© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


134°) Les Opérateurs appellent AU SECOURS
leurs amis politiques, le Premier Ministre François Fillon,
et l'académie de médecine (04/03/2009).

En 2007 ou 2008, le Président Nicolas Sarkozy avait déclaré à la télé que les automobilistee qui commettaient des excès de vitesse étaient des criminels, sans parler de ceux qui faisaient des appels de phare pour prévenir de la présence d'un radar. Dans ce cas les chercheurs et médecins qui connaissent les effets nocifs des champs électromagnétiques, mais qui déclarent qu'ils sont inoffensifs et falsifient des rapports, doivent être aussi considérés comme des criminels, et ils devraient être condamnés, y compris les politiques qui les soutiennent. Pour les radars et antennes de communication il existe chez les militaires trois zones pour une durée de référence prise sur 6 minutes.
- Zone Rouge totalement interdite
- Zone Orange pour le personnel habilité
- Zone verte pour le public

Actuellement des ingénieurs dans les laboratoires sur des hyperféquences sans aucune précaution, et je ne vois pas comment les médecins du travailpeuvent les mettre en garde quand les normes n'existent pas, et quand en plus il n'existe aucune formation en France en école de médecine sur le syndrome des micro-ondes. Je signale que j'ai vu un membre de l'AFSSET désinformer les ingénieurs en électroniques lors d'une conférence sur les risques des champs électromagnétiques, alors que les premiers morts suite à une exposition directe remontent aux années 50. Sous certaine configuration à côté d'antennes relais, on constate un taux de mortalité anormalement élevé, car plusieurs critères n'ont pas été pris en compte par nos chers experts officiels. Je ne parlerai pas des interventions des pomiers et du SAMU pour des malaises à répétition, car ils vont de paire justement dans ces quartiers précis.

Lors du colloque du sénat du 23 mars 2009, le Pr Belpomme rappelait que les médecins devaient respecter le serment d'Hippocrate, mais malheureusement comme il n'a pas valeur juridique, d'autres préfèrent se soumettre au serment d'hypocrite, car cela rappporte plus.

En 2008, Bouygues Telecom a été condamné redémonter une antenne relais de téléphonie mobile GSM à Tassin-la-Demi-Lune, et la condamnation a été confirmée en appel le 4 février 2009.
Le 5 mars 2009 un jugement du tribunal d'Angers a interdit à Orange d'installer une antenne relais GSM sur le clocher de l'église de Notre-Dame-d'Allençon dans le Maine-et-Loire.
 
 
 
Si les membres de l'académie de médecine étaient réellement compétents, ils réfléchiraient à deux fois avant de sortir de telles inepties. Une mise au point s'impose donc, et est nécessaire.

Nouveau jugement par le tribunal de Versailles, et nouveau démontage d'une antenne relais de téléphonie mobile GSM, mais cette fois contre SFR, après celle de Bouygues Télécom.

Du coup le monde des télécoms appellent ses amis à l'aide, et l'académie de médecine qui est loin d'être spécialiste en la matière, si ce n'est dans la compromission. Depuis quand les médecins sont compétents pour se permettent d'affirmer que les champs électromagnétiques des antennes relais n'ont aucun effet sur la santé ? Ils n'ont jamais eu la moindre formation en école de médecine sur les risques et les effets nocifs des micro-ondes. Sur des navires de guerre suréquipés, quand les systèmes fonctionnent plein pot, il n'y a personne sur le pont, et les distances de sécurité varient de 100 à 600 mètres pour certains radar, et en plus pour des durées limitées. Même les rats quittent le navire en sautant à l'eau, et pour certains navires dotés d'équipements particuliers comme la poursuite des satellites, c'est une réalité, vrai. Etant un ancien des télécoms et ayant fait des recherches sur les radars, je peux me permettre de parler des choses que je connais, quand d'autres devraient se taire, et ne parler que du sujet qu'ils maîtrisent.

Je n'ai pas peur d'affirmer que les membres de l'académie de médecine sont totalement incompétents pour déterminer les risques et les distances de sécurité par rapport à des sources d'émission.

Alors que la justice a exigé mardi 3 mars le démontage d'une seconde antenne dans le Vaucluse au nom des « incertitudes » quant à son impact sur la santé humaine, l'Académie de Médecine affirme mercredi que ces dispositifs ne sont pas dangereux pour la santé (sic). Un représentant n'hésite pas à parler d' «erreur scientifique» dans le jugement de la cour d'Appel de Versailles. J'aimerais bien qu'on me donne précisément le nom de ces médecins auteurs de ce genre d'ineptie, qui ne repose sur aucun fondement scientifique, et sur aucune enquête épidémiologique de terrain. Car en effet, même l'AFSSET n'a jamais fait la moindre enquête à côté des relais pour savoir s'ils faisaient progresser les taux de cancer et de mortalité, et en plus l'un de ses membres reconnaîtra en janvier 2008 qu'aucun de ses experts n'étaient indépendants. Les scandales se multiplient dans le monde des experts officiels.

Et en plus ce médecin déclare, « on ne connaît aucun mécanisme par lequel les champs électromagnétiques dans cette gamme d'énergie et de fréquence pourraient avoir un effet négatif sur la santé » et il rajoute, « à ce jour, aucun système sensoriel humain permettant de percevoir ce type de champ n'a été identifié ».FAUX !!! Là je vais prouver ici que ce médecin de l'académie de médecine est totalement incompétent pour sortir une telle ineptie, et il peut me contacter s'il le souhaite.

"Dans la lettre de mission que François Fillon a envoyé à Roslelyne Bachelot (Santé) et Chantal Jouanno (Ecologie), chargées elles aussi de cette table ronde, et dont La Tribune publie des extraits, le premier ministre exclut également d'emblée que ces antenne présentent un risque. Pour lui, c'est une « hypothèse» qui «ne peut être retenue en l'état actuel des connaissances scientifiques françaises»."
L'affirmation ci-dessus du Premier ministre est fausse, pour les motifs à suivre ci-dessous.

1°) Déjà pour commencer, les effets des ondes électromagnétiques sur la santé ne sont pas enseignés en école de médecine. C'est comme si nous allions chercher un charcutier pour qu'il trouve une panne dans un poste de télé, ou pour qu'il aille faire de la programmation sur un ordinateur, bonjour les dégâts.

2°) Si ce monsieur de l'académie de médecine était réellement compétent, il saurait déjà pour commencer qu'il existe trois mécanismes identifiés, qui sont d'ailleurs cités dans un manuel de médecine militaire.

3°) Ensuite, il saurait que l'un des mécanismes est utilisé régulièrement tous les jours par toutes les ménagères et ceux qui font de la cuisine, c'est celui qui est utilisé dans les fours micro-ondes, dont certains fuient allègrement d'ailleurs même quand ils sont neufs. Quand on mesure jusqu'à 12 V/m en valeur crête, ils ne faut pas là non plus s'étonner de voir les cancers exploser.

4°) Ensuite on peut démontrer facilement, si évidemment on le souhaite, que les ondes ont des effets nocifs sur les personnes qui habitent sous les antennes relais GSM, encore faut-il le vouloir. Il suffit d'équiper les personnes d'appareils médicaux enregistreurs pendant une semaine, et là nous verrons les effets enregistrés, notamment au moment des pointes de trafic d'un relais. Sauf qu'en cas d'un niveau de pollution électromagnétique supérieur à 3V/m selon la norme, cet appareil médical peut tomber en panne suite aux interférences, ce qui est déjà arrivé sur certains lieux d'habitation exposés aux ondes des relais.

5°) Pour finir, les personnes qui habitent directement sous une antenne relais, peuvent acheter des canaris.S'ils crèvent avant la fin du mois, il est recommandé de déménager d'urgence. Vous ne verrez jamais un seul oiseau se poser à côté d'une antenne relais, et encore moins y faire son nid.

6°) En 2000, j'ai accepté de participer à une émission de radio mais j'ai imposé une condition à l'animateur, je voulais qu'il y ait un débat avec un représentant des télécoms, pour éviter qu'on vienne affirmer par la suite que l'émission avait été orientée. Lors de ce débat j'ai parlé volontairement des effets des micro-ondes radar, car il y a un parallèle avec les ondes des relais GSM. Ce représentant des télécoms a donc été contraint de reconnaître la nocivité des micro-ondes des antennes relais de la téléphonie mobile GSM en 900 MHz ou 1800 MHz, ou UMTS / 3G. Il existe en effet des radars en 400 MHz, 900 MHz, 1200 MHz, 3000 MHz, et sur bien d'autres bandes de fréquence, avec des zones de sécurité qui s'étendent de 100 à 600 m et même plus.

On nous donne l'avis de l'académie de Médecine qui conforte celui du gouvernement, qui a tout de même décidé d'organiser une table ronde sur le sujet. On ignore si le Premier Ministre va se faire taper sur les doigts, suite à la bavure ci-dessous. Extrait du reportage de BFM du 04/03/2009.
"Pour François Fillon, l'effet nocif de ces antennes n'est pas clair, contrairement aux risques de l'utilisation des téléphones mobiles. Selon le Premier Ministre cité par le journal "La Tribune", l'hypothèse d'un risque pour la santé ne peut être retenu en l'état actuel des connaissances scientifiques."

Vous avez donc compris, le chef du gouvernement reconnaît que les téléphones portables sont nocifs pour la santé. Lors des mesures, j'ai constaté que certains de ces téléphones mobiles dépassaient les 41 V/m et même les 100 V/m les premières secondes d'une communication.

"François Fillon précise encore dans sa lettre de mission qu'il faudra se pencher aussi sur l'impact des téléphones mobiles sur la santé, sujet sur lequel «l'approche de précaution paraît cette fois « justifiée »." On ne peut être plus clair sur la menace que représente les téléphones mobiles pour le cerveau. C'est surtout le risque d'un coût financier pour la sécurité sociale qui inquiète, car si tout le monde utilise son portable à outrance, cela va se traduire par de nombreuses tumeurs du cerveau comme je l'ai souligné au sénat le 12 janvier. Sauf que pour une intervention au niveau du cerveau, il faut un bloc opératoire avec au moins 4 ou 5 personnes. Une opération coûtera donc autour de 10.000 euros, sans compter les examens annexes. Si 50 % des utilisateurs de portable sont victimes de tumeur, qui paye. Il y a deux solutions, le patient est en mesure de payer, et il est soigné, ou on ne le soigne pas, et on le laisse avec sa tumeur qui deviendra mortelle au final.

Mais en réalité nous allons trouver le même problème, pour les personnes qui habitent dans la zone de Fresnel d'une antennes relais GSM, qui seront touchées par des cancers ou autre, et là encore, les assurances et leurs filiales, les mutuelles, vont-elles accepter de payer sans augmenter leur tarif. Dans certains quartiers équipés d'antennes relais, les pompiers et le SAMU viennent toutes les semaines pour ne pas dire tous les jours, chercher des personnes qui font des malaises, pour les hospitaliser. Question adressée ce jeudi au Premier Ministre, quel est le coût des dépenses totales mensuelles pour la sécurité sociale et les mutuelles dans certains quartiers, par rapport à ce que rapporte une antenne relais GSM à un opérateur ?

Il y a peut être une autre raison qui fait que les politiques montent au feu, Bouygues Télécom ayant eu le FEU.
Dans la nuit de dimanche à lundi, vers 00h30 sur la commune de Bressols, des individus se sont introduits sur le site d'une antenne relais situé sur la route de Triquès à Bressols, au milieu d'une zone artisanale. Ils ont versé deux bidons de gazoles sur les armoires du relais de Bouygues Télécom avant d'y mettre le feu. L'installation a été fortement endommagée malgré l'arrivée des pompiers. « Il n'y a plus de couverture sur Bressols ni entre l'A20 et l'A62 », ce qui représente en réalité une zone d'un rayon de 5 km. Une plainte a été déposée à la gendarmerie. Des prélèvements ont été réalisés au pied du pylône. Les techniciens s'activent actuellement pour remettre en service le relais et vérifient si le pylône actuel est réutilisable.
 

Article de Marc filterman du 04 mars 2009.
Email : marcfilterman@hotmail.com
Site : http://filterman.ifrance.com/



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.