© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes



166°) La dissolution de l'AFSSET
de moins en moins contrôlable par les opérateurs
a été programmée pour le 1er juillet 2010.
Pour éliminer une AFSSET de moins en moins docile et contrôlable qui dérange le lobby des télécoms, sa fusion a été programmée avec l'AFSSA pour le 1er juillet, dont on a déjà pu admirer par le passé quelques beaux loupés. Le Directeur Général de l'AFSSET, Martin Guespereau est peu apprécié par les opérateurs, au point ou nos académiciens (cliquez lien 164) ont jugé utile de mener une attaque en règle contre son agence.

Ainsi la fusion AFSSET / AFSSA donnera naissance à l’ANSSAET :
Agence Nationale Chargée de la Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail.
Cette agence devrait couvrir l'alimentation de la population, les questions sanitaires, les médicaments, la santé animale, l'environnement, le travail, l'agriculture, le secteur chimique, les pesticides, les insecticides, les biocides, les OGM, eau, etc..., enfin un super-TRUC, on s'y connaît en France, on fabrique plein de choses qui ne servent à rien mais coûtent très chères aux contribuables, car sous contrôle des lobbies industriels. Comme nous l'avons vu avec le vaccin contre la grippe A lors du scandale qui a éclaté le 25 janvier 2010, les experts dits indépendants de l'OMS et de nos agences de sécurité sanitaires français, sont eux-mêmes dépendants des laboratoires pharmaceutiques, un beau mélange des genres. Nos académiciens (liens 164) dénoncent des contradictions dans le rapport de l'AFFSET, en oubliant de préciser que certains des experts consultés par l'AFSSET sont aussi membres des comités scientifiques des opérateurs (lien 165), ce que devrait savoir l'académicien Aurengo co-auteur du communiqué du 17/01/2009 (lien 164), lui même au conseil scientifique de Bouygues télécom jusqu'en fin 2009, sans parler de M. Veyret qui est lui aussi au conseil de Bouygues, mais tout en étant un des experts de l'AFSSET, des détails qui ont probablement échappé au Dr Aurengo.

C'est un autre machin qui ne servira pas à grand chose mais permettra de protéger les intérêts des industriels et de dire qu'il fait encore plus vert comme avec cette VASTE ESCROQUERIE des lampes fluocompactes très coûteuses dopées à la vapeur de mercure (cliquez ici lien 114+123). Il est intéressant de constater que cette fusion intervient au moment où la position ne l'AFSSET ne cadre plus avec les intérêts de France Télécom, Bouygues, et SFR, tous membres de l'AFOM.

Ce type de montage me rappelle une autre affaire initiée par France Télécom, que seul les initiés connaissent, et qui a reposé sur l'absorption de la société Hagenuk vers 1998 par la société Triptel (lire fin de la page 64). La pub de l'époque avait fortement déplu à france Télécom. Hagenuk, premier constructeur à avoir pris en compte le DAS (inférieur à 0.30), avait été éliminé de la course à l'époque, en le faisant racheter vers 1998 par Triptel. Les opérateur voulaient anéantir la marque Hagenuk, pour faire disparaître la publicité qui laissait entendre qu'il y avait un risque pour la santé.

Un des plus gros fournisseur de France Télécom, la société Stéria dirigé par un X-Télécom, a fait un partenariat avec l'INSA de Lyon, où le Pr Roger Santini (cliquez ici, liens 22) avait son laboratoire. Il a eu beaucoup d'ennuis suite à ses études sur les risques de la téléphonie mobile, au point où j'ai publié ses communiqués sur mon site.

D'ailleurs suite à une polémique sur la sécurité des systèmes informatiques des grands groupes, c'est encore Stéria qui sera sollicité par France Télécom (cliquez ici, liens sujet 43) pour un échange d'actions concernant une société qui s'appelait TECSI. A l'époque plusieurs députés qui s'occupaient des enquêtes sur les écoutes avaient été alerté, ainsi que le juge Thierry Jean-Pierre que j'avais rencontré.

Cette ordonnance de fusion qui arrive à temps pour les opérateurs, a été adoptée en Conseil des ministres, pour créer ce nouveau MACHIN dit de sécurité sanitaire, l’ANSSAET. Cette agence sera opérationnelle au plus tard le 1er juillet 2010, après publication d'un décret d'application qui est en cours d’élaboration. Il est évident que les divers lobbies feront tout pour éliminer toutes les voix divergentes. Il avait aussi été évoqué de joindre l’Institut de veille sanitaire (INVS) qui échappe pour l'instant au couperet.

Dans le même style aux USA, le WTR créé par les membres du CTIA (équivalent de l'AFOM), et dirigé par le Dr Carlo (lien 19) a été dissout en 1999 après avoir mis en évidence la nocivité des hyperfréquences de la téléphonie mobile. Certains experts français affirmeront qu'en réalité le WTR avait terminé sa mission, ce qui est bien pratique, en oubliant de préciser que si celui-ci n'avait rien trouvé de compromettant, le WTR aurait tout simplement été reconduit dans sa mission. Depuis la maison du Dr Carlo a brûlé (lien 82), et il est en procès avec le lobby des télécoms américain, mais pas de chance, tous les documents scientifiques compromettants pour les télécoms sont à l'abris dans un lieu inconnu.

La ministre de la santé, Mme Roselyne Bachelot justifie cette fusion en précisant que : « ces agences ont de nombreuses thématiques communes et leurs outils et moyens d’expertises sont complémentaires. » Il est aussi plus facile de contrôler une seule agence surtout si on place son pion, au lieu d'en avoir plusieurs qui peuvent aller contre la politique souhaitée par les lobbies. Le conseil d’administration se composera de 5 collèges :
- pouvoirs publics,
- partenaires sociaux,
- organisations professionnelles,
- ONG et mouvement associatif,
- élus.

Il sera rajouté des représentants de l'agence, et aussi des personnalités qualifiées. On peut supposer que des académiciens seront aussi du bal, et ils seront probablement membres aussi des conseils scientifiques des opérateurs. Comme nous pouvons le constater, le gouvernement Sarkozy s'est aussi spécialisé dans la multiplication des conflits d'intérets à tous les niveaux de nos institutions, EDF / AREVA en est un parfait exemple. L’indépendance devrait paraît-il être garantie par un comité déontologique et de prévention des conflits d'intérêt, rien que ça. Beaucoup sont déjà impatients de voir le résultat. Il devrait être composé exclusivement de personnalités extérieures. Il pourra être saisis en cas de question sur le respect des règles déontologiques ou de prévention des conflits d'intérêts. Pour y voir plus clair c'est simple, il suffit d'exiger aussi que les membres des divers comités ou conseils précisent le nom de tous les comités et les conseils des divers groupes dont ils sont les membres, ou par lesquels ils ont transité dans leur carrière présente ou passée. Certains d'entre eux sont des spécialistes infatigables des conseils scientifiques, comme des VRP multicartes.

Une nouveauté est cependant à signaler, les associations de consommateurs, de protection de l'environnement, des patients, des victimes d’accidents du travail, ou personnes atteintes de maladies professionnelles, devraient pouvoir saisir cette agence. Nous avons vu par le passé comment s'est comporté le gouvernement, que ce soit pour le sang contaminé, l'amiante, ou l'exposition aux radiations des explosions nucléaires. On devine donc le résultat par avance. Le communiqué des académiciens du 16/12/2009 n'est certainement pas là pour nous faire croire que le comportement cynique de nos institutions va changer sous le prétexte qu'il y a un comité dit d'éthique. Reste à savoir là aussi qui en sera membre, et s'ils seront informés de toutes les données techniques et scientifiques, venant non pas des industriels, mais du terrain.

Martin Guespereau, Directeur Génral de l'AFSSET, se pose la question de savoir si dans cette nouvelle agence la santé des travailleurs au travail ne sera pas marginalisée. "C'est la sentinelle de la santé/environnement, ce sont les travailleurs qui sont exposés aux plus fortes doses, c'est là où on détecte les maladies". Même la FDA américaine est soumise au exigences des lobbies industriels comme nous l'avons vu à plusieurs reprises notamment avec la téléphonie mobile où la aussi il a été reconnu que des protocoles d'études avait été modifiés pour ne rien trouver de nocifs.

Toujours est-il que, comme je l'ai écrit à plusieurs ministres, même les pompiers vont sur les toits où il y a des antennes relais, sans savoir qu'il y a des règles de sécurité à respecter, tout simplement parce que sur de nombreux sites il y a des infractions sur la signalisation qui ont été faites par les opérateurs. Et je ne parle pas des ouvriers du bâtiment qui ne disposent d'aucune information ou formation face à l'exposition aux antennes relais.

Les CEM sont une bombe à retardement comme je l'avais écrit à des politiques dont les dépenses seront de plus en plus insupportables pour la caisse d'assurance maladie et aussi les mutuelles. On en mesure déjà les conséquences avec l'explosion de la consommation des anti-dépresseurs.




 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.