© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


200°) Une nouvelle étude confirme
les effets de la pollution électromagnétique
des ondes des téléphones cellulaires
sur les enfants en bas âge et les foetus humain.
L'innocuité des champs électromagnétiques est un HOAX, un MYTHE, qui a été propagé par les conspirationnistes au service de l'industrie de la téléphonie mobile et de leurs experts officiels français. Ils sont une fois de plus contredits par une nouvelle étude. Cette nouvelle étude confirme ce que je dits là aussi depuis plusieurs années sur mon site ou lors de conférences, les femmes ne doivent pas porter de téléphone portable à la ceinture. Il est quand même effarant que les experts officiels persistent à dire qu'il n'y a aucun effet sans faire de l'objet de la moindre condamnation. La complicité du gouvernement du Président Nicolas Sarkozy n'a jamais été aussi voyante, puisque toutes les mesures proposées dans le Grenelle des ondes par Mme Roselyne Bachelot, Kosciusko-Morizet, ou Mme Jouano, ont toutes fini à la poubelle. Le gouvernement Sarkozy a jeté aux orties les trois mesures principales comme :
- l'interdiction de l'utilisation des portables par les enfants,
- l'interdiction de l'utilisation des portables à l'école,
- l'interdiction de la publicité des portables en direction des enfants.

C'est vrai que des journalistes dits pluralistes comme ceux de l'AFIS qui sont en réalité des experts qui travaillent pour l'industrie vont venir dire que je dits n'importe quoi, puisqu'on a interdit l'utilisation des portables pour les enfants de moins de 6 ans, alors que leur développement notamment au niveau cérébrale continu jusqu'à une quinzaine d'année, au moins.

Pour la publicité c'est pareil, si nous prenons la publicité d'Orange France Télécom, cet opérateur national qui est quand même sous le contrôle de l'état, vise les enfants par le biais de sa pub sur ses fameuses tablettes communicantes. Ce sont même des publicités de guerre psychologique, puisqu'en arrière plan, on met une voix d'enfant qui chantonne trois syllabes, toujours les mêmes. Ces procédés sont connus des militaires, et de la manipulation du comportement.


Le Danemark qui est pourtant un petit pays a été en mesure de réaliser une étude de cohorte qui a porté sur 28.745 enfants de 7 ans et leur mère, soit 100.000 femmes enceintes de 1996 à 2002. La moitié des enfants de cette étude ont été exposés aux micro-ondes de la téléphonie mobile, contrairement à l'autre moitié non exposé qui a servi de groupe témoin. La France qui prétend être une grande puissance, n'a même pas été capable de sortir une seule étude épidémiologique en France, nous avons donc des chercheurs qui sont incompétents et incapables dans notre pays.

1. Hozefa A Divan1, Division of Biostatistics, Department of Preventive Medicine, Keck School of Medicine of the University of Southern California, Los Angeles, California, USA

2. Leeka Kheifets, Department of Epidemiology, School of Public Health, University of California, Los Angeles, California, USA

3. Carsten Obel, Institute of Public Health, University of Aarhus, Aarhus, Denmark
4. Jørn Olsen2,3

Les auteurs ont déjà publié une précédente étude de cohorte nationale danoise (DNBC), qui a analysé les effets des problèmes comportementaux chez les enfants de 7 ans suite à l'exposition prénatale et postnatale lors de l'utilisation des téléphones portables. L'exposition prénatale au téléphone mobile, et juste après la naissance, a été associée à des probèmes comportementaux. L'analyse a intégré 13.000 enfants qui ont atteint l'âge 7 ans en novembre 2006.

La nouvelle étude réalisée à partir de 2006 dans le cadre du Danish National Birth Cohort, a été publiée le 6 décembre 2010 dans le Journal Journal of Epidemiology and Community Health. Elle démontre qu'il existe des corrélations entre les problèmes comportementaux chez les enfants dont les mères utilisent des téléphones portables. Il ressort de cette étude que les mères qui ont aussi utilisé un téléphone mobile pendant leur grossesse, peut avoir un impact sur le comportement négatif de leurs enfants beaucoup plus tard. C'est ce que nous appelons dans notre jargon des effets induits. La cuisson des aliments dans un four micro-ondes se traduira là aussi pas des effets induits chez les individus par le biais de la nourriture.

Selon cette étude les enfants exposés à des téléphones cellulaires avant et après la naissance avait 50% plus de risques d'avoir des problèmes émotionnels ou comportementaux à l'âge de 7 ans, par rapport aux enfants non exposés aux téléphones mobiles. Les mêmes auteurs de l'étude sont arrivés à des conclusions similaires lors d'une étude précédente qui a été réalisée en 2008.

Les chercheurs de l'École de santé publique de l'Université de Californie à Los Angeles, ont utilisé des données qui venaient des questionnaires qui ont été remplis par les mères des enfants. Ils intégraient les tests standards sur les problèmes émotifs et comportementaux des enfants, comme l'hyperactivité, l'inattention, et l'incapacité à s'entendre avec les autres enfants. L'étude a tenu compte :
- du style de vie des familles,
- de l'histoire de leur santé,
- de leur état mental,
- de l'utilisation du téléphone portable chez les parents,
- de l'utilisation du téléphone portable chez les enfants,
- des mères qui ont alimenté leur enfant au sein tous les jours.

Ces critères ont été utilisé par les chercheurs pour estimer le niveau d'attention des mères envers leurs enfants, et ainsi que des questions sur l'influence des parents sur le comportement. Les mères qui parlent toute la journée au téléphone mobile pendant leur grossesse ou quand elles ont des enfants en bas âge, peuvent ne pas faire assez attention à leurs enfants. Après avoir analysé les données, les chercheurs ont constaté que :

- 18% des enfants ont été exposés à des téléphones cellulaires avant et après la naissance, comparativement à 10% dans l'étude de 2008,

- 35% des 7 ans ont utilisé un téléphone cellulaire, comparativement à 30,5% en 2008. Pratiquement aucun des enfants dans les deux études n'ont utilisé un téléphone cellulaire pendant plus d'une heure par semaine.

- Comparativement aux enfants non exposés à des téléphones mobiles, les personnes exposées à la fois avant et après la naissance avait 50 % plus de risque d'avoir des problèmes comportementaux.

- Les enfants exposés à des téléphones mobiles dans l'utérus avant leur naissance, ont 40% plus de risque d'avoir des problèmes comportementaux.

- Les personnes non exposées à des téléphones cellulaires avant la naissance, mais qui l'ont utilisé à l'âge de 7 ans, ont été seulement 20 % plus risques d'avoir des problèmes  comportementaux.

Le Dr Andrew Adesman, chef pédiatrique du développement et du comportement à Steven et Alexandra Cohen Children's Medical Center de New York en New Hyde Park a déclaré : "La méthodologie de l'étude a été rigoureuse. Les chercheurs ont tenu compte de toutes les variables possibles".

L'auteur principal de l'étude, Leeka Kheifets, déclarait : "Nous craignons que l'exposition précoce à des téléphones mobiles comporte un risque, qui, s'il est réel, serait un problème de santé publique en raison de l'utilisation généralisée de cette technologie."


Conclusion.
Les problèmes comportementaux sont apparus chez les enfants qui ont eu une exposition prénatale et postnatale aux téléphones mobiles, et ont été comparés aux enfants non exposés. L'évaluation des effets constatés était de 1,5 (95% ci 1,4 à 1,7).

Les conclusions des résultats de la publication précédente comparée à l'actuelle démontrent que l'utilisation des téléphones mobiles est associée aux problèmes comportementaux chez les enfants âgés de 7 ans. Les associations ont persistées dans la deuxième étude.


Le chercheurs français qui viendraient manifester leur désapprobation, serait bien inspiré de réfléchir, car je rappellerai qu'il existe depuis 1998 d'autres études qui démontrent elles aussi des modification du comportement, des temps de réaction, des choix décisionnels, et je ne parle pas de certaines recherches militaires. Si ces recherches étaient révélées, elles provoqueraient une révolution dans le public et se traduirait par un véritable séisme dans nos institutions officielles et académies, avec des mises à pieds en cascade.

Le Président de la République Nicolas Sarkozy sera retenu comme le responsable du laxisme des ministères actuels face à la pression des opérateurs qui veulent imposer le téléphone portable aux enfants par tous les moyens, souhait d'ailleurs exprimé le 13/02/2010 par Jean-Marie Danjou, délégué général de l'AFOM (Association Française des opérateurs mobiles). Ce Monsieur s'offusquait dans un communiqué de l'AFP du faible taux de pénétration des mobiles chez les jeunes français par rapport à d'autres pays.
 
" Les enfants français sont beaucoup moins équipés que la moyenne: 7,1% des 6-10 ans, contre 25,6% en Europe ".

Résultat en Angleterre en 2007, il y a eu une augmentation de 47 % des décès par les tumeurs du cerveau chez les enfants de moins de 15 ans.

Si les parents étaient intelligents, ils ne donneraient pas des portables à des enfants de moins de 15 ans. Quand on voit un père ou une mère qui donne un portable à une gamine de moins de 5 ans installée dans un chariot dans un super-marché pour appeler un autre membre de la famille, cela doit ravir M. Danjou, mais cela donne une idée du niveau d'inconscience, d'intelligence et d'inculture de ces parents.

Il ne fait aucun doute que nous allons voir monter au créneau les experts, qui ont des liens ou qui sont payés par l'industrie pour faire fonctionner leur laboratoire. Nous avons vu le comportement offusqué de notre nouveau Ministre de la Santé Xavier Bertrand, lors d'une émission radio sur France Inter avec le journaliste Patrick Cohen. M. Xavier Bertrant, semble être le seul à ignorer les conflits d'intérêts ou les liens entre les industriels et les experts officiels des agences de sécurité sanitaire, il serait donc bien inspiré de consulter mon site (liens164,165,169,175,176,177,179,181). Alors que les signaux d'alerte se multiplient à l'étranger, il règne dans en France une complicité et  laxisme gouvernemental et présidentiel total.




 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.