© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


193°) Risque des micro-ondes, un scientifique,
ex-espion des services secrets britanniques s'en mêle -
Les signaux d'ALERTE se multiplient,
une nouvelle étude confirme les risques des leucémies
dans les écoles à côté des antennes relais.
 
Temps couvert pour la téléphonie mobile, perturbations venant de l'Ouest, et nuages venant du Sud. Les ennuis s'accumulent pour les opérateurs français avec leurs amis académiciens, médecins et experts officiels qui font tout pour éteindre les incendies qui émergent d'un peu partout, y compris de l'étranger. C'est à croire que le livre qui va sortir pour affirmer qu'il n'y a aucun risque, affirmation extrémiste, est en train de provoquer des anticyclones scientifiques venant de l'Ouest et maintenant du Sud.

Après les nombreux ennuis dont a été victimes le Pr Henry Lai dès les années 90 face à Motorola qui a tout fait pour le discréditer et a réussi à l'époque, voilà qu'il revient comme co-auteur d'une nouvelle étude avec Blake Levitt. Ainsi Pr Henry Lai avait dû attendre 5 ans avant de recevoir de nouveaux fonds, avant de pouvoir recommencer des recherches. J'ai reçu la nuit dernière cette information d'OTTAWA qui émane du National Research Council Journal. En France ce n'est guère mieux puisque les laboratoires de nos chercheurs sont fermés. Vous n'avez même pas le droit de faire des recherches sur le stress des plants de tomates face aux micro-ondes de la téléphonie mobile.
 
 
 
Habiter près d'une tour de téléphonie cellulaire peut être très nocif, selon une étude publiée aujourd'hui par National Research Council Journal.

Une étude montre que de FAIBLES niveaux de rayonnement micro-ondes des tours de téléphonie mobile fait augmenter le cancer et de nombreuses autres maladies.

Ces maladies " sont en relation avec l'exposition aux micro-ondes " et se produisent bien au-dessous des limites de sécurité de Santé Canada (*). 

L'étude co-auteur, du Dr Henry Lai de l'Université de Washington révèle que les niveaux de rayonnement micro-ondes qui ont causé des leucémies chez les employés de l'ambassade américaine à Moscou dans les années 1970, sont maintenant couramment rayonnés par les antennes relais de la téléphonie cellulaire dans les quartiers où nous vivons.

05/11/210 - Dr. Henry Lai, University of Washington
 

(*Code de sécurité N°6 de santé Canada).

Quand des écoles sont exposées à des antennes relais, on estime que 3% des élèves peuvent développer une leucémie ou un cancer. Les risques de leucémies dans les écoles apparaissent à des niveaux aussi faibles que 1 ou 2 volt par mètre, et augmente bien évidemment avec la durée d'exposition, la puissance émise par l'émetteur, et évidemment plus le poids des enfants est faible, plus ils sont jeunes, et plus le risque de développer un cancer ou une leucémie est important. Des pylônes d'antennes relais GSM équipées en plus de faisceaux hertziens comme ceux qui existaient sur l'école de Ruitz, sont encore plus dangereux, comme je l'avais écrit à une ministre, car ils peuvent interférer ou entrer en résonance encore plus facilement sur les organes creux des enfants, ou leurs os qui peuvent se comporter de la même façon que des guides d'onde. Une partie de l'énergie de ces ondes peut être "emprisonnée" (ondes stationnaires) à l'intérieur de ses os, d'où l'apparition des leucémies et autres. Des effets peuvent se produire à retardement jusqu'à 7 jours après une exposition chronique par exemple aux micro-ondes des radars, en faisant apparaître des points de brûlure sur les organes internes, ce que savent ceux qui ont fait des recherches sur les radars, et cela est aussi spécifié dans des documents de recherche militaire, n'en déplaise à certains médecins et experts officiels. Les effets se produisent en effet à retardement et le délai varie en fonction du poids de l'individu, et de nombreux autres critères....


Risque des micro-ondes des antennes relais de la téléphonie mobile,
un scientifique, ex-espion des services secrets britanniques à la retraite, s'en mêle.

Même une équipe de médecins étrangers qui avait remporté le prix nobel va à l'encontre des affirmations de nos académiciens. Une catastrophe de plus pour les opérateurs, académiciens, experts officiels, médecins, voilà qu'un scientifiques ex-espion des services secret britanique qui est consulté par 5 organisations et autres, se met lui aussi à faire des révélations, et à prédire en plus, une vaste catastrophe sanitaire. Dans son interwiew effectuée au printemps 2010 sur une radio en Afrique du Sud où il était en déplacement auprès de la fondation de recherche sur les rayonnements électromagnétiques, il ne fait que confirmer tout ce que j'explique depuis 1998 sur mes sites internet. Tout y est passé, de l'irradiation du personnel diplomatique de l'ambassade américaine à Moscou, aux téléphones portables, aux antennes relais en passant par le Wi-Fi et le Bluetooth. Quand j'ai publié le livre "les armes de l'ombre", en réalité c'est une petite moitié du livre qui a été publiée, l'autre partie qui concernait toutes les recherches militaires, les effets des micro-ondes et la manipulation comportementale est resté en réserve, pour éviter de perdre mes droits sur tous mes écrits, et j'ai eu raison. Le monde  de l'édition en France est peu fiable. Une grosse partie n'a donc jamais été publiée.  Cet espion britannique ne fait qu'expliquer ce que nous retrouvons sur certaines pages de mes sites. Il déclare :

"Dans les années 1950 et 1960 pendant la guerre froide, on s'est rendu compte à la fois par hasard que les micro-ondes pourraient être utilisées comme des armes invisibles... Le personnel de l'ambassade américaine pendant la guerre froide a eu le cancer, des cancers du sein, des leucémies, et il a été alors constaté que les micro-ondes de bas niveau était une arme parfaite pour être utilisée sur des groupes dissidents dans le monde entier, parce que vous pouvez provoquer des maladies contre les groupes de dissidents, des risques de cancer, qui changent leur regard sur la vie sans même savoir qu'ils ont été irradiés, et c'était une de mes tâches particulières ... J'ai passé 11 ans à questionner les espions capturés... une de mes tâches particulières a été d'apprendre les fréquences spécifique des micro-ondes qu'il fallait utiliser précisément sur les victimes, si je peux employer ce mot, pour avoir des résultats, et j'ai construit un dossier ... Je suis probablement la seule personne au monde, avec la liste complète de ces fréquences... Je me suis construit un dossier sur ce que les fréquences micro-ondes pulsées peuvent causer comme dommages psychologiques ou physiologiques sur une personne."

Les russes ont aussi répertorié une liste de fréquences au même titre que les américains, que tout le monde a d'ailleurs expérimenté sur des prisonniers. Les services secrets américains et  Russes ont été les deux premiers pays à disposer de systèmes d'électro-magnéto-encéphalographie dès le tout début des années 70. En France, à la Salpétrière, il y avait un programme de recherche vers 2008 qui ne faisait que refaire les expériences qui ont déjà été faites il y a 35 ans par les services secrets russes. Les micro-ondes pulsées en ELF peuvent provoquer des dépressions et comportements violents. Il y a des fréquences de modulation précises qui varient selon l'individu. Ce procédé était et est utilisé pour angoisser les agents ennemis afin de les faire craquer plus rapidement pour les faire parler. J'expliquais dans mon livre de 1999, qu'un groupe de Greenpeace avait été aussi la cible d'une arme micro-ondes, qui en réalité reposait sur un radar modifié. Il avait provoqué de sérieux problèmes de santé chez les acitivistes. Je disposais bien évidement de nombreux documents déclassifiés.

La journaliste a demandé si cela n'était pas couvert par le secret défense, ce sur quoi il répondit qu'il se souciait peu de l'Official Secret Act quand il voit ce qui se passe dans le monde, et le niveau d'ignorance actuelle, pas seulement du public, mais aussi des politiques. Il pense que la loi sur les secrets officiels dans ce cas doit passer à la trappe. Ils peuvent faire ce qu'ils veulent selon lui mais il précise que son devoir est de répondre aux questions des gouvernements, des écoles, à travers le monde et déclare, "je leur dis exactement ce que je sais exactement, ce que j'ai fait pour que les gouvernements et les organisations, et ce que les gens peuvent réellement faire sur les niveaux de sécurité." Si maintenant les agents de services secrets se mettent à tout déballer, non seulement il va faire très chaud pour les membres du lobby de la téléphonie mobile, pour leurs experts, mais aussi pour certains politiques qui ont été les complices des opérateurs.

Pour revenir aux micro-ondes, il explique, "Maintenant, les seules ondes qui vraiment nous affectent dans l'industrie des communications, ce sont les micro-ondes, et les micro-ondes ont une aptitude particulière à interférer avec l'eau, comme avec les fours micro-ondes, et nous sommes faits d'eau. Tous nos produits chimiques et signaux électriques comportent de l'eau dans le corps, en quelque sorte, et il y a des communications électriques dans le corps. Ainsi, l'industrie a choisi la PIRE PARTIE possible du spectre électromagnétique à utiliser par les jeunes enfants et les adultes."

Ce que beaucoup ignore, y compris chez les politiques et même chez certains de nos spécialistes, c'est qu'il existe aussi des fours micro-ondes en 900 MHz, mais les opérateurs ne vont pas vous le dire, on devine pourquoi. Un fait intéressant, nous apprenons que cet ex-espion britannique avait aussi rencontré une importante délégation Française il y a quelques années. Il a précisé qu'il est évident qu'ils ont pris garde à ce qu'il a dit et qu'ils sont allés vérifier certaines choses. Visiblement le Président Sarkozy n'avait pas été convié à l'époque et informé des risques de son téléphone portable, quand on voit la façon dont il l'utilisait à outrance au début de son mandat.

Il a souligné le risque du Wi-Fi, alors que la puissance de 100 mW est beaucoup plus faible que celle des téléphones portables de 2 Watt, sauf que là aussi nous sommes en pulsé ou saut de fréquence sur plusieurs canaux assez larges. Il précise qu'il y a un risque pour les jeunes filles, les enfants, les fœtus ou les nourrissons, car ils sont plus vulnérables que les adultes. Plus vous êtes petits, plus vous absorbez. Il déclare qu'il ne veut pas faire peur aux auditeurs, mais c'est pire que ce qu'il pense, mais pour lui la vérité est nécessaire. Comme par hasard lors d'un journal télévisé fin octobre, il a été précisé une augmentation des naissances des prématurés de 35% entre 1985 à 2009, mais pas un mot sur l'augmentation des fausses couches. Les leucomalacies sont des lésions de la substance blanche du cerveau autour des ventricules qui sont des petites cavités à la surface du cerveau qui contiennent le liquide céphalo-rachidien, que certains estiment liés à une ischémie, qui est un manque de flux sanguin vers le cerveau. 5 à 15% des prématuré de 33 semaines sont concernés par ce type de pathologie. Ont retrouve des pathologies de la myéline et sclérose en plaque sur au moins 100.000 personnes en France. Or ces pathologies sont liées aussi aux risques des champs électromagnétiques. Il est aussi intéressant de savoir qu'une fréquence précise détruit la gaine de la myéline.

Il a précisé qu'il avait trois documents de recherche avec lui, et qu'il est conseiller scientifique auprès de cinq organisations. Il épluche les articles scientifiques internationaux et les retraduits. Il précise que ses 3 documents montrent que les micro-ondes à faible niveau peuvent interférer avec la génétique dans les follicules ovariens, ce qui signifie en langage courant, qu'à la différence des garçons, que les jeunes filles quand elles naissent ont jusqu'à quatre cents œufs dans leurs ovaires.  Il déclare, "les micro-ondes peuvent endommager la structure génétique, nous le savons maintenant, dans les ovaires. Alors, quand cette jeune fille grandit, se marie et a des enfants, si elle a une fille, ce dommages génétique mitochondrial  particulier est irréparable. Il n'y a rien du tout qui peut le réparer."

Nous rejoignons ici les explications qui étaient données par le professeur Belpomme, quand il déclarait en 2009 ou 2010, que les effets génotoxiques des substances chimiques comme les pesticides, pouvaient se retrouver jusqu'à la troisième ou quatrième générations ou même plus, comme dans l'affaire des sols contaminés par la culture de la banane à l'île de la Réunion a éclaté. L'AFIS encore eux, s'en était d'ailleurs pris au Pr Belpomme à l'époque. Reste à savoir si ces membres de l'AFIS vont aussi oser s'attaquer à un scientifique toujours actif, mais retraité des services secrets. Il craint une catastrophe sanitaire à venir: "ce n'est pas un jeu de plus, ce n'est pas une petite boîte ou vous pouvez appuyer sur les boutons et les tourner, et vous amuser avec, nous sommes maintenant en train de mettre sérieusement en péril les générations futures aussi longtemps qu'il y a une lignée féminine de nos enfants, des enfants de leurs enfants, et c'est pour moi l'un des aspects les plus effrayants de tout cela."

A chaque fois que nous sortons une information technique, les opérateurs interviennent systématiquement pour qu'il y ait un démentis politique comme sur l'effet fenêtre en fréquence mais qui existe aussi en amplitude. Il peut aussi y avoir des réactions biologiques à des niveaux beaucoup faibles, surtout à la fréquence de résonance d'une molécule. On retrouve d'ailleurs le même principe en radio, c'est de la physique de base, donc les démentis qui viennent de nos académiciens et qui vont même contre les lois de la physique sont totalement absurdes.

Ce qu'il veut dire c'est que les micro-ondes induisent des effets génotoxiques sur l'ADN qui peuvent se retrouver dans plusieurs générations successives. Suite à une question il explique qu'il y a "un professeur d'Université en Inde, qui montre que les personnes vivant sous un émetteur ont tendance à subir plus de dommages neurologiques que chez les personnes qui n'ont pas d'émetteurs sur leur toit. En d'autres termes, vous aurez des problèmes psychiatriques, vous aurez également un système immunitaire réduit. En d'autres termes, cela pourrait signifier que vous avez plus de rhumes, plus de toux, et votre état de santé général pourrait se détériorer. Cela a été testé expérimentalement et publié."

En 2001 j'expédiais un courrier à plusieurs politiques (voir lien 17). Dès 1963, les travaux de l'endocrinologue Hans Selye démontraient un lien entre le stress et la déficience immunitaire humaine. En 1964, Yuri Alexandre Kholodov découvrait que les champs magnétiques déclenchent le stress chez le lapin et des lésions du cerveau préexistantes, information qui était révélée à l'époque dans un rapport déclassifié des services secrets militaires américains, en ma possession, qui enquêtaient sur les recherches menées en Russie.

Sur la surdité et l'autisme gouvernemental ce scientifique déclare : "Quand je m'adresse aux gouvernements, ce qu'ils ne réalisent pas, c'est qu'il y a une impulsion du gouvernement de l'industrie, qui met en place des pylônes, paye des loyers et tout ce qui est payé, mais je parlais à un gouvernement il y ajuste deux semaines, et j'ai dit peut-on vraiment se permettre un système non réglementé, et je vais vous dire pourquoi, monsieur, parce que la plupart de l'argent généré par les téléphones portables, à l'exception de l'impôt, quitte le pays. On estime que pour la maladie,le projet de loi de santé pourraient augmenter de plus de 40% dans certains pays, et ils ne sont pas préparés pour cela.
Le troisième aspect de cela, et cela a été calculé par le Times, un éditeur dans le Times, le coût pour la planète en tenant compte des insectes pollinisateurs malades, qui pollinisent les plantes qui nourrissent la planète, le coût pourrait être supérieur à 33 trillions de dollars, c'est un million de millions de dollars par an. Donc, quand il s'agit de profit, il peut y avoir un coup de pouce initial pour le gouvernement, mais quand je m'adresse aux gouvernements, je dis, demandez à vos économistes de calculer coût réel de tout cela, et ils ne l'ont pas fait."

Il explique aussi que les micro-ondes, et pas seulement les pesticides ont aussi une part de responsabilité sur la disparition des abeilles : " j'ai fait beaucoup de recherches sur les abeilles, et en fait, j'ai donné une conférence juste avant mon arrivée dans ce pays. Les abeilles sont de tous les insectes, ceux qui sont le plus touchés, les abeilles sont les plus touchées. La raison est qu'elles ont la taille de la fréquence des micro-ondes où la plupart peuvent réagir. Ils ont trois types de fer différents dans leur corps qui les aident à naviguer, ils utilisent le champ magnétique terrestre pour naviguer, mais les micro-ondes en passant par les abeilles remagnetisent ce qu'ils utilisent pour le champ magnétique terrestre, de sorte qu'elles sont désorientées. D'autre part, ce qui a été publié dans Nature, avant le journal scientifique Planète, ils ont constaté que le système de navigation à vue des abeilles qui utilise le soleil, est également affecté par toutes les fréquences micro-ondes, de sorte que la ligne d'horizon des abeilles sera perdu, leur système immunitaire va souffrir et puis finalement elle sera malade, puis elle mourra. Mais l'essentiel ici est que les insectes migrateurs, même les fourmis, seront désorientées."

Ce Scientifique ex-espion des services secrets met aussi en cause l'OMS: "L'Organisation mondiale de la santé a été contestées par le Parlement européen tout récemment sur leur position. L'Organisation Mondiale de la Santé a répondu par écrit au Parlement Européen, et j'ai ce document ici. La première chose qu'ils ont dit, c'est qu'ils ne donneront aucune forme de commentaires ou d'estimation sur l'impact de tout cela, la santé, jusqu'en 2015, et ils ont dit aussi qu'ils n'ont commencé à étudier les effets sur les enfants, que l'an dernier (2009). Donc, ça peut être dans quinze ans, quatorze ans. Ainsi, l'Organisation mondiale de la santé ne dit rien."
Il y a des questions à mes connaissances juridiques dans lesquels les parlements sont ici en question dans le processus de décision de l'Organisation Mondiale de la Santé, et c'est une opinion qui peut  avoir des influences industrielles avec le comité qui aide à gérer l'Organisation mondiale de la Santé, et je ne sais s'il y a des questions juridiques dirigée de cette façon, mais tout le monde y compris moi-même nous sommes perplexes, car il y a quelques années, nous avons examiné la base de données mondiale de l'Organisation Mondiale de la Santé sur les émissions électromagnétiques sur les radio-communication micro-ondes, et 80% de toutes leurs données ont montré une augmentation des cancers, des troubles neurologiques, ce qu'ils appellent le syndrome de micro-ondes, qui est l'électro-sensibilité. 80% de leurs recherches l'ont démontré, mais ils n'ont rien fait à ce sujet."

En réalité la recommandation européenne de 1999 sur les champs électromagnétiques qui n'est pas une norme et a été déclarée obsolète, à la vue des résultats des nombreuses études dont le parlement européen à pris connaissance, et il a demandé à ce qu'il soit procédé à sa révision afin de faire baisser les limites d'expositions actuelles.
Résolution européenne du Parlement Européen:
- 04/09/2008 - A60260/2008 annexe 9
- 02/04/2009 - A60089/2009 annexe 9

Tout ce qui va contre l'intérêt sanitaire de la population en France est systématiquement retranscrit en droit français par décret par nos politiciens complices des industriels, et beaucoup de pays européens ont refusé d'appliquer la recommandation européenne de 1999. Contrairement aux affirmation de nos académiciens, il n'y a aucun consensus scientifique, et si personne n'est d'accord dans le monde scientifique, c'est parce que les industriels se sont payés des "scientifiques" dans le but d'entretenir le DOUTE, comme l'avait fait à une époque le lobby du tabac. Il nous explique que :

"Le rapport Bio-Initiative, en réalité il a pris son envol face aux carences de l'Organisation Mondiale de la Santé. Plusieurs scientifiques du monde entier, d'éminents scientifiques du monde entier, ont passé plusieurs années à étudier les derniers deux milles documents de recherche. Ils les ont vérifiés, ils les lisent, ils se sont regardé entre eux, ils ont eu des discussions, et les scientifiques qui ont écrit le rapport Bio-Initiative ont décidé d'émettre un niveau de sécurité qui intègrent les enfants, et ils ont énuméré toutes les maladies et ils ont émis ce niveau de sécurité qu'ils considèrent comme ayant des connaissances d'aujourd'hui, les experts d'aujourd'hui, un niveau de sécurité qui intègre les enfantset tout le monde pour une exposition sur la durée de toute une vie. Ils ont publié ce niveau sécuritaire, et n'importe qui peut le lire et tout le monde peut l'utiliser. À ma connaissance, il a été repris par six ou huit gouvernements à ce jour, deux l'avaient déjà, et je pense que six autres ont décidé d'ignorer les directives internationales, ignorer l'Organisation mondiale de santé, et d'aller directement au niveau de sécurité Bio-Initiative."

Le rapport Bioinitiative est systématiquement attaqué par les membres du lobby des télécoms et par le Pr André Aurengo qui lors de ses interventions parle de conflit d'intérêt en déclarant que Cindy Sage fait monnayer ses conseils, sauf que je crois savoir aussi que les télécoms quand ils commandent des études à des laboratoires, ils payent ces laboratoires qui ne dérangent d'ailleurs pas leurs intérêts. J'avais demandé d'ailleurs à un salon Forme et Santé à M. Bouillet pourquoi dans les études financées par les télécoms on ne trouvait presque jamais rien, et pourquoi dans les études indépendantes on trouvait systématiquement des effets. C'est d'ailleurs suite aux mises en cause systématiques du rapport Bio-initiative que j'ai épluché tous les liens entre les uns et les autres, qui sont visibles sur les page 165,169,176,179,181, ce que la presse n'a pas beaucoup étudié. Robin des Toits et le CRIIREM ont d'ailleurs aussi fait régulièrement l'objet d'attaques de la part des opérateurs et de l'AFOM, et de tentatives de déstabilisation. Le CRIIREM dérange beaucoup les opérateurs et même certaines associations, car son Président Pierre Le Ruz est reconnu comme expert international, et il a aussi travaillé comme je l'ai fait sur des radars. Nous avons donc de solides compétences techniques et connaissons donc parfaitement les risques des micro-ondes. Comme M. Pierre Le Ruz ne peut être contesté, certains on descendu en flamme le matériel utilisé en le critiquant, sauf que lors de contre-expertise contre, ou en parallèle des cabinets COFRAC, les mesures sont pratiquement similaires, sauf évidemment quand les opérateurs ont coupé ou baissé la puissance de leurs émetteurs, ce qui s'est déjà produit, et qui a déjà généré des incidents. Généralement tous ceux qui ont attaqué le CRIIREM ou tenté de le discréditer, c'est tout simplement parce qu'ils avaient des intérêts croisés avec les opérateurs.

Le niveau de sécurité est celui des 0,6 V/m qui fait tant débat dans le COMOP qui avance à reculons, présidé par le Député Brotte, raison pour laquelle le CRIIREM s'est retiré, considérant qu'il s'agissait d'une perte de temps. Mais cela nous a permis de voir certains comportements, et de voir que les opérateurs revenaient sur des décisions déjà actées. Lors d'une réunion au Kremlin-Bicêtre organisée avec M. Alain Boulanger, M. Chapelier, Mme Jeanine le Calvez de Priartem, et où était présent le sénateur Desessard, je faisais remarquer à toutes les personnnes présentes que le gabarit de référence utilisé pour les expositions aux micro-ondes des téléphones portables ou antennes relais, correspondait à un individu de 1,80 et d'un poids de 90 Kg. Les normes actuelles ne tiennent pas du tout compte des enfants, des personnes dont le système imunitaite est détérioré, des personnes âgées, ou atteintes de cancer et leucémie.

La journaliste demande à ce scientifique "Combien de temps faut-il avant de commencer à montrer des signes, par exemple s'il y a un pylône dans une aire de jeux enfant, et si vous avez des enfants qui vont à l'école tous les jours en dehors des vacances scolaires, combien de temps cela prend-il avant que certains d'entre eux pourraient commencer à montrer des symptômes, comme par exemple des nausées, des étourdissements ou des éruptions cutanées ou des choses comme ça, n'est ce pas les premiers symptômes ?"

Il répond : "Tout à fait correct. Les 3%, nous le savons par des expériences dans le monde entier, il y  un minimum qui montrent des signes instantanément, en quelques minutes, les 3%, si vous avez une centaine d'enfants dans votre école, trois d'entre eux montreront des signes. Le Prix Nobel remporté par l'Association des médecins irlandais pense qu'il est probablement plus proche de 15% des écoliers, mais je suis rester à 3% pour le moment. Nous savons donc que 3% d'abord, puis, selon l'état des enfants, de la santé et de quelques autres facteurs, probablement dans les dix-huit mois à quelques années, vous aurez alors des symptômes, les plus graves commenceront à se montrer.

Leucémies infantiles en France, en Espagne.
Nous avons eu des cas mortels de cancer et de leucémie dans des écoles comme celle de Saint-Cyr l'Ecole, l'école de Ruitz, une école à Lyon, et d'autres écoles, mais il n'y a jamais eu la moindre enquête épidémiologique de terrain. Dans la majorité des cas, les enquêtes ont été effectuées par des associations sur le terrain. Ce scientifique précise.
"En 2003, il y avait eu une étude internationale dans les écoles dans tout la France et l'Espagne, et ils ont trouvé 137 leucémies dans les écoles qui avaient des émetteurs dans la cour de récréation. Quelques années plus tard, j'ai été invité à m'adresser au Parlement Welch, et j'ai trouvé une autre étude de 47 cas, avant la fin de l'année 2006 entre l'Angleterre, en France et en Espagne, nous avons eu plus de 200 groupes de leucémies dans les écoles de 11 enfants ou plus , âgé de 11 ans ou moins. C'est plus de 2000 enfants."

La journaliste déclare c'est une statistique alarmante et demande ce qu'il en est pour les adultes, et les riverains. Il répond :
"J'ai des références sur le rapport qui a traité de toutes les écoles et ils ont trouvé qu'il y avait un taux de cancer du sein élevé. Le premier symptôme chez une dame tend à être le cancer du sein, qui pour elle peut être grave. Il y avait un cancer du sein élevé chez les enseignants, les problèmes psychologiques, un mauvais état général. Quand j'ai voyagé, j'ai eu raison dans le monde entier, et je dis à toute les écoles et l'un de vos auditeurs peut désormais le vérifier, je dis que si vous avez un émetteur dans votre école, je vous garantis, une garantie absolue qu'il y aura deux choses : d'abord, les niveaux de maladies vont augmenter, et cela comprend le personnel, et le comportement des enfants et les résultats des examens vont baisser."

La journaliste lui demande de préciser la distance de sécurité à appliquer par rapport à une antenne relais. En réalité ici nous avons un gros problème, car comme je l'ai rappelé à plusieurs reprises y compris dans mes courriers adressés à des Ministres et au Président de la République suite à des accidents du travail, on devrait tenir compte pas seulement de la puissance des émetteurs, mais aussi du gain des antennes, et de l'indice corporel des individus ne serait-ce que les professionnels, et on predn systématiquement comme référence temporelle une durée de 6 minutes. Dans les pays étrangers, on introduit même un coeffient de calcul supplémentaire dans les logiciels qui concerne le type de modulation utilisée, ce qu'ignore là encore nos super-experts qui se permetent de mettre en cause tous les vrais experts qui ne pensent pas comme eux, mais eux ils ont le droit, vous, vous n'avez pas le droit.

Cet ex-espion des services secrets britaniques à la retraite répond que "les antennes relais de la téléphonie mobile devraient être au moins à 1,5 km d'une école, si c'est un émetteur ordinaires, émettant un faisceau  micro-ondes ordinaires de 20 Watt. Il ne devrait certainement pas être à moins d'un kilomètre et demi de toute l'école. Non, il ne devrait pas être là. Il n'y a aucune raison pour qu'il y ait des émetteurs micro-ondes à proximité des personnes. Ils doivent être déplacés loin des personnes. La seule raison pour laquelle ils sont aussi près des personnes, c'est parce que cela permet d'économiser de l'argent pour les opérateurs. Ils sont plus faciles à entretenir. Si vous devez maintenir un émetteur, il est plus facile de monter avec une échellee avec un camion, que d'y aller au milieu d'un champ, avec un camion à quatre roues motrices, pour un y parvenir. C'est purement en rapport  avec le profit."

Depuis très longtemps, je mets en cause sur mon site les types de modulation utilisés, notamment les modulations ELF comme je le précisais dans une lettre du 22/12/2000. Ce n'est pas une découverte, cela fait longtemps qu'on sait que les ondes modulées d'une certaines façon interfèrent sur le spectre cérébral et donc le biologique. C'est une des raisons qui fait que les taux de dépressions et de suicides sont majoritaires depuis les années 50 chez les radaristes, techniciens radios et autres.

Suite à une question sur le 2,4 GHz, ce scientifique répond, "Toutes les fréquences micro-ondes vont de 300 MHz à 300 GHz, et ce n'est pas tellement la fréquence, monsieur, c'est la fréquence d'impulsion ou la fréquence de la modulation qu'elles émettent. C'est cela qui tend à provoquer la majeure partie des dommages. Ainsi, ce n'est pas une question de fréquence micro-ondes intrinsèquement, c'est une question de toutes les fréquences impulsionnelles et de la modulation qui portent les signaux. Ceux sont ceux qui sont connus pour causer des dommages, et je ne blâme pas l'industrie ici, ils inventent quelque chose, et il n'y a personne autour pour le leur dire.../... que vous sélectionnez une fréquence impulsionnelle particulièrement dangereuse ou la fréquence de modulation. Toute l'industrie doit le faire, c'est à un gouvernement ou à quelqu'un comme moi, et qui à la parole, qui doit commentez. Le problème est soluble, mais, pour répondre à votre question monsieur, c'est vraiment la modulation ou la fréquence d'impulsion, des ondes porteuses qu'elles mettent dedans, qui tendent à faire la majeure partie des dommages."

En réalité c'est FAUX, les membres de l'industrie le savent, la meilleure des preuves c'est qu'ils faussent les résultats des études, empêchent leurs publications, et ils pratiquent des intimidations, des écoutes téléphonique, contre tous les scientifiques indépendants, et font fermer les laboratoires ou retirer les budgets. Ce sont des méthodes dignes de MAFIEUX et de VOYOUS. Une question a été posée dans la foulée sur l'utilisation des oreillettes Bluetooth ou autre, petit accessoire qui émet lui aussi sur la fréquence des fours micro-ondes avec un niveau qui atteint 3 V/m. Il précise que :
"vous ne devriez jamais jamais utiliser un émetteur de micro-ondes à l'intérieur d'une voiture, parce qu'elle reflète toutes les micro-ondes vers l'arrière et vers l'avant, et les réexpédient et vers l'arrière, et vous vous mettez pertinemment dans un four à micro-ondes. C'est la première chose. La deuxième chose que nous savons des expériences, et ceci a été édité, c'est que que quand vous avez des micro-ondes près de votre cerveau, nous savons que... cela a été effectué sur des enfants, et un enfant qui a utilisé un émetteur micro-ondes, un téléphone mobiles pendant deux minutes, perturbent ses ondes cérébrales normales jusqu'à deux heures après."

C'est la superbe raison pour laquelle la brillante affirmation du Dr Aurengo faite à l'assemblée nationale le 16/04/2009 n'est pas valable. Voilà ce qu'il déclarait :
"On a demandé aux sujets de signaler les symptômes ou les sensations dès qu'ils percevaient quelque chose d'anormale, et les résultats de l'étude montrent l'apparition de symptômes divers, le plus souvent dans la région cervicale. Cependant le nombre de symptômes rapporté était plus élevé en l'absence d'exposition, que pendant l'exposition réelle. De plus aucun des sujets n'étaient capables de distinguer l'absence d'exposition et l'exposition réelle."
Comme je l'ai expliqué plus haut, les effets chez des techniciens à des micro-ondes en cas d'exposition chronique peuvent apparaître jusqu'à une semaine après, ce qui est notifié dans un rapport médical militaire, ce que semble ignorer cet expert de l'académie de médecine. Pour redétecter un problème, il faudrait attendre l'arrêt presque total de l'agitation cellulaire.
 

©Copyright Montage Marc Filterman
source d'excitation       résonance                                      influx nerveaux                                 Excitation du cerveau

Note de Marc Filterman : On peut faire la même chose avec deux diapasons identiques, ils vont continuer a résoner pendant plusieurs dizaines de secondes sans avoir refrappé un des deux diapasons. C'est de la physique de base qui s'applique aussi à nos cellules. Il est donc aberrant d'affirmer que les cobayes sont incapables de détecter la mise en route et à l'arrêt d'un appareil de téléphonie mobile, puisque nos cellules vont continuer à résonner puisqu'elles sont comparables à des oscillateurs qu'on utilise en électronique, ce que devrait savoir tout bon médecin spécialiste du système nerveux. Dans notre jagon technique nous appelons cette résonance le "facteur d'entraînement cellulaire".

Ce scientifique des services secrets continue et nous dit "Maintenant ou vous perturbez vos ondes cérébrales normales, ce qui s'appelle l'entraînement, n'importe quel changement de personnalité, dépendant de la partie du cerveau que vous perturber, n'importe quel changement de personnalité peut se produire, et juste avec deux minutes d'exposition. Ainsi si vous avez des enfants dans votre voiture où vous utilisez un bluetooth près de votre cerveau, vous entraînerez vos cerveaux. Maintenant si vous utilisez votre bluetooth pendant plusieurs minutes, alors il est probable que votre cerveau sera entraîné beaucoup plus longtemps, beaucoup, beaucoup plus d'heures, et si vous utilisez un téléphone mobile et le bluetooth, en marche et en arrêt chaque jour, alors vos cerveaux ne fonctionneront plus réellement correctement, et vous pourriez éprouver tous les types de sentiments ou neurologiques, et j'ai peur que cela ait été à la base de ma formation d'espion, et c'est pour cela qu'elle a été utilisé."

De nombreuses questions étaient posées aussi sur le seuil des risques des micro-ondes de la téléphonie mobile, mais pour lui "il est trop difficile de réponde à cette question. La question est comme la quantité minimum de cigarettes qu'un enfant pourrait fumer en toute sécurité. Il y a ainsi beaucoup de possibilités compliquées ici, une fille peut juste un fois, transmettre des micro-ondes directement à travers ses ovaires, et causer des dommages génétiques, ou elle peut en un mois n'avoir aucun problème spécifique."
On comprend tout de suite pourquoi il vaut mieux éviter d'utiliser et de porter un téléphone à la ceinture. Il y a quelques années, j'ai reçu un email, et une infirmière me signalait qu'elle avait constaté que elle et toutes ses collègues avaient été victimes de fausse couche. Elle me demandait si cela pouvait avoir un lien avec le portable. Quand on sait qu'un téléphone portable collé contre le corps peut rayonner un niveau de 100 à 150 V/m quand il sonne et lors des premières secondes d'une comunication, on comprend mieux pourquoi des logos sont présents sur toutes les pompes à essence pour interdire l'utilisation des portables, car vous pouvez provoquer son explosion. Quant aux individus qui se permettent d'affirmer que la téléphonie mobie ne représente aucun risque dans les hôpitaux, il ne vaut mieux pas qu'un respirateur ou autre équipement tombe en panne à cause d'un téléphone portable surtout si la famille est en visite chez le patient concerné, car là je souhaite bien du plaisir aux responsables sanitaires hospitaliers concernés.

Hors antenne cet ex-agent disait à la journaliste que si un enfant utilisait un téléphone mobile une fois par an, c'était une fois de trop, et elle lui demandait s'il n'était pas trop rigide, et trop mélodramatique, et il a répondu lors de la reprise de l'émission :
"Mon propre gouvernement a déclaré que les enfants ne devraient utiliser les téléphones mobiles que seulement dans des cas d'urgence de vie ou de mort. Dans quelques pays, je crois la Russie, les enfants ont réellement l'interdiction d'utiliser le téléphone mobile, mais si nous sommes dans un cas d'urgence de vie ou de mort, si un enfant me dit qu'il a utilisé son téléphone mobile au moins une fois par an, je dirais que bon vous avez une jolie vie, si vous avez une urgence comme ça chaque année. Un enfant ne devrait pas utiliser un téléphone mobile, seulement qu'en cas d'urgence de vie ou de mort. Et il y a d'autres rapports médicaux que je n'ai pas eu le temps d'évoquer, comme avec le système immunitaire et le développement du système nerveux, mais un enfant ne devrait pas utiliser un téléphone mobile à moins que ce soit une situation de vie ou de mort."

Et il a confirmé qu'en ce qui concerne les antennes relais, elles ne devraient pas être visible de l'école. Une question a été posée sur les grandes antennes paraboliques de 50 mètres de diamètre. Une auditrice précisait qu'elle avait travaillé à côté de ce type d'antenne pendant 15 ans et que sa santé s'est détériorée au point où elle ne pouvait plus travailler, et qu'elle avait des problèmes neurologiques et divers problèmes de santé. Comme il l'a précisé, si ces antennes émettent, elles peuvent évidemment avoir des effets sur la santé. La question suivante concernait la conservation de son téléphone portable auprès de son lit la nuit.
"Ce qui se produit, si vous avez votre téléphone cellulaires à côté de votre lit, il émet des micro-ondes s'il est en veille. Les micro-ondes entrent dans le corps et elles influencent un produit chimique connu sous le nom de melatonine. La mélatonine circule dans le corps la nuit épongeant les cellules cancéreuses que nous pouvons produire chaque jour, ainsi si votre téléphone cellulaires est allumé près de votre lit quand vous dormez, c'est la période la plus importante de la journée, quand vous vous réveillez, votre système immunitaire peut être 40% moins performant que quand vous êtes allés vous coucher."

Il recommande la coupure de la tous les appareils électroniques de la chambre. La question suivante concernait le rédémontage des systèmes Wi-Fi et de 1500 antennes relais à côtés des écoles à Taïwan, ainsi qu'une question très intéressante sur l'étude Ecolog de 2001 mais publiée seulement en 2007, et il révèle que:
"L'étude d'Ecolog était une étude commanditée par l'industrie du mobile elle-même. C'était une étude très longue, je crois qui s'est déroulée sur dix ans, avec des scientifiques mondiaux. Et la conclusion de l'étude d'Ecolog, qui est réellement celle de l'industrie du mobile, qui a mené des recherches sur son propre produit pour des raisons de santé, les conclusions étaient que les micro-ondes de faible niveau  peuvent induire le cancer et des promoteurs du cancer à l'intérieur du corps, en d'autres termes, ils risquent le cancer et également il pourrait y avoir des dommages de l'ADN."

Et si nous rajoutons l'étude REFLEX réalisée dans le cadre des institutions européennes, et beaucoup d'autres, tout cela n'empêche cependant pas l'AFOM, des académiciens, des médecins, des experts officiels qui sont ou ont été au conseil d'administation des opérateurs d'affirmer qu'il n'y a aucun problème sanitaire, sans que leurs autorités de tutelles et ministres de tutel ne soient capables de taper du POING sur la table pour mettre un terme à tous ces abus, alors que le trou des caisses d'assurance maladie et donc de la sécurité sociale explose.

Une autre question concernait les amalgames dentaires ou appareils dentaires, problème que j'ai là aussi soulevé depuis longtemps sur mes sites au même titre que les implants médicaux métalliques, qui peuvent entrer en résonance en présence d'émission radio, sur ce sujet il répond :
"N'importe quel métal à l'intérieur du corps absorbera des micro-ondes et ré-émettra des micro-ondes habituellement à une longueur d'onde légèrement différente, mais dans le corps, vous pouvez avoir un effet thermique sérieux à l'intérieur du corps."
Il en est de même pour les paires de lunette, les colliers, les percing, tout ce qui est métallique et qui peut être à l'origine d'un point chaud. La question suivante concernait le Wi-Fi qui a été installé dans une école parce que les câbles avaient été volés, dans laquelle se rendait les enfants d'une auditrice. Dans les écoles et université à l'étranger, le Wi-Fi a été redémonté suite à des problèmes de santé sur les enfants et les enseignants. Ce scientifique répondit à cette personne :
"Si j'avais des enfants à cette école, je les changerais pour une école qui n'a pas de wifi, personnellement. Je ne courrais pas le risque avec ma fille pour qu'elle ait un enfant génétiquement endommagé." Un autre point concernait la 4G, ou il répondit "le rayon recommandé est de 1,5 kilomètres autour d'un pylône de téléphonie mobile, et doit être plus élevé quand la technologie 4G sera utilisée."


Pour finir ce scientifique, ex-agent des services secrets britanniques à la retraite recommande que "les gouvernements et l'industrie doivent appliquer le niveau de sécurité du rapport Bio-Initiative, c'est tout. Tout ce qu'ils doivent faire, c'est qu'ils doivent baisser la puissance vers un niveau plus sûr, et c'est la seule solution."


La conclusion finale de cette page, c'est que certains prétendus experts, médecins, académiciens, auraient du s'abstenir d'affirmer dans la presse des contre-vérités, et d'affirmer que l'AFSSET déclarait qu'il n'y avait aucun risque avec les ondes de la téléphonie mobile, ce qui est totalement FAUX. Depuis les années 60 il est spécifié dans nos manuels techniques que les micro-ondes sont nocives.
 
 
 
Communiqué de presse (cliquez ici)
RADIOFREQUENCES :
L’Afsset recommande de réduire les expositions
Le 15 octobre 2009

Le rapport de l’Afsset met en évidence l’existence d’effets des radiofréquences sur des
fonctions cellulaires, rapportés par une dizaine d’études expérimentales considérées par l’Afsset comme incontestables. Néanmoins aucun mécanisme d’action entre les
radiofréquences et les cellules pour des niveaux d’exposition non thermique n’a été identifié à ce jour. De même le niveau de preuve épidémiologique concernant des excès de certaines tumeurs reste très limité. A contrario, un nombre important d’études ne rapporte pas d’effet particulier. Au total, le niveau de preuve n’est pas suffisant pour retenir en l’état des effets dommageables pour la santé comme définitivement établis. Pour l’Afsset ils constituent des signaux indéniables.

Face à ces incertitudes l’Afsset considère qu’il convient d’agir et fait les recommandations suivantes :



 
 
 



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.