© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


152°) Le malaise vagal, du système nerveux parasympathique
du Président de la République Nicolas Sarkozy.

Le dimanche 16 juillet on apprenait que le Président de la République Nicolas Sarkozy avait eu un malaise à 13h30 au cours d'un footing à la Lanterne à Versailles. Mais tout le monde sait aussi que le Président de la République est un adepte du téléphone portable, peut être de trop. On apprend des informations complémentaires, comme cette opération à la gorge du temps ou Nicolas Sarkozy était ministre de l'intérieur, ou aussi cette absence à un conseil des ministres pour cause de migraine intense. Etait-ce une intervention chirurgicale sur une glande, on ne le sait pas.

Le malaise vagal, est appelé choc vagal, ou syncope vaso-vagale ou encore syncope vagale.
Le nerf vague est appelé nerf pneumo-gastrique ou nerf cardio-pneumo-entérique est et correspond en réalité à la Xème paire des nerfs crâniens. Sauf que le système vagal est aussi appelé système parasympathique, et voilà un détail qui est dérangeant pour le lobby des télécoms.
Le système nerveux autonome se décompose en trois parties :
- le système parasympathique ou système vagal,
- le système nerveux orthosympathique
- le système nerveux entérique.

Le système parasympathique se compose de fibres nerveuses qui aboutissent dans les parties crâniennes, qui sont appelées paire de nerfs III, VII, IX, X, et sacrées de la moelle épinière. Il gère la fréquence cardiaque, l'augmentation des sécrétions digestives, et la mobilité du tractus gastro-intestinal. Ces nerfs contrôlent les activités involontaires des organes, glandes, vaisseaux sanguins, avec une autre partie du système nerveux autonome, le système nerveux sympathique (orthosympathique). Pour être parfaitement clair, l'utilisation d'un téléphone portable est incompatible avec des efforts physiques intenses.

Ces syncopes sont aussi appelées SFC, Syndrome de fatigue Chronique, problème qui a été constaté au Japon chez de plus en plus d'enfant adeptes de la haute technologie, et qui ont beaucoup été exposés à des écrans d'ordinateurs et aussi aux ondes des téléphones portables. On retrouve d'ailleurs les mêmes gènes impliqués chez les personnes atteintes du SFC, mais aussi d'Alzheimer. Les chercheurs japonais ont découvert après un doppler au cours de leur étude une baisse des flux sanguins dans certaines zone du cerveau des enfants atteints du SFC. On sait depuis longtemps que les champs électromagnétiques ou les hyperfréquences perturbent le rythme circadien et l'épiphyse qui sécrète la mélatonine, adrénaline, noradrénaline, cortisol...

Le malaise vagal implique le nerf vague, et se traduit par une suractivité du système nerveux parasympathique, avec  un ralentissement de la fréquence cardiaque (bradycardie), ce qui donne une chute de la tension artérielle, qui peut aboutir à une hypoperfusion cérébrale. Nous pourrions aussi traduire cela par le voile rouge ou le voile noir que nous retrouvons chez les pilotes de chasse. Le voile noir correspond à un manque sanguin au niveau de la tête, et pour le voile rouge, c'est le contraire, trop de sang arrive vers la tête. Dans les deux cas, cela se traduit par une syncope.

Le nerf vague transmet des informations motrices, sensitives, sensorielles, végétatives parasympathiques, qui permet la régulation végétative, des sécrétions des glandes surrénales, du pancréas, de la thyroïde, des glandes endocriniennes, du système digestif, de la fréquence cardiaque, la pression sanguine de l'aorte, le contrôle sensorimoteur du larynx / pharynx et la phonation, eh oui rien que ça. Le système vagal ou parasympathique est impliqué dans les évanouissements, les malaises lipothymiques ou problèmes de tension artérielle, les problèmes colitiques (colite), les diarrhées, les vomissements, les larmes, etc...

Curieusement de communiqué en communiqué nous sommes passés d'un malaise vagal à un malaise lipothymique. Alors pourquoi cette dérive vers des termes techniques inconnus du publics ? Mais en réalité cela ne change rien au problème, car vagal, lipothymie, c'est toujours le système parasympathique qui est en cause. Si on met en cause le système parasympathique cela dérange, le lobby des télécoms, alors qu'en utilisant des termes inconnus, on ne peut pas faire le rapprochement avec des études qui implique la téléphonie mobile.

Je n'ai pas besoin non plus de préciser que les personnes qui habitent sous les antennes relais GSM sont confrontées aux mêmes symptômes, y compris de tension artérielle, avec même des infarctus à 35 ans. Il faut préciser que le système parasympathique est sérieusement perturbé quand il est soumis à des expositions importantes aux champs électromagnétiques. Même un simple téléphone portable en vaille sur la table nuit perturbe les phases de sommeil et l'EEG. Le paragraphe ci-dessous qui vient d'une étude faite dans le laboratoire d'un responsable qui est aujourd'hui conseiller technique de Bouygues Télécom ne manque pas d'intérêt dans le cas présent.
" L'exposition de la tête des rats à un signal de type GSM 900 MHz à des niveaux  de SAR de 2 W/kg moyennés sur l'ensemble du cerveau peut induire une perméabilisation des vaisseaux sanguins intra-crâniens, aussi bien dans la méninge que dans le cerveau. Cette perméabilisation est très importante chez les rats rendus prédisposés à l'inflammation méningée par la dégénérescence de leur innervation sympathique crânienne qui favorise le développement de structures pro-inflammatoires comme les mastocytes et les innervations sensitives et parasympathiques. Ceci peut induire des modifications dans les cellules vasculaires elles-mêmes (muscle lisse et tissu adventiciel). Pour l'exposition des rats à des niveaux de SAR cérébral de 0,5 W/kg, l'influence des ondes se réduit considérablement dans le cerveau mais demeure importante dans la dure-mère."

Le bulbe rachidien dont j'ai parlé depuis longtemps sur mes sites est à la croisée des chemins et est aussi sensible aux CEM. C'est un centre innervé qui transmet des informations pour contracter le diaphragme qui augmente le volume des poumons, des muscles intercosteaux, et il contrôle l'activité cardiaque par le biais des nerfs sympathiques et parasympathique, et donc le débit sanguin. Cela fait longtemps que les experts y compris militaires qui travaillent sur les micro-ondes savent que le système parasympathique est perturbé par les champs électromagnétiques, n'en déplaise aux experts officiels au service du lobby des télécoms, qui sont pourtant au courant depuis longtemps des risques nocifs, mais pas les politiques qui servent de pancartes publicitaires aux opérateurs. Les opérateurs ne vont donc pas aller dire la vérité même aux élus.

Déjà on ne fait pas de sport avec un téléphone portable en fonctionnement. Pourquoi ? La réponse est simple. Le rythme cardiaque est plus élevé à ces moments, la pompe, le coeur fonctionne plus vite, les flux sanguins sont plus élevés, et les vaisseaux capillaires subissent plus de pression si je puis m'exprimer ainsi pour être compris des lecteurs. Sauf qu'on sait que l'exposition à des champs électromagnétiques, y compris d'un portable, modifie les flux sanguins, sans parler de l'augmentation de la perméabilité de la dure-mère, et des ruptures dans la BHE. On peut déboucher sur un accident cardio vasculaire cérébral, le portable modifiant la tension artérielle localement. La majorité des médecins ignorent ces faits précis, mais il est vrai que les effets des CEM ou du syndrome des micro-ondes ne sont pas enseignés en médecine. Alors comment moi qui ne suis pas médecin je suis au courant. Tout simplement parce que j'ai eu accès à une multitude d'études y compris militaires, le plus souvent étrangères, puisqu'en France, il n'y a aucune étude sur les risques sanitaires provoquées par les produits de l'industrie.

En 2001, une étude avait été réalisée par le Pr Roger Santini (cliquez ici lien 21), qui avait regroupé une liste de symptômes classées en fonction du sexe des individus et de leur distance par rapport aux antennes relais de téléphonie mobile. A l'époque j'ai informé en novembre 2000 le Pr Santini qu'un des plus gros fournisseurs de France Télécom (Steria) avait conclu un partenariat avec l'INSA de Lyon. J'ai dit au Pr Roger Santini qu'il n'allait pas tarder à avoir des ennuis, et ils ont en effet commencé quelques semaines après. J'ai à l'époque publiez la mise au point du Pr Santini de novembre 2001 sur mon site (cliquez ici, lien 22). Je précise que le Dr Gomez Péretta en Espagne qui a effectué une enquête du même type que le Pr Santini, est arrivé aux mêmes concluions, et a eu les mêmes ennuis et pressions. J'avais expédié 17 et 24 juillet 2001 des courriers et emails aux députés et ministres (cliquez ici).

On retrouve des données similaires dans des études militaires concernant le personnel exposé aux hyperfréquences des radars. La pollution électromagnétique est traduite aussi par le terme electrosmog pour brouillard électromagnétique. Le syndrome des micro-ondes nié par nos experts officiels français est aussi appelé syndrome des hyperfréquences. Les personnes sensibles aux CEM sont dites électrosensibles ou hypersensible ou électro-hypersensible (EHS). Le problème c'est que les symptômes dits subjectifs conduiront inévitablement les victimes à des pathologies lourdes, dont les causes sont niées et dissimulées par des "pseudo-experts" officiels à la solde des lobbies des télécoms. Les médecins du travail sont une menace pour les victimes et les professionnels, car ils sont avant tout aux ordres de leur employeur, comme dans les affaires de l'amiante ou du nucléaire. Quand des médecins se permettent d'affirmer que les effets biologiques ne sont pas des effets nocifs sanitaires, c'est vrai, mais ils oublient de vous dire qu'à terme ils conduisent à des pathologies, ce qu'on apprend normalement en école de médecine. Les effets biologiques ou la douleur sont des alertes qui doivent être prises en considération. Le rapport Bioinitiative énumère des symptômes que nous retrouvons dans des études civiles et aussi militaires qui décrivent le syndrome des micro-ondes.


Problème sur le système nerveux central.
La modification comportementale chez le personnel exposé aux mico-ondes se traduit par les médecins payés par les télécoms, par des symptômes dits subjectifs ou effets psychosomatiques qui aboutissent à des pertes des facultés cognitives qui sont de plusieurs types :
    - des modifications des choix décisionnels
    - des modifications des temps de réaction sur les choix décisionnels
    - une hyperactivité,
    - une irritabilité,
    - un comportement laxiste,
    - problème de concentration
    - troubles de la mémoire,
    - problème de mémorisation
    - amnésie immédiate, un des symptômes d'Alzheimer
    - syndrome de fatigue chronique (SFC)
    - des migraines,
    - tension et raideur au niveau de la nuque même en présence d'ondes Wi-Fi,
    - des perturbations des phases du sommeil,
    - une fatigabilité,
    - réveil nocturne,
    - sueurs diurnes/nocturnes,
    - vertige (y compris en présence du Wi-Fi)
    - un sentiment d'inconfort,
    - des troubles auditifs (effet Frey)
    - acouphènes, bourdonnements, sifflements,
    - SFC (syndrome de fatigue chronique, se traduit par une perte de conscience),
    - des troubles visuels (rétrécissement du champ de vision)
    - intolérance à la lumière, flash, (personnes exposées aux ondes radars)
    - phosphènes (éblouissement ou magnéphosphènes)
    - des nausées, des vomissements,
    - augmentation de la perception de tous les sens, qui peut se traduire par :
            - crise d'angoisse,
            - une tendance dépressive,
            - une tendance au suicide,
            - de la paranoïa pouvant virer à la schizophrénie.
Ce dernier point a été étudié par les services de renseignement militaires, les services secrets, pour fabriquer des tueurs sur commande, très en alerte sur tout ce qui se passe autour d'eux, avec des sens sensitifs mis à fleur de peau, y compris avec des drogues. Les services russes avaient fait des recherches dans les années 70 pour découvrir les fréquences qui permettaient d'exciter les amygdales pour déclencher des comportement utra-violents.

La plupart des troubles de la mémoire ou de l'irritabilité sont liés à des modifications des taux de dopamine et sérotonine, avec un taux anormalement bas du 5HIAA chez les personnes qui se suicident ou qui commettent des meurtres. Les migraines sont provoquées par des modifications des flux d'ions de calcium, potassium et sodium. Les CEM ont aussi une influence sur l'hypophyse.

Les problèmes physiques lors d'expositions chroniques à court terme se traduisent par :
    - des saignements du nez,
    - picotement au niveau de la peau (pilotes d'hélicoptère),
    - sensation de brûlure (pilotes radaristes),
    - nécroses,
    - érythèmes,
    - problèmes cutanés,
    - photophobie,
    - œdème rétinien
    - fibromyalgies,
    - lésions rétiniennes,
    - hypotension ou hypertension,
    - crise de tachycardie pouvant conduire à un infarctus,
    - anémie (perte d'appétit) ou boulimie (peut déboucher sur du diabète),
    - cataracte précoce subcapillaire,
    - problème de cicatrisation,
    - perméabilité de la barrière hémato-encéphalique qui peut provoquer :
                - des fuites d'albumine,
                - le passage de toxiques vers le cerveau,
                - le passage de médicaments vers le cerveau.

Les personnes équipées d'implants médicaux métalliques sont plus sensibles que les autres, et peuvent être à risque en présence de sources électromagnétiques puissantes, notamment si elles habitent directement en face ou au-dessous des antennes relais GSM.

Une exposition chronique à long terme se traduira par des cancers, leucémies, tumeurs, caractérisés par une détérioration de l'ADN qui modifiera la retranscription de l'ARN. Une exposition aux champs électromagnétiques, est un facteur de perturbation:
    - du cycle de la mélatonine, qui est un inhibiteur des radicaux libres qui sont cancérigènes.
    - qui provoque une modification du taux des HSP27 (protéines de choc thermiques),
    - qui provoque le stress qui affaiblit le système immunitaire,

Des expositions chroniques aux champs électromagnétiques à long terme provoquent :
    - purpura hémorragique,
    - diarrhées hémorragiques, qui indiquent que les intestins sont endommagés,
    - des modifications des taux de plaquettes dans le sang,
    - des modifications des taux de globules blancs et rouges,
    - des cancers,
    - leucémies lymphoïde,
    - crise d'épylepsie,
    - crise d'asthme
    - embolie pulmonaire,
    - pneumonie (aggravation par les CEM),
    - bronchite (aggravation par les CEM),

Les CEM sont impliqués à hauteur de 30 % dans les maladies ou problèmes de poitrine, selon le Dr Smith.

Problème chez les utilisateur de portables à long terme.
    - problème au niveau des organes de la ceinture, foi, rate, rein, etc...
    - des micro-œdèmes cérébraux, gliomes, méningiomes,
    - AVC, accident vasculaire cérébral,
    - thrombose,
    - embolie pulmonaire,
    - neurinomes de l'acoustique (problème possible sur la VIIIème paire de nerf), etc...
    - des maladies neurodégénératives, comme Parkinson, Alzheimer, etc...
    - problème au coeur pour ceux qui mettent le portable dans la poche portefeuille,
    - défauts d'élocution, mot non formée ou articulée,
    - progressivement à une fatigue des nerfs faciaux,
    - abcès à la bouche,
    - problème d'irritation et d'infection au niveau des gencives,
    - cancer des glandes salivaires,
    - cancer de la thyroïde. Une étude appelée Thyro mettait en accusation la téléphonie mobile.

Dans le cas d'un neurinome, suite à une intervention chirurgicale, la VIIIème paire de nerf peut être touchée et déboucher sur une paralysie faciale du visage si elle est endommage.
Les cancérologues, encologues, neurologues, devraient interdire au patients atteints de cancer d'utiliser des technologies hyperfréquences. C'est aussi valable pour les patients atteints du Sida, puisque c'est une maladie du système immunitaire, comme pour le cancer.



Une cancérologue parle.
L'hypersélectrosensibilité électromagnétique est en augmentation partout au même rythme que les leucémies, les cancers, et les tumeurs. Sandrine Wittmann chercheuse en cancérologie au Centre Léon Bérard à Lyon avait ses enfants dans l'école primaire Louis Pradel à Lyon. Pour elle l'implantation d'une antenne relais de téléphonie mobile de l'opérateur Orange France Télécom, serait « une véritable catastrophe en termes de santé publique ».

Dans le cadre de votre travail, avez-vous constaté des dommages qui pourraient être liés aux téléphones portables ou aux antennes relais ?

Sandrine Wittmann chercheuse en cancérologie.
"Nous constatons depuis 10 ans une augmentation significative du nombre de cancers des glandes salivaires, qui ne sont pas protégés par la boîte crânienne lors de l’utilisation du téléphone portable. Ces nouveaux cancers touchent désormais des femmes de plus en plus jeunes. De plus, nous soignons actuellement des jeunes enfants atteints de leucémie qui était dans une école de Lyon où des antennes relais ont été démantelées."

Journaliste du Progrès.
"Y a-t-il, selon vous, un lien entre les problèmes liés aux téléphones portables et ceux liés aux antennes relais ?"

Sandrine Wittmann chercheuse en cancérologie.
"Ce sont les mêmes types d’ondes électromagnétiques. L’exposition chronique aux ondes des portables peut casser l’ADN des cellules, et donc provoquer des cancers. Pour les antennes relais, on sait qu’elles permettent l’accumulation des molécules toxiques dans le cerveau, et donc favorisent les maladies d’Alzheimer précoces ainsi que les tumeurs du cerveau. Chez les enfants, une augmentation suspecte des cas de leucémie est observée."

Journaliste du Progrès.
"Avons-nous des exemples de sites ou des antennes relais auraient causé des dégâts sur la santé humaine ?"

Sandrine Wittmann chercheuse en cancérologie.
"Il y a une enquête en cours à propos de la colline de Fourvière, qui serait la zone la plus polluée par les antennes relais en France. On est observée entre autres une recrudescence des cas de maux de tête de troubles du sommeil ou de la mémoire, mais aussi des pathologies plus lourdes comme le cancer, dont la leucémie. Face à toutes ces observations, le principe de précaution doit être appliqué."



Conclusion.
Y a-t-il un traitement médical EFFICACE ? NON.
Y a-t-il un traitement EFFICACE contre les causes ? OUI.
Pour mettre un terme à la progression des cancers, leucémies, et tumeurs, la solution est simple, il faut faire baisser la pollution électromagnétique, couper les sources micro-ondes inutiles, par plusieurs méthodes :
    - revenir au téléphone filaire,
    - éliminer les téléphones sans fil DECT,
    - éliminer les routeurs internet équipés du Wi-Fi,
    - câbler la France en fibre optique,
    - multiplier les bornes d'accès internet en filaire,
    - interdire la mise en place de borne Wi-Fi dans les lieux habités,
    - remettre les antennes relais sur des tours en dehors de villes.

Les traitements médicaux seront inefficaces si les individus malades continuent à être exposées aux causes de leurs maladies, qui sont des sources de pollution chroniques électromagnétiques. Ces traitement ne servent qu'à enrichir les laboratoires pharmaceutiques, et endetter la sécurité sociale. Et je mets en garde ici tout expert voyou qui se permettrait d'affirmer déclarer que je ne raconte que des conneries (comme sur le lien 143), et d'affirmer que le syndrome des micro-ondes n'existe pas. Cet email de tentative de déstabilisation avec une phrase d'intimidation en fin avril a été transmis à l'époque au cabinet de ministre de la santé et à l'AFOM avec l'adresse email de cette personne. En mai, mon ordinateur faisait l'objet du piratage de mon fichier emails, et fin juin la moitié de mes sites étaient sabotés dans le but de les censurer.

Les représailles avec moi ne se sont pas faites attendre, puisque j'ai créé dans la foulée 5 sites miroir complémentaires, mais j'ai aussi rédigé un communiqué que j'ai expédié au cabinet du Président de la République et du Premier Ministre. Il a ensuite été expédié à tous les sénateurs, députés, et à plusieurs journalistes et associations. L'ordinateur de Maître Frédérik-Karel Canoy, avocat, avait été piraté de mai à juillet 2006 par un pirate informatique de 37 ans, qui a été mis en examen. « Je n’en reviens toujours pas, j’avais un logiciel antivirus et un pare-feu contre le piratage. Pourtant, des intrus ont réussi, à distance, à pénétrer dans l’ordinateur de mon domicile.» De mai à juillet 2006, le pirate a suivi à la trace les informations de l'avocat. Les policiers de l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC) sont remontés jusqu’au commanditaire, un ancien militaire reconverti dans la sécurité et la photographie, François D. qui avait déjà été inquiété en novembre 2007. Parmi les mots clés retrouvés dans les logs du cheval de Troie, on trouvait le mot Vivendi. Ce n'est pas la première fois que ce groupe ou ses filiale comme SFR sont mises en cause pour des interceptions illégales. Une autre affaire passait le 20 juillet devant le tribunal de Versailles avec 14 personnes impliquées, dont l'ancien Gendarme Baptendier, qui révèle aussi dans son livre les participations ou complicités dans les écoutes illégales des opérateurs SFR et France Télécom. Je disposais jusqu'en 2008 d'opérateurs indépendants, par manque de chance les deux que j'utilisais ont d'ailleurs été rachetés par SFR. Je vais donc rechercher d'autres opérateurs, indépendants.

Il faut savoir que tous les chercheurs ou journalistes qui ont travaillé sur les risques des champs électromagnétiques ont fait l'objet d'écoutes téléphoniques illégales, et de piratage informatique, et dans le dernier cas, je dispose de fichiers logs qui montrent l'origine des attaques. Ceux qui nous accusent de paranoïa sont le plus souvent les voyous qui ont participé à des interceptions illégales et à des sabotages de nos sites. Si des opérateurs ou groupes mettent des avocats sur écoutes, ils n'hésiteront pas non plus à écouter des élus politiques.

Source :
http://www.leprogres.fr
Le Progrès - 18/12/2008


 
 



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.