© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes



14°) Conso Mag du 28/04/2001
Les antennes relais sont-elles dangereuses.
Institut National de la Consommation
Union Féminine Civique et Sociale.
 

Mirella Lepetit:
Bonjour, nous utilisons de plus en plus de téléphones portables. D'ici 2003, la France en comptera plus de 35 millions. Pour optimiser le réseau, les opérateurs ont installé des antennes relais, principalement sur le toit des immeubles, ou à proximité d'habitations.  Mais les ondes qu'elles émettent sont-elles sans danger pour notre santé. Pierre Donny est propriétaire de cette terrasse située à quelques mètres de plusieurs antennes nouvellement installées.

35 millions, c'est surtout la preuve que nous sommes dans une société qui réfléchit peu ou même pas du tout. C'est pour cette raison aussi que nous assistons à la multiplication des catastrophes dans tous les domaines. Une parti de la presse à sa part de responsabilité en ne menant pas d'investigations sérieuses et en informant pas le public. Elle participe même à un lavage de cerveau en règle par le biais de campagnes publicitaires qui rapportent largement à certains médias, et en dés informant, en ne laissant parler que des scientifiques au service des lobbies, qui minimisent les risques.
 

Pierre Donny, habitant à proximité de relais GSM:
Je suis très inquiet avec ces antennes, parce que c'est une nouvelle batterie d'antennes qu'on vient de nous implanter. Il y en avait déjà 11 sur les bâtiments voisins à moins de 30 mètres, et celles-ci comme vous pouvez le constater, elles sont à 4,70 m et donc avec nos enfants on est très inquiet parce que personne n'a su nous apaiser, en ce qui concerne les rayonnements à de telles distances.

Ce qui n'a pas été dit, c'est qu'en plus des antennes DCS ou GSM, il existe aussi au moins deux relais TETRA qui fonctionnent sur 400 MHz avec des fréquences de trame de 10 Hz. Ore cette dernière se trouve dans le spectre cérébral du cerveau. Mais la combinaison des relais en 1800 MHz et des relais en 400 MHz semble provoquer des effets plus nocifs que prévu. A proximité de Düsseldorf, il y avait 2 installations, l'une Quix en 450 MHz et l'autre en E-Plus sur 1800 MHz. Après intervention du physicien Von Klitzing, les relais en 450 MHz furent redémontés et tout rentra dans l'ordre. Le niveau de rayonnement micro-ondes dans leur appartement était seulement de 0,1 à 3 µW/cm². Ce niveau était pourtant 300 fois inférieur au moins à la norme française C18-610, or ils ont eu de sérieux problèmes de santé, qui les a obligés à quitter leur appartement. La combinaison multiple de fréquence amplifie les risques.
 

Mirella Lepetit, Conso Mag :
Est-ce que vous avez constaté des phénomènes sur votre santé ?
 

Pierre Donny, habitant à proximité de relais GSM:
On est tous sous le coup de maux de tête et de palpitations depuis l'installation de ces antennes, donc ça pourrait être ça à notre avis.

On sait que la téléphonie mobile émet des ELF, que le lobby refuse d'étudier, y compris dans son programme de recherche COMOBIO. La raison est simple, c'est parce qu'ils savent que ces fréquences pulsées sont nocives. Elles sont en effet utilisées dans ce que nous appelons chez nous les spécialistes militaires, les armes non létales. Mais là aussi, la presse refuse de parler de ces nouveaux systèmes inconnus du public. Seuls quelques députés du parlement européen commencent à s'en préoccuper.
 

Yvon GRALL, Biophysicien:
Ce Monsieur à raison d'être préoccupé. Toutefois aucun accident grave n'a jamais été imputé aux antennes. Les études sur l'animal ont montré un certain nombre de troubles qui peuvent effectivement être réversible et en tout cas n'interviennent que pour des intensités très élevées, et les études épidémiologiques en cours qui ne sont pas terminées, ne montre pas pour l'instant de conséquence très grave. Mais il convient de les poursuivre et d'être très attentif à leurs résultats. En attendant les personnes sensibles, femmes enceintes, enfants, porteur de pacemaker, doivent absolument être protégé des rayonnements trop intenses.

Je ne vois pas comment on peut affirmer qu'il n'y a jamais eu d'accident, puisqu'il n'y a jamais eu d'enquête épidémiologique. De plus s'il n'y a jamais d'accident grave, doit on en conclure qu'il y a déjà eu des accidents, mais lesquelles justement ? Comment se fait-il que personne ne soit au courant de ces risques minimes ?
Pour ce qui est des études sur l'animal, si on prend les oeufs de poulet exposés à un téléphone portable, on sait que le taux de mortalité est d'au moins 50 %. Si les experts considèrent donc que ce type de résultat comme peu grave, alors qu'est ce qui est pas grave. Est-ce qu'il y a eu une enquête officielle sur les avortements spontanés ? NON. Ils existent pourtant, mais on en cherche pas les causes et on ne veut surtout pas faire de statistique.
Pourquoi faire des études, puisque le syndrome des micro-ondes existe lui, et on le sait depuis la fin des années 50. Par contre dans le rapport de la Direction Générale de la Santé du 16/01/2001, on cite une étude de l'US Navy et 2 autres en affirmant qu'ils n'ont jamais trouvé un seul point commun avec les micro-ondes pulsées de leurs systèmes et les micro-ondes pulsées par la téléphonie mobile. La Navy avait même déclaré que ces ondes n'avaient aucun effet sur la santé alors que quelques mois plus tard le Département de la Défense américain avait fait un démenti cinglant. Mais visiblement nos imminents experts du ministère de la santé l'ignorent. Comme ils ignorent d'ailleurs que la marine américaine vient d'annoncer la mise au point d'une nouvelle arme micro-ondes pulsées à faible niveau. Il n'y a aucun point commun en effet, si ce n'est juste le mot de "micro-ondes pulsées" pour la téléphonie mobile et " pulses millimetre-waves", traduction du premier et dénomination officielle de la présente arme, dont voici une vue d'artiste (cliquez ici).

Mirella Lepetit, Conso Mag :
Les antennes émettent des ondes 100 fois supérieures à celles des portables. Les normes de sécurité ne sont pas les mêmes d'un pays à l'autre, et la France admet des antennes dont la puissance est bien supérieure à celles autorisées par ses voisins.

On admet surtout que les opérateur ne respectent pas les distances de sécurité comme j'ai pu le constater, puisqu'à ce jour personne n'est à même de contrôler si ces installations sont faites dans les règles.
 

Marie Camus Chargé de projet UFCS:
Vraiment les incertitudes scientifiques demeurent quant aux conséquences des ondes électromagnétiques sur notre santé. C'est pourquoi nous souhaitons que le principe de précaution soit appliqué. Par exemple en limitant l'implantation des antennes a proximité des habitations, et à fortiori, des collectivités comme les crèches et des hôpitaux. Nous souhaitons également que les opérateurs se mettent d'accord, et codifient de la même façon le danger à proximité de leurs antennes.
 

Mirella Lepetit, Conso Mag :
Ces panneaux " ATTENTION DANGER ", signifient que l'on se trouve dans une zone à risque, où il est recommandé de ne pas stationner plus de 6 minutes, lorsque le site est en émission sous peine de brûlures. Encore faut-il le savoir.

La question est surtout de savoir ce que l'on fait pour les personnes qui habitent en permanence à proximité de ces antennes. Visiblement rien, et l'état français se moque bien de leur santé.
 

Stephen Kerkhove, Agir pour l'Environnement:
L'arrivée d'une nouvelle génération de portables utilisant la technologie UMTS va nécessiter l'implantation de quasiment 30.000 antennes relais supplémentaires. Sachant que l'agence nationale des fréquence en a déjà répertorié plus 30.000 en France. On peut penser qu'il serait pertinent d'associer les populations avoisinantes, sachant que ce sont les principales concernées. Donc aujourd'hui on a pu constater qu'en général les antennes relais, étaient implantées bien souvent le dimanche matin ou un jour férié, sans avoir consulté ni les habitants ni les populations avoisinantes. On serait en droit de demander une association plus importante des populations.
 

Mirella Lepetit, Conso Mag :
Le vide juridique laisse le champ libre aux opérateurs, qui se livrent une concurrence acharnée pour installer les antennes sur les toits ou les balcons. La location d'un emplacement peut aller jusqu'à 250.000 F par an.

Ce vide juridique est voulu. Il ne faut pas oublier que tous ces industriels financent les partis politiques. Ils ont donc la possibilité de museler le législateur, en excitant au besoin les syndicats. Ces derniers sont ainsi chargés d'exercer des pressions sur les politiques, en brandissant les risques des fermetures d'usines. Mais ce moyen est de moins en moins valable puisque les patrons des grands groupes délocalisent dans les pays de l'est ou asiatiques.
 

Marie Camus Chargée de projet UFCS:
Moyennant finance beaucoup de propriétaires se laissent séduire, et installent des antennes sur leur toit, de ce fait il y a une prolifération d'installations nouvelles. C'est pourquoi nous demandons l'obtention d'un permis de construire pour chaque installation, bien sûr ce permis serait donné suite à des études d'impact sur l'environnement immédiat. La recherche scientifique en la matière s'accélérer et les résultats rendu publics.
 

Mirella Lepetit, Conso Mag :
On estime que plus de 100.000 français seraient très exposés aux rayonnements émis par ces stations relais. Or il n'existe actuellement aucune cartographie précise de ces antennes relais. C'est donc une affaire à suivre.
 

Mirella Lepetit, Conso Mag :
Même si aucune étude scientifique n'a encore démontré la nocivité des ondes émises par les téléphones portables, sachez en user avec modération. N'utilisez votre portable que pour des appels ponctuels et rapides. Quand votre portable sonne, ne le portez pas tout de suite à votre oreille, car c'est au moment où vous décrochez que les ondes émises sont les plus puissantes. Utilisez de préférence le kit main libre, qui justement permet d'éviter d'avoir en permanence son portable à l'oreille.

Non seulement des études ont démontré cette nocivité mais les chercheurs qui l'ont déclaré ont fait l'objet de menaces ou ont été censurés. Le lobby GSM en utilisant les mêmes méthodes que celui du tabac, qui ne sont dailleurs pas différentes de celles des sectes, a exercé des pressions et exigé de plusieurs chercheurs qu'ils faussent les résultats de leurs conclusions. J'ai d'ailleurs rappelé a un expert du ministère il y a peu de temps, que les chercheurs du WTR s'étaient mis en grève pendant près d'un an, parce que le lobby GSM refusait de financer leur protection juridique en cas de poursuite judiciaire par les victimes des micro-ondes GSM. Mais de ça la presse télévisée n'en parle pas, parce que c'est politiquement incorrect, preuve que la censure n'existe dans ce pays. Si en plus vous avez et utilisez des éléments qui viennent du secteur militaire, vous devenez encore plus indésirable, parce qu'automatiquement vous allez faire de l'ombre, et pas seulement aux industriels. C'est une autre face cachée que le public ne connaît pas, et il y aurait beaucoup à dévoiler sur les intérêts des uns et des autres. Mais les ennuis ne sont pas finis pour autant pour le lobby, puisque plusieurs procès éclatent aux USA, et la nouvelle clientèle de l'avocat qui a réussi à faire condamner le lobby du tabac, ne cesse de progresser.


 
 



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.