© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


141°) La Secrétaire d'Etat au Numétique Nathalie Koscisuko-Moriszet
sur la Chaîne de télé LCP ne change pas de cap,
et met en garde les femmes enceintes.

Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'Etat au numérique, sur la chaîne Parlementaire LCP, 29/04/2009.
La Secrétaire d'Etat chargée de l'économie numérique Nathalie Kosciusko-Morizet conserve le cap. NKM était invitée par les journalistes de la chaîne parlementaire. L'entrée en matière a été bien évidemment l'annonce de sa grossesse, suivi ensuite par le sujet de la téléphonie mobile. On pouvait se demander si en passant du ministère de l'écologie au secrétariat à l'économie numérique, elle n'allait pas modifier son attitude, ce que peut être certains ont pensé à l'Elysée et chez les opérateur, en la mutant vers ce nouveau poste. Il est rare de voir des politiques aller contre l'industrie, et garder la même ligne de conduite quand ils sont à des postes élevés, et surtout quand ils viennent de polytechnique. Je passe le début de l'interview sur l'aspect vie personnelle, qui n'est pas le type de sujet abordé sur ce site.

Journaliste de la chaîne parlementaire LCP.
"Toujours est-il que vous avez toujours deux téléphones à la main, le Blackberry, est-ce que Roselyne Bachelot ne vous a pas mis en garde contre les effets néfastes des ondes pour votre bébé."

Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'Etat au numérique.
"Ecoutez, je n'utilise que un pour téléphoner, et avec une oreillette, et si vous voulez tout savoir, quand je dois les porter sur moi, je les porte touches contre le corps, parce que c'est plutôt le dos du téléphone qui est le plus rayonnant. Par ailleurs je ne les porte pas tout près du bébé si vous vous voulez tout savoir."

Cela permet effectivement de limiter le champ électrique, mais pas le champ magnétique, qui peut atteindre 15 mG et même plus selon les portables. Il suffit d'utiliser un simple gaussmètre pour le vérifier, ce qui a été fait déjà depuis longtemps, dès 1999 en laboratoire.

Journaliste de la chaîne parlementaire LCP.
"Mais justement est-ce que les femmes enceintes sont suffisamment informée ?"

Les femmes enceintes sont en réalité désinformées. Quand les représentants des opérateurs interviennent lors des conférences, s'ils ne voient pas dans le public des têtes d'experts indépendants, ils déclarent qu'il n'y a aucun risque pour les femmes enceintes, et là moi je n'hésite pas à dire dancs ce cas que ces individus sont des criminels. Les effets nocifs des CEM notamment de type ELF sur les embryons de poulet ont été mis en évidence dès le début des années 70. Ces expérimentations ont été refaites en 1999 avec des téléphones portables en ne laissant passer que les ELF, par le Pr Madeleine Bastide qui est malheureusement décédée depuis. Elle a aussi mis en évidence un taux de mortalité sur les oeufs qui dépassait les 60 %. Déjà dès 1999, j'avais publié sur Internet une page sur les avortements et syndrome de Down, et curieusement, il a été impossible à l'époque d'accéder à cette page, qui semblait faire l'objet de blocage dont l'origine n'a pu être déterminée à l'époque.

Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'Etat au numérique.
"Je suis très informée sur le sujet puisque j'ai été une parlementaire à me mobiliser, et à organiser des rencontres parlementaires santé et environnement, quand j'ai été député en 2005, sur l'impact des ondes électromagnétiques sur la santé. Et je pense qu'on manque d'informations, à la fois d'information directes et techniques. Par exemple moi j'avais déposé une proposition de lois, et je crois vraiment qu'il faut pouvoir aboutir sur ce sujet, pour que sur toue les téléphones pour qu'on indique ce qu'on appelle le DAS, le degré d'absorption spécifique, qui est en quelque sorte la puissance absorbée du téléphone. Personnellement je ne suis pas favorable à l'utilisation des téléphones par les jeunes enfants, et même à la sur-utilisation par les adolescents, d'autant plus qu'on leur dit de mettre des kits oreillettes, mais en fait, ils trouvent ça ringard et ils ne les mettent pas, donc je trouve au moins qu'il faudrait que les parents soient informés sur les degrés d'absorption spécifique, et puissent choisir celui qui a la puissance la moindre."

J'appelle le DAS, degré d'absorption spécifique, le "degré de nocivité du portable", ce qui n'est peut être pas un terme très diplomatique, mais qui est en réalité le plus approprié. Tous les DAS des téléphones portables sont dispoinbles sur la page 52. Pour ce qui est des informations techniques, de toute façon il y a une volonté de les refuser aux tables rondes, ce qui permet aux experts de l'AFOM de dire techniquement n'importe quoi comme je l'ai vu à plusieurs reprises, puisque les associations sont plus compétentes sur le terrain politique et juridique sur le terrain technique. Une formation en életronique et radioélectronique demande quand même quelques années de recherche, avant de pouvoir intevenir contre des représentants des télécoms, qui désinforment effrontément. Les rapports parlementaires dans ce domaine comportent bon nombre de désinformations volontaires émises par les membres du lobby, puisque que jamais un seul expert indépendant n'est là pour les contredire sur le plan purement technique. Et quand M. Danjout se plaint d'une déclaration de Mme Rivasi qui a accusé les opérateurs de désinformation, elle a raison, car je suis en mesure d'apporter la preuve de ce qui a été dit lors de certaines conférences, de donner les dates et les noms, des personnes qui ont donner de fausses informations, y compris à l'assemblée nationale. Même certains rapports de l'AFSSET, contiennent quelques belle perles en matière de désinformation. Après avoir épluché les protocoles, je peut même dire que le protocole de mesure actuelle n'est pas non plus adapté à la mesure de certains type de signaux. Les effets nocifs sur les riverains sont d'ailleurs faciles à mettre en évidence par certains procédés très simples.

Journaliste de la chaîne parlementaire LCP.
"Et aller jusqu'à une interdiction pour les enfants ?"

Cela fait longtemps que les portables auraient du être interdits aux enfants, mais pour faire plaisir aux dirigeants des opérateurs qui touchent des stocks options, on les laisse faire les 400 coups, y compris détruire la santé de la population. Nous verrons le résultat sur les générations d'aujourd'hui, dans un délai de 10 à 20 ans seulement. On peut déjà estimer que plus de 50 % des utilisateurs seront touchés par des tumeurs, avec une progression possible de 20% par an.

Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'Etat au numérique.
"Ah mais moi j'ai fait inscrire dans le projet de loi Grenelle 2, qui a été présenté au conseil des ministres avant mon départ du ministère de l'écologie, j'ai fait inscrire plusieurs mesures sur le sujet :

- La possibilité d'interdire les appareils qui sont spécifiquement destinés au moins de 6 ans. J'avais été choquée de voir qu'il existait un appareil pour bébé, vraiment pour bébé, avec un habillage doudou,

- Et puis la possibilité d'interdire la pub mettant en scène des enfants de moins de 12 ans, mettant en avant un téléphone portable."

Si nous faisons quelques calculs simples, en se basant sur les études du Pr Hardell, que les représentants des opérateurs et de l'AFSSET ont préféré éviter le 23 janvier, il a estimé qu'il y aurait une augmentation des tumeurs non négligeable pour les personnes qui utilisent leur portable pendant une heure par jour sur période de 10 ans. Même si nous prenons une fourchette basse de 10 ans, chez les jeunes qui commence à 6 ou 8 ans, peut estimer que les premiers symptômes apparaîtront à 16 ou 18 ans. Il ne faut pas oublier en plus que les parents ont commis l'erreur de supprimer les téléphones filaires, et de le remplacer par des téléphones sans fil DECT, quand ce n'est pas directement par le téléphone mobile GSM. Donc même là si je minimise les risques, on se rend tout de suite compte même en prenant un délai de 20 ans, ce qui donnera 26 ou 28 ans, une grand majorité des générations actuelles seront touchées par les tumeurs, et même le taux de 50 % risque largement d'être dépassé.

Journaliste de la chaîne parlementaire LCP.
"Mais là tout ça s'en est où ? Parce qu'il y a actuellement des tables rondes, tout un débat qui va aboutir fin mai, qui concerne les téléphones portables et les antennes relais, à quelles mesures vous êtes favorables ?"

Les autorités essayent en ce moment d'orienter le débat sur les téléphones portables, pour qu'on évite de parler des risques notamment pour les personnes qui habitent directement sous une antenne relais GSM. De plus le débat actuel risque de passer en second plan avec l'apparition opportune de la grippe porcine ou grippe A, qui tombe à pic pour les opérateurs.

Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'Etat au numérique.
" Les deux mesures que j'ai fait inscrire dans le projet de loi Grenelle 2, pour moi sont la base en matière en matière de téléphone. Maintenant il se pose la question des antennes. Les difficultés sur les antennes, c'est que trop souvent, les gens pensent, voient les antennes comme de gros téléphones. En fait les sujets sont assez différents. L'antenne n'est pas un gros téléphone. Ce n'est pas du tout le même type de problématique, et au jour d'aujourd'hui, au point de vue scientifique, autant on a véritablement des éléments pour avoir des incertitudes sur l'impact des téléphones, autant pour le moment, il y a très peu de choses sur les antennes. Maintenant, moi je pense qu'il faut en parler, ne serait-ce que pour pas laisser les élus, dans la situation de tenaille dans laquelle ils sont, entre finalement le désir de combler les zones blanches, et la mobilisation des associations et des riverains."

" il y a très peu de choses sur les antennes" : En réalité, c'est faux, il y a des éléments, mais que les autorités refusent de mettre en évidence en ordonnant par exemple des enquêtes épidémiologiques sur le terrain. On a d'ailleurs parfaitement le droit de dire qu'il y a des morts à côté des antennes relais, pendant que les opérateurs affirment le contraire, mais pour eux il n'y aura pas de poursuites en justice, alors qu'ils ne peuvent pas produire une seule enquête pour prouver leurs affirmations. Leurs déclarations frauduleuses ne sont d'ailleurs pas sanctionnées par la DGCCRF. Sous certains types de configuration d'antennes relais, il y aura systématiquement des morts et cancers, mais ce n'est pas la peine de donner ici les informations techniques, puisque personne ne veut les entendre.

Journaliste de la chaîne parlementaire LCP.
"Vous êtes pour un moratoire ? Chantal Jouanno avait évoqué un moratoire sur les antennes ?"

Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'Etat au numérique.
"ça a été évoqué dans le tour de table comme ça comme beaucoup d'autres sujets. Je ne suis pas sûre que juridiquement ce soit possible, parce qu'en fait, les opérateurs ont des obligations de couverture, qui doivent faire l'objet d'un bilan et éventuellement sanctions, y compris financières à l'été, et je ne suis pas sûre que le deux calendrier soient articulable. En revanche je pense qu'il faut bouger, c'est pour ça que j'ai proposé ce Grenelle des ondes, dès le début du mois de février, parce qu'en fait notre réglementation elle date d'il y a longtemps, la téléphonie mobile à beaucoup évoluer depuis. Personne n'est satisfait de la situation actuelle, je voies une opportunité, on peut sortir par le haut."

Il faut quand même être clair, et dire aussi que ce sont les télécoms qui sont derrière cette réglementation pour bloquer tout retour en arrière. Déjà le Dr Repacholi avait mis en évidence la nocivité des micro-ondes en 1998 sur des souris en Australie, et son étude de l'époque n'a pu être réfutée. Ensuite il est devenu le responsable du projet CEM à l'OMS, et à partir de ce moment, il a défendu les intérêts des opérateurs jusqu'à son départ contraint et forcé. Il a aussi été au CA de l'ICNIRP comme Bernard Veyret du CNRS. Dès 1998, les opérateurs en Australie avaient accéléré la cadence des implantations des relais, pour bloquer tout retour en arrière. Sauf qu'on parle seulement de la téléphonie mobile, en oubliant de parler des autres normes qui se multiplient et que tout le monde est incapable de suivre. Elles ne sont pas moins dangereuses, car c'est la mutiplication des sources et systèmes qui augmentent les risques et le niveau de pollution. La réduction de la puissance par la multiplication des relais n'est pas une solution, et il va bien falloir mettre un terme un jour au l'autre à cette débauche de systèmes, et revenir au filaire, car on ne pourra pas faire autrement, sinon les dégâts sanitaires vont littéralement exploser.

Journaliste de la chaîne parlementaire LCP.
"Alors Nathalie Kosciusko-Morizet, il y a un autre outil dont le gouvernement semble se méfier, jusqu'à peut être aller jusqu'à le diaboliser, c'est Internet. Cela ne doit pas être facile, de défendre Internet et d'en faire la promotion dans votre cas."

Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'Etat au numérique.
"Non, ce qui est compliqué, c'est qu'on est tous dans une espèce de schizophrénie, à la fois très utilisateur d'Internet, et en même temps inquiet comme parent, ou comme citoyen de l'impact qu'Internet peut avoir sur certains secteurs de l'économie."

En réalité sans Internet, les télécoms auraient été en mesure de faire les 400 coups, et de continuer à dissimuler les effets nocifs des champs électromagnétiques. Comme il n'y a aucune étude sanitaire en France sur les risques des produits industriels, nous sommes systématiquement obligés de nous informer à partir des recherches faites dans les pays étrangers. Les scientifiques étrangers sont en plus critiqués par des individus qui n'ont jamais utilisé de sources micro-ondes, et qui n'ont aucune culture scientifique, ce qui est très facile à constater dès qu'on aborde des questions techniques précises.

Les opérateurs, l'Afsset, et le gouvernement s'appuient eux sur les affirmations de l'OMS qui est déjà à l'origine de nombreux scandales. Je ferai d'ailleurs une remarque, personne ne sait qui financent réellement cette organisme, l'OMS, qui mériterait une investigation plus que sérieuse. Quant à la secrétaire d'Etat chargée de l'économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, elle soutient une baisse du seuil d'exposition.




 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.