compétences.



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.