© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


Émission de Larry King sur les risques sanitaires
des micro-ondes de de la téléphonie mobile GSM
pour le cerveau des enfants et les liens avec le cancer.
LES OPÉRATEURS INVITÉS SE DÉFILENT. (29/07/2008)

CNN, émission de Larry King du 29 juillet 2008 sur les risques du téléphone mobile. L'institut sur le cancer de Pittsburgh met en garde sur l'utilisation des téléphone portables.

Larry King a réalisé un débat de 30 minutes dans son émission sur les risques des téléphones portables et des tumeurs du cerveau avec Devra Davis de l'Institut sur le cancer de l'University de Pittsburgh, Keith Black MD du Cèdre de l'hôpital Sinai, Otis W. Brawley, médecin chef de l'American Cancer Society, Sanjay Gupta, correspondant médical de CNN, Paul Song, oncologiste en radiologie de Los Angeles et Ted Schwartz, chirurgien du cerveau au centre médical de Columbia-Presbyterian de New York City.

L'ensemble des médecins présents a approuvé le principe de précaution et conseillé de réduire l'utilisation des téléphones portables. Ils recommandaient aussi d'utiliser le kit oreillette pour  tous les appels. L'utilisation des téléphones mobiles par les enfants en bas âge est déconseillée. Le groupe sur les mobiles recommandait l'utilisation de téléphones mobiles ayant le DAS le plus faible. L'alerte donnée par Ron Herberman de l'Institut sur le cancer de l'University de Pittsburgh, a été soutenue par l'ensemble de ses collègues.

Lors de l'émission, les images en couleur de Gandhi sur la pénétration des micro-ondes d'un téléphone mobile dans le cerveau chez un enfant de 5 et 10 ans, et chez les adultes. Ces images datent de 1999, et depuis curieusement, nous n'avons pas vu de renouvellement de cette expérimentation, qui n'a jamais été refaite par les opérateurs. Ces photos figuraient dans le livre de Roger Santini sur les portables. Cela n'a pas empêché certains journalistes, écrivains, et autres générateurs de thèses universitaires ou en doctorat à la gloire du lobby des télécoms, de nous traiter de parano, ou d'adeptes de sectes. Pour obtenir un diplôme en France, pour ceux qui ne le savent pas, il suffit de faire une thèse à la gloire d'un industriel, et de discréditer ceux qui critiquent cet industriel. Vu les confirmations et preuves qui s'accumules, les diplômes de ces thésards ou thésardes, devraient leur être retirés. Ils ou elles devraient d'ailleurs commencé à prier pour ne pas qu'on retrouve leur thèse sur Internet, car il est évident que dans un avenir très proche, cela va leur nuire, surtout en raison procès actuel contre le CTIA aux USA. certains de mes correspondants aux USA me disaient qu'on ne parlais plus que des risques de la téléphonie mobile aux USA. Malgré les risques confirmés et les preuves rapportée, les radios télévisions françaises restent plus que discrète sur le sujet, et après une mise en garde de 10 minutes, le surlendemain elle nous refont une campagne de pub lors des JT de 20heure, pour nous vanter les mérites d'un nouvel appareil, ou une nouvelle fonctionnalité sur les téléphones portables.

micro-ondes des téléphones portables et tumeur du cerveau, gliome, méningiome, neurinome de l'acoustic

En 1998, Roger Santini qui nous a malheureusement quitté le 14 juin 2006, a été un des premiers à publier dans son livre les photos du Dr Gandhi sur la pénétration des micro-ondes à 835 MHz et 1900 MHz dans le cerveau d'un enfant. Pour ceux qui seraient tentés de croire que le GSM 1900 MHz (Longueur d'onde 0.158 mm = 15,8 cm, en demi-onde 7,4 cm) est moins dangereux, j'adresse une sérieuse mise en garde, car même si le taux de réflectivité augmente avec la fréquence, il n'en demeure pas moins que l'énergie photonique n'est pas inférieure. Plus on monte en fréquence, plus celle-ci augmente. Des experts viendront affirmer que cette augmentation d'énergie est minime avec un écart de fréquence aussi peu élevé, c'est vrai, sauf que la longueur d'onde étant 2 fois plus faible, l'effet de résonance peu aussi être plus élevé, mais cela varie d'un individu à l'autre, en raison de la morphologie de la boite crânienne de chacun. En plus si vous avez des appareils ou implants dentaires métalliques, une paire de lunette métallique, la concentration et la répartition de l'énergie s'en trouve modifiée, et peut même parfois être amplifiée. C'est le même principe que la multiplication des brins directeurs sur une antenne de télé dans le but d'augmenter le gain. Je le précise, car il y a aussi des ophtalmologues qui rigolent quand on explique que des lunettes peuvent augmenter le niveau d'énergie, sauf que eux, comme les médecins, ils sont pas spécialistes sur la conception d'antennes radio pour amplifier un signal radiofréquence. Avec un générateur HF et un mesureur de champ, on peut déterminer la fréquence de résonance de chaque pièce métallique en MHz.
 

Otis Brawley de l'American Cancer Society considère que le principe de précaution est une nécessité, car nous ne savons pas ce qui se passera dans les 20 ou 30 ans à venir. Les experts américains considère qu'il est nécessaire de prendre des précautions et d'alerter le public. En revanche pour Ted Schwartz, il déclare qu'on peut attendre. Pourtant en rapport avec une information d'ABC News de mai 2001, on pouvait lire "Dr. Ted Schwartz, a neurosurgeon from New York Presbyterian Hospital, speaks to the popular concern about the possible connection between cell phones and brain tumors ", une contradiction de plus qui ressemble fort au comportement du Dr Repachioli qui lui aussi avait mis en évidence dès 1998 la nocivité du GSM et qui par la suite à l'OMS déclarait qu'il n'y avait aucun risque. Beaucoup de chercheurs qui disent que les micro-ondes ne représentent aucun risque oublie les derniers résultats du rapport du groupe international Bioinitiative.

Suite à la question d'un email le Dr Brawley, de l'American Cancer Society répondait sur ce que les USA devrait faire si l'étude INTERPHONE montrait un doublement du risque, comme certaines études l'ont déjà démontrées. Il a répondu :  "Je pense que nous allons devoir examiner l'étude INTERPHONE très soigneusement.  Il a été en fait achevée depuis environ deux ans et demi et les personnes qui ont fait cette étude ne l'ont pas encore publiée. Il y a beaucoup de débats en cours parmi les scientifiques sur ce que les résultats démontrent. Et il serait vraiment bien si elle était publiée, je dois vous le dire. "

C'est ce que j'ai toujours écrit sur mes sites internet, dès que la nocivité est démontrée, les opérateurs bloquent toutes les publications qui ne servent pas leurs intérêts, et exercent des pressions, et menacent les chercheurs de représailles. Nous en avons ici la preuve avec l'étude Interphone dont on reporte la publication d'année en année, ce qui sur le plan judiciaire devrait interpeller les magistrats et les inciter à condamner systématiquement les opérateurs comme France Télécom, SFR, et Bouygues télécom. Je précise que les magistrats ne sont pas eux non plus étanchent aux ondes, et ils devraient réfléchir à l'éventualité de savoir par exemple s'ils sont dans le faisceau d'un relais, ou si leur voisin ont mis contre le mur un hotspot Wi-Fi, notamment dans les résidences, car une exposition permanente sur des mois est nocive pour la santé. Larry King a aussi précisé qu'il avait invité un grand nombre de fabricants de téléphones mobiles, mais tout le monde s'est défilé. Quant au CTIA, il a répondu par un communiqué qu'il n'y avait aucun risque en s'appuyant sur l'OMS, la FDA et l'American Cancer Society, en oubliant de préciser toutefois si les auteurs des divers avis avait été payés, ou avaient bénéficié à un moment ou à un autre des avantages venant des membres du lobby des télécoms.

J'allais oublier, un habitant suisse en a après France Télécom, ou plutôt son chien qui a envie de mordre dans l'orange. Il est vrai qu'un chien à une masse corporelle inférieure, ce qui veut dire qu'il sera plus sensible aux effets des micro-ondes. Si à la place d'un chien notre ami suisse avait des canaries, il ne passerait pas la semaine en raison des installations qu'il a sur son toit (cliquez ici, sujet N°86). J'avais expliqué dans mon sujet N°87 comment prouver la nocivité des antennes relais. Vous ne trouverez nul part un habitant avec une cage de sereins sous une antenne relais GSM. Curieusement personne ne s'est livré à ce type d'expérience pourtant facile à réaliser. Comme les CEM perturbent le système immunitaire, la moindre plaie ou le moindre abcès peut s'envenimer très rapidement.

A lire, les zombies du téléphone portable.
http://www.willthomasonline.net/willthomasonline/Attack_Of_The_Cell_Phone_Zombie.html



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.