© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes



177°) Quand l'industrie et leurs APR
(Agences Privées de renseignement)
se cachent derrière de prétendus sites de
pluralime journalistique et scientifique bidon,
comme l'AFIS sur les pseudo-sciences
alerte-environnement.fr

De prétendus journalistes à la solde de l'industrie brouillent le pluralisme journalistique et le pluralisme scientifique à l'insu du public et des politiques.

Qui se cachent derrière ces faux sites qui prétendent faire du pluralisme scientifique et pluralisme journalistique ?
J'ai décidé de rédiger cette page après avoir constaté le comportement de certains des intervenants sur un des forums du site alerte-environnement.fr, que j'ai pourtant contacté, mais qui n'a pas daigné me répondre. J'ai aussi expédié un courrier au cabinet du ministre et quelques politiques, pour dénoncer ces comportements, surtout que le sécrétaire général de l'AFOM dénonçait lui aussi "les pressions" des associations, en oubliant de parler de celles des opérateurs sur les parlementaires. Ils ont une carte qui leur permet de rentrer comme ils veulent à l'Assemblée Nationale et au Sénat, comme nous l'avais précisé en séance public un parlementaire en 2008. Lors de la réunion du 15 avril au COMOP, j'ai précisé que je pouvais citer les noms de tous les chercheurs qui ont eu des ennuis et qui se sont faits fermer leur laboratoire comme le Pr Ledoigt, comme je le rappelle à Madame la Ministre Roselyne Bachelot. C'est à la suite de cette réunion que le CRIIREM et Robin des Toits ont décidé de suspendre leur participation au COMOP.
 

Comment identifier les membres des APR.
Quand on enquête un peu plus en profondeur, on découvre que ces sites ont été créés par des industriels, ou même par des agences de renseignement privées que nous appelons dans notre jargon des APR. Plusieurs sites ont déjà été identifiées. Les uns sont liés à aux opérateurs, et là c'est visible parce que c'est écrit dessus, par contre pour d'autres, c'est beaucoup moins visibles, car ils avancent masqués. Les APR sont des officines, agences de renseignements privées dit d'intelligence économique, dont plusieurs se sont faites épinglées pour des affaires d'espionnage et aussi d'écoutes téléphoniques illégales, et d'interception d'emails. Il y aussi les agents des RG et des APR qui interviennent sur les forums pour faire de la diffamation au profit de l'industrie, des opérateurs télécoms, au lieu de travailler pour l'Etat. L'ordinateur du Président du CRIIREM fait d'ailleurs régulièrement de sabotage par des virus transmis via internet. On peut aussi parler d'écoutes téléphoniques illégales comme celles de février, qui me fera lui demender par quel satellite il passait en raison de l'effet d'écho comme dans une cathédrale que j'entendais sur la ligne. Les écoutes téléphoniques, cela commence à bien faire, et il va falloir faire le ménage dans les APR, parce que ce n'est pa sun ou deux procès qui vont régler le problème, surout quand elles se généralisent aussi contre des politiques. On peut aussi soupçonner certaines officines d'être derrière le sabotage des serveurs de certains hébergeurs pour éliminer des sites précis. A plusieurs reprises certains de mes sites ont été victimes de tentatives de censure ou de pannes mystérieuses. Systématiquement à chaque panne je crée 5 sites miroirs de plus.

D'ailleurs chacun se rappellera de l'intervention de l'ex-commissaire Yves Bertrand des RG, lors d'un journal télévisé de Marie Drucker en 2008 sur France 3, où au lieu de parler de son livre, il avait attaqué l'association Robin des Toits qui dénonce les effets nocifs de la téléphonie mobile, en la traitant d'organisation éco-terroriste. Après M. Yves Bertrant avait voulu poursuivre la revue le Point en diffamation (ce qui est une violation de l'article 10 de la CEDH, entrave à la liberté de la presse), en oubliant qu'il avait lui-même pratiqué la diffamation et la désinformation chez Marie Drucker, contre Robin des Toits, qui aurait très bien pu le poursuive aussi en justice. Par contre cet ex-commissaire a du oublier de ficher dans le même temps les industriels et opérateurs qui pratiquent le "TERRORISME INDUSTRIEL et SANITAIRE", et aussi les écoutes illégales et les interceptions d'emails ou leur bloquage.

Des APR comme Kroll et Geos onte été mis en cause, et je ne parle pas des opérateurs comme SFR ou France Télécom qui ont été accusés par un gendarme au tribunal de Versailles et dans son livre de fournir des informations aux APR pour faciliter les écoutes téléphoniques illégales et interception d'emails. Les condamnations sont tombées au tribunal de Versailles le 15/03/2010. D'ailleurs il était question à une époque que Mme la Ministre Alliot Marie s'occupe aussi de faire le ménage dans les APR, mais en réalité rien n'a été fait sous la pression évidente des industriels, qui sont les premiers utilisateurs d'officines, pour commander des interceptions électroniques illégales. Pour ce qui est des méthodes techniques pour faire des écoutes illégales, je suis bien placé pour les connaître puisque dans les années 90, j'ai fait une conférence à une époque sur ce sujet pour expliquer les méthodes utiisées (liens sur les écoutes) par les officines sans scrupule, et sur les moyens de les contrer. Certains services m'avaient d'ailleurs contacté pour avoir un avant goût de l'une de mes conférences à destination des représentants des grands groupes, donc les prétendus formations très coûteuses en IE d'aujourd'hui, me font plutôt sourire.

L'objectif prioritaire des agents à la solde de l'industrie est de discréditer et de faire de la diffamation à l'encontre des vrais experts et scientifiques indépendants, et toutes personnes qui interviendraient sur un forum pour dénoncer des risques réels. Ces agents sont repérables par plusieurs techniques. Une méthode très simple permet d'identifier ces agents des RG et des APR sur les forums, car ils utilisent toujours les mêmes vieilles rengaines usées avec des termes comme :

- « paranoïa », ou paranoïaque,
- « c'est un parano »,
- « schizophrène »,
- « intégriste »,
- « dramatisation »,
- « santé mentale »,
- « pseudo-experts »,
- « peur des ondes »,
- « peur des ondes »,
- « site millénariste »,
- « c'est un illuminé »,
- « marchands de peur »,
- « entretenir la psychose »,
- « c'est psychosomatique »,
- « psychologiquement dérangé »,
- « adepte des sciences ésothérique »,
- « exciter » ou « entretenir les peurs »,
- « thèses des site conspirationnistes »,
- « il ne faut pas effrayer le public »
- « troll », tentative de dénigrement »,
- « cas relevant de la psychiatrie »,
- « mort de rire » et insultes du type « ducon »,

Ces termes sont les plus fréquemment utilisés par des intervenants incompétents en CEM, des experts officiels, et des agents de diverses officines du type APR qui hantent les forums. Leur objectif est d'éliminer tous ceux qui ont de réelles compétences techniques, et qui contredisent les propos rassurants et la désinformation permanente de nos industriels. On a aussi quelques individus très peu intelligents qui peuvent se livrer à des tentatives d'intimidations, mais là il faut quand même qu'ils fassent attention, car ils ne savent pas toujours sur qui ils peuvent tomber. Entre nous les pseudo-experts sont plutôt du côté des experts officiels, car j'aimerais savoir combien parmi eux ont manipulé ou ont été exposés à des sources micro-ondes. Il n'y a que les experts officiels et médecins incompétents et qui n'ont jamais été exposés à des hyperfréquences pour affirmer qu'elles sont inoffensives.

Pour ce qui est des écoutes téléphoniques officielles avec commission rogatoire elles tournent autour de 30.000, pendant que les écoutes illégales sont estimées elles à plus de 200.000 par an. Elles sont réalisées par des APR contre des scientifiques et des experts, et même contre des élus et parlementaires, et elles sont toutes illégales. Deux opérateurs, dont SFR et France Télécom ont été mis en cause à plusieurs reprises y compris par des ex-gendarmes lors de procès pour avoir communiqué des informations techniques confidentielles à des membres des RG ou APR. Quant à notre opérateur national, il a lui été carrément poursuivi et condamné en 2000 pour violation de la constitution à la suite d'écoutes illégales faites contre des politiques au Salvador. Déjà à l'époque j'avais fait remarquer à l'ex-juge Thierry Jean-Pierre, que les opérateurs français ou étrangers ne faisaient l'objet d'aucun contrôle, et ils pouvaient donc se livrer à des écoutes sauvages et interceptions d'emails sur notre territoire en toute impunité. En France régulièrement, quand certaines personnes qui ont dénoncé les risques des micro-ondes sont contactées par téléphone, à plusieurs reprises la ligne fixe de leurs correspondants s'est retrouvée en panne pendant plusieurs semaines, y compris celles d'élus. Il faut savoir que les bretelles sont plus difficiles à faire sur des liaisons numériques, que sur des lignes analogiques, car cela génère un défaut d'impédance qui perturbe fortement le flux numérique de la ligne. Pour l'espionnage et les écoutes il suffit de consulter ce chapitre qui assez complet, cliquez ici. Il y a aussi les interceptions d'emails dont certains n'arrivent jamais à leur destinataire, ou finissent même dans les courriers indésirables, on ne sait pour quelle raison, ou plutôt si, on s'en doute.


Mobile-et-Santé.fr
Revenons sur le site http://www.mobile-et-sante.fr/ celui-ci est clairement identifié, puisqu'il dépend de l'AFOM, l'Association Française des Opérateur de la Téléphonie Mobile, donc là, pas de problème, ni de confusion. Il n'a donc rien à voir avec le Ministère de la Santé, mais là on sait dès le départ qu'ils sont liés aux télécoms, contrairement à d'autres qui sont masqués.


Alerte-Environnement.fr - Une IMPOSTURE.
Après http://www.alerte-environnement.org/ il y a désormais un nouveau site http://www.alerte-environnement.fr/ animé par un prétendu jeune étudiant, journaliste, qui affirme se nommer Enguerand du Cayla, animateur du site www.alerte-environnement.fr. C'est en lisant les articles que nous constatons que ce site est pro-industrie et qu'il attaque systématiquement les scientifiques et experts indépendants qui dénoncent les risques. Par contre ils ne dénoncent aucun abus criminel et aucun des risques de l'industrie, SILENCE TOTAL sur les malversations des industriels. Un lien très intéressant permet en une seule page de déterminer toutes les cibles de ce prétendu site journalistique, qui ressemble plus à un site qui émane d'une officine de l'intelligence économique, ou d'un des membres de l'école de guerre économique. Le décryptage de l'actualité se traduit le plus souvent par des articles contre les chercheurs et associations, au profit des lobbies industriels qui ont infiltré toutes les institutions françaises, et de nombreuses associations. La page ci-dessous de ce site présente la liste de toutes ses cibles, prouvant sa connivence avec les lobbies industriels : http://www.alerte-environnement.fr/?page_id=1974

Mieux, leur titre peux faire croire qu'ils sont écologistes, mais c'est FAUX, car il n'y a pas un seul article qui dénonce les abus criminels de l'industrie. On peut carrément parler ici d'intelligence économique et n'ont pas de journalisme pluralite, c'est une supercherie. Si on intervient avec des informations techniques FIABLES, sur le forum de ce site http://www.alerte-environnement.fr/ on fait l'objet de tentatives de ridiculisation et de propos injurieux. On peut donc penser que même certains des intervenants, le modérateur et l'animateur de ce site ne font qu'une seule personne. On retrouvait du temps du site .org, un extrait du Canard Enchaîné du 21/07/2007 qui nous donne quelques exmlications sur un autre de ses membres :
 

Gwen Le Gac n'a pas de carte de presse et elle œuvre dans la com'. Notamment pour l'agence Regard International, qui s'occupait en janvier dernier du secrétariat général du colloque « L'agriculture a-t-elle encore un avenir ? » sponsorisé entre autres par Basf et Monsanto... « Mais pour des missions qui, assure-t-elle, n'ont rien à voir avec le secteur agricole. »

La plupart des attaques toxiques contre Veillerette et Nicolino se retrouvent carrément en « copier-coller » sur un site animé par Gil Rivière-Wekstein, qui se présente comme un « journaliste agricole », et a participé à la création d'une société d'intelligence économique qui a pondu en 1999 une « Etude sur nature des mouvements écologistes et leurs véritables objectifs ». C'est dit : le lobby des pesticides a décidé d'attaquer ce bouquin au défoliant !
 

Le modérateur de ce site va censurer des propos techniques parfaitement vérifiables, mais il laisse libre cour à la publication de propos injurieux du type "santé mentale" utilisé par des intervenants au nom très évocateur comme M. Zigomar et Mon810, avec le nom d'un maïs transgéniques, tout est dit, comme nous le voyons sur le lien http://alerte-environnement.fr/?p=1853. Pas un seul de ces individus comme Messieurs Zigomar, et Mon810 n'ont les compétences requises en hyperfréquences pour se permettre de la ramener sur ce sujet, et comme ils n'ont aucune culture scientifique dans ce domaine, ils se réfugie derrière des termes à la hauteur de leur niveau intellectuel, pour répliquer bassement aux arguments techniques FIABLES de ceux qui ont réellement les compétences techniques. Ces intervenant se réfugient derrière les speudo-publications scientifiques à comité de lecture de prétendus pseudo-experts officiels qui sont payés par l'industrie, et qui ont déclenché à de multiples reprises des scandales, dans l'amiante, sur les pesticides, et ne parlons pas du nuage de Tchernobyl, qui lui n'a jamais osé franchir nos frontières.

Après quelques recherches, on comprend pourquoi certains excités défendaient l'AFIS et le Dr Aurengo qui était aussi conseiller scientifique de Bouygues Télécom jusqu'à fin décembre 2009. Il suffit de rechercher les rapports rédigés sur les pesticides et le cancer pour découvrir là aussi le nom du Dr Aurengo, spécialiste de TOUT. Ce dernier s'est encore distingué en avril 2010 dans le rapport de l'OPESCT (Office Parlementaire pour l’Evaluation des Choix Scientifiques et Techniques, dont les divers membres ont là aussi visiblement oublié de consulter la base de données Medline. Après l'OMS, on constate une PERTE de crédibilité TOTALE de nos trois académies, académie de médecine, académie des sciences, académie des technologies, qui entraînent dans leur chute l'OPESCT. Le Grenelle de l'environnement part complètement en vrille, et on va même jusqu'à autoriser les téléphones portables dans les hôpitaux, l'utilisation de matériaux faiblement radioactifs dans le domestique, du grand n'importe quoi sans aucune limite. Après de telles décisions, ceux qui parlent de santé mentale déficiente sur les forums d'alerte-environnement, devraient attribuer ces termes à nos dirigeants politiques et à nos experts officiels.

Quand des sites et les membres de leur forum http://alerte-environnement.fr/?p=1853 en raison de leur incompétence technique sur les ondes radioélectriques se réfugient derrière le terme de "santé mentale" et de prétendus experts officiels, comme le Dr Aurengo, on voit tout de suite le niveau du forum. Le langage est le même que le Dr Anne Perrin du service de santé des armées (lire le cadre blanc en fin de la page 171). Quand on sait en plus que ces deux experts officiels qui sont au services des industriels sont intervenus à la télé, à l'Assemblée Nationale, au Sénat, pour prétendre qu'à 50 W/m² personne n'a trouvé aucun effet, ils ont de sérieuses lacunes. Il y a un sérieux problème d'information et de prévention, car à ce niveau, nous avons des professionnels qui se sont retrouvés handicapés à vie à 50 W/m².Je me demande donc comment ces experts officiels qui sont payés pour tenir compte de tous les risques professionnels, peuvent ignorer l'existence de ces accidents. Dans une affaire cela s'est réglé devant la cour suprême avec une condamnation de l'opérateur ATT, à un niveau pourtant inférieur au seuil de sécurité thermique. Les documents sur ces accidents de 1995 et 1996 ont été communiqués par mes soins, au Premier Ministre, à Mme la Ministre de la Santé Roselyne Bachelot, et aux secrétaires d'état Mme Jouanno et Mme Kosciusko-Morizet, au Directeur de l'AFSSET, à l'INERIS, à un membre de l'OPECTS, etc... J'ai d'autres accidents en réserve qui eux n'ont pas été communiqués. Pour moi les intervenants des form  d'Alerte Environnement, et l'AFIS qui prétendent nous parler de journalisme pluraliste et de pluralisme scientifique ne sont pas du tout fiables, quand on a une parfaite connaissance des risques des hyperfréquences.

Un email à donc été expédié à alerte-environnement qui est resté sans réponse.
 
De : Marc Filterman le 30/04/2010
De : marcfilterman@hotmail.com 
Site : http://filterman.ifrance.com/

A Monsieur Enguerand du Cayla, étudiant en journalisme,
animateur du site alerte-environnement.fr
contact@alerte-environnement.fr

Monsieur

Je constate que sur votre forum vous vous êtes permis de censurer mes deux derniers posts, pour m'empêcher de répliquer techniquement, en revanche vous avez publié les posts des intervenants qui ont tenus des propos injurieux à mon égard sur votre forum : http://alerte-environnement.fr/?p=1853

Sorry, but your comment has been flagged by the spam filter running on this blog: this might be an error, in which case all apologies. Your comment will be presented to the blog admin who will be able to restore it immediately. You may want to contact the blog admin via e-mail to notify him.

En ce qui me concerne, je suis un ancien militaire, et en plus de l'aviation et des télécoms. Quand j'interviens c'est sur la base de documents techniques et officiels et des recherches que j'ai faite pendant 10 ans sur les radars, contrairement à vos intervenants.

Par contre vous Monsieur le modérateur, vous autorisez ces individus qui n'ont aucune compétence technique à émettre des propos injurieux en faisant référence à la paranoïa ou à la santé mentale, techni-ques régulièrement utilisées par les agents des APR (Agences privées de renseignement), qui travaillent pour l'industrie, comme vous, puisque vous m'avez censuré. Ces individus n'ont pas compétences médicales ou sur les micro-ondes que je sache.

Quand des individus n'ont jamais manipulé la moindre source micro-ondes, et encore moins monté un seul laboratoire de leur vie, je pense qu'ils sont très mal venus de parler de publication dans des revues à comité de lecture scientifique, qui sont tous infiltrés et sous le contrôle de l'industrie. 

Je vous saurai donc grée de faire disparaître ces posts, puisque vous avez jugé utile de censurer les miens qui sont EUX techniques et pas injurieux, et certainement plus sérieux que ceux de vos intervenants qui se nomment Zygomar, ce qui révèle en effet le niveau de leur personnalité et même de votre forum, vu les propos tenus, sans parler du pseudo Mon810, qui est le nom d'un maïs transgénique, ce qui est là aussi très révélateur.

Je ne vois donc pas pourquoi je ne publierai pas une page concernant votre site et votre forum qui pratique la censure sur des faits techniques avérés, et préfère laisser publier des propos injurieux.

Puisqu'au COMOP (comité opérationnel) il a été beaucoup question de conflits d'intérêts, je constate que vous êtes étudiants en journalisme comme vous l'écrivez si-bien, sauf que j'ai aussi constaté que dans le comité scientifique du Centre de Formation des Journalistes nous trouvons la société de télécommunication Boloré Télécom. Vous ne pouvez donc pas vous vantez d'être indépendant, ni même impartial, et encore moins parler de pluralisme scientifique ou journalistique.

Salutations 
Marc Filterman
 
 

Copie de cet email adressée à :
Madame la Ministre de la Santé, Roselyne Bachelot,
Monsieur le Député François Brottes, Président du COMOP,
Monsieur le Président du CRIIREM, Pierre Le Ruz,
Madame Michèle Rivasi, Vice-Présidente du CRIIREM, Député Européenne,
Monsieur Etienne Cendrier, Robin des Toits.

La proposition ci-dessous a été faite au Président du COMOP et à Mme la Ministre de la santé, Roselyne Bachelot.
 
Proposition.
Comme les micro-ondes sont inoffensives, et avec le beau temps qui arrive, je vous propose et je vous demande officiellement Madame la Ministre, d'organiser un COMOP avec tous nos experts officiels sur le toit d'un immeuble hérissé d'antennes de téléphonie mobile, puisque les seuils officiels admis sont de 41 V/m pour le public et 137 V/m pour les professionnels (dont certains ont déjà été exposés à ce niveau), ce qui permettra de mettre un terme à la polémique actuelle. Je pense que Priartem, Robin des Toits, ou le CRIIREM ont des idées sur les sites exploitables pour cette expérience, car cela ne doit pas être plus difficile que d'organiser des voyages officiels en avion chaque semaine pour l'Elysée. J'ai déjà proposé d'exposer à plusieurs reprises des experts officiels en leur présence, aux niveaux qu'ils préconisent, malheureusement ils ne se sont jamais proposés comme volontaires, alors qu'ils imposent ce niveau aux autres avec des exposition permanentes de 8 à 10 heures par jour.

Le 6 mars 2003, j'avais poposé une loi (cliquez ici) pour qu'on expose les experts officiels aux produits des industriels dont ils défendent les intérêts. J'avais aussi proposé lors d'une séance présidée par le député GEST en avril 2009, qu'on expose les experts officiels présents, le Dr Aurengo et le Dr Zmirou aux bonnes ondes inoffensives d'une borne de téléphonie mobile pour mettre un terme à la polémique, mais curieusement personne ne s'est proposé comme volontaire.


Pseudo-Science : http://www.pseudo-sciences.org/
L'AFIS sur les pseudo-science, encore une autre imposture. Michel Naud est Président de l'Association Française pour l'Information Scientifique (AFIS), et de l'Association Nantes-Atlantique pour l'information Scientifique (ANAIS), il est aussi initiateur du réseau Brightsfrance du Brights'net. Il est intéressant de préciser que l'association AFIS a pour parrain scientifique le Dr Aurengo et oui encore lui (dont on peut lire un communiqué sur le lien 164), qui a été en désaccord profond avec l'IRSN suite à sa divulgation du 24/04/2003, car pour certain encore aujourd'hui le nuage de Tchernobyl n'a jamais osé franchir nos frontières. Suite au rapport du Dr Aurengo du 18/04/2006 qui a fait scandale, plusieurs des membres de son groupe de travail ont claqué la porte et publié un communiqué au vitriole, qui est toujours visible sur internet.

Marie-Monique Robin (article) après avoir fait un film sur Monsanto avait fait l'objet d'attaque venant de l’AFIS et elle avait répondu par un article assez long  sur le site de "Fondation Sciences Citoyennes" lui aussi attaqué par l'AFIS. Elle écrivait :
« Après l’introduction malhonnête de Michel Naud, le papier principal est signé par Marcel Kuntz, un « biologiste, directeur de recherche au CNRS ». En consultant le site de l’AFIS, je suis tombée sur l’une de ses contributions fort intéressantes, où il vole au secours de Monsanto, dans l’affaire du maïs MON 863 que j’ai déjà évoquée sur mon blog (rubrique "l’actualité des OGM")

Sauf qu'il faut savoir qu'un ancien membre qui a démissionné de l'AFIS, le Dr Marcel-Francis Kahn (cliquez ici), avait aussi souhaité un plus de transparence et avait écrit dans un email que Marcel Kuntz et Louis-Marie Houdebine avaient des liens avec Monsanto et leurs filiales.
Il faut donc se méfier des prétendus journalistes pluralistes des associations qui prétendent venir nous parler de pluralisme scientifique et de conflit d'intérêt des autres, et qui ont eux-mêmes des liens avec les industries OGM. Mieux Marie-Monique Robin démonte point par point dans un article assez long (cliquez ici) les affirmations de M. Marcel Kuntz de l'AFIS qui a manipulé les faits pour imposer sa propre pseudo-vérité. Et après on s'étonne que toutes les académies françaises perdent toute crédibilité.
 


Net-Santé-Environnement, une autre imposture.
Ce site un peu plus journalistique que le précédent, n'en demeure pas moins intéressant, puisque là aussi nous retrouvons dans le comité scientifiques le Dr Aurengo, ex-conseiller scientifique de Bouygues Télécom, et M. Roland Masse membre conseiller scientifique de Bouygues Télécom (Lien 169) à cette date, à l'Académie de Médecine, et l'Académie des Technologies. Pour tous les détails voir le lien 169.


La liste des membres de tous les comités scientifiques sont répertoriés sur les liens 165 et 169.
 


En conclusion je serai très clair.
Ceux qui se permettent d'affirmer que les micro-ondes n'ont aucun effet sur la santé sont des CHARLATANS.
Les premiers morts remontent aux années 40 et 50. Nous voyons les accidents se multiplier à l'étranger, et pourquoi pas en France, c'est simple, à cause du secret médical. De plus le personnel médical français n'est pas du tout formé pour identifier les symptômes qui sont liés à des surexpositions aux champs électromagnétiques.

Le secret médical arrange les experts officiels, les industriels et les opérateurs qui savent EUX qu'il y a des risques. Déjà le fait de pondre des protocoles sans tenir compte des durées d'exposition est déjà un acte criminel. La dosimétrie doit être réalisée en tenant compte du seuil d'exposition, mais aussi des durées. Un jour ou l'autre à la suite d'un accident d'un professionnel, nos experts officiels super-diplômés seront bien obligés de venir s'expliquer devant la justice.

Pour finir, il va bien falloir un jour ou l'autre que l'état s'occupe sérieusement des APR et officines qui n'hésitent plus à mettre sur écoute les élus, les politiques, les chercheurs, et les experts, sans parler de la corruption, du trafic d'influence pour faire fermer les laboratoires pour interdire toute recherche scientifique indépendante sur les ondes radioélectriques, les tentatives de cambriolages et autres ... manipulations criminelles.



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.