© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


150°) Les perles d'Abidjan :
" Installateurs d'antennes et Technicien antennes
= Profession à Risque Sanitaire ".
Ce quartier est surexposé, et on peut affimer sans ce tromper que pratiquement tout le spectre est couvert jusqu'à 40 GHz. Le preuve que les micro-ondes sont inoffensives, nous voyons ici le résultat en image sur la photo de droite avec un cocotier détruit après une exposition permanente à des faisceaux micro-ondes de plusieurs Gigahertz, venant du pylône en arrière plan.
 
On peut voir sur la photo ci-dessous un technicien sur le pylône. ©-On peut voir sur la photo ci-dessous ce qui reste du cocotier.
Photo de gauche : Cela n'empêche pas un technicien d'escalader le pylône sans la moindre protection. On le sait beaucoup moins, mais des techniciens en France ont aussi des problèmes de santé. Mieux vaut pour les techniciens consulter un médecin généraliste, plutôt que de consulter le médecin du travail qui lui est aux ordres de l'entreprise et qui lui dissimulera la vérité. Nous avons vu ce que cela a donné avec l'affaire de l'amiante, et ne parlons pas du secteur nucléaire. Normalement tous les techniciens, ingénieurs, et installateur d'antennes qui interviennent sur les sites d'antennes relais de téléphonie mobile ou radioélectriquesdevraient être équipé d'un dosimètre, qui devrait tenir compte en plus de plusieurs aussi des faisceaux hertziens et de plusieurs paramètres techniques, qui ne sont actuellement pas pris en compte par nos prétendus "médecins experts" à la solde du lobby des télécoms, et qui n'ont jamais été des spécialistes sur les micro-ondes. Les risques sont beaucoup plus importants quand on est dans des lobes de plusieurs GHz. Plus on monte en fréquence, plus ces ondes sont dangereuses même à des puissances beaucoup plus faibles.
J'en profite au passage pour remercier sur cette page mon correspondant à abidjan pour ses formidables photos, qui démontrent s'il le faut encore que les micro-ondes ne sont pas inoffensives, même pour les arbres.

Sauf que là il y a une infraction supplémentaire, puisque dès qu'on dépasse une certaine fréquence, là encore les mesures ne sont plus réalisées. Le protocole de mesure ANFR s'arrêtait à 3 GHz, et ce n'est qu'en 2008 qu'il a évolué vers le 6 GHz, en raison de l'arrivée du Wi-Fi 5 GHz et du Wimax.

Pour les technicien, voir même pour les personnes qui habitent directement sous des antennes, cela se traduira au début toujours par des maux de tête, qui peuvent être  accompagnés par des nausées, des vomissements, qui peuvent durer sur plusieurs jours. Cela peut s'accompagner de troubles de vue, de vertiges, de rétrécissement du champ de vision et de phosphènes, en fonction de l'intensité émise, mais aussi du type de modulation. En cas de surexpositions chroniques sur des périodes longues ou répétitives, les organes creux seront le plus souvent touchés, avec des problèmes de "micro-perforations" au niveau des intestins et du péritoine, des viscères, de l'estomac, des nécroses, des risques de purpura hémorragique (saignements), des problèmes cardiaques et circulatoires, des risques de thrombose, d'AVC (accident vasculaire cérébral) ou d'ACV (accident cardio-vasculaire), leucémie, cancer du cerveau, cataracte, etc...  Il y a déjà eu plusieurs techniciens ou installateurs d'antennes "blessés", y compris chez ceux qui travaillaient sur des sites HF ou VLF de forte puissance, qui ressentent dans ces cas précis un emballement du coeur. Cela peut se produire surtout chez les techniciens de TDF (Télédiffusion de France) qui travaillent sur les émetteurs grandes ondes comme France Inter et surtout de RFI, qui ont des antennes gigantesques de plusieurs dizaine de tonnes, avec des puissances qui sont de un ou plusieurs mégawatts. NOUS, nous connaissons ce type de problèmes depuis des dizaines d'années, en France, il n'y a que le Dr Aurengo qui les ignorent, et pour cause, il est le conseiller scientifique de Bouygues télécom comme M. Bernard Veyret du CNRS, en plus de faire parti du conseil d'administration d'EDF. Il s'est plaint lors d'une réunion à l'assemblée Nationale en avril 2009 d'avoir été mis en cause (sic), parce qu'il semble qu'il aurait préféré que tout le monde ignore ces quelques points précis, mais il me paraît normal que tout le monde soit informé de ses fonctions, n'en déplaise à ce monsieur, qui fait aussi parti de l'accadémie de médecine. Les pathologies de poitrine, comme la pneumonie, la bronchite, ou le risque d'une embolie pulmonaire, peuvent être agravées ou provoquées lors d'expositions chroniques aux micro-ondes. Si l'exposition à des champs électromagnétiques modifient la tension artérielle, cela peut déboucher sur la formation d'un caillot de sang, et donc sur une embolie pulmonaire, ou un AVC. Et j'adresse une mise en garde plus que sérieuse aux prétendus "experts officiels" qui vont venir me contredire sur ce point. Cette dernière possibilité a été étudiée dans les années 40 pour provoquer des hémorragie. Le débit d'une perfusion peut être modifiée lors d'une exposition au CEM, ce qui a déjà été vérifié.
L'ancien médecin du travail de TDF, le Docteur Ortolan (je ne me rapelle plus l'orthographe exacte) s'était rendu aux USA en 1993 ou 1994, quelques mois avant son décès par leucémie. Il avait alors été informé à l'époque par des spécialistes américains des risques sanitaires chez les professionnels, les techniciens antennes, suite à des problèmes d'expositions chroniques aux champs électomagnétiques et radioélectriques. Vers cet époque, des techniciens de TDF en poste sur la tour Eiffel s'étaient plaints aussi de violentes migraines. Des mesures devaient être faites à l'époque par une sociéété dont le nom commençait par la lettre P... Au final ces mesures n'ont jamais été faites sur intervention de la direction, de peur d'avoir des ennuis par la suite avec les syndicats. D'ailleurs tous les professionnels qui travaillent sur les hyperféquences ont le plus souvent des filles. C'était vrai chez toutes les professionnels que je connaissais, mais là une fois de plus, il n'y a que les autorités françaises pour refuser de le reconnaître. Nous ce n'est pas compliqué, on s'interrogeait à l'époque entre nous.
Autre profession exposée, les caméramans surtout en moto comme pour le tour de France, car le plus souvent les caméras sont aussi équipées d'un réémetteur micro-ondes situé à proximité de la tête. Il y a déjà eu dans cette profession des décès par tumeur ou cancer du cerveau. Caméraman est aussi une profession à risque, surtout pour ceux qui utilisent un module émetteur pour les reportages en mobile.

Comme en France, à Abidjan les opérateurs installent les antennes à côté des écoles maternelles et groupes scolaires. Le résultat, cela se traduit à côté des écoles par la présence de cancers et leucémies, surtout quand les sites sont équipés de faisceaux hertziens. Il est facile de mettre des anomalies en évidence, par la modification de la tension artérielle, et la modification du taux de plaquette dans le sang à la suite d'exposition de quelques mois selon l'importance des sites.

En France aussi comme à Abidjan, les opérateurs installent des antennes relais à côté des écoles et groupes scolaires pour se faire encore plus d'argent au détriment de la santé des enfants qui vont téléphoner pendant les récréations. Nous pouvons voir en cliquant sur le lien 105, des photos en France du ''groupe scolaire Maille3'' (école maternelle), avenue Rose des Vents, 13140 MIRAMAS. Eh oui en France aussi nous avons des grands dirigeants chez les opérateurs et leurs experts sans aucune moralité, et il en ait de même en médecine et aussi dans le monde politique. Ne croyez pas que les politiques sont mieux informés que le citoyen lambda, car il y a plus d'un ministre et élus qui a été roulé dans la farine par les fadaises de nos experts des opérateurs. J'ai vu moi-même des membres de l'AFSSET venir affirmer qu'il n'y avait aucun risque et aucune preuve de la nocivité des CEM à des ingénieurs en électronique lors de conférences.
 
Décret N°2002-775 du 3 mai 2002
Article 5
Le dossier mentionné à l'alinéa précise également les actions engagées pour assurer qu'au sein des établissements scolaires, crèches ou établissements de soins qui sont situés dans un rayon de 100 mètres de l'équipement ou de l'installation, l'exposition du public au champ électromagnétique émis par l'équipement ou l'installation est aussi faible que possible tout en préservant la qualité du service rendu.
Je rappelle une fois de plus que ce sont les experts qui ont participé à la rédaction du Rapport Zmirou de la Direction Générale de la Santé en 2001, qui parle aussi de cette distance 100 mètres.
 
Premier extrait page 38 :
" Par contre,le groupe d'experts estime nécessaire que l'axe des faisceaux principaux des antennes ne soit pas orienté directement vers les lieux de vie à courte distance (moins de 100 mètres), même si les niveaux de champ mesurés sont très faibles et indiscernables du 'bruit de fond' RF, notamment des bandes FM et radio, et cela pour deux raisons : afin d'éviter de diriger le rayonnement de manière inutile vers le public à courte distance,dans le but de maintenir à un niveau le plus faible possible le niveau d'exposition de l'ensemble de la population; mais aussi pour un motif de bon sens : diriger le rayonnement vers des constructions, conduit à une diminution de la portée de l'antenne par absorption ou réflexion partielle. Cette proposition est parfaitement compatible avec le fait de faire passer le faisceau au-dessus ou à côté de ces lieux de vie, même si l'antenne est à courte distance." 
Lors d'une réunion à l'Assemblée Nationale en Avril, le Dr Zmirou ne semblait plus se rappeler ce qui était écrit dans sont propre rapport, lorsqu'il est venu s'asseoir à côté de moi, je me suis donc fait un plaisir de lui montrer ce paragraphe présent à la page 38.

Photo GAG comique.
On pourrait croire à un gag en regardant la photo ci-dessous, mais c'est la réalité. Vu le nombre d'antenne, on pourrait faire monter les pizzas sur le toit pour les réchauffer ...... aux micro-ondes, comme dans un four.
Par contre l'endroit n'est pas idéal pour consommer sa glace, car elle risque de fondre plus vite que prévu. Il ne serait pas surprenant dans le cas présent qu'on dépasse les 8 V/m en fonction de la direction ou est effectuée la mesure.
Le plus souvent toutes les antennes GSM sont inclinées vers le bas, sauf dans le cas présent. Si on regarde le pylône du milieu, on constate que le tilt (inclinaison) de l'antenne GSM de droite est inversé et orienté vers le haut, signe d'un risque de surexposition. Il est évident que dans ce quartier on dépasse les 5 V/m, et on serait même plus près de 10, si on faisait une mesure sur tout le spectre.


 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.