© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


223°) L'arnaque de 4 milliards d'euros des compteurs Linky,
un espion chez vous qui se livre à une atteinte à la vie privée,
qui favorisera les cambriolages, et que
des abonnées commencent à blinder pour les empêcher d'émettre.

Qu'est-ce que Linky ? Une nouvelle arnaque !
EDF / ERDF passe son temps à nous exposer les avantages de son compteur Linky, en oubliant de nous parler de tous les désavantages, que visiblement Monsieur le Ministre Eric Besson n'a pas pris en compte, trop heureux de faire plaisir aux membres du lobby industriel dont la plupart sont les amis du Président de la République Nicolas Sarkozy.

Un peu d'histoire.
Le compteur Linky, est un mouchard POLLUEUR de plus, que le gouvernement va vous imposer. Nous retournons à l'âge Goebbels au temps de l'Allemagne nazi, où les industriels au service des politiques multiplient tous les moyens qui permettent de mieux vous surveiller et fliquer. Suite à l'incendie du Reichstag en février 1933, Adolf Hitler avec l'aide de son ministre de la propagande, Joseph Goebbels, obtinrent du président Paul von Hindenburg de proclamer le « Décret de l'incendie du Reichstag ». Il permettait d'annuler la constitution allemande, de commettre des atteintes contre la vie privée, contre la liberté de la presse. Lors d'une conférence, j'avais fait inviter un ancien patron de la DGSE à intervenir sur les atteintes à la liberté de la presse. Il nous avait expliqué que Joseph Goebbels avait ordonné de mettre sur écoute toutes les rédactions de la presse écrite, ce qui avait permis à l'époque d'éliminer tous les opposants et les informateurs des rédactions des quotidiens nationaux de l'époque. Les industries des OGM, des télécoms, du nucléaire, du pétrole, du pharmaceutique, utilisent tous les mêmes méthodes qui remontent à Goebbels pour éliminer les scientifiques indépendants, sauf qu'aujourd'hui on ne les expédie plus en camp de concentration. Des pressions sont juste exercées pour les empêcher de travailler, ou pour les pousser au suicide.

A l'époque la gestion des populations et des camps de concentrations se faisait avec des machines à cartes perforées, ancêtres de nos ordinateurs et smartphones d'aujourd'hui. Les ordinateurs Bull des années 80 utilisaient eux-aussi, des cartes perforées qui avaient à peu près le même format que les cartes des ordinateurs Deomag/IBM, utilisés par les nazis. J'ai encore une antiquité introuvable aujourd'hui. Aujourd'hui les cartes perforées sont remplacés par les fichiers informatiques enregistrés sur divers types de supports, et par vos emails de vos boites mails. Les emails des chercheurs indépendants sont espionnés et piratés en direct et en temps réel par des petites crapules qui sortent de grandes écoles, et qui jouent les espions à la Goebbels pour des groupes industriels sans scrupule. Ils est évidemment possible de détecter ces interceptions électroniques illégales.Inutile de dire que si un nouvel Hitler venait à renaître, on sait vers qui iront servir ces petites crapules, qui sont prêts à tout au nom de l'ultralibéralisme économique, ou pour se faire bien voir. Les fournisseurs d'accès qui sont complices de cet espionnage, sont ceux qui vous mettent une adresse IP fixe.


Espionnage.
On sait que les boites emails sont piratées, car certains serveurs vous informent qu'un autre ordinateur est sur la ligne en même temps que le vôtre. L'autre astuce consiste aussi à se renvoyer les mails, ce qui permet de détecter un détournement et de remonter la source du piratage. Le jour où ils pirateront les emails de militaires, ils ne faudra pas qu'ils s'étonnent d'avoir des emmerdements. Quant aux opérateurs, ils ont été mis en cause à plusieurs reprises en justice pour des complicités d'écoutes illégales, par certains services. Même la DST à une époque se plaignait déjà au début des années 90 de l'utilisation des cabinets anglo-saxons. Les télécoms français sont à l'origine de nombreuses fuites dans le domaine, politique, militaire et industriel. Rien n'a été fait depuis, bien au contraire, la sous-traitance a explosé, et les fuites d'informations confidentielles aussi, sans que l'Elysée ne se doute de l'étendue des dégâts.

Ainsi en octobre 2011 la gendarmerie à découvert avec stupeur, que les fichiers de géolocalisations des Iphones étaient renvoyés chez Apple aux USA, avec en plus les adresses IP de tous les routeurs WiFi, privés ou publics, auxquels ils se raccordaient. Si on rajoute à cela les véhicules de Google qui en plus de faire des photos à 360°, faisaient en même temps un relevés très précis de toutes les bornes Wi-fi détectées dans la ville de Paris; On peut dire que qui s'attaquent à la vie privée de la population française, sans que le Président Sarkozy et les députés de l'UMP n'y trouvent rien à redire. Des informations confidentielles de hauts fonctionnaires de la sécurité, ou de technico-commerciaux de l'aviation ou du spatial peuvent ainsi se retrouver entre les mains, des services américains, et des industries qui travaillent pour le Pentagone. En réalité les services de la NSA peuvent pirater les ordinateur de la sécurité sociale française, des télécoms, des banques, etc, puisque les principaux routeurs utilisés ont TOUS une origine américaine, qui disposent tous de backdoor, qui peuvent être aussi utilisés par des hackers, des officines dites d'intelligence économique, dont le but unique est d'attaquer les concurrents, les opposants, les experts, certains politiques, et les scientifiques totalement indépendants de l'industrie.

Qu'est ce que linky ?
ERDF réussi surtout l'exploit de faire augmenter le chômage tout en se remplissant les poches, et en vous surveillant à domicile. Linky est un nouveau mouchard, un compteur électrique communicant en temps réel avec télérelève par ondes radios qu'EDF / ERDF a commencé à vous imposer depuis l'été 2011, sans vous demander votre avis. Une expérimentation a été faite par ERDF sur 300.000 compteurs pendant un an dans les régions de Tours (Indre-et-Loire) et de Lyon.

Un mouchard à domicile.
Il y a encore pire, ce type de compteur est aussi un véritable moyen d'espionnage. Linky est un vrai mouchard, il ne fait pas que contrôler la consommation, il permet de savoir ce que vous utilisez chez vous, ou combien de personnes vous avez chez vous, voir peut être même si vous organisez des partis fines avec certains politiciens (sic). Si on rajoute à cela des compteurs d'eau qui sont aussi équipés de système radio de télérelève, on pourra même savoir si vous avez la chiasse. La CNIL précise d'ailleurs qu'on pourra déterminer quel type d'appareil électrique vous utilisez et à quelle heure. La CNIL a reçu en juillet des lettres de plainte pour atteinte à la vie privée. Il est évident que ce type d'outil est un problème pour des professionnels qui travaillent dans les milieux sensibles comme l'aviation, voir même des hauts fonctionnaire de l'état, ou de la sécurité intérieur. On peut déterminer par l'interception du signal radio s'il y a quelqu'un dans une habitation ou pas. Ce compteur permet de savoir quand vous êtes chez vous ou absent, ce qui donnera des idées aux cambrioleurs, qui ne seront par long à mettre un oeuvre un système pour interroger vos compteurs avant de rentrer chez vous par effraction. Si les cartes bancaires sont déjà piratées, même celle du président de la république Nicolas Sarkozy qui avait lui aussi été victime d'un piratage, pas un seul député ne me fera croire que nos compteurs seront non piratables.

Dans certains du pays du Moyen Orient, ce flicage se fait déjà depuis longtemps par le biais du contrôle de la consommation de l'eau potable. A partir du nombre de litres d'eau consommés, on peut savoir si vous êtes chez vous, si vous être en voyage, ou si vous recevez du monde, voilà la finalité des systèmes de télérelève, de l'eau, de l'électricité. , voir même du gaz, mais là gare aux explosion, car en cas de fuite nous sommes dans une situation ATEX.

Les agents qui relevaient les compteurs pointeront au chômage, mais ce n'est pas pour autant que le prix de votre facture d'eau ou électrique baissera, elle risque même d'augmenter puisqu'on passera par le réseau GSM.
 
 
CNIL 2 décembre 2010
Des recommandations pour la mise en oeuvre des compteurs électriques "intelligents"

Quelles sont les recommandations de la CNIL ? 

Pour les mesures de sécurité 

Certaines des infrastructures relatives à la télésurveillance et l'acquisition de données (systèmes SCADA) qui utilisent Internet pour réaliser des transmissions d'informations sont insuffisamment sécurisées. La Commission recommande donc d'être vigilant sur la sécurisation de ces infrastructures critiques. Les impacts potentiels de ce genre d'attaque peuvent être - comme l'atteste l'exemple récent du virus Stuxnet en Iran qui a perturbé le fonctionnement de centrales, - dramatiques et endommager physiquement des centrales de production électrique. Ceci pourrait entrainer une réaction en chaine sur le réseau électrique et qui engendrerait des coupures de courant à grande échelle. 

En termes de confidentialité des données, la Commission recommande que les mesures nécessaires soient prises tant au niveau du compteur (puisque les données y sont stockées deux mois) qu'au niveau des serveurs où remontent les données collectées via la télétransmission. Il s'agit d'assurer le chiffrement des données, de mettre en place un système de gestion des habilitations des personnes y ayant accès et une traçabilité des connexions au serveur. 

Pour le suivi des habitudes de consommation des personnes

Les dispositifs intelligents ont fait naître une crainte importante en matière de garantie de la vie privée. En effet, les informations précises obtenues sur la consommation électrique de l'abonné permettent de déduire quelles sont ses habitudes de vie (heure de lever, heure de coucher) ou même, dans des cas spécifiques, le type d'appareils utilisés. C'est pourquoi, la Commission recommande une adaptation du niveau de détail des données en fonction des différents usages. En effet, si des informations détaillées sont parfois nécessaires pour gérer  la gestion du réseau, un relevé journalier est suffisant pour la facturation d'un abonnement standard.

Pour l'information des personnes

La Commission rappelle aux principaux opérateurs de réseaux qu'une information sur les modalités d'exercice des droits des personnes devra être donnée  par le biais du contrat d'abonnement et lors de l'installation des nouveaux compteurs. La CNIL propose que soit remise une plaquette d'information explicative détaillant les nouvelles fonctionnalités de ces compteurs (telles que la télétransmission). Concernant  les services optionnels qui seront proposés et qui nécessiteront l'utilisation d'informations précises de consommation, l'usager devra également être informé afin que son consentement soit éclairé. En effet, pour être destinataire des informations liées aux consommations d'énergie, les fournisseurs d'énergie devront  impérativement obtenir l'accord des consommateurs.

Qui se se cache derrière Linky ?
Linky, c'est encore un nouveau scandale comme les lampes basse consommation, qui va surtout profiter à quelques industriels. Le lobby européen "pro-compteurs intelligents" se compose de l'European Smart Metering Industry Group (ESMIG), qui est plus qu'actif, et se compose de 20 membres parmi lesquels nous trouvons :

Cinterion, Sagem Communications, Telit et Wavecom, pour les  modules radios, et de Actaris, Diehl, EMH, Hager, Iskraemeco, Janz, Landis Gyr et Siemens pour les fabricants de compteurs.

C'est un état industriel au dessus des états qui n'agit qu'au niveau européen. Vous ne pourrez évidemment pas vous opposer à l'installation de ces nouveaux compteurs Linky.

Qui va payer pour la décision de M. Eric Besson ?
Le 28 septembre 2011, Eric Besson, Ministre de l'Énergie, qui est toujours prêt à faire plaisir au Président Nicolas Sarkozy et aux industriels, a donné son feu vert au déploiement du compteur Linky juste avant les élections de 2012, soit 35 millions de compteurs à installer avant 2020, pour 4,3 milliards d'euros, au rythme de 7 millions de compteurs par an à partir de 2013. Une affaire en lingot d'or pour certains industriels, mais aussi pour certains politiques, dont les fondations, associations, ou off-shore, sont sponsorisées par tous ces industriels qui nous veulent tous du bien. ERDF affirme que Linky devrait permettre aux usagers de contrôler leur consommation en temps réel et de la faire baisser de 10%. Je ne vois pas comment, surtout si le compteur est installé dehors ou à la cave. Un affichage déporté vous en coûtera 50 euros en plus au moins.

M. Eric Besson a déclaré qu'il sera "gratuit pour le consommateur", et le 16 mai 2011, la présidente du directoire d'ERDF, Michèle Bellon, avait déclaré que  « l'intégralité de la facture est à la charge d'ERDF. » Une déclaration censée rassurer le consommateur, mais qui n'est en réalité que de la poudre aux yeux. Sauf que ce sont les ménages qui vont payer l'addition par le biais d'une location du compteur, avec 1€ par mois sur 10 ans (120 €) ou 20 ans (240 €), selon le montant qui sera imposé par les services publics. Une arnaque dont le coût du déploiement sera une fois de plus à la charge des ménages.

Le consommateur ne pourra pas refuser l'installation de ce compteur Linky chez lui, la loi lui ordonnant de laisser un accès libre à son compteur électrique. Comme d'habitude ce gouvernement impose des nouvelles technologies sans aucun contrôle, qui permettent à chaque fois d'enrichir un peu plus les industriels, mais au détriment de la santé et des intérêts de la population. L'état répondra évidemment que l'installation de ces compteurs communicants est obligatoire suite à l'application d'une directive européenne, qui exige que 80 % des consommateurs en soient équipés avant 2020. On retrouve la même arnaque qu'avec les lampes basse consommation à vapeur de mercure, qui est en train de polluer l'environnement.

Il ne faut pas non plus oublier que des compteurs d'eau utilisent déjà aussi cette technologie dans quelques communes, avec un module radio en 868 MHz. A quand le compteur à GAZ GSM qu'on rigole un peu.

Pollution électromagnétique.
Ce compteur émet des ondes vers un réseau d'antennes de téléphonie mobile, puisqu'il communique en utilisant le protocole GPRS.  Sur les 300.000 compteurs installés en test, on ne sait pas combien sont en mesure de communiquer avec le réseau, et on ignore tout des risques d'interférences avec des appareils électromédicaux à domicile. Ces compteurs ne tiennent aucun compte des personnes électrohypersensibles (EHS), alors que l'OMS vient de classifier ces ondes en catégorie 2B, "peut être cancérigène pour l'homme".
Affirmer en plus que ce compteur ne consomme pas d'énergie est une ineptie, puisque tout appareil de mesure en consomme un peu, mais surtout son module GPRS en consommera lorsqu'il émettra. On ne sait même pas comment il fonctionne, s'il est en veille ou émet a des périodes déterminées et régulières. Il y aura donc des pointes de trafic sur le réseau de téléphonie mobile, alors que certains se plaignent du faible débit sur le réseau.

Comment neutraliser votre mouchard Linky, ou son compteur d'eau ?
C'est une question qu'on m'a posé à plusieurs reprise lors de plusieurs réunions. Certains veulent ou ont déjà blindé leur placard à balai avec des plaques d'acier. Ce n'est pas la peine de vous ruiner. Il suffit tout simplement de mettre une boite de carton recouverte de papier aluminium, par dessus votre compteur ou son antenne. Des résidents américains qui avaient des maux de tête, ont découvert après avoir réalisé des mesures que leur compteur rayonnait entre 1 et 3 V/m. Ils ont donc eux aussi protesté et blindé leur compteur. Pour l'instant les plaintes sont pratiquement inexistantes en France, car la population ignore l'arrivée de cette nouvelle source de pollution électromagnétique, pour laquelle nous n'avons aucune information fiable sur les données qui pourront être consultées ou interceptées par n'importe qui.

On pourrait demander à EDF à quand un micro et une caméra pour mieux nous espionner par les compteurs. EDF et une officine passait devant la justice ce mois-ci précisément pour avoir piraté et espionné les ordinateurs et emails d'un cabinet d'avocats. On est surpris d'ailleurs de voir le silence de la presse télé sur ce sujet.
 
 
((riirem
Centre de Recherche et d'Information Indépendantes
sur les Rayonnements Electromagnétiques

Lettre ouverte aux utilisateurs, installateurs de compteurs télérelevés.

Madame, Monsieur,

Depuis de nombreuses années, le CRIIREM travaille sur les risques afférents aux champs électromagnétiques des rayonnements non ionisants.

En 2011, l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe a demandé un seuil de prévention pour les niveaux d'exposition à long terme aux micro-ondes ou hyperfréquences en intérieur à 0.6V/m et l'OMS vient de classer ces mêmes champs électromagnétiques dans la catégorie cancérigène 2B, comme l'amiante, le plomb et le DDT...

Or, nous savons que depuis quelque temps de nouveaux compteurs d'eau ou d'électricité sont installés. Ces nouveaux compteurs sont à télérelevé et émettent des hyperfréquences qui peuvent aller jusqu'à 3V/m à 1m de certains modules.

De plus, l'installation des compteurs va entraîner la mise en place d'équipements supplémentaires, en antennes de réception et en répéteurs.

Dans sa dernière mise à jour de l'expertise sur les ondes radioélectriques, l'AFSSET conseillait de privilégier les systèmes filaires.

Il semble donc anormal d'imposer systématiquement ces compteurs car, certaines personnes sont reconnues électrohypersensibles et une simple émission peut engendrer chez eux de sérieux troubles.

Au vu de tous ces éléments, le CRIIREM demande à ce que les compteurs télérelevé émettent des champs électromagnétiques réduits, uniquement lors du relevé desdits compteurs, et non une émission permanente, de plus, que chaque personne puisse accepter ou non ces compteurs.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression nos salutations distinguées.

                                                                                               Le CRIIREM 
 
 

Centre de Recherche et d'information Indépendantes
sur les Rayonnements Electromagnétiques
19-21 rue Thales de Milet; 72 000 Le Mans

tél : 02 43 21 18 69
contact@criirem.org - www.criirem.org
Association 1901 N° 0723011863 
Siret n° : 487 430 639 00038



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.