© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes



133°) Colloque au Sénat
du 29 janvier 2009
Organisé par le Sénateur Daniel Raoul,
sur les lignes à très haute tension.

OPECST : OFFICE PARLEMENTAIRE D’ÉVALUATION
DES CHOIX SCIENTIFIQUES ET TECHNOLOGIQUES.

AUDITION PUBLIQUE OUVERTE
sur les lignes à haute et très haute tension.
pollution électromagnétique, audition du sénat, sénateur Raoult

 
Quels impacts sur la santé et l’environnement ?

Réunissant industriels, experts et chercheurs, cette audition a pour objectif de faire le point sur les connaissances scientifiques en la matière. Elle permettra notamment de répondre aux questions suivantes:

Que sait-on des champs électromagnétiques d’extrêmement basse fréquence émis par les lignes haute tension et très haute tension ? Ont-ils des impacts sur le comportement ou sur la santé humaine et animale ?

Daniel RAOUL - Sénateur de Maine-et-Loire.
 

PROGRAMME

Lignes à haute et très haute tension Daniel Raoul, sénateur
09H15 INTRODUCTION
M. Daniel Raoul, Sénateur

09 H 30 LE RÉSEAU HAUTE TENSION ET TRÈS HAUTE TENSION EN FRANCE ET SES IMPACTS
M. Dominique Maillard, Président de Réseau de transport d’électricité (RTE)

09H45 LES LIGNES HAUTE TENSION ET TRÈS HAUTE TENSION DANS LE DÉBAT PUBLIC
• M. Jean-François Beraud, Secrétaire général de la Commission nationale du débat public (CNDP)
• M. Stéphane Le Bouler, Rapporteur du comité opérationnel n°19 « veille sanitaire et risques émergents » (COMOP 19)

Questions-Débat

10H15 LES RÉSULTATS DE L’EXPERTISE COLLECTIVE NATIONALE ET INTERNATIONALE
• Dr. Robert Baan, Organisation mondiale de la santé, Centre international de recherche sur le cancer (OMS-CIRC)
• Dr. Laurent Bontoux, Scientific Officer, Comité scientifique sur les risques émergents et nouvellement identifiés pour la santé (SCENIHR), Commission européenne
• Pr. André Aurengo, APHP, Conseil supérieur d’hygiène publique de France (CSHPF)

Questions-Débat

11H00 Pause

11H15 LIGNES À HAUTE TENSION ET À TRÈS HAUTE TENSION ET SANTÉ HUMAINE - LES ÉTUDES EN COURS
• M. Martin Guespereau, Directeur Général, Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (AFSSET)
• Pr. Gilles Fleury, Ecole supérieure d'électricité (SUPELEC), Département signaux et systèmes électroniques
• M. Pierre Le Ruz, Président, Centre de Recherche et d'Information Indépendantes sur les
Rayonnements ElectroMagnétique (CRIIREM)
Questions-Débat

12H00 LIGNES À HAUTE TENSION ET À TRÈS HAUTE TENSION ET SANTÉ ANIMALE
• Pr. Henri Brugère, École vétérinaire de Maisons-Alfort
• Pr. François Gallouin, Institut national d’agronomie-Paris Grignon (INA-PG), Président du Groupement permanent de sécurité électrique (GPSE)
Questions-Débat
 


Le Dr André Aurengo, est au conseil d'administration d'EDF.
"Oui, je crois qu'il est bien important de distinguer des choses différentes. Et on vient d'en avoir beaucoup d'exposées ce matin. Il y a premièrement les problèmes de tension induite. On a vu que ça créait des effets avérés, parfaitement connus et les remèdes sont connus, ils ne sont pas simples, mais pour faire court, il y a des gens qui savent quoi faire. C'est multidisciplinaire, mais il y a des gens qui savent faire.

Deuxièmement, il y a des effets avérés sur la santé qui se produisent pour des inductions extrêmement élevées. Ces effets avérés sont pris en compte par la réglementation, avec des facteurs de sécurité qui sont au minimum de 50, et peut-être même un peu plus, quand on voit comment ils ont été établis. Et c'est cela qui a été l'objet de la réglementation à 100 microteslas.

Ensuite, il y a des questions qui ont une très forte charge émotionnelle et qui ne concernent pas du tout les courants induits. Ce sont des effets qui seraient directs, c'est-à-dire que le champ magnétique irait directement atteindre la personne concernée. Pour l'instant, il s'agit d'effets hypothétiques, Quand on a fait le rapport avec le xxxxx sur les causes du cancer - ce n'est pas moi qui ai rédigé la partie sur les champs électromagnétiques - ces champs ont été classés dans les causes hypothétiques. On n'a pas de preuve que ça existe véritablement. On a des études épidémiologiques, on a des questions sur la méthodologie, on ne peut pas exclure que les études positives soient uniquement des artefacts liés à des erreurs méthodologiques et donc, ily a des études en cours et je suis satisfait de ce qui est fait actuellement par l'AFSSET ou par EXPERS. Et enfin, quatrième domaine, il y a des effets qu'on pourrait nommer subjectifs dans lesquels on a manifestement une composante psychologique prépondérante voire peut-être exclusive. Moi, je ne suis pas compétent dans ce domaine, mais qui sont également étudiés à part, Donc, je crois que si on fait des amalgames entre ces quatre domaines, le sujet devient incompréhensible, Il est nécessaire de les distinguer pour progresser. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas s'occuper des uns et des autres, Au contraire."

Eh bien c'est très simple, s'il s'agit "d'artefacts liés à des erreurs méthodologiques", il suffit de prendre le Dr Aurengo et les quelques autres experts, et de les exposer à des champs électromagnétiques aux seuils qu'ils préconisent pour le public pendant plusieurs semaines, et nous verrons si cela à des effets sur leur santé.

Sénateur Daniel RAOUL
"Monsieur le professeur, juste une dernière question : le problème des leucémies à 0,4 microtesla, de quelle étude s'agit-il ?"

Le Dr André Aurengo, est au conseil d'administration d'EDF.
"Le problème des leucémies à 0,4 microtesla est sorti dans les méta­analyses qui ont été à l'origine du classement par le CIRC. Il s'agit actuellement de quelque chose qui est considéré par le CIRC, par l'OMS, par le SCENIHR comme une hypothèse, C'est quelque chose qui nécessite soi d'être prouvé soit d'être infirmé, mais ça n'a pas d'autre statut que celui d'hypothèse. Et quand j'entends dire « on a la preuve que... », ce n'est pas vrai, ce n'est pas prouvé. Le CIRC lui-même, quand il l'a classé en 2B, a dit qu'il y avait un lien dans certaines études, mais il n'a pas dit que l'un était la cause de l'autre. Il faut bien faire la différence entre un lien statistique et un lien de causalité. On a pu montrer qu'en Suède, il y avait un lien entre le passage des cigognes et le nombre des naissances. Mais ça ne veut pas dire pour autant que ce sont les cigognes qui amènentles bébés."

Ce qu'oublie de dire le Dr Aurengo, c'est que le rapport qui avait été censuré, a quand même été publié sous la pression des associations américaines.

Arnaud MULI,ER, journaliste magazine « 7 à 8 » sur TF 1.
"Je travaille pour le magazine sur TF1, «7 à 8» et pour faire un peu de pédagogie, est-ce que ça vous embêterait, chacun des intervenants, de répondre à la question de base : « est-ce qu'il y a un danger de vivre sous une ligne à Haute Tension, en une trentaine de secondes car vous connaissez les exigences de la télé."

Sénateur Daniel RAOUL
"Ce qui m'étonne, c'est qu'on soit capable de répondre pour les animaux, et qu'on ne peut pas le faire pour les hommes. Alors que les animaux ne parlent pas. Une dernière question parmi le public."

Marc FILTERMAN, ex-TDF-TELECOM
"J'ai passé dix ans à faire des recherches sur les radars, à titre personnel. J'ai juste une petite question à adresser au professeur Aurengo. Comment se fait-il que pour la réduction de fracture, par exemple, on utilise des champs électromagnétiques. Donc là, on reconnaît bien un effet. A moins que ce ne soit du charlatanisme, mais du charlatanisme qui serait remboursé par la Sécurité Sociale. Et autrement, on dit que les effets des champs électromagnétiques ne sont pas reconnus sur le biologique?"

Le Dr André Aurengo, est au conseil d'administration d'EDF.
"Alors, tout d'abord pour répondre à la question qui m'a été posée par rapport à la réduction d'une fracture: il s'agit d'un effet thermique, simplement, qui est donc complètement exclu de ce dont nous discutons aujourd'hui. Ma réponse à la question posée est que sur le mur de ma maison arrive un gros câble de distribution d'électricité au voisinage avec des champs magnétiques importants. C'est contre le mur de la chambre de mes enfants et ça ne m'est jamais venu à l'idée de les faire déménager. Mais peut-être suis-je un mauvais père."

Note de Marc Filterman :
Comme nous étions en fin d'audition, je n'ai pas eu la possibilité de contredire cette affirmation. J'ai par contre signalé au Sénateur Raoul  qu'en réalité au niveau des blessures et même des tumeurs, nous avions une polarité négative, ce que beaucoup de médecins ne savent pas. J'ai aussi adressé la remarque ci-dessous à quelques politiques :
"Lors d'une audition publique au sénat le 12 janvier, j'ai interpellé le Dr Aurengo d'EDF. J'ai rappelé qu'il a déclaré tout au long de son intervention que les CEM n'avaient aucun effet sur la santé. Je lui ai donc demandé dans ce cas pourquoi on utilisait les CEM en réduction de fractures. J'ai ajouté que dans ce cas il s'agissait de séances de charlatanisme remboursées par la sécurité sociale. Il a bafouillé qu'il s'agissait d'un effet thermique, ce qui est FAUX, puisqu'en réalité on utilise un effet de polarité pour augmenter la vitesse de réparation des os et des tissus. C'est le même principe que la SALAMANDRE. Dans le temps nous apprenions cela en biologie à l'école au début des années 70."
Il suffit pour en savoir plus de s'intéresser aux travaux des Pr Becker et Marino qui eux sont des vrais spécialistes en matière de réduction des fractures par le biais de l'utilisation des champs électromagnétiques, qui font en plus l'objet de plusieurs dépôts de brevet d'invention depuis les années 70. Les russes ont d'ailleurs été les premiers à travailler sur la magnétothérapie.
 

Merci pour cet image au site :
http://f-ani.x0.com/file/banner.shtml
La salamandre est en effet capable de regénérer un de ses membres par le biais d'une différence de polarité au niveau de la blessure. Nous avions traité de ce sujet avec un médecin lors d'une émission de radio. J'avais d'ailleurs rajouté qu'un pansement avait été créé et breveté sur le même principe pour accélérer la cicatrisation des plaies humaines. Ma question était donc loin d'être hors sujet dans ce débat comme le prétend le Dr Aurengo.
C'est la preuve que les CEM ont des effets sur la réparation des tissus, MAIS il semble ignorer ce point précis sur la polarité.

Un chercheur américain, le Dr Becker avait travaillé sur ces problèmes, mais avait été exclu à l'époque du Nobel qui est attribué sous l'égide de l'OTAN, comme je l'explique lors de mes conférences. Ses travaux dérangeaient les lobbies industriels. En plus des appareils pour la réduction de fractures font l'objet de dépôt de brevet d'invention depuis les années 70, je le sais, pour posséder les numéros de dépôt. La Russie pratique aussi ce type de médecine depuis très longtemps, et encore aujourd'hui. Ces appareils sont utilisés pour la réduction des fractures mais pas par un effet thermique, comme le prétend le Dr Aurengo, c'est FAUX. En Ukraine on utilise même un appareil d'anesthésie qui en réalité n'est rien d'autre qu'un générateur de signaux. C'était en plus une invention d'un dentiste français, appareil que tout le monde a préférer oublier aujourd'hui, car il permet de faire des économies trop importantes. Là aussi certains politiques et lobbies préfèrent que des moyens lourds soient mis en oeuvre, même si cela plombe le trou de la sécurité sociale.

Daniel RAOUL, Sénateur.
"Monsieur Muller, pouvez-vous poser votre question aux différents intervenants, s'il vous plaît?"

Arnaud  ULLER, TF1
"Merci de m'aider. "

Pierre LE RUZ.
"La réponse du CRIIREM c'est oui à partir du moment où on admet que même si on a un doute par rapport au 0,4 microtesla pour les leucémies, c'est Oui."

Gilles FLEURY
"Pour SUPELEC, la réponse que je pourrais faire à cette question est simple, nous ne faisons pas d'étude épidémiologique, donc on peut juste qualifier le bain électromagnétique et non les risques pour le vivant."

Martin GUESPEREAU
"Pour l'AFSSET, c'est une hypothèse de risque."

Arnaud MULLER
"Oui ou non pour l'AFSSET?"

Martin GUESPEREAU
"J'ai répondu. Une hypothèse de risques et il y a les études en cours."

Laurent BQNTOUX
"Pour le SCENIHR, dans la hiérarchie des risques émergents qu'il nous a été donné d'observer, ce n'était pas le premier."

Stéphane LE BOULER, COMOP.
"La Commission n'a pas de réponse à donner. A titre personnel, moi je ne pense pas qu'il y ait des risques liés aux champs électromagnétiques."

François GALLOUIN, GPSE.
"La réponse est clairement non, sauf si un fil tombe."

Daniel RAOUL, Sénateur.
"Professeur Aurengo, s'il vous plaît."

Henri BRUGERE
"Ecole Vétérinaire de Maisons-Alfort. Concernant l'animal et en parlant des champs électromagnétiques, en l'état actuel il n'y a aucun élément pour dire oui. Donc, je dis non."

Hervé LAFFAYE, RTE.
"Pour ma part, je suis convaincu de l'innocuité de nos ouvrages à Très Haute Tension sur la santé des riverains, via les champs électromagnétiques."

Daniel RAOUL, Sénateur.
"Et vous, Monsieur Gatignol, quelle est votre réponse?"

Claude GATIGNOL
"Ma réponse est simple. Je vis en permanence au milieu d'un environnement de champs électromagnétiques et j'espère bien continuer le plus longtemps possible pour y exercer mes fonctions de parlementaire."



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.