© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


159°) Les résultats partiels
du rapport Interphone diffusés
en Angleterre, confirment l'augmentation
des risques de tumeurs, mais les opérateurs les dissimulent,
l'Afom, Bouygues Télécom, France Télécom Orange, SFR.
La téléphonie mobile a fait plus de dégât que la grippe A, mais le gouvernement à toujours décidé de ne rien faire, aucune campagne de prévention contrairement à la grippe A, et surtout de ne pas mener d'enquête épidémiologique de terrain qui prouverait la nocivité des téléphones portables et des antennes relais GSM. Dès qu'il y a une mise en cause de la téléphonie mobile, ou quand il va y avoir des réunions à l'AFSSET sur ce sujet, on voit immédiatement les campagnes publicitaires de France Télécom Orange qui ciblent les enfants resurgir. Il n'y a que les charlatans et les escrocs pour affirmer que les hyperfréquences n'ont aucun effet sur la santé comme cela a été spécifié aux autorités de l'état.

Des études prouvent que l'augmentation des tumeurs est significative et est liée à l'utilisation des téléphones mobiles. Ceux qui affirment que le syndrome des micro-ondes n'existe pas, ou que les champs électromagnétiques (CEM) n'ont aucun effet sur la santé sont des charlatans et des escrocs, qui devraient être révoqués et radiés sur le champ pour incompétence criminelle.

Fin octobre 2009, la presse anglaise par le biais du Dayli Telegraph, a donné des informations sur le contenu du rapport Interphone dont la publication a déjà été reportée 3 ou 4 fois. Le lobby des télécoms  refuse de voir publié le rapport Interphone car ils n'ont pas réussi PAR des PRESSIONS sur les scientiques à faire reconnaître et écrire dans ce rapport que les hyperfréquences de la téléphonie mobile sont inoffensives. Les résultats sont en réalité connus depuis plusieurs années, raison du retard de la publication par 4 fois déjà au moins de l'étude Interphone. Des équipes ont donc décidé de publier leurs résultats sans attendre. Le nombre de plusieurs pathologies a fortement augmenté depuis l'arrivée de la téléphonie mobile. Elles touchent désormais des individus de plus en plus jeunes. On voit maintenant des tumeurs chez des gamins ou gamines de moins de 16 ans.
 
gliome  multiplié par 2
neurinome de l'acoustique  multiplié par 4
glande parotide (ou salivaire)  multiplié par 3 (chez les gros utilisateurs, étude israélienne)
cancer de la prostate (hors étude interphone)  multiplié par 4 (port du mobile à la ceinture)

La thyroïde est aussi perturbée par les hyperféquences.
Les cancers sont devenus la première cause de mortalité en France.

Il est évident que ce chiffre a augmenté depuis. De l'aveu de Martine Hours fin 2008, on trouve cette augmentation chez les gros utilisateurs de portables. Reste à savoir ce qu'on défini comme un gros utilisateur, 500, 1000 ou 2000 heures, eh bien non, vous êtes loin du compte. Les risques augmentent pour seulement de 260 heures, alors qu'une année compte 365 jours, ce qui revient à dire que vous ne devez pas utiliser votre portable plus de 45 minutes par jour sur une période de seulement UN AN, alors pour dix ans....
 
De 1980 à 2006 Une étude a été faite sur la parotide par 
une  association  dentaire  israélienne.
De 1980 à 2002 le nombre de cancers de la parotide était par an de 25
A partir de 2002 le nombre de cancers de la parotide est passé par an à  75
Le cancer de la parotide a donc été multiplié par 3
Il est évident que ce chiffre a augmenté depuis.

De l'aveu de Martine Hours fin 2008, on trouve cette augmentation chez les gros utilisateurs de portables. Reste à savoir ce qu'on défini comme un gros utilisateur, 500, 1000 ou 2000 heures, eh bien non, vous êtes loin du compte, les risques augmentent pour seulement de 260 heures (15600 minutes), alors qu'une année compte 365 jours, ce qui revient à dire que vous ne devez pas utiliser votre portable plus de 42 minutes par jour sur une période de seulement un an, alors pour dix ans.... Si en plus vous rajoutez la pollution par le Wi-Fi, le Wimax, les antennes relais, les émetteurs radio ou télé, votre compte est bon. On a remplacé les cigarettes par la pollution électromagnétique qui fait actuellement encore plus de dégâts sans que les faux experts officiels et les dirigeants des opérateurs ne se retrouvent inculpés par la justice.

Les risques de tumeur ou cancer augmentent dès qu'on dépasse les 10 minutes de conversation par jour, ce qui est normal, puisqu'il y a rupture de la barrière hémato-encéphalique dès qu'on dépasse les dix minutes de conversation, et cela quelque soit le seuil de puissance du combiné utilisé, et c'est donc aussi valable pour les téléphones sans fil du type DECT. Il est donc aussi absurde d'aller recommander l'utilisation des oreillette bluetooth qui fonctionne sur les mêmes fréquences que les fours à micro-ondes. Ceux qui conseillent ce genre de connerie démontrent surtout leur incompétence sur le sujet, car on mesurer des niveaux de 2 à 4 V/m selon les types d'oreillette bluetooth utilisée.  D'ailleurs le laboratoire du CNRS de M. Veyret avait mis aussi en évidence une perméabilité de la dure-mère dans le cadre de l'étude Comobio (cliquez ici). Je ne comprends pas pourquoi maintenant on vient déclarer que la perméabilité de la BHE n'existe pas parce que c'est totalement FAUX, comme le prouve plusieurs études.

Contrairement à la désinformation effectuée par les institutions sanitaires dans les rapport d'octobre, il est totalement FAUX d'affirmer qu'il n'y a pas rupture de la barrière hémato-encéphalique, puisque cela a été mis en évidence dès les années 70 par des scientifiques américains coemme Blackman, mais aussi en 1999. Ce n'est donc pas des petits chercheurs ou petits experts français qui n'ont aucune compétence sur les hyperfréquences, qui vont aller contredire des scientifiques américains, et encore moins un ex-scientifique de la NASA. Quant aux dirigeants des opérateurs, ils n'ont aucune compétence médicale sur les risques des champs électromagnétiques (CEM), sinon que celle de vendre leur matériel, avec en plus des clauses abusives dans leur contrat, comme nous l'avons encore vu dans la semaine du 16 au 21 octobre avec les clef 3G d'Orange France Télécom.




 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.