© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes



22°) Mise au point du Pr SANTINI
sur le livre du Député Aschieri.
Introduction:
Beaucoup ont été surpris par les propos du livre de Monsieur le député Aschieri. Le Groupe Santé Environnement (GSE) est en train de perdre toute sa crédibilité. Je m'en suis rendu compte début juillet, après avoir souhaité faire inviter un de mes amis qui a été depuis opéré d'une tumeur du cerveau. Il était grand utilisateur de portable. Je lui avais donc conseiller de prendre contact avec les Députés du GSE pour se faire inviter. L'assistante l'a informé qu'elle allait en faire part. A première vue, il ne devait pas y avoir de problème. Le lendemain, il rappelle, et se fait gentiment envoyer dans les roses, au prétexte qu'on allait traiter uniquement des antennes relais GSM. Je dois préciser qu'il avait résilié son contrat GSM auprès de son opérateur de téléphonie mobile pour cause de tumeur cérébrale, et qu'il s'est plaint auprès des Députés comme la plupart d'entre nous d'ailleurs, d'avoir fait l'objet découtes illégales. Des chercheurs accusent d'ailleurs les opérateurs de les avoir mis sur écoute. On nous dira, mais pourquoi vous ne déposez pas plainte. Mais nous l'avons déjà fait, sauf que toutes ces plaintes sont classées sans suite systématiquement. Après cette petite introduction, je vous propose de lire le courrier que le Pr SANTINI m'a autorisé à publier suite à la publication d'un livre.

Note: Si quelqu'un souhaite réagir, ou apporter des précisions complémentaire, je les publierai sans problème.



 
 

MISE AU POINT
DE
ROGER SANTINI

SUR DES PROPOS LE CONCERNANT ET QUI FIGURE DANS LE LIVRE :
" Alerte sur les portables ". de A. ASCHIERI (Député) 
                                                 et D. CATTELAIN (Journaliste).

Propos litigieux extraits du livre "Alerte sur les portables", page 187 :

" ... Un " professeur " utilise un papier à lettre à l'en-tête d'un institut national de recherche médicale, papier dont il inonde les rédactions de journaux, les associations et les parlementaires. Le problème, c'est que le " professeur " n'est nullement membre de cet institut. Le papier à en-tête aurait été volé, la Direction Générale de la Santé s'est saisie du problème. 
Ces gens-là sont des dangers publics. Nous devons les dénoncer. ... ". 

1ère phase: "... papier dont il inonde les rédactions de journaux, les associations et les parlementaires. ".

COMMENTAIRES :

==> Est-il interdit de s'exprimer et d'informer ?
==> Ces droits sont-ils réservés aux seuls lobbies et aux personnes qui leurs sont inféodés ?

Il faut savoir que parmi les bénéficiaires " inondés " par mes informations, figurent les députés du Groupe d'Etude Santé Environnement, dont fait partie M. A. ASCHIERI.

C'est ainsi que M. ASCHIERI a su me solliciter pour venir faire une conférence lors du colloque de l'Assemblée Nationale du 19 juin 2000 sur la téléphonie mobile (Cf. Doc. 1 : Lettre de remerciements).
J'ai également eu en charge la correction du texte du projet de loi sur la téléphonie mobile présenté par le Groupe d'Etude (CF. Doc.2).

N.B. Le courrier reçu et auquel j'ai répondu de juin 2000 à octobre 2001, est constitué de centaines de lettres provenant de particulier, d'associations, de journalistes, de personnels de santé, de collègues de l'enseignement,...

2ème PHASE "... le 'professeur' n'est nullement membre de cet institut. ".

COMMENTAIRES :

==> L'appartenance à L'INSERM n'est pas obligatoire pour utiliser le papier à en-tête double INSA/INSERM. En effet :
Le laboratoire de l'INSA, dont je fais partie, est rattaché à l'INSERM (Unité 352). L'ensemble de mes collègues du laboratoire utilise le même papier à en-têtes double INSA/INSERM, qu'ils soient seulement INSA, comme moi ou uniquement INSERM (CF. Doc.3) 

Le tableau des personnels affiché à l'entrée du laboratoire me rattache à cette structure commune INS/INSERM au titre d'enseignant-chercheur (Cf. Doc.4)

3ème PHASE : " Le papier à en-tête aurait été volé, la Direction Générale de la Santé s'est saisie du problème. ".

COMMENTAIRES :

==> Je n'ai pas à  " voler " le papier à en-tête INSA/INSERM puisque c'est le papier à lettre officiel qui est mis à notre disposition au laboratoire
 

CONCLUSION:

          Les propos tenus à mon encontre par Messieurs A. Aschieri et D. CATTELAIN sont choquants et révoltants, car non fondés.
          Cette affaire est l'illustration parfaite d'une tentative de déstabilisation destinée à faire taire et à discréditer l'un des rares scientifiques français encore indépendants des lobbies de la téléphonie mobile.
Cette nouvelle attaque orchestrée par des lobbies, est plus virulente et plus vile que les précédentes, car elle cherche à salir ma réputation.

Fait à VILLEURBANNE, le 9 novembre 2001

Roger SANTINI
Docteur ès-Sciences
 

DOCUMENT ANNEXE :

Texte de présentation de R. SANTINI.
 

Législation:

* Si les dirigeants des instituts scientifiques interdisent à leurs chercheurs de communiquer avec la presse, il peuvent faire l'objet de poursuite, car ils violent délibérément l'article 10 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme.

* Si les officines mafieuses des opérateurs mettent sur écoute les chercheurs, associations, et autres personnes qui dénoncent les effets nocifs des micro-ondes sur la santé, ils violent délibérément l'article 8 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme.

* Si les magistrats français refusent de prendre les preuves à charge et à décharge contre la téléphonie mobile, ils violent délibérément l'article 6 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme.

Cette phrase fait un tel scandale, que des chercheurs demandent à leur hiérarchie quel papier ils doivent utiliser. Même le Canard Enchaîné c'est lui aussi déchaîné sur cette affaire pour démontrer les procédés peu orthodoxes qui ont été utilisé par le gouvernement. Quand au groupe Santé Environnement du Député Aschieri, il vient de perdre toute crédibilité. Je ferai cependant remarquer que le Député Brard est bien le seul à chaque conférence à dénoncer les pressions des lobbies. Je précise que l'OMS n'a pas plus de crédibilité, se référer à mes explications dans ma lettre adressée aux parlementaires par email le 22 juillet 2001 (voir sujet GSM-17, cliquez ici)


Durée d'exposition:
Quand on parle de santé de la population, il est très surprenant de voir des députés et journalistes s'arrêter sur la couleur du papier ou son en-tête, cela fait très mesquin. Il est encore plus surprenant de ne voir aucune information diffusée sur les durées d'exposition, qui sont pourtant mentionnées sur le texte européen de juillet 1999, qui figure sur ce site. Il y a donc des journalistes qui font très mal leur boulot. Lors de la conférence du 02 juillet 2001, j'ai moi-même demandé à un député comment il se fait que la durée d'exposition n'ait pas été évoquée une seule fois, et comment il se fait que ce point précis ne figure nulle part dans le rapport de la DGS. L'omission de cette donnée constitue normalement une fraude avérée, puisque la période de 6 minutes retenue pour le moyennage dans les documents européens, correspond en réalité à la thermorégulation du corps humain. C'est une valeur qui est utilisée pour la norme d'exposition thermique. C'est aussi omission qui a été faite, puisque toutes les normes et tous les textes sont faits en réalité par les associations des industriels.
 

Suppression des budgets d'un chercheur:
Un email expédié à tous les chercheurs en France et à l'étranger vient de m'informer que les budgets de recherche du Pr SANTINI avaient été supprimés. Ce qu'ignore les autorités politiques, c'est que ce mail expédié ce jour par une personne bien informée, a déjà fait au moins 4 fois le tour de la planète. Je l'ai reçu sur plusieurs de mes adresses emails sur des ordinateurs et lieux différents ayant des fournisseurs d'accès différents. Il m'est revenu par le biais de la Belgique, l'Allemagne, l'Angleterre, l'Australie, l'Autriche, les USA, la Suède, la Norvège, le Luxembourg, la Suisse.... Je l'ai au moins en 30 exemplaires et j'ignore si c'est fini. Mr Jospin avait regretté à une époque que les français ne se mettent pas plus à Internet, je vois qu'il a été écouté, et son voeux exaucé.
 
 
De: xxxxxxxxxxxxxxxxx
Objet: Fw: information concernant le Prof. Santini
A: 
Date: 29/11/2001 19:06:17

Bonjour, 

Message reçu ce jour sur notre messagerie et porté à votre connaissance, à la demande de l'expéditeur.

Message reçu :
Le Pr Roger Santini, qui vient de finaliser une Etude Scientifique sur les effets des antennes relais GSM sur la santé du public, vient d'être interdit par l'INSA à Lyon, ses crédits ont été coupés. Le Pr Santini n'a plus le droit de s'exprimer.

Merci de passer l'information!

INSA (Lyon, France) has suspended all financial credits for Pr Roger Santini studies (study on sides effects of Bases stations) and has ordered Pr Santini to be silent.
Thanks to inform everybody of that!
Cordialement.
Kind regards.
 

Petite correction:
Comment le lobby GSM et France Télécom ont réussi cet exploit pour que l'INSA supprime les budgets. Pour être précis, le Pr Santini n'a jamais eu aucun budget pour ses recherches. Voici d'ailleurs un communiqué du Pr Santini.
 
 

Date: 06/12/2001
Objet: Informations.

L'INSA ne peut pas couper mes crédits, puisque je n'en ai pas de sa part sur le Bioélectromagnétisme. 
Les pressions actuelles, que je subis, portent sur la nécessité pour moi, de changer de thématique, bien que depuis 10 ans, je travaille officiellement et sans problème, jusqu'à ces derniers jours, sur le thème du Bioenvironnement électromagnétique (recherche et enseignement) dans le Laboratoire de Biochimie et Pharmacologie de l'INSA de Lyon et depuis 22 ans au Département de Biochimie de l'INSA.
Par courrier, la Direction de l'INSA me fait également remarquer que : communiquer avec des rédactions de journaux, des associations et des parlementaires "n'est pas un auditoire auprès duquel s'exprime un enseignant chercheur dans le cadre de son activité professionnelle".
Une « affaire ridicule » de papier à double en-tête INSA/INSERM que j'aurai volé s'ajoute à ce qui précède ! Elle est orchestrée par un Inspecteur en Chef de la Direction Générale de la Santé et par un Directeur Fréquence et Protection à Bouygues Télécom. Ces personnes sont intervenues auprès de l'INSERM et de l'INSA pour me faire taire en tant qu'enseignant chercheur de l'INSA.
 Merci de me présenter sur tous les documents où vous me citerez et pour le moment :

« Roger SANTINI, Docteur ès-sciences
Spécialiste en Bioenvironnement électromagnétique
Villeurbanne (France) »
 

A VILLEURBANNE, le 6 décembre 2001

En réalité, l'INSA exige ni plus ni moins que le Pr Santini abandonne totalement ses recherches sur le bioélectromagnétisme qu'il étudie depuis 10 ans. Comment on procède. Il y a les bons chercheurs d'un côté, ceux qui servent les lobbies, et les autres qu'il faut réduire au silence par des pressions diverses et variées. On obtient ce résultat par un contrôle honteux et souvent complice d'une certaine presse. J'ai fait de multiples découvertes lorsque j'ai enquêté sur Echelon et le reste. Je viens de refuser de participer à un reportage pour une chaîne de télé sur les écoutes illégales, car en effet le journaliste ne veut pas trop déranger. C'est ce qu'on appelle la nouvelle presse libre.
Il faut savoir que des professeurs qui dénoncent les effets des micro-ondes à l'INSA, il n'y en a pas 36 à l'INSA, tout le monde reconnaîtra immédiatement le Pr Santini. Cette pression sans en avoir l'air nécessite une petite explication. En faisant des recherches sur le réseau Echelon, et sur les autres méthodes d'espionnage américaines, j'ai découvert que la société Stéria --- un très gros fournisseur officiel de France Télécom, puisqu'en effet elle s'occupe de leur facturation --- a un partenariat avec l'INSA de Lyon. Quand en plus il a été révélé sur le site "Scandale Français" que la société Tecsi, filiale de France Télécom, était aussi filiale de la société américaine SAIC, dixième fournisseur du Pentagone, Tecsi est passé sous contrôle de Steria par le biais d'un échange d'actions le 04 août 2000. Le SAIC est une machine à recruter les ex-patrons des principaux services secrets américains. Plus comique, comme je travaille depuis 1986, sur tout ce qui touche à la guerre psychotronique, c'est avec un grand intérêt que j'avais découvert que le SAIC avait un partenariat avec le laboratoire des "Sciences Cognitives" du SRI, Standford Research Institute. Et la plaisanterie ne s'arrête pas là, puisque, entre autres recherches sur le cerveau, c'est par ce laboratoire que sont passés 800 officiers, afin de découvrir les perles rares, des officiers qui disposent de capacités médiumniques. Vous avez bien lu, en effet, la parapsychologie a toujours passionné les militaires. C'est ainsi que la première unité d'espions PSY de la DIA (Defense Intelligency Army) a été créée. Cette unité d'espionnage très spéciale est inconnue, y compris de nos élites, qui profiteront probablement de cette révélation pour tenter de me ridiculiser, avec la complicité de quelques journalistes mafieux. Je mettrai tout de suite en garde les crapules qui tenteront de me discréditer, car non seulement je dispose de documents secrets de la DIA et de la CIA qui ont été déclassifiés depuis, mais j'ai aussi une synthèse d'un scientifique du SRI, qui est d'ailleurs lui aussi sous contrat pour la CIA, et qui avait été obligé de rédiger un rapport pour le congrès américains sur ces recherches. Certains qui sont dans le renseignement savent que je n'affirme jamais rien sans preuves. S'il prenait l'envie à certains de taxer des individus de débilité mentale, qu'ils commencent dans ce cas par les autorités américaines. Je doute fort qu'elles goutent à la plaisanterie, surtout quand on sait en plus que des Présidents américains ont été les premiers clients de ces procédés, avant de prendre certaines décisions. Je rappellerai à ceux qui ont la mémoire courte, que nous avions aussi un Président français qui lui avait une astrologue. Pour en revenir aux SRI, ou au KGB, des recherches avaient été faites aussi bien sur les drogues, que sur les dispositifs qui permettaient de stimuler le cortex cérébral, par le biais de champs électromagnétiques très basse fréquence (ELF), dans le but de déclencher sur commande les capacités médiumniques. J'ai donc recherché tous les systèmes qui permettaient de stimuler le métabolisme, et j'en ai trouvé par centaines, et plusieurs à des fins militaires ou pour les services secrets. Alors quand j'entends nos politiques et nos experts officiels gouvernementaux venir nous expliquer que les émissions électromagnétiques n'ont aucun effet sur la santé, cela me fait beaucoup rire. Je me dis qu'ils sont totalement incompétents, et comme l'ont déclaré des procureurs antimafia sur le blanchiment d'argent sale, on élève ici aussi au rang d'experts officiels, "ceux qui ne dérangent pas". C'est une habitude.


Lettre de félicitations adressée au Pr Santini:
Voici la lettre qui avait été adressée par le Député Aschieri au Pr Santini, à la suite du colloque internationale du 19 juin sur les effets de la téléphonie mobile sur la santé. Le Pr Georges Carlo et Pr Madeleine Bastide étaient aussi présents.
 
 
ASSEMBLEE                                                                            REPUBLIQUES FRANçAISE
NATIONALE                                                                            LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE
______________________________________________________________________________

Le Groupe Santé Environnement
André ASCHIERI
Jean-Pierre BRARD
Pierre LELLOUCHE
François LOOS
Jean-François MATTEI
Michèle RIVASI
 

                                                                         M. ROGER SANTINI
                                                                         INSA Bat xxx
 

                                                                         Paris, le 20 juin 2000
 

AA/ML/BA/AN 00-197

Monsieur, 

Je tenais à vous remercier chaleureusement pour votre participation au colloque sur les risques des téléphones portables que nous avons organisé ensemble à l'assemblée nationale le 19 juin dernier.

J'ai reçu des échos très positifs de ce colloque qui a connu un large succès et des félicitations pour la qualité des intervenants.

Restant à votre disposition, je vous prie de croire, Monsieur, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs. et les plus amicaux.
 
 

                                                                         André ASCHIERI
                                                                         Député des Alpes-Maritimes
                                                                         Maire de Mouans-Sartoux
 
 

Bureau du groupe d'étude :
André ASCHIERI, Jean-Pierre BRARD, Pierre LELLOUCHE
François LOOS, Jean-François MATTEI, Michèle RIVASI

_____________________________________________________________________
126 rue de l'Université - 75355 Paris 07 SP * Tél : 01 40 xx xx xx - Fax : 01 40 xx xx xx
xxxxxxxxxxx xxxxxxxxxx xxxxxxxxxxx xxxxxxxxxx

A la place des électeurs des différentes communes des Alpes-Maritimes, je me demande si les arrêtés municipaux qui ont été pris contre les opérateur, resteront encore valable après les élections présidentielles. En effet, il est intéressant de constater que dans certaines communes des Alpes Maritimes des arrêtés ont été pris pour interdire les relais GSM, voir ci-dessous.
 
  

REPUBLIQUE FRANçAISE 

Département des Alpes Maritimes                Mairie de VALLAURIS 

 

Arrêté réglementant l'implantation 
d'équipement de radiotéléphonie
Nous maire de la commune de Vallauris - Golfe-Juan,

Vu l'article L 2212-2 du Code Général des Collectivités Territoriales relatifs aux pouvoirs du Maire en matière de Sécurité et de Salubrité Publiques.

Vu l'article 130 R du traité de l'Union Européenne relatif au principe de précaution confirmé par la conférence de RIO de 1992.

Vu les questions posées au gouvernement lors de la séance de l'Assemblée Nationale du 23 mai 2000 et les réponses apportées par Madame la secrétaire d'Etat à la santé.

Vu le rapport commandé par le secrétaire d'état à la santé intitulé " Les téléphones mobiles, leurs stations de bases et la santé : Etat des connaissances et recommandations " dont les résultats devraient être publiés fin Décembre 2000.

Vu l'implantation envisagée par " FRANCE TELECOM MOBILE " xxx, xxxxxxxxxx  (adresse) et la contiguïté immédiate de cette installation avec des habitations.

CONSIDERANT qu'à défaut d'indication précises et nationales pouvant le doute quant à la dangerosité sur la santé susceptible d'être générée par les équipements de radiotéléphonie mobile et en l'attente du rapport commandé par le secrétariat d'Etat à la santé.

CONSIDERANT qu'il y a lieu de se prévaloir d'un principe de précaution.

ARRETONS

ARTICLE 1 : Aucune installation de ce type ne pourra être implantée sur le Territoire Communal à moins de 300 mètres d'une habitation.

ARTICLE 2 : Il est enjoint à " FRANCE TELECOM MOBILES " de surseoir temporairement et jusqu'à décision définitive à son implantation d'une antenne de radiotéléphonie au chemin xxxxxxxxxxx.

ARTICLE 3 : Monsieur le Directeur Général des Services de la Mairie, Monsieur le Commissaire de Police, tous les Agents de la Force Publique et de l'Autorité Administrative sont chargés de veiller, chacun en ce qui le concerne, à l'exécution du Présent Arrêté qui sera transmis, pour visa, à Monsieur le Sous-Préfet de l'Arrondissement de GRASSE et adressé à Monsieur le Directeur de FRANCE TELECOM MOBILES.
 

         Fait à VALLAURIS, le 18 décembre 2000
Le  Présent arrêté a                                     Le Maire,
été affiché en Mairie                                    Conseiller Général des A-M 
le 19 décembre 2000
        Le Maire


Les livres:
Voici deux livres qui permettent de se faire une opinion sur ce qui se passe dans le domaine de la téléphonie mobile. On découvre ici les moyens utilisés pour discréditer les chercheurs qui refusent de céder aux pressions.
 
Voici si je puis dire, l'objet du délit qui a fait réagir le Pr SANTINI.  Voici un autre livre, qui lui dénonce les méthodes des opérateurs, comment monter un coup contre un membre du congrès américain, comment manipuler le réseau Harvard et un scientifique... 

D'un côté on a un livre qui présente les chercheurs indépendants comme des petits délinquants.
Et de l'autre côté on a livre qui dénonce les malversations et pressions du lobby GSM.

Je voudrais que nos politiciens nous expliquent comment ont été négociées les tractations, qui ont permit au lobby du GSM, d'obtenir 1,4 MILLIARD de FRANCS de l'état et des collectivités locales, juste avant les élections présidentielles, pour finir de polluer le territoire français, ainsi que le passage d'une ordonnance du 22 juillet sans passer devant le parlement. Il y a eu une violation de la Constitution Française dont les règles sont clairement définies.
Voir la page sur le CONSTITUTION.

  LES TALIBANS DU LAXISME POLITIQUE SONT PARTOUT 

LES TALIBANS DU CHOMAGE
LES  TALIBANS  DE  L'INSECURITE
LES TALIBANS DE LA MONDIALISATION
LES TALIBANS  DU SIDA
LES TALIBANS  DU TABAC
LES TALIBANS DE L'AMIANTE
LES TALIBANS DE L'URANIUM 238
LES TALIBANS  DE  LA GENETIQUE
LES TALIBANS  DE  LA  VACHE FOLLE

NOUS AVONS AUSSI NOS TALIBANS 
DES CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES
NOS TALIBANS DES MICRO-ONDES
NOS TALIBANS DES TELECOMS.

J'ai une charmante idée à proposer. Nous avons tous constaté que la population n'est plus écouté, ni par les partis politiques de droite, ni par ceux de gauche, qui ont d'ailleurs la même politique, la mondialisation.
Ne faut-il donc pas renvoyer nos cartes d'électeurs à nos élus, avant les élections présidentielles de 2002, puisque de toute façon, personne n'est écouté. Que se passerait -il si les :
- victimes de la vache folle
- victimes de l'amiante
- victimes du SIDA
- victimes du tabac
- victimes de l'uranium appauvri
- victimes du chômage
- victimes de l'insécurité
- victimes des champs électromagnétiques
- chercheurs
- CRS
- gendarmes
- policiers
- militaires
- les professions libérales surtaxées
Que se passerait-il si tout le monde renvoyait sa carte d'électeur.
Je pense que cela serait surtout un désaveu cinglant et que c'est peut être une idée à exploiter. S'il y a d'autres idées, il serait intéressant de nous en faire part.


* Le 29/11/2001 à 18h25, peu après une communication avec un chercheur, mon détecteur d'écoute téléphonique s'est déclenché.
* Je recommande aux internautes qui expédient des emails, de prendre la précaution d'expédier un accusé de réception. Il est fréquent que ces messages se perdent sur le réseau, et qu'ils n'arrivent pas à leurs destinataires.



Dernière mise au point de janvier 2002 du Dr Roger Santini:
 
Mise au point de janvier 2002

Les résultats de mon enquête sur la santé de riverains de stations relais publiés dans la Presse Médicale de Novembre 2001 (Tome 30, page 1594) ne sont pas à l'origine de mes difficultés professionnelles actuelles, car les attaques ont commencé bien avant. Elles ont débuté en effet, dès 1998, année de la parution de mon livre " Téléphones Cellulaires. DANGER ? "
Diverses actions de déstabilisation constituées par des pressions et des interventions extérieures s'exercent depuis lors, plus particulièrement sur l'institut où je travaille. Un employé d'un opérateur français de téléphonie mobile et un employé de la Direction Générale de la Santé, qui ne doivent pas apprécier mes publications, mes livres et mes conférences sur le thème de la téléphonie mobile, sont impliqués dans ces diverses attaques personnelles.

Actuellement, il m'est demandé de changer de thématique de recherche, alors que je travaille sur le Bioenvironnement électromagnétique, les risques biologiques et la radioprotection depuis 22 ans dans cet institut. Je ne dois plus communiqué depuis mon institut sur la problématique des risques liés à la téléphonie mobile. Il est également question d'affecter mon unique collaborateur à une autre équipe de recherche et mon appartenance au Laboratoire de Biochimie et Pharmacologie de cet institut est remis en cause.

Devant cette situation "abracadabrantesque" j'ai écrit très récemment à Monsieur le Ministre de l'Education Nationale pour l'informer du harcèlement morale dont je suis victime.
 

A la demande du Dr Santini:
 
 
Si vous devez me citer, merci de me présenter ainsi: 
Roger Santini
Docteur ès-science
Spécialiste de Bioenvironnement électromagnétique
Villeurbanne (France)

Toutes tentatives de censure à l'encontre des informations qui m'ont été communiquées, entraîneront des poursuites au titre de la violation de l'article 10 de la CEDH, et seront communiquées automatiquement à Reporter Sans Frontière, qui a déjà dénoncé la France pour ses méthodes de censure dans un rapport de l'année 2000.



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.