© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


Ces consultants escrocs qui traitent les indépendants d'escrocs.

Comment mes détracteurs se sont totalement discrédités.
Certains prétendus consultants ou experts qui traitent les autres d'escrocs sont eux-mêmes de vulgaires escrocs, et pour cause, certains refusent les chèques et se font payer en liquide. Dans ce cas c'est le type de consultant que le simple particulier peut renvoyer chez lui. En plus ce genre d'individu sera incapable de rédiger un rapport fiable et précis, ou même il n'en fera pas du tout. Certains sont arrivés sur le marché par démagogie et pour se faire de l'argent sur le dos des victimes, et je ne parle pas seulement pour la France. Certains se sont équipés à bon compte en volant du matériel, ou en ne restitutant pas celui qui leur avait été prêté. Quand on sait que le prix d'une sonde peut atteindre de 1000 à 3000 euros, on comprend tout... On sait aujourd'hui provoquer un incendie, et donc carboniser des cibles à plus forte raison avec les nouvelles armes disponibles, il n'y a que les consultants incompétents qui l'ignorent.

En 1998, il n'y avait que trois sites en français présents sur la toile pour dénoncer les effets des champs électromagnétiques, celui du Dr Gougeon, de Claude Herion malheureusement décédé depuis, et les miens. C'est aussi en avril 1998 que j'avais adressé une lettre aux 577 députés pour dénoncer les risques des micro-ondes de la téléphonie mobile GSM, mais aussi de la norme IEEE 802.11, c'est à dire le Wi-Fi. En mai, le député Aschieri sera chargé par le premier ministre Lionel Jospin de mener une enquête sur les risques possibles des micro-ondes, mais les politiques n'ont absolument rien fait, si ce n'est que retourner leur veste pour certains, y compris des députés verts. Résultat, à grand renfort de publicité dans les journaux télévisé à partir du 19 octobre, les journalistes nous font de la pub pour des voitures dernière technologie, équipé avec du Wi-Fi. C'est une fois de plus la preuve que la bêtise humaine ne connaît aucune limite dans les télécoms et la presse. Nous avons déjà eu au Canada et en Angleterre des exemples avec des personnes qui sont tombées malade en raison de la proximité des bornes Wifi. Suite à ces incidents, plusieurs universités ont décidé de stopper les réseaux Wifi. Il n'y a qu'en France que nous avons des élus politiques même de gauche qui adoptent des décisions contraire au principe de précaution, comme à la Mairie de Paris, ou aussi dans les compagnies aériennes. La méthode à la mode d'aujourd'hui en France utilisée par les opérateurs et industriels, consiste à faire passer ceux qui dénoncent les risques des micro-ondes, pour des adeptes du complots, et conspirationnistes, mais ils oublient de nous dire dans le même temps combien de morts ont fait les micro-ondes utilisées par les lobbies des télécoms. Ils sont dans l'impossibilité de dire combien de mort il y a ou il n'y a pas, puisqu'ils se sont toujours opposés à toute enquête épidémiologique sur le terrain.  Rappelez vous de l'affaire des machines à voter aux USA, où un site avait été interdit et dissout par les autorités américaines, car il révélait que les machines n'étaient pas fiables. Tous ceux qui ont révélé cette information ont été traité de conspirationnistes, on sait ce qui s'est passé par la suite, le problème a été reconnu, et même des anciens présidents américains sont montés au créneau, pour dénoncer en public ce problème. Avec le lobby des télécoms le problème est le même. Interphone est réalisé depuis 2000 sous le contrôle du Centre International pour la Recherche sur le Cancer (CIRC) et de l'OMS.  Une preuve, il suffit de lire l'article de Swisscom, où une phrase précise donne le ton.
"Entamée en 2000 sous les auspices conjoints du Centre International pour la Recherche sur le Cancer (CIRC) et l'OMS, Interphone a déjà subi de nombreux contre-temps, laissant se propager les bruits les plus fous quant à son déroulement. La rumeur la plus répandue concerne la thématique connue du complot, sur le thème: "les industriels font pression sur les scientifiques pour retarder leur rapport"."
 Quant à Élisabeth Cardis, elle a quitté son poste, elle n'était sans doute pas assez souple face aux exigences des Télécoms, sauf que Jeudi 25 septembre, David Carpenter, spécialiste de santé publique et professeur de santé environnementale à l'université d'Albany déclarait lors d'un congrès :  "On ne doit pas rééditer ce que nous avons connu à propos de la cigarette et du cancer du poumon, où notre nation a pinaillé sur chaque détail d'information avant d'avertir le public". Les télécoms vont sans doute demandé la peau de tous les scientifiques qui n'acceptent pas la dictature du lobby des télécoms. Je pense qu'il serait temps et justifié que les chercheurs indépendants demandent la fermeture de la "Fondation Santé Radiofréquence", et de l'AFSSET, qui ne servent que de paravent au lobby des Télécoms, et qui trvaillent ensemble contre la santé de la population.

L'article de Swisscom précise quand même, "Devant le Congrès, de nombreux spécialistes sont venus plaider pour la plus grande prudence" ce qui est déjà un progrès à côté d'avant. Evidemment, la conclusion de la presse spécialisée est toujours du style rien n'a été prouvé, même quand des études internationales révèlent des dégâts sur l'ADN, ce qui sert de détonateur pour la naissance des cancers. Sauf que l'opinion du Pr Belpomme, cancérologue, qui est intervenu sur France 3 début octobre 2008 sur France 3 confirme lui aussi comme ses autres confrères, qu'il y a bien un problème. Je rappellerai pour information à Swisscom, que j'ai déjà publié les noms des scientifiques sur mon site qui ont fait l'objet de pression ou même des radios, qui ont vu les avocats des opérateurs débarquer, ce qui s'est passé aussi dans une un laboratoire universitaire qui travaillait en plus pour l'armée. J'ai même mieux, j'ai aussi un animateur radio qui révélait en 2001 que certains de ses confrères avaient fait l'objet de pressions pour qu'ils ne fassent pas d'émission de radio ou télé sur les risques de téléphonie mobile déjà à l'époque. J'ai aussi publié sur mon site une photo qui montrait sur quel sous-répartiteur téléphonique un branchement pirate avait été réalisé sur ma ligne, la veille d'une émission de radio en 2000. La plainte que j'avais déposé avait là aussi été classée sans suite, ce qui est le cas pour toutes les victimes des industriels. Une multitude d'études dont j'ai fait un inventaire sur plusieurs dizaines d'années, démontrent les effets nocifs des micro-ondes sur le biologique, et les destructions de l'ADN, il n'y a que les opérateurs et industriels, les scientifiques et la presse spécialisées qu'ils contrôlent qui refusent de le reconnaître.

Je vais clouer le bec à quelques experts consultants incompétents, opérateurs, et journalistes, qui traitent les autres d'escrocs, en publiant les images de l'une de mes conférences sur les systèmes d'armes électromagnétiques. J'ai fait ces expériences avec quelques précautions en raison de la puissance de la source que j'utilise, amateur et consultant de pacotille s'abstenir.

arme à impulsion électromagnétique, IEMN, destruction circuit électronique et intégré

Voilà le résultat après quelques secondes d'exposition sur un simple circuit circuit imprimé non alimenté, et sans composants électroniques.

destruction circuit électronique et intégré, arme à impulsion électromagnétique, IEMN

Voici le résultat avec un faisceau micro-ondes directif sur un circuit électronique en technologie CMS. Je garde le plus beau pour la fin de cet article.

J'ai été traité de parano ou même d'escroc par des individus peu fréquentables, qui sont en réalité des criminels de bas étage, d'autant plus qu'ils sont le plus souvent des consultants pour l'industrie. Ceux qui nous ont traité d'escrocs sont eux-mêmes de vulgaires escrocs, parce que eux, ils ont su se faire du fric en pratiquant la diffamation et la calomnie contre ceux qui dénonçaient des faits précis, pour rendre service à leurs amis industriels en échange de gros budgets. De plus ces individus sont dotés d'un très faible degré d'intelligence, parce que les membres de leur famille seront touchés comme les autres. Il faut quand même savoir que l'industrie s'est aussi payée quelques taupes parmi certains de ceux qui prétendent dénoncer les effets des CEM. Il est vrai que le matériel coûte cher. D'ailleurs à une époque vers 2001 et 2002, j'ai reçu plusieurs emails d'individus DOUTEUX qui voulaient m'acheter des informations, ou les obtenir gratuitement, pas celles que j'avais déjà diffusé gratuitement sur mes sites, mais plutôt celles qui pouvaient aussi avoir une orientation militaire. Certains journalistes auteurs sont aussi des spécialistes en la matière, quand ils ne fricottent pas en plus avec des agents liés aux RG, ou même SR étrangers. De là à penser que certaines méthodes diffamatoires ont été utilisées pour se venger de mon refus de livrer ces informations, il n'y a qu'un pas. Ce sont des méthodes de VOYOUS qui s'apparentent à de la manipulation psychologique dans le cadre l'intelligence économique (ou plutôt de l'espionnage), où on vient vous traiter d'escroc en vous accusant de ne pas avoir livré vos sources. Sauf que ces procédés représentent une menace pour les chercheurs qui n'ont aucune notion sur les méthodes de manipulation de l'intelligence économique. Cela peut en effet être un moyen pour vous faire délivrer des informations sensibles d'origine militaire. Même si on vous insulte, il ne faut jamais tomber dans ces pièges tendus par ces VOYOUS qui vous traitent d'escroc. Je précise que nous constatons une augmentation des décès dans un quartier d'Albi, et même une candidate UMP qui habitait à côté d'une antenne relais à Albi est aussi décédée d'un cancer. Déjà il y a quelques années, une personne décédée avait été retrouvée au pied d'un relais, mais il n'y a pas eu d'enquête poussée pour autant. Tous les jours les pompiers se rendent dans ce quartier, malgré cela les élus locaux ne font rien, et ils sont pourtant socialistes. Mieux, dans certaines villes comme Lorient, ils ont camouflé les antennes sous de fausses cheminées, notamment avenue du Général de Gaule. L'utilisation des téléphones portables devraient être interdites pas seulement aux enfants, mais aussi à certains professionnels.

Je dois préciser que le premier mort suite à une exposition directe remonte à 1957, ensuite nous avons eu un autre cas reconnu officiellement dans les années 70, et un autre au Canada en 1999. Cette dernière information sur un site de prévention canadien a été censurée depuis, sur intervention visiblement de quelques criminels. Et je ne parle pas des quelques centaines de morts indirectes qui ont été générées à la suite d'incidents que je cite dans certaines de mes conférences, et que nos amis détracteurs préfèrent ignorer, il est vrai pour cause d'incompétence totale sur un sujet qu'ils ne maîtrisent pas du tout. Si les opérateurs des télécoms ne sont pas contents de ma petite mise au point, ils n'ont qu'a s'en prendre à leurs consultants et taupes qui m'ont insulté. Je n'aurais pas été obligé de faire cette piqûre de rappel, s'ils avaient mieux contrôlé leurs taupes. Si quand on dénonce les écoutes téléphonique on peut être traité de parano et venir nous dire qu'il est impossible de prouver nos affirmations, je dispose en revanche de listings d'adresse IP de tentatives de piratage par internet à partir d'un site d'Issy les Moulinaux, d'un autre de Bordeaux, et d'un de Lyon. Je l'avais d'ailleurs présenté en public lors d'une conférence, et la semaine suivante, de 70 tentatives de piratage heure, on descendait à 4 par heures. Le message était donc bien passé. Tous les chercheurs et indépendants ont été écoutés, et ont été discrédités par le biais de fausses informations qui ont abreuvé les services de RG. Quand c'est un particulier ou une association qui dépose une plainte, elle est systématiquement classée, en revanche, dès que c'est un groupe qui s'attaque à un particulier, celle-ci est tout de suite instruite et sans aucune perte de temps. Une association attend toujours les résultats de l'enquête à la suite d'une plainte pour piratage. On a même vu un ex-commissaire des RG s'attaquer à une association pour la faire passer pour une organisation terroriste, il est lui-même poursuivie à son tour en justice aujourd'hui par le Président Sarkozy. Des groupes industriels ont déjà mis sur écoute des politiques et des ministres. Comment je suis au courant, c'est très simple, parce que moi aussi j'ai enquêté. A l'époque j'avais d'ailleurs déclaré à l'ex-juge Thierry Jean-Pierre, que les opérateurs pouvaient faire des écoutes en toute impunité, car ils ne faisaient l'objet d'aucun contrôle.

Nous constatons sur le terrain, que dès qu'on délivre une information qui permet de remonter à la source, il ne faut pas longtemps pour que celle-ci disparaisse. Ces informations ont été censurées, sous la pression de ceux qui traitent les autres d'escrocs le plus souvent, dans le but de faire disparaître des informations gênantes pour l'industrie. Aujourd'hui je peux en rire, parce que beaucoup ne font que répéter des avertissements que j'ai donné depuis plusieurs années sur mes sites, normal, je suis un ancien des télécoms, et en plus j'ai fait 10 ans de recherche sur les radars, sans parler de mes recherches sur les formes de guerre non conventionnelle, donc je suis bien placé pour connaître les effets des micro-ondes. Quand on entend des individus venir dire que rien n'a été prouvé, visiblement ces gens là le sont pas des experts, mais les complices de l'industrie.

C'est pourquoi je vais publier quelques photo d'expériences sans rentrer dans les détails. Cela fait des dizaines d'années que certaines armes électromagnétiques existent. Elle sont d'ailleurs inconnues de ceux qui traitent les autres d'escroc, parce ce qu'ils n'ont plus du tout le niveau intellectuel nécessaire pour suivre les évolutions actuelles. Donc les politiques ne peuvent guère compter sur ces prétendus experts. D'ailleurs les opérateurs ne vont pas aller dire la vérité à M. Besson, puisque nos hommes politiques, avec le Président de la République en tête, sont les meilleurs vecteurs publicitaires pour le public, quand ils se montrent devant une caméra de télé avec un téléphone portable à la main. Après çà, allez dire à vos enfants que le portable c'est comme la cigarette, c'est dangereux pour la santé. Le lobby des télécoms est en train de créer chez les enfants une addiction à la téléphonie mobile par le biais de la manipulation médiatique, avec ce qui sera la plus grande catastrophe sanitaire de ce siècle.

Répercussion de l'émission de France 3 du 08/10/2008
Comme d'habitude, dès qu'un scientifique déclare à la télé qu'il existe un lien entre les cancers et le téléphone portable, tout de suite après on assiste à une campagne télévisée pour venir affirmer que rien n'a été prouvé. On peut affirmer que l'intervention du Pr Belpomme, scientifique cancérologue, a fait très mal au monde des télécoms. D'ailleurs si on regarde les courbes de la bourse des opérateurs ce jour là, bien qu'on soit en période de crise, on constate une baisse marquée sur ces valeurs. La contre attaque ne s'est pas faite attendre. Je précise qu'on parle des portables, mais surtout pas des antennes relais de la téléphonie mobile, alors que quand on réalise une enquête indépendant, on constate une augmentation des décès.
 
 
Elise Lucet, France 2, 15/10/2008-13h00.
Le téléphone portable est utilisé par 50 millions de personnes en France pour 600 millions d'heures de conversation par an, avec une inquiétude récurrente, y a-t-il des risques avec ces ondes puissantes, si proches de la tête et du cerveau. Les études se multiplient, certains chercheurs alertent, comme cette publication israélienne l'an dernier, qui a montré un possible lien entre téléphone portable et un cancer rare des glandes parotides pour les gros utilisateurs.

Nous sommes à un stade ou nous avons suffisamment d'indications pour commencer à étayer des soupçons sur les risques du portable.

Les téléphones mobiles pourraient provoquer des cancers du cerveau, des nerfs acoustiques et des glandes salivaires. Mais pour l'instant les études n'ont établies aucun lien directe.

C'est pourquoi l'étude Interphone a été lancée, la plus vaste étude jamais réalisée sur 13 pays. Ses premiers résultats montrent une augmentation de certains cancers, mais il est trop tôt pour conclure comme le fait ce journal belge avec un titre alarmiste.

Professeur Elisabeth Cardis de Barcelone, responsable de l'étude Interphone.
Il y a des problèmes avec des biologistes pour les études comme celle-ci, qui pourraient éventuellement faire apparaître un risque là où il n'y en a pas. Donc ces résultats sont très intéressants parce qu'ils montrent qu'il peut être quelque chose, mais pour l'instant on ne sait pas si c'est observations sont réelle et montrent un risque, ou si c'est le résultat de problème méthodologique.

La publication définitive de cette étude commencée en 1999, devrait enfin apporter des réponses fiables dans quelques mois.

De toute façon on apprend tous les 6 mois, que la publication des résultats de cette étude est reportée. La première fois où j' ai entendu parlé de cette étude Interphone, c'est lors d'un débat radio avec Bernard Veyret du CNRS en 2000, qui fait aujourd'hui parti du conseil scientifique de Bouygues Télécom, quand j'ai déclaré que le neurinome de l'acoustique apparaissait maintenant chez des jeunes, alors qu'avant on le voyait que chez des personnes âgées. Si vous allez sur le site Swisscom, vous pouvez lire dans l'article d'Alexandre Elsig, l'entrée en matière suivante.
 
Les résultats d'Interphone, la plus grande enquête sur le rapport possible entre ondes téléphoniques et cancer, sont à nouveau reportés. La polémique est relancée.

En réalité cela fait maintenant plusieurs années que nous attendons avec impatience la publication de ce rapport Interphone, qui est reportée tous les 6 mois. Le Quel est le motif du retard de publication de ce rapport, eh bien les responsables et les opérateurs ont tout simplement constaté une augmentation des tumeurs lors de l'utilisation des téléphones portables. On le sait tout simplement parce que des informations ont fuité de cette étude qui a été faite avec 50 scientifiques répartis dans 13 pays, sur plus de 14'000 personnes. Il est en plus difficile de venir affirmer que les résultats ne sont pas significatifs, ou de remettre maintenant en cause le protocole.

La responsable d'Interphone, Elisabeth Cardis, met en cause la méthodologie des études réalisées par les chercheurs qui ont trouvé un problème, mais pourquoi ne met-elle pas en cause la méthodologie des études où les chercheurs n'ont rien trouvé. C'est le même procédé qui a été utilisé par l'AFSSET pour discréditer les chercheurs qui mettaient en évidence un risque sanitaire. La méthodologie utilisée par les chercheurs qui ne trouvent rien doit être mise sur la place publique afin qu'on puisse mettre en évidence les anomalies de leurs études. J'ai en effet dressé un inventaire de toutes les méthodes qui permettent de truquer les études et de fausser les mesures.

Les chercheurs qui ne trouvent rien touchent le plus souvent directement ou indirectement de gros budgets des opérateurs et constructeurs pour financer le fonctionnement de leur laboratoire, où sont invités gratuitement à participer à des colloques et séminaires. De l'aveu même d'un des membres de l'AFFSET fait en janvier 2008, aucun de leurs experts n'est indépendant. Je recommande à ces messieurs de réfléchir avant de m'attaquer en justice, et de revisionner les bandes de l'époque, parce que je viendrais avec la bande s'ils ne la trouvent pas. Un caméraman avait en effet oublié de couper sa caméra.
 

On constate que les électrode intérieure ont fondu, et que le verre est bombé vers l'extérieur. Voilà le résultat d'un faisceau micro-ondes sur une simple lampe incandescente, quand celle-ci n'explose pas. Il est impossible d'obtenir ce résultat avec un chalumeau. 

Un oeuf exposé à la même puissance va littéralement explosé. Si on ramène la puissance émise à celle de la téléphonie mobile, et si on réduit la dimension de l'oeuf à celle des cellules humaine, des lymphocites, de l'ADN, il est facile de comprendre les dégâts que les micro-ondes même de faibles puissances peuvent provoquer des dégâts sérieux sur les cellules des organismes biologiques. Il faut faire attention, parce que l'oeuf peu aussi exploser plusieurs minutes après avoir été exposé aux micro-ondes.

Finalement, on peut même faire mieux que carboniser la matière biologique, puisqu'on peut la faire carrément exploser. Une mise en garde, un oeuf peut exploser même plusieurs secondes après avoir été exposé à un faisceau micro-ondes. Il y a déjà eu des blessés.

arme à impulsion électromagnétique, explosion cellulaire, oeuf, légume, ADN

A l'heure actuelle, on sait fabriquer des armes micro-ondes qui ont une portée de plusieurs centaines de mètres. C'est d'ailleurs peu après cette révélation en 2001 sur mon site, que j'ai été traité d'escroc par des consultants, qui sont aujourd'hui totalement discrédités. Depuis, les américains ont fabriqué une arme micro-ondes qui a été testée sur des cobayes humains, sauf que la durée d'exposition maximum a été limitée à 3 secondes, car au-delà de cette durée, l'exposition peut être mortelle, et en plus il faut rester à une distance respectable. On sait aussi provoquer un incendie, et donc carboniser une cible, mais aujourd'hui encore, nous avons des experts qui ignorent ce fait précis.

En réalité le lobby des télécoms a fait en sorte que toutes les études réalisées avant 1990 ne soient pas prises en compte, au motif que la téléphonie mobile n'existaient pas avant. Voilà comment les télécoms ont fait pour neutraliser toutes les sources d'information et études gênantes. Or une onde radio est une onde radio, peu importe sa fréquence comme le rappelait d'ailleurs M. Bouillet de Bouygues Télécom lors de l'une de ses conférences, avant de partir en retraite. Les principes de base et de la physique sont les mêmes, sauf pour les types de modulation utilisées qui vont augmenter la nocivité pour le biologique, ce que les médecins ne sont pas à même de comprendre, n'ayant aucune compétence dans ce domaine. Ils ne sont donc pas compétents, même à l'AFSSET pour venir critiquer les études de scientifiques indépendants, ou d'ingénieurs, ou de militaires qui sont en charge de la sécurité des personnes, des systèmes, et des études sur les risques des CEM, et des nouvelles armes électromagnétiques.



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.