© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


207°) Des salauds de riverains ont expliqué aux arbres
que les micro-ondes sont dangereuses pour la santé.
Résultat, ils ont été psychomatiquement dérangés,
et ils ont fait une dépression nerveuse.
 

Après les humains psychosomatiquement dérangés,

les animaux psychosomatiquement dérangés,
étude Dirk Adang danger risque micro-onde antenne relais téléphone mobile
60% de taux de mortalité chez les rats exposés aux micro-ondes.

voilà que les arbres sont aussi psychosomatiquement dérangés.
des arbres psychosomatiquement dérangés en côte d'Ivoire par les micro-ondes des antennes relais situés sur les pylônes à côté d'Abidjan

Le pshychosomatique est une mesure de protection des produits industriels dangereux, qui relève de la désinformation, de l'escroquerie et du charlatisne. A chaque mois qui passe, l'académie de médecine perd un peu plus de sa crédibilité, avec l'arrivée de nouvelles études compromettantes pour le lobby des télécoms, qui confirment la nocivité des champs électromagnétiques. Toute le monde se rappelle de cette histoire de plants de tomates qui sont stressés par les micro-ondes, mais aussi de cette absurdité comme quoi ils n'ont pas de système circulatoire. Pourtant un plant de tomates sans eau, il crève. Mieux, même les cocotiers qui sont pourtant des arbres des pays chauds, eh bien ils crèvent aussi quand ils sont dans les lobes de rayonnement des antennes micro-ondes.

Cette histoire de cocotier à peut être donné des idées à certains, voilà que des chercheurs du Département de Biologie Cellulaire des Plantes de l'Université de Wageningen, et TNO, ont mené une étude suite à la demande en 2005 de la municipalité de Alphen ann den Rijn. Des responsables de la ville avaient constaté des anomalies significatives et inexpliquées sur 70% de leurs arbres comparé au 10% avant leur croissance, des saignements, des fissures dans l'écorce. Ces problèmes sont apparus dans tous les pays, où les antennes se sont multipliés. L'hypothèse d'une infection bactérienne avait été éliminée, restait donc à déterminer quel autre vecteur était capable de détériorer les feuillages.

Des plantes herbacées, 20 frênes ont été exposés en chambre climatique pendant trois mois à 6 sources micro-ondes WiFi de 2412 à 2472 MHz à une puissance "PIRE" réglementaire de 100 mW à une distance de 0,5 cm à 3 m. Les premiers résultats montrent des effets nocifs pour la santé des frênes. Des expériences ont aussi été réalisées sur les Arabidopsis, qui est une plante modèle utilisée par les biologistes moléculaires de l'INRA, et aussi sur du maïs avec des méthodes de cultures en semis. Ces tests ont permis de mettre en évidence un retard de la croissance et de la floraison par rapport aux autres cultures de semences traditionnelles non exposées aux micro-ondes dans des chambres climatiques. Les feuilles les plus proches des sources de rayonnements micro-ondes WiFi ont viré au jaunissement puis vers une couleur plomb brillant, qui a eu comme conséquence la mort de l'épiderme supérieur et inférieur des feuilles, suivi par la dessiccation et la mort d'une partie de la feuille. Les micro-ondes détériorent l'écorce et font vieillir les feuilles, et les font tomber. Quand les pylônes d'antennes sont à proximité des forêts, ce sont les arbres les plus proches des antennes, où ceux qui sont les plus hauts et situés dans l'axe vertical des antennes qui dépérissent. En France nous n'avons pas le temps de voir les arbres dépérir, car ils sont automatiquement coupés, et les gardes-forestiers refusent l'implantation des antennes dans les parcs.

L’étude n'a pas enccore été publiée en Hollande, qu'elle a déjà déclenché la polémique comme pour l'étude sur le stress des plants de tomates, avec les scientifiques conspirationnistes à la solde du lobby international de la téléphonie mobile, mais elle démontre bien que les micro-ondes ont des effets nocifs pour le matériel biologique. On assiste en Hollande à la même tentative de torpillage des scientifiques indépendants, que celle menée par nos académiciens conspirationnistes membres des conseils scientifiques des opérateurs et autres industriels des télécoms, contre l'étude du Pr Ledoigt de l'université de Clermont Ferrant qui avait mené lui aussi une étude sur les plants de tomates, qui eux aussi avaient été stressés par les micro-ondes. Vous apprendrez là aussi avec intérêt qu'il existe un partenariat entre l'université de Clermont-Ferrant et France Télécom, ce qui explique ces attaques contre le Pr Ledoigt. On peut ainsi lire sur la page de l'université de Clermont-Ferrant :
"Les travaux de recherche sont très souvent effectués en partenariat (20% des thèses ont des financements CIFRE) avec des organismes publics : CEMAGREF, CEA, CNRS, DGA, INRA, INREST, ONERA, SNCF..., de grandes entreprises : Aerospatiale, Michelin, PSA, Renault, Siemens, EDF, France Telecom R&D, et des PME-PMI innovantes : Biobasic Environnement, Digital Design, ITMI, Ligeron SA, Poseidon, Sol Solutions..."

Pourquoi cette étude sur les arbres affole les télécoms, c'est simple, elle confirme les risques sanitaires du WiFi qui sont apparus chez les élèves et professeurs dans les écoles au Canada, aux USA, en Angleterre, et aussi dans les bibliothèques de la mairie de Paris. Quant à l'Allemagne, suite à une étude américaine en 2007 qui analysait les risques sanitaires, ils ont décidé du jour au lendemain d'abandonner le déploiement de la technologie WiFi. Un documentaire Panorama avait été diffusé en 2007 en Angleterre sur la BBC, en France rien du tout comme d'habitude, silence total de notre presse télévisée sur le problème du WiFi.

Vous voulez savoir si votre borne Wi-Fi, ou votre Freebox, Livebox, Neufbox, Bebox est nocive pour la santé, c'est simple, vous mettez borne WiFi au milieu de vos pots de fleurs et géraniums, à mon avis au bout de quelques mois, vous constaterez que vos plants sont en train de dépérir. Prenez des photos au début et à la fin de votre expérience, vous pouvez me les expédier, je me ferai un plaisir de les publier. Il est évident qui si vous modifiez vos bornes WiFi, ce qui est interdit, en y installant une antenne omnidirectionnelle, ou directionnelle avec un gain élevé, vous risquez très vite d'avoir des problèmes de santé. Vous pouvez utiliser le WiFi pour des connexions occasionnelles, mais il n'a jamais été prévu pour des connexions permanentes, sur des durées de plusiseurs années. Vous serez automatiquement confrontés à des problèmes de santé. Même si vous mettez la borne à distance, n'oubliez pas que le risque vient aussi de votre ordinateur, sur lequel nous pourrons mesurer environ 3V/m en moyenne. Tout procédé qui permet de modifier la puissance légale de 100 mW "PIRE" fixé par l'ARCEP, est interdit car vous pouvez aussi brouiller les radars météo de la sécurité aérienne (cliquez ici lien 185), ce qui peut se traduire par des poursuites en justice. Le WiFi n'est autorisé que pour une utilisation l'intérieur des bâtiment, mais pas

Conclusion.
Nous avons quelques individus qui vont venir nous déclarer que l'étude hollandaise n'a pas été répliquée, mais enfin si à chaque fois qu'une étude dérange le lobby industriel, on met au chômage les chercheurs indépendants qui trouvent quelque chose de nocif, on ne risque pas de répliquer les études. Il faut révoquer et virer ceux qui bloquent ces études, et font fermer les laboratoires. Le comportement laxiste de l'Elysée et de notre gouvernement envers le lobby des télécoms, contribue à dégrader la santé de la population française. En 2009, une analyse de 2009 publiée dans le Journal of Clinical Oncology, stipulait que 23 études ont mis en évidence des risques significatifs pour les utilisateurs de téléphone mobile. De toute façon quand les études sont faites et financées par le lobby des télécoms, elles ne trouvent rien, car elles sont systématiquement faussées, car il modifie les protocoles d'expérimentation, pour faire en sorte qu'on ne trouve rien de nocif, comme cela été fait avec l'étude du Pr Henry Lai qui montrait une dégradation de l'ADN dès le milieu des années 90. On apprendra par la suite avec les révélations du Dr Carlo, que le protocole d'expérimentation utilisé par le Pr Lai avait été modifié. Même le Pr Roti Roti, expert de la FDA, très connu dans le milieu des CEM pour être un expert au service de l'industrie, et qui était pourtant subventionné par Motorola, sera contraint de reconnaître des dommages génétiques de l'ADN. Depuis 1999, on sait avec les études du Dr Ray Tice et Graham Hook réalisée dans le cadre du WTR que les micro-ondes sont nocives pour l'ADN, par le test des micro-noyaux. Une fois que le WTR mis en place par le lobby des télécoms américains, le CTIA, à mis en évidence les effets nocifs des micro-ondes, il a été dissout, sa mission n'a pas été renouvelée. Depuis le Dr Carlo qui était à la tête du WTR est en procès contre le lobby des télécoms américains.

Si les organismes de sécurité sanitaires français ou étrangers ne servent qu'à protéger les intérêts de l'industrie, et non pas la santé de leur population, dans ce cas ils ne servent à rien et il faut les boucler. Quant aux prétendus experts officiels payés par les télécoms pour leur grande majorité qui se permettent d'affirmer qu'aucune étude ne met en évidence les effets nocifs des micro-ondes, il faut les radier, car cette affirmation est totalement fausse et de la tromperie aggravée.

Un autre exemple d'arbre ou des salauds de riverains lui ont expliqué que les micro-ondes étaient dangereuses pour la santé, du coup, il nous a fait une dépression nerveuses.

des arbres psychosomatiquement dérangés en côte d'Ivoire par les micro-ondes des antennes relais situés sur les pylônes à côté d'Abidjan




 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.