© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


170°) Emission de télé avec Mathieu Laine
sur le principe de précaution,
les marchands de tumeurs traitent les lanceurs d'alerte
comme Etienne Cendrier de marchands de peur.

Emission Frédéric Taddeï sur France 3 du 11/03/2010-23h00.
Après le journal d'infortation sur France 3, une émssion se déroulait sur le principe de précaution et sur Etienne Cendrier de Robin des toits qui ont tous deux été malmenés par les quelques invités présents sur le plateau.

* Jean-François Mattei, médecin, professeur de pédiatrie et de génétique médicale, auteur de livres.
Président de la Croix-Rouge française et ancien député et ministre de la Santé de 2002 et 2004.

* Gérald Bronner, sociologue spécialisé dans la sociologie des croyances, auteur d’un livre :
"L’inquiétant principe de précaution", éditions PUF.

* Etienne Cendrier, Porte-parole association Robins des toits et artiste-peintre, association nationale de 800 membres, qui regroupe 100 associations, sur les risques de la téléphonie mobile et des communications sans-fil pour la santé, "Et si la téléphonie mobile devenait un scandale sanitaire ?", éditions du Rocher.

* Marion Guillou, P-DG de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) depuis 2004.
Elle a été à la tête de la direction générale de l’Alimentation au ministère de l’Agriculture de 1996 à 2000.

Ceux qui sont des experts en radiocommunication et radar, et qui se sont déjà brûlés les doigts ou les intestins avec des hyperfréquences, ont du être surpris par les comportements de certains des invités comme celui de M. Mathieu Laine sur le principe de précaution. Qui est ce monsieur pour se permettre de railler le principe de précaution sur les risques avérés des hyperfréquences ? A-t-il déjà travaillé en laboratoire, sur les GSM, ou sur les radars ? Eh bien non, si on se renseigne, nous apprenons que Mathieu Laine est en réalité :
- ex-avocat du droit des affaires,
- enseignant à l’IEP, et écrivain,
- membre de la commission "Dialogue Economique du Medef"
- administrateur de l'Aleps (association française pour la promotion du libéralisme économique).
- fondateur d'Altermind, une société "productrice d'idées pour les grandes entreprises".
- il publie en 2006 "La grande nurserie", "En finir avec l'infantilisation des Français".

En réponse aux propos de M. Mathieu Laine.

Extrait de l'AFSSET DU 15/10/2009
Les radiofréquences : mise à jour de l’expertise relative aux radiofréquences, 

l'AFSSET recommande de réduire les expositions. 

Face aux incertitudes l'AFSSET considère qu’il convient d’agir et fait les recommandations suivantes : développer la recherche, pour lever les incertitudes qui demeurent et se tenir aux aguets des signaux nouveaux qui émergeraient ; réduire les expositions du public. 

Le rapport de l'AFSSET met en évidence l’existence d’effets des radiofréquences sur des fonctions cellulaires, rapportés par une dizaine d’études expérimentales considérées par l'AFSSET comme incontestables.
 

Lors d'un débat radio en 2000, Bernard Veyret du CNRS qui est maintenant conseiller scientifique de Bouygues Télécom sera contraint de reconnaitre la nocivité des micro-ondes de la téléphonie mobile, après avoir reconnu la nocivité des micro-ondes radar.
Il est intéressant de signaler que Collin Blakemore, de la Commission Gouvernementale sur les Téléphones Cellulaires avait déclaré qu'il avait cessé d'utiliser son portable après avoir constaté des troubles de la concentration.
 

En réalité ce sont les campagnes publicitaires des grands groupes qui pratique l'infantilisation des français par des méthodes comme "l'estime de soi" en faisant passer pour un ringard tel ou tel individu qui n'a pas acheté le produit de dernière génération. Les publicités télés font beaucoup appel à de la manipulation mentale. Ce n'est pas pour rien que France Télécom glisse dans ses publicités télés des artefacts qui font références à l'enfance, mais seuls les spécialistes en guerre psychologique sont capables de repérer toutes ces méthodes. Tout le long de l'émission ce monsieur Mathieu Laine s'est particulièrement distingué en raillant le principe de précaution et Etienne Cendrier, porte-parole de l'association Robin des Toits, qui met la population en garde contre les risques des hyperfréquences de la téléphonie mobile. Il y a déjà eu de multiples accidents avec des techniciens surexposés aux bonnes hyperfréquences inoffensives des antennes relais. Dans les années 70 ou 80, des milliers de fours micro-ondes avaient été rappelés suite à des fuites dangereuses pour les utilisateurs. Ce qui veut dire que si on est exposé même à de faible puissance, mais pendant de longues périodes, il y a un risque évident. D'ailleurs les cobayes exposés dans les laboratoires à des hyperfréquences se retrouvent avec des lésions, mais dans ce cas, les expériences ne sont pas reproduites par les opérateurs, ils étouffent les études et discréditent les chercheurs, et pratiquent la désinformation systématique. Pas de chance pour M. Mathieu Laine, des acteurs et actrices en Angleterre commencent a dénoncer depuis 2009 les l'augmentation des tumeurs du cerveau. M. Mathieu Laine devrait savoir que plusieurs acteurs et actrices de renommée internationale ou politique ont été frappés de tumeur ou cancer du cerveau.

Selon les autorités officielles, aucune preuve scientifique ne permet de démontrer que l'utilisation des portables représente un risque sanitaire pour la santé, mais le Ministère de la Santé de Mme Bachelot signale que cette hypothèse ne peut pas être définitivement exclue. Les autorités sanitaires recommandent donc une approche de précaution, contrairement aux affirmations de M. Danjou de l'AFOM, du Dr Anne Perrin, de M. Mathieu Laine.

En avril 2009, j'avais proposé lors d'une réunion présidée par le Député Gest à l'Assemblée Nationale, que les experts présents, comme le Dr Zmirou et le Dr Aurengo se proposent comme cobaye sur la base du volontariat pour être exposés au seuil qu'ils avaient préconisé. J'attends toujours que des volontaires se présentent. M. Laine et Jean Marie Danjou de l'AFOM pourraient peut être se proposer aussi comme des cobayes volontaires pour mettre un terme à la polémique. Nous avons des super spécialistes qui fixent les règles de l'exposition pour les autres, mais refusent de s'y soumettre, il faut quand même que tout le monde le sache. Les acadamiciens qui se sont fendus d'un communiqué fin 2009, sont pour certains membres des comités scientifiques des opérateurs (cliquez ici lien 165).

M. Mathieu Laine s'est attaqué au principe de précaution, malheureusement pour lui, le sujet des inondations du mois de février en Vendée est venu tout de suite après ses multiples interventions qui ont consisté à casser le principe de précaution. Même si M. Cendrier a peu parlé, les reportages qui ont suivi ont mis à mal ses détracteurs. Ceux qui avaient mis en garde contre la fragilité des digues, et les risques des inondations avant cette catastrophe, avaient eux aussi été raillés par les notables et élus locaux. Ces lanceurs d'alertes qui faisaient remarquer que cette zone était en dessous du niveau de la mer ont eux aussi été traités de marchands de peur ou de paranos, bien qu'un rapport avait souligné ces risques en 2009. Il y a pourtant eu l'exemple de Katerina en Nouvelle Orléans, mais qui visiblement n'a servi à rien à nos élus et énarques français. Une fois de plus c'est l'Etat et les contribuables qui vont payer la note, alors que des promoteurs (et quelques élus) se sont enrichis au passage, et ils vont se mettre en faillite pour ne pas être rattrapé par la justice. La diffusion du reportage sur le secteur dans lequel il y a eu plusieurs dizaines de morts, est arrivé à pic dans cette émissions et a été une claque cinglante surtout pour M. Mathieu Laine qui a raillé le principe de précaution tout au long de l'émission, et qui a traité tous les lanceurs d'alerte, de marchand de peur. C'est ce qui s'appelle se faire moucher en plein vol. Tout le monde a pu constater au départ le déséquilibre du débat.

Malheureusement dans certains états américains, les nuages s'accumulent pour la téléphonie mobile.  Plusieurs procès sont en cours, et en plus il est demandé qu'il soit mis un avertissemment, sur les téléphones portables du même style que celui qui figure sur les paquets de cigarette. Nous lirons peut être bientôt en plus  de "fumer tue", "téléphoner tue" aussi, et pour les antennes relais, "gardez vos distances, risque de cancer".


Acteurs, Actices, Enfants, tous victimes des tumeurs du cerveau.
M. Mathieu Laine devrait méditer sur les déclarations des scientifiques ci-dessous.
Bien que le gouvernement britannique ait déconseillé aux parents de donner des téléphones portables à des adolescents de moins de 16 ans, les constructeurs de téléphones portables du style Baby Mobile comme le Firefly (http://www.fireflymobile.com/) vise le marché des enfants de 4 ans avec un téléphone portable à 5 touches, sans se soucier des risques pour la santé des enfants. En juillet 2009, une étude en Grande-Bretagne signalait que :

* 52 % des enfants âgés de 05 à 09 ans ont un téléphone portable.
* 85 % des enfants âgés de 10 à 14 ans ont un téléphone portable.

Les constructeurs de téléphones mobiles et opérateurs sans scrupule visent maintenant le marché des enfants de 4 ans. L'Irlande a été le premier pays à favoriser ce marché, bien que l'Angleterre soit plus réticente. Le Pr Lawrie Challis, qui dirige la recherche gouvernementale sur les risques des téléphones portables répète que les parents ne devraient pas donner de mobile à leurs enfants avant 11 ans. Il incite les enfants à utiliser de préférence les SMS et il déclarait "si vous êtes trop exposé enfant au soleil vous avez plus de chances de développer un cancer de la peau que si cette exposition a lieu à l’âge adulte". En clair avec le téléphone mobile, c'est pareil.

Le 13/02/2010, Jean-Marie Danjou, délégué général de l'Association Française des opérateurs mobiles (Afom), s'offusquait que peu d'enfants français soit équipé d'un mobile, et il déclarait à l'AFP

"les enfants français sont beaucoup moins équipés que la moyenne: 7,1% des 6-10 ans, contre 25,6% en Europe ".

De plus Mme Roseline Bachelot déclarait le 15 janvier 2008 sur RMC
 
" Ma réaction de mère de famille, c'est que je ne suis vraiment pas enthousiaste sur la vente de ces portables aux petits enfants"

"Il faut que j'aille dans cette question avec prudence"

En 2008, une étude suédoise de l’hôpital universitaire d'Örebro est arrivée à la conclusion que les enfants qui utilisent des téléphones mobiles ont 5 fois plus de chances d'avoir un cancer du cerveau.
Pour le Dr Michael Carr-Gregg, pédiatre et psychologue enseignant à l’Université de Melbourne il déclare :
" les parents sont "FOUS" d’autoriser le portable à leurs enfants."
40% des enfants qui utilisent des mobiles sont épuisés à l’école d'après une étude réalisée en Australie.
Les enfants de 6-7 ans émettent des SMS jusque très tard dans la nuit. "On créé ainsi une génération de zombies". On retrouve aussi ce phénomène au Japon. Le manque de sommeil génère une hyperactivité et un dérèglement hormonal qui accroît le risque d'obésité et le diabète. Conclusion pour les chercheurs, les cancérologues, le téléphone portable ne doit pas être utilisé par les enfants de moins de 12 ans.

Dès mars 2007, un groupe de 30 pédiatres Flamands, l'association "Beperk de straling" (Limitez les irradiations) exigeait une pétition pour interdire l'utilisation des téléphones mobiles GSM par les enfants et adolescents de moins de 16 ans, au motif que le cerveau des enfants est particulièrement vulnérable jusqu'à lâge de 16 ans. Dans plusieurs départements pédiatriques des affiches sont déjà collées pour prévenir les parents des dangers de la téléphonie mobile. Pour le Dr Michèle Verboven, de Ganshoren (Bruxelles), qui fait partie des organisateurs, il est prouvé que l'usage des téléphones mobiles par les enfants génèrent sérieux risques pour la santé. L'ordre des pédiatres flamands s'est réunit pour prendre position sur les risques des GSM. Jan Allein déclarait que "les GSM ne sont pas des jouets, et pourtant les parents sont laissés dans l'ignorance à propos des risques". De plus en plus d'études montrent un lien entre l'usage du GSM et une perturbation de l'activité encéphalique des enfants, des modifications du comportement, une perturbation des fonctions cérébrale, une baisse du système immunitaire, des capacités cognitives, des migraines, perturbation du sommeil, difficultés de concentration, agressivité ou dépression. Pour une étude suédoise, les rayonnements GSM pénètrent pénètrent profondément à l'intérieur du cerveau des enfants, ce qui peut se traduire à terme par des tumeurs. Il est constaté de plus en plus de cas de tumeurs chez des adolescents dès 15 ans, quand ce n'est pas moins.

Le 15 juin 2008, la Ministre de la Santé, Roselyne Bachelot estimait que
 
"dans l'ignorance de l'effet des ondes électromagnétiques sur les corps en formation des jeunes enfants, une utilisation raisonnée des portables est impérative". 

En janvier 2009 Mme Bachelot remettait en garde sur une utilisation excessive de l'utilisation des portables, pendant que Mme Védrine directrice de l'AFSSET à l'époque se permettait elle de les minimiser dans le même reportage diffusé lors du journal télévisé. Il sera aussi reconnu au cours de ce même reportage qu'aucun des experts officiels n'étaient indépendants, le caméraman avait oublié de couper sa caméra. Pour être parfaitement clair, les télécoms contrôles les experts officiels. Le 10/07/2009, la commission des Affaires Économiques, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire du Sénat a décidé d'interdire l'utilisation des téléphones mobiles dans les maternelles, les écoles primaires et les collèges.
 

La jet-set frappée par des tumeurs.
Le 26 avril 2009, The Oberver révélait une augmentation des décès des enfants par des tumeurs cancéreuses du cerveau. L'Office des Statistiques Nationales a constaté que plus de la moitié des enfants meurent de tumeur au cerveau, au lieu de la leucémie. En 2007,il y a eu une augmentation de 47 % des décès par les tumeurs du cerveau chez les enfants de moins de 15 ans. Une coalition de 14 associations a lancé le projet Brain Tumour Research (recherche sur les tumeurs du cerveau) pour palier à l'incurie des autorités gouvernementales. Elle bénéficie du soutien de l'actrice Sheila Hancock (son petit fils a survécu à une tumeur), de l'acteur Martin Kemp et du chanteur d'opéra Russell Watson qui ont eux aussi été traités.

- Jean-Paul Belmondo avait été opéré il y a plusieurs années d'une tumeur au cerveau.
- La chanteuse nantaise Mathilde Morvan agée de 25 ans est décédée d'une tumeur au cerveau en janvier 2010.
- Sharon Stone avait été opérée d'une tumeur au cerveau il y a plusieurs années.
- Une ex-candidate de 17 ans de la Star Académie opérée en mars 2008.
- Le Sénateur Ted Kennedy est décédé des suites de sa tumeur du cerveau le 11/08/2009.
- Décès de Yves Saint Laurent d'un cancer du cerveau le 1er juin 2008 à 71 ans
- En 1999, une tumeur du cerveau est découverte chez Corinne Day, photographe de stars. La chanteuse Kate Moss l'aidera en 2009 en vendant ses photos pour qu'elle puisse payer son opération du cerveau.
- Le 13/10/2008 le Golfeur espagnol Severiano Ballesteros révèle qu'il est atteint d'une tumeur à 51 ans.
- En mars 2008, Lucie Azard de la Star Académie a été opérée d'une tumeur au cerveau.
- Le 11/03/2009, on apprend qu'après le premier mari décédé d'une tumeur, le deuxième mari (trader) de la vedette Marcia Cross est aussi atteint d'une tumeur au cerveau.

Kevin O’Neil, un neurochirurgien consultant à l'Imperial Collège de Londres, a déclaré : « Les tumeurs au cerveau sont en progression de 2 % par an selon les rapports. Mais dans mon unité, nous avons vu le nombre des cas  doubler l'année dernière ».

La logique voudrait que les médecins déconseillent ou interdisent à leurs patients atteint d'une tumeur au cerveau d'utiliser un téléphone portable, malheureusement la puissance de l'argent est plus forte que la sécurité sanitaire en France.



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.