© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes



24°) Radio Nova - 101,5 MHz -
émission animée par Jean Pierre Lentin.
Introduction:

En bleu: mes commentaires.
En rouge: les remarques qu'il faut retenir.
En italique, figurent les dialogues.

Pour éviter toutes polémiques, tous les propos de tous les intervenants ont été retranscrits mot à mot en noir, et tous mes commentaires figurent en bleu. De cette façon, les lecteurs pourront mieux juger de ce qui a été dit ou n'a pas été dit. Je dispose bien évidemment des bandes son ou vidéo, en cas de litige sur une des phrases présentes sur cette page. Inutile de préciser que les personnes qui souhaitent un rectificatif ou ajouter un complément d'information peuvent le faire en me contactant par email. Cette émission s'est déroulée en direct le dimanche 14 avril 2002 et était animée par Jean Pierre Lentin de 14h00 à 20h00.

Présentation des invités:

Animateur de l'émission: - Jean-Pierre Lentin, de Radio Nova.

Marc Filterman: - 1976 et aujourd'hui encore, étudie tous les moyens de guerre électronique,
                        - 10 ans de recherche sur les radars, de 1976 à 1986,
                        - 05 ans dans l'armée de l'air,
                        - 07 ans Cadre à TDF et  France Télécom,
                        - 12 ans utilisés pour étudier les recherches sur la guerre psychotronique,
                        aussi bien russes qu'américaines, parallèlement à ses activités professionnelles.
                        Adresse E-mail: marcfilterman@hotmail.com
                        Auteur du livre "LES ARMES DE L'OMBRE", Edition Carnot.

Pierre Lagrange: - Sociologue, Chercheur au Centre de Sociologie de l'Innovation, de l'Ecole Supérieure des Mines de Paris. Il est l'auteur du livre " La rumeur de Roswell", Edition la Découverte.

Sébastien Pluot: - Réalisateur du film "Tous contre moi", Canal +.
 

Transcription de l'émission:

Radio France Isère sur 101,5 MHz en FM. Seule une partie de l'émission a été retranscrite, celle de 18 à 20h00.

Jean-Pierre Lentin:
Sébastien Pluot avait réalisé un reportage sur la parano et la conspiration, cela s'appelait "Tous contre moi", avec d'ailleurs certains extraits de son film. Il sera interrogé. Comme Internet par xxxxxxx (incompréhensible) qui publie aux Etats Unis un nombre incalculable de livres sur les conspirations. Pierre Lagrange qui est un paranologue. On va voir ce qu'il en pense. Marc Filterman, c'est un des animateurs d'un site qui s'appelle "Scandales Français", et qui dénonce beaucoup de conspirations, et donc une autre interview, parce que nous avons Arnaud Blain qui a fait un certain nombre d'interviews toute la semaine, et les sites français comme "souriez vous êtes filmé" par exemple sont représentés ainsi que Pierre Mari Oudebill, qui est très très inquiet sur la conspiration des manipulations génétiques. Et puis Norman Spinrad, ça c'est une interview qui parle évidemment de lui-même, de sa théorie parano sur je ne vous dis pas quoi et sur xxxxxxx (incompréhensible), son maître à penser qui était quand même le grand romancier de science fiction parano N°1.

INTERMEDE MUSICAL.

Jean-Pierre Lentin:
Donc nous venons d'entendre Franck Black avec "Men in Black" et là, il y a toute une histoire à raconter ... et puis donc là Frank Black et Men In Black, pendant cette chanson il y a une histoire, une histoire qu'on découvre dans le film de Sébastien Pluot et de Pascal Forneri, qui s'appellait donc déjà, "Tout le monde contre moi", c'est çà?

Sébastien Pluot:
Tous contre moi, et si on renverse, c'est "Moi contre tous".

L'intervention que j'avais effectué pour ce documentaire sur Canal+ est disponible sur la page:
http://membres.lycos.fr/filterman/08-32.htm

Jean-Pierre Lentin:
Et donc dans cette partie américaine vous êtes allés voir Frank Black qui était connu avant pour être le leader et chanteur des Piksies et puis maintenant c'est une carrière solo, c'est un gros mec assez costaud chauve, en tout cas rasé, et qu'est ce que vous raconte Frank Black à ce moment là ?

Sébastien Pluot:
Il nous raconte que le jour de l'enregistrement du vidéoclip, de cette chanson "Men In Black", ils ont, qui était tourné dans le désert du Nevada, ils se sont aperçus en fait qu'un hélicoptère, un black hélicoptère était venu les surveiller discrètement....

Jean-Pierre Lentin:
Il disait on était en fait on était dans le désert, un studio à la campagne, personne ne savait qu'on allait enregistrer cette chanson là ce jour là, et puis comme par hasard, un hélicoptère noir, donc... Alors voilà il raconte ça...

Sébastien Pluot:
ça, ça vient de quelqu'un qui a vu quand même, qui reconnaît avoir vu plusieurs fois des ovnis...

Jean-Pierre Lentin:
Oui il a vu un ovni quand il était assez jeune, ça marque, voir un ovni bon, et puis arrive cette l'histoire de l'implant, il se tâte un moment, il se demande, parce qu'il sait qu'il a une cicatrice dans le bas de la nuque, et il ne sait pas d'où ça vient.

Jean-Pierre Lentin:
Oui et sa mère non plus d'ailleurs,

Sébastien Pluot:
...et donc il s'interroge, est-ce qu'on ne m'a pas foutu un implant dans le cerveau, qui me localiserait, et révèlent mes pensées

Jean-Pierre Lentin:
Voilà et ça c'est une vieille histoire aussi des, par rapport aux extra-terrestres, c'est qu'ils peuvent vous kidnapper, et vous laisser un implant, et cet implant n'est pas réellement détectable, parce que c'est évidemment un matériaux plus ou moins organique, enfin c'est pas forcément quelque chose qui va se détecter, mais...

Pierre Lagrange:
Il y a des ufologues qui ont des collections d'implants, ils les collectionnent.

Jean-Pierre Lentin:
Des collection, et ça ressemble à quoi ?

Pierre Lagrange:
Des tas de trucs, c'est des espèces de boules qu'on retire de l'organisme. Alors la question c'est comment c'est arrivé là, c'est des petites choses...

... ... / ... ...

Jean-Pierre Lentin:
On parlera tout à l'heure avec Marc Filterman des technologie de contrôle mental et des éventualités d'implants qui ne seraient pas d'origine extraterrestre et par exemple qui pourraient être d'origine tout à fait humaine ou pas, où d'autres techniques vont un peu dans le même sens. Moi je voudrais quand même continuer et conclure sur ces histoires de "Men In Black", car quand Frank Black a fait cette chanson donc le terme était assez populaire

L'existence des implants ne peut être niée, car ils existent et les descriptifs techniques sont disponibles. Ils peuvent être destinés à transmettre des infomations sur l'activité corporelle d'un soldat ou d'un agent secret. Les objectifs actuels consistent à réaliser des implants GPS ultra miniaturisés destinés à suivre des individus au sol à partir d'un satellite, d'où un intérêt croissant pour les recherches sur les nanotechnologies, sans parler de cette usine qui doit être construite à Grenoble à partir de cette année. Les divers descriptifs techniques en ma possession, montre que certains de ces implants peuvent être utilisés aussi à des fins médical, ceux-ci pouvant relâcher automatiquement des substances ou protéïnes en cas d'insuffisance. Ces implants pourraient jouer le même rôle qu'une de nos glandes humaines. Il est donc évident qu'ils peuvent être utilisés pour relâcher une toxine dans l'organisme, au cas ou un agent venait à passer ou encore à être capturé par l'ennemi. Ce sont là aussi des objectifs que nos autorités gouvernementales n'aiment guère évoquer.

... ... / ... ...

INTERMEDE MUSICAL.

Jean-Pierre Lentin:
Mais juste avant la pub, alors ça y est la discussion c'est engagé entre Pierre Lagrange d'une part, et Marc Filterman d'autre part. Donc bonjour Marc.

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
Bonjour.

Jean-Pierre Lentin:
On peut dire que votre activité c'est quand même avant tout sur Internet quelle se déroule, bien en tout cas quelle est publique. C'est à dire qu'il y a un site qui s'appelle donc "Scandales Français" (http://membres.lycos.fr/corruptn/), corruption...

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
Je collabore, avec plusieurs...

Jean-Pierre Lentin:
Ah vous êtes plusieurs. Alors voilà parce qu'il y a eu un autre gars qui a été interrogé cette semaine sur Nova qui est Gyr je crois, que...

Lors de cette intervention, plusieurs sujets ont été évoqués, comme la désinformation, la manipualtion mentale et de l'information, et le sujet de la mondialisation.

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
C'est à dire que voilà, moi, j'ai mon site Marc Filterman et on s'est mis en réseau. Actuellement on est plusieurs, alors il y en a un qui est spécialisé dans le sang contaminé, il y a l'autre qui est spécialisé dans les "Scandales à l'emploi", donc on a chacun nos site, et il y en a un gros qui s'appelle Scandales Français" et à partir duquel part des liens vers les autres sites qui font parti de notre réseau.

Il y a avec nous, des journalistes, détectives, magistrats, anciens du renseignement, chercheurs, experts financiers, victimes d'escroqueries ou de réseaux occultes, etc. Nous balayons assez large et sommes assez nombreux.

Jean-Pierre Lentin:
Oui voilà donc effectivement sur "Scandale Français" (http://www.multimania.com/corruptn/) il y a notamment toute cette partie sur les rayonnements électromagnétiques, donc ceux qui sont dans l'environnement, les lignes haute tension, portables, antennes de relais etc... Et puis vous comme vous avez un intérêts particulier pour les armements, les recherches militaires, donc il y a aussi une partie de ces rayonnements électromagnétiques qui font l'objet là de recherches évidemment secrètes par définition, puisque toute recherche militaire est secrète, et donc évidemment c'est là-dessus que vous avez publié un livre, "LES ARMES DE L'OMBRE", Edition Carnot.

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
Je disposais d'un blockhaus avec 10 radars* pour faire des recherches à titre personnelle et j'ai été exposé aussi à ceux de l'armée... Les problème de santé m'ont conduit à faire un certain nombre de recherches, et c'est là que j'ai découvert effectivement, ce qu'on appelle nous autre la guerre psychotronique, c'est à dire la manipulation du comportement ou bien l'utilisation d'armes micro-ondes, ou d'armes antipersonnelles, qui existent maintenant puisqu'il y a une déclaration du Pentagone, l'année dernière justement, où avec l'US Navy, où ils ont révélé qu'ils voudraient lancé la mise en production de certaines armes micro-ondes antipersonnelles*. Donc cette déclaration avec la date exacte, on la touve également sur mon site.

* Pour voir mes installations de recherche sur les radars voir la page:
http://membres.lycos.fr/filterman/radar.htm

* Pour plus de détail sur les armes à impulsions électromagnétiques et l'arme micro-ondes du Pentagone voir les pages:
http://corruption1gsm.chez.tiscali.fr/filterman/gsm60.htm
http://corruption1gsm.chez.tiscali.fr/filterman/emp.htm

Jean-Pierre Lentin:
Alors on peut dire aussi que la première arme micro-ondes en fait a été montré au public, c'était l'année dernière. Donc c'est une arme américaine, donc c'est un fasceau de micro-ondes mais qui vise plutôt à disperser les gens des manifestations hostiles par exemple, ou à contrôler certaines personnes...

* Le système repose tout simplement sur le principe d'un radar, qu'on renommera ici "arme à énergie dirigée".

Sébastien Pluot:
Non létales c'est çà?

Jean-Pierre Lentin:
Armes non mortelles, ça procure en fait, enfin ça procure si on  peut dire, une sensation de chaleur intense. C'est à dire que donc brusquement on a l'impression d'être brûlé, en fait on est juste, ça ne dépasse pas la peau. Alors il paraît que ce n'est pas forcément très dangereux ni style, mais enfin cette sensation de brûlure immédiate par ce faisceau à distance va jusqu'à 100, 150 mètres donc évidemment ça doit pouvoir faire reculer un ennemi sans forcément le... Alors cela étant, on n'est pas encore carrément dans le domaine de la manipulation mentale, mais on est déjà dans le développement de ce que l'on peut faire avec ces armes à distance de type électromagnétique. Alors on rentrera dans le vif du sujet des manipulations mentales un petit peu après, après la pub notamment. Vous Pierre Lagrange c'est un thème que vous avez suivi aussi.

Pierre Lagrange:
Un petit peu aussi parce que avec ces histoire d'ovnis il y a toujours ceux, dans les histoires d'implants et autres, il y a par exemple l'affaire (incompréhensible) qui est une affaire, enfin c'est plusieurs personnes qui circulaient en voiture qui ont été prises dans une histoire de soucoupe volante, donc on a pensé qu'elles avaient été enlévées et autre, mais en enquêtant, l'impression de certains enquêteurs c'est qu'elles se sont retrouvées au milieu d'expériences militaires sans l'avoir choisi. C'est à dire qu'il devait faire des manoeuvres ou autre, et avec semble-t-il des appareils un peu secret et les personnes auraient circulé là, je veux dire sans l'avoir prévu. Donc il semble que dans ces cas là l'hypothèse ovnis est préférable parce qu'elle permet de cacher des trucs, des foirages qui n'étaient pas très marrants quoi. Alors le problème c'est qu'à côté de çà, dans les histoires d'implants, il y a effectivement tout un tas de personnes qui disent être victimes, comme on les a enlevés d'évènements, et qu'on n'attribue pas à des extraterrestres, mais qui s'attribue effectivement à des programmes secrets de l'armée américaine, notamment l'armée américaine, qui testerait des armements, qui enlèverait des personnes, qui leur ferait subir tout un tas de truc. Alors là, c'est la question, c'est quelle est la part de la réalité et de la fiction, sachant que dans les années 50, il y a eu effectivement des tests notamment de matières radioactives, où on a testé des tas de gens dans les hôpitaux et autre*. C'est des projets qui ont duré longtemps et il y a tout un tas de débats pour savoir si d'autres formes de ce genre de choses se feraient encore de nos jours.

* Quand dans un accident aérien les autorités vous parlent ouvertement d'ovnis, vous devez pensé à une expérimentation militiare secrète qui a mal tourné. Et inversement, quand on vous dit que c'est un avion ou un ballon, vous devez pensé dans ce cas à un ovni. Ces affaires quoi qu'on en dise sont à prendre très au sérieux, sauf qu'on ne peurt jamais savoir où est la vérité, et ce qui est information réelle ou désinformation. Un reportage sur les ovnis avait d'ailleurs été projeté au sénat, sans que cela fasse beaucoup de bruit dans la presse. Voir le chapitre 6 sur le site "Scandales Français", sujet 37: http://corruption1gsm.chez.tiscali.fr/06-37.htm

* En réalité jusqu'au milieu des années 70, les militaires américain ont fait des injections d'uranium ou de plutonium sur des innocents ou des accidentés de la route. Henry Kissinger était le patron du NSC à l'époque, du comité 40, et du WSAG (action spéciales 70). Beaucoup semble oublié en France qui a récupéré les scientifiques Nazi, et l'histoire de la famille Bush, et plus précisément du grand-père Prescot Bush. Les usines Ford soutenaient l'Allemagne Nazi.

Jean-Pierre Lentin:
Pour parler quand même de l'existence des ondes électromagnétiques dans l'environnement, notamment, enfin aujourd'hui un des trucs qui fait vraiment problème c'est les antennes relais. Mais enfin il y a aussi donc les lignes à haute tension et une série d'autres choses. Donc est-ce que bon il y a des gens qui à l'heure actuelle sont sur la position, et moi le premier, enfin je dirai moi aussi, qui est de dire, il y a un réel risque, même s'il n'y pas de certitude mais il y a un risque qui se précise quand même, beaucoup de choses qui incitent à une prudence, donc appliquons le principe de précaution. Et puis il y en a d'autres qui nous considère comme des paranos. C'est à dire que les opérateurs pour ne citer qu'eux par exemple considèrent ceux qui tiennent ce discours comme des paranoïaques complets*quis se méfient de tout et n'importe quoi, alors qu'il n'y a rien à craindre. Pourquoi il n'y a rien à craindre parce que là science, a-t-elle vraiment dit qu'il n'y avait rien à craindre non.

* Ces opérateurs et experts qui traitent de paranos ceux qui les contredisent, doivent être considérés comme des criminels au premier degré, car ce n'est pas un argument scientifique, mais juste une méthode qui vise à discréditer ceux qui refusent d'accepter les thèses officielles, auxquelles on souhaite les faire adhérer. Nous avons vu les résultats avec l'amiante, le tabac, la vache folle, et bientôt les ondes électroagnétiques. On peut s'étonner d'avoir entendu en mars 2002 une campagne pour le Neuroton, dans laquelle on vous demandait de faire des dons, avec comme argument, qu'une personne sur 10 avait aujourd'hui de sérieux problèmes au cerveau. On peut s'étonner d'une telle campagne, alors que jusqu'en 1999, documents offciels à l'appui, le ministère de la santé nous expliquait que la santé des français étaient bonne. Celle-ci s'est elle donc dégradée en l'espace de 3 ans ? A cause de quoi, des téléphones portalbes ? Cela signifierait donc que de nombreux utilisateur peuvent développer une tumeur au bout de 5, voir même 3 ans ou moins pour les grands utilisateurs. Depuis que j'ai évoqué cette possibilité avec l'un de mes correspondants au téléphone, silence radio sur les ondes, cette campagne publicitaire à brûtalement disparue de toutes les radio FM.

Jean-Pierre Lentin:
Alors sur ce point, moi je vais lancer ma prochaine campagne, alors je peux la lancer déjà à ce micro, qui est de dire effectivement dans cet optique actuel il faut appliquer le principe de précaution, donc il faut déjà éloigner les antennes quand elles sont trop proches des habitants et surtout des écoles et des trucs comme ça. Donc et là je me suis rendu compte d'un truc, c'est que, enfin m'ont dit l'autre jour, j'étais auditionné par le sénat après le bouquin que j'ai fait, ces ondes qui tuent etc, alors il y a une commission al'heure actuelle, une commission parlementaire qui réuni sénateurs et députés et qui vont faire un rapport là dessus, le énième rapport, c'est la commission d'évaluation des choix scientifiques et techniques. Donc je me suis retrouvé en fait devant un sénateur tout seul, qui donc a pris des notes, il n'y a pas d'enregistrement, ce n'est pas ds auditions formalisées, et juste à côté, il y avait donc notre ami Bernard Veyret, qui était donc un des pilotes scientifiques de cet histoire, et donc lui, c'est un de cs fameux experts qui lui pendant des années nous rassure, et il est quand même là à côté du sénateur, et puis bon, quand mon audition est fini, ils sont partis tous les deux discuter dans l'ascenseur, et probablement dans le taxi. Donc on se dit ou est forcément l'objectivité. Alors une des choses que m'a dit quand même Bernard Veyret dans cette audition, et ça je trouve ça totalement scandaleux et je crois que là, peut être l'application disons des citoyens à pouvoir modifier çà, c'est à dire, ils se retranchent derrière d'autres, c'est à dire le conseil de veille sanitaire qui a répondu récemment, il y a une semaine donc de faire à la demande de l'épidémiologie sur les antennes relais. On a dit, s'il y a des dangers à vivre à côté des antennes relais pour le savoir, faisons ce qu'on appelle de l'épidémiologie. C'est à dire prenons tous les cas, les gens qui vivent plus loin, faisons une espèce moyenne sur les centaines de personnes, qui vont pouvoir nous, or Veyret a dit non on ne fera pas d'épidémiologie, c'est impossible. Comment ça c'est impossible. Ben c'est impossible parce que si on veut faire de l'épidémiologie, cas, tests, donc la forme la plus classique de l'épidémiologie, on prend des gens au hasard complètement, et ensuite donc, mais le problème c'est qu'ils vont tous vivre en ville, donc les puissance chez eux, seront relativement proche les unes des autres, parce qu'en ville ça se mélange un petit peu, donc jamais on ne pourra sortir de tout ça une études réellement scientifique. Donc le conseil de veille sanitaire dit non non, c'est impossible de faire de l'épidémiologie. Donc on se retrouve dans une situation où la science dirais, on ne peut pas savoir, on n'a pas les moyens de savoir, ce qui est totalement faut, car il y a d'autres manières de faire de l'épidémioloigie. Aujourd'hui il y a des centaines de personnes qui se plaignent en France, des milliers sur le plan européen. Ils ont tous des symptômes assez proche les uns des autres donc on va chez eux, on va mesurer, on va chez leurs voisins, etc, ce n'est pas de l'épidémiologie, cas témoins, avec des gens pris au hasard, enfin c'est quand même un matérieux qui doit pouvoir être traité par la science. Donc c'est ça ma nouvelle campagne, c'est faisons de l'épidémiologie sans écouter ceux qui nous disent que c'est impossible, parce que à ce compte là on ne saura jamais. Voilà.

* Ce n'est pas la question que ce soit impossible. En vérité on verrait immédiatement qu'il y a des problèmes. Mais le fait de refuser de faire des études épidémiologiques ne signifie pas pour autant que les experts échapperont à la justice. Ils adoptent ici le principe, on n'a pas fait l'étude, donc on ne sait pas, et on ne peut être inquiété ni condamné. Sauf que si en voiture vous grillez un feu rouge, et que vous commettez un accident avec des morts, vous aurez beau dire à l'agent et au tribunal que vous n'avez pas vu le rouge, je doute fort que ce genre d'argument soit accepté par le tribunal.

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
Le Pr Santini, lui il en a fait une, mais apparemment lui, on ne veut pas lui donner de moyens pour qu'il aille plus loin. Bon il a fait ça avec ses moyens personnels, et de toute façon pour savoir s'il y a des effets au niveau du métabolisme, d'ailleurs j'ai posé la question à René de Sèze lors d'une conférence, mais attendez on peut faire des analyses de sang, et puis utiliser la technologie de Vincent, qu'on utilise d'ailleurs pour savoir si l'eau est potable ou pas. On sait l'utiliser. Bon cette technologie là, a été utilisée d'ailleurs sur les cosmonautes, mais on l'utilise pour vérifier également si l'eau est potable ou pas. Mais cette technologie là s'applique également pour le contrôle du sang, donc on sait quand même faire des analyses de sang. Donc ça c'est un petit peu aberrant. Bon pour ce qui est des effets des micro-ondes, cela fait depuis 1943 qu'il y a eu des études de faites. Il y a eu notamment, j'avais voulu parler de çà pour un reportage télé, malheureusement cela avait été coupé, c'est à dire qu'il y a eu en 1943 ce qu'on appelait Murphy Camp Operation, qui a été classifié d'ailleurs SECRET en 1944. Pour quelles raisons ? Si les micro-ondes n'ont aucun effet sur la santé, pourquoi...  Une petite extinction voix s'est présentée au mauvais moment, je vais donc finir ma phrase ici. "pourquoi avoir classifié SECRET ce genre d'étude?"
Il est évident que dans le milieu des télécoms, quand on m'a entendu évoquer ce sujet, on a dû aussi s'étrangler.

Il faudra qu'on nous explique aussi pourquoi les Ben Laden ou les talibans des micro-ondes et de la censure, ont tenté de faire taire et d'interdire au Dr Santini, de communiquer avec la presse. Il faudra aussi nous expliquer pourquoi on tente de couler les personnes et de les empêcher de travailler, quand ceux-ci s'opposent à ces industriels.

Jean-Pierre Lentin:
Ah vous avez un chat dans la gorge, je reprends une seconde en tout cas je peux effectivement confirmer que les militaires se sont intéressés aux micro-ondes, pourquoi, à cause des radars. Puisque les radars utilisent des micro-ondes, les techniciens militaires évidemment en reçoivent même s'ils ne sont pas devant, ils en reçoivent sur les côtés. Et puis il y a les habitants qui sont proches des grandes installations radars qui peuvent également, tiens, il y a des phénomènes, donc c'est vrai que les premières études, c'est juste après guerre, puisque le radar est né pendant la guerre. Et juste après guerre on a commencé à faire des études chez les militaires, sauf que très peu de ces choses sont sorties. Maintenant on les connaît à peu près. Il y a eu quand même des articles dans les revues scientifiques à l'époque. Enfin c'est un ensemble, qui n'était pas très très public, les militaires n'avaient pas vraiment envie qu'on se dise, ouh la la, ça peut être dangereux, donc ils ont quand même étouffé dans un premier temps, n'empêche que ces recherches existaient, et quand on a lancé le portable, on aurait pu se dire déjà qu'on tenait compte de tout cela, et en fait non. Il a fallu tout reprendre à zéro, bon voilà.

Pierre Lagrange:
En 44, c'était normal que ce soit secret. Parce que le radar...

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
Oui pour ça je n'ai pas dit le contraire. Par contre il y a eu des recherches qui ont été faites également dans les années 70 à cause des Paves Paw, ce sont des radars qui sont composés de dalles d'émetteurs en quelque sorte, et a proximité de ces radars, il y a eu effectivement des problèmes au niveau de la chimie du sang, et celui qui avait travaillé là dessus, c'était Ross Adey, ce n'était pas n'importe qui, c'était un scientifique de la NASA, d'ailleurs bon quand j'avais voulu en parler une autre fois à la radio, on avait plus ou moins essayé de me couper la parole, pas l'animateur de radio mais Bernerd Veyret (du CNRS)*, bon il savait qui était Ross Adey. C'est un scientifique de la NASA, qui a fait notamment des recherches sur les cortex cérébraux parce qu'il à fait des expérimentation dans les années 60 sur les singes, et il y avait eu un reportage assez complet de diffusé d'ailleurs sur la Cinq il y a quelques années, et il faisait des études non seulement sur le cortex cérébral, et a l'époque il y a eu un procès avec l'US Air Force, et je sais que là aussi les scientifiques de l'époque avait dit, bon ce n'est pas la peine de témoigner contre l'US Air Force parce que de toute façon ils avaient consulter les experts qui faisaient parti du comité, et ils avaient dit de toute façon la décision est prise d'office, on ne sera pas écouté. Les experts avaient dit, ce n'est pas la peine qu'on perde notre temps à aller au tribunal puisque de toute façon cela sera rejeté. Ce qui est intéressant, c'est que Ross Adey a été également à une époque, consultant auprès de la Maison Blanche. C'était à l'époque du fameux signal de Moscou, qui irradiait l'ambassade des USA à Moscou.

* Ross Adey avait mis en place l'infrastructure médicale et les tests qui devaient servir à tester et recruter les astronautes des missions Apolo. L'émission dans laquelle j'intervenais face à Bernard Veyret est disponible sur ce site à la page http://membres.lycos.fr/filterman/gsm-00-radio-filterman-bernard-veyret.htm

Jean-Pierre Lentin:
Voilà ce signal à d'ailleurs été évoqué dans une précédente émission qu'on avait fait un dimanche sur le rayonnement électromagnétique. En tout cas, ce qu'on peut dire effectivement, c'est que Ross Adey, véritable pionnier de toutes ces recherches donc considéré un peu partout comme un des plus grand savant du monde, puisque c'est lui qui a initié un peu toutes les pistes sur les mécanismes cellulaires. Donc c'est un vieux monsieur aujourd'hui, il est à la retraite mais il est encore vaillant. Il fait parti des gens qui depuis des années tire donc la sonnette d'alarme, donc on ne peut pas dire c'est juste des petits farfelus, et ont peut aussi signaler Robert Becker qui avait été un des premiers à étudier çà aux Etats Unis. Quand il avait voulu savoir ce qu'il en était des recherches militaires, il a eu des scénarios tout à fait de type conspirationiste. C'est à dire il téléphonait à quelqu'un, qu'il avait eu quelques semaines auparavant, qui avait participé à ce type de recherche, et apprendre que cette personne n'existe pas. En fait ce type avait été mis à la retraite évidemment, et puis ça va jusqu'au standard qui vous répond, mais non monsieur, ce monsieur  n'a jamais travaillé chez nous. Quand même ça illustre, donc tout ça est assez bien documenté, donc on va pas rentrer dans les détails effectivement et régler cette histoire de l'environnement, mais je pensais passé donc après un peu de musique, mais passé directement au fait existe-t-il aujourd'hui un usage militaire secret de cet électromagnétisme. Donc Pierre vous voulez dire donc un truc sur l'environnement mais on va pas y retourner.

Pierre Lagrange:
Oui, non juste une chose, là on est dans le domaine de la démocratie scientifique et technique. C'est à dire, est-ce qu'effectivement, le bon peuple en gros a le droit de participer à ce genre de décision. C'est à dire de mon temps on s'est basé sur un système où il y a les experts d'un côté et des gens qui sont ignorants de l'autre. Or on voit de plus en plus, sur le Geneton, le Sida ou autre, des gens qui prennent en charge leur problème et qui participent à la recherche scientifique. Et ça je pense que c'est un mouvement de la société qui me paraît sain, et ce genre de phénomène s'inscrit, ces discussions et ces débats s'inscrivent dans cet effort de la démocratie scientifique et technique. Et il y a beaucoup de gens pour lesquels, les experts pour lesquels c'est quelque chose d'aberrant.

* Comme les populations savent qu'on ne peut plus faire confiance aux experts officiels et même aux politiques, elles préfèrent se prendre en main.

Jean-Pierre Lentin:
Eh oui, et pourtant c'est une bonne chose, et c'est cela les bons points de la paranoïa, effectivement à force d'être inquiet, ça pousse aussi à être actif, et c'est ce qui déroule en ce moment bien justement, sur ces problèmes d'environnement et d'antennes relais. C'est vrai que les associations sont à l'heure actuel en train de rassembler les questionnaires médicaux, qui concerne tous les gens qui se plaignent et que Georges Carlo est en train de faire la même chose aux Etats Unis. Il a un site Internet où ils demandent à tous les gens qui ont des plaintes, de s'inscrire dans ce registre et avec un questionnaire très très précis. Et donc Carlo c'est un épidémiologiste dans le camp des tireurs de sonnettes d'alarme. Donc en France c'est plutôt les associations qui le font, donc c'est vraiment de l'enquête citoyenne, qui va devoir à un moment ou à un autre servir.

Sébastien Pluot:
C'est comme le syndrome de la guerre du golfe.

Marc Filterman:
Pour Georges Carlo ce qui est quand même intéressant à expliquer aussi c'est que...

* Ce que je voulais dire, c'est que le Dr Georges Carlo a été au départ le défenseur et le rempart de la téléphonie mobile. Il a depuis fin 1999 changé de camp et affirmé que les micro-ondes de la téléphonie mobile avaient des effets sur l'ADN et donc sur la santé des individus. On trouvera un fax qu'il a expédié à tous les opérateur de téléphonie à la page:
http://membres.lycos.fr/filterman/gsm-19-fax-george-carlo-wtr-danger-telephone-portable.htm

Jean-Pierre Lentin:
Je voulais qu'on passe un petit peu de musique d'abord parce qu'on a beaucoup parler, et puis surtout qu'on aborde le contrôle mental. Est-il possible par les voies d'une guerre secrète?

INTERMEDE MUSICAL

Jean-Pierre Lentin:
La manipulation mentale, on sait que cela a été une grande course entre notamment les américains et les russes, que chacun a travaillé réellement sérieusement la-dessus, en employant des médiums, voir si on pouvait travaillé avec des médiums. Donc Pierre évoquait une histoire, en fait ça aurait été une intox qui aurait démarré tout ça.

Pierre Lagrange:
L'intox, c'est Jacques Bergier qui à l'époque aurait

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
C'est à dire qu'on les emplois surtout pour confirmer des informations qu'on a déjà. Par exemple effectivement on avait demandé à certains médiums, parce qu'on avait constaté la présence de puits, et on voulait savoir par exemple la profondeur des puits, à cet endroit là. Donc le médium à dit par exemple je ne sais pas, le puits pour lui semblait faire 300 mètres, mais par contre il était incapable de dire, si c'était un puits avec de l'eau, un puits avec du pétrole, par contre le fait que le médium puisse dire que le puits faisait 300 mètres permettait de dire aux militaires à ce moment là que c'était un puits pour faire une explosion nucléaire. Voilà un exemple c'est comme quand vous avez un médium qui dessine quelque chose de rond, cet objet, c'est un problème d'interprétation en réalité. Le médium va dire je vois quelque chose de rond, maintenant est-ce que c'est un ballon, ou par exemple un réservoir de gaz dans une zone pétrochimique, ça a une forme ronde également. Il dessine quelque chose, il voit quelque chose dans son esprit mais il ne sait pas à quoi elle sert.

Jean-Pierre Lentin:
Alors pourquoi je n'ai plus rien dans mon casque.

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
Alors effectivement dans le livre "LES ARMES DE L'OMBRE", j'ai un chapitre dans lequel je parle du Dr Georges Becker, où il a participé à une conférence, c'était le 17 novembre 1993, et cette conférence, l'objectif, c'était de parler de l'option des armes RF, donc des armes radiofréquences, ou non létales, ou ce qu'on appelle également en Europe, armes de déception.

Pierre Lagrange:
C'est en anglais.

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
On l'utilise également en français. Mais euh, Georges Berker a révélé un truc intéressant, c'est que pour lui, ces armes là avaient déjà été utilisées notamment contre des groupes d'activistes de Greenpeace, dans la période 80/84, je crois que c'est à la période des missiles pershing d'ailleurs, où il y a eu de nombreuses manifestations en Angleterre, et pour lui effectivement, il avait déclaré lors de cette conférence que ces armes là avaient été utilisées contre les pacifistes de Greenpeace.

Jean-Pierre Lentin:
Alors on va s'arrêter sur cet épisode, parce qu'il commence à être relativement bien connu, et c'est effectivement un peu au départ de tout ce qui a été dit sur le contrôle mental. Alors on sait effectivement que les femmes pacifistes qui manifestaient autour de cette base américaine ont commencé à se  plaindre d'un tas de symptômes assez bizarre, de violents maux de tête d'insomnie, de problèmes menstruelles, d'un tas de trucs un peu bizarre, et donc à un moment quelqu'un a dit est-ce que ce n'est pas lié à l'électromagnétisme par exemple. Donc on est allé faire des mesures et on a découvert effectivement, et ça c'est officiel, que le taux, la densité de puissance des micro-ondes autour de cette base, et là où stationnait les pacifistes, était tout à fait énorme. Donc on peut penser, ah ils nous font chier, bon on va brancher un radar, etc, et les mettre dans une grosse ambiance électromagnétique de micro-ondes, et ça va leur poser des problèmes de santé. Effectivement, c'est ce qui est arrivé, cela dit, on n'est pas encore au stade de ce qu'on appelle la manipulation mentale, mais on peut penser qu'on peut provoquer des malaises, c'est sûr, avec une forte puissance de rayonnement, oui on peut très bien créer des situations inconfortables, des malaises, et même des ennuis pour la santé. C'est une attaque assez grossière disons dur corps entier, et du système nerveux. On imagine ceux qui défendent l'idée d'une conspiration tenue secrète mais qui vise vraiment à contrôler les gens, mais il faut imaginer quelque chose de beaucoup plus précis. Quelque chose qui nous force à faire quelque chose qui pénètre vraiment dans notre cerveau

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
Alors moi je peux prendre mon expérience personnelle, puisque j'ai travaillé sur les radars mes à titre personnel. J'avais un blockaus avec une dizaine de radars. Et à l'époque sur la base où j'étais, donc jusqu'en 84, au niveau du taxiway on voyait un radar SRE à 500 mètres ou 800 mètres du taxiway et c'est vrai qu'on ressentait pour les personnes les plus sensibles des picotements sur la peau. Ce qu'il faut voir c'est qu'effectivement une exposition permanente de 8 à 10 heures par jour, face à un système comme ça, bon il est évident qu'on peut avoir des problèmes anémiques...

Jean-Pierre Lentin:
Oui mais on est encore sur les effets généraux sur la santé. Où en sont les activités sur le cerveau puisqu'aujourd'hui aux Etats Unis et en Russie aussi on a toute une série de gens qui se disent victimes d'expérience secrète, qui disent on m'envoie, des rayons, on m'envoie des voix, on m'envoie des symptômes, on me fait faire ceci, on me fait faire cela, suite à un contact que j'avais eu il y a quelques années avec la CIA, ou avec les services secrets russes. Donc il y a plein de sites comme ça qui en parlent.

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
pour la simple et bonne raison que je me suis aperçu qu'avec les systèmes radar, en abaissant la fréquence de récurrence, c'est à dire le nombre d'impulsions qu'on va émettre par seconde. On peut être soumis à des maux de tête, ou à un rétrécissement également du champ de vision. C'est à dire que si on prend une fréquence de 25 hertz par exemple, on va se retrouver avec un rétrécissement du champ de vision. Voilà un exemple. Bon si on abaisse les fréquences aux alentour des 6 hertz, au niveaux des fréquences de récurrence, on va provoquer par exemple des crises d'angoisse chez des personnes ou des phénomènes de dépression, des dépressions nerveuses ni plus ni moins, si on est exposé en permanence. Donc effectivement si la personne devient dépressive, ce qui peut se passer, c'est que la personne va être atteinte, va être victime de crises de paranoïa, de délire paranoïaque, ça c'est évident.

Jean-Pierre Lentin:
Est-ce qu'il y a un programme ?

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
Alors les programmes de recherche militaire dans ce domaine là ?

Jean-Pierre Lentin:
Là on est dans l'idée, est-ce qu'il y a un complot, ou est-ce qu'on est des paranoïaque ?

Marc Filterman:
Alors là il n'y a pas de complot; bon c'est pas forcément une manipulation volontaire de comportement attention. Il faut faire la nuance. Vous pouvez être soumis à des rayonnements, et ce qui va vous arrivez ça va être involontaire. Il ne faut pas dire que les opérateurs ils veulent vous provoquer des dépressions nerveuses volontairement.

Jean-Pierre Lentin:
C'est accidentel, c'est quoi ?

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
C'est involontaire, c'est accidentel parce qu'effectivement, il faut bien, si vous voulez faire de la détection aérienne ou communiquer, il faut bien des émetteurs. Donc vous allez toujours avoir à un moment donné, des gens qui vont être pris dans le lobe d'un émetteur. Si on prend les émetteurs Tetra, et nous autres on a fait l'expérience, c'était pour un reportage sur France ...

Jean-Pierre Lentin:
Alors Tetra c'est le nouveau système qui est destiné...

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
en 450 MHz, et il a une fréquence de récurrence de 17 hertz, ce système là au niveau des trames, le problème c'est que c'est en plein dans le spectre cérébral du cerveau. Et nous autres quand on a été sur cette terrasse là, c'est vrai qu'on est parti de la terrasse, on était à proximité du relais, et pourtant dans le lobe, on était derrière l'antenne, mais c'est vrai qu'on est parti avec des maux de tête.

Jean-Pierre Lentin:
Donc Marc Filterman n'est pas sur la position de dire il y a un programme secret absolument structuré...

Pierre Lagrange:
On est plutôt dans un problème de santé publique.

Jean-Pierre Lentin:
...on est plutôt dans ce, oui voilà on est dans les accidents, et on joue un petit peu...

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
Il y a des programmes secrets, il faut être clair, d'ailleurs le Pentagone a déclaré l'année dernière (2001) avoir mis au point, enfin vouloir développer les armes micro-ondes, vouloir en faire la production, ces armes là elles existent. Maintenant il y a des sources non officielles, moins officielles qui disent qu'effectivement ces armes ont pu être utilisées, en Afghanistan et notamment lors de la guerre du Golfe. Mais ça, mais là c'est pareil, intox ou pas, on ne sait pas, parce qu'on n'a pas de sources officiels et les militaires vont pas venir dire qu'ils ont fait telle ou telle truc. Même si vous trouvez un militaire, je vais prendre par exemple le cas de la Marine française, bon est-ce que la parapsychologie a été testée par exemple par la Marine Nationale, vous ne trouverez jamais personne pour vous dire oui ça a été fait à titre expérimental ou pas. Ce sont des trucs qui sont secrets. Ou alors le jour où vous allez trouver un militaire qui va vous le révéler, on va dire "ah oui Monsieur, il a révélé ça, mais attention il est en retraite", donc ce qu'il dit ce n'est plus valable.

Jean-Pierre Lentin:
Alors donc on va sur ce domaine, on va poser la question à Marc Filterman, qui a beaucoup de notes et de dossiers sur des tas de choses, alors quels sont aujourd'hui les secrets qui vous paraissent alors vraiment là indébilitables, les choses les plus scandaleuses qu'on nous cache. Est-ce qu'il y a quelque chose où il y a une réelle certitude, même si ce n'est pas du tout dans le domaine public. Ce sera en tout cas après un peu de musique.

INTERMEDE MUSICAL.

Jean-Pierre Lentin:
Des chercheurs de haut niveau, alors il y en a aux Etats Unis, en Australie et en Israël. Alors ils travaillaient soit sur les virus et les microbes ou soit sur le séquençage de l'ADN. En tout cas ceux qui enquêtent là-dessus trouvent pour l'instant je crois 12 morts plus où moins inexpliqués, enfin soit des causes naturelles, on peut toujours dire ce n'était pas des causes naturelles, des accidents de voiture, on peut dire que des accident de voiture ça se provoque. Ouh bien dans un des cas au moins quelqu'un qui a disparu vraiment bizarrement. Il s'est évaporé, on a retrouvé sa voiture avec la radio qui marchait encore. Donc y a-t-il, peut-on tirer, ou alors est-ce que ces coïncidences, ou est-ce que c'est être parano de dire tiens, ça en fait quand même 12 depuis 3 mois, est-ce qu'il n'y a pas des gens qu'on est en train de supprimer parce qu'ils en savaient de trop sur certaines recherches bactériologiques par exemple des militaires. Cela c'est une conspiration, ces assassinats en tout cas, c'est une nouvelle théorie de la conspiration qui va faire certainement parler d'elle, parce qu'il n'y a pas de raison, 12 chercheurs de haut niveau. Donc après eh bien il faudra aller enquêter chercher à savoir. Donc le problème étant toujours de savoir comment vérifier est-on parano, n'est-on pas assez parano. Moi je voulais poser la question à Marc Filterman qui était de dire, sur votre site il y a beaucoup de chose, sur le site Scandales Français aussi auquel vous participez, il y a beaucoup de chose, alors quels sont les choses qui pour vous sont hors incertitudes. Celles ou vous êtes absolument persuadé où vous avez les documents qui vous permette de dire aujourd'hui là on sait tel truc, c'est mauvais pour les gens et on ne le dit pas, c'est secret, mais moi je sais ce qui se passe. Est-ce qu'il y a des trucs où vous êtes béton ?

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
Disons déjà au niveau des micro-ondes, il ne faut pas venir dire que les champs électromagnétique n'ont aucun effet sur la santé, c'est totalement faux, puisque maintenant on a en plus l'armée qui est en train de développer des armes antipersonnel. Donc le Pentagone le reconnaît et d'ailleurs il y avait eu pour le ministère de la défense britannique un moment, il y avait, dans l'inventaire des armes qui pouvait être proposé aux différentes forces de police, des armes effectivement qui fonctionnaient sur le principe stroboscopique, enfin des flash lumineux pour aveugler les gens, ou qui émettaient des fréquences sonores assez élevées, donc de façon à disperser les foules ou encore des dispositifs et là la conférence de 93, c'était justement des armes non létales, donc radiofréquences, pour disperser les personnes. Donc venir dire qu'il y a aucun effet, on ne peut pas dire qu'il y a aucun effet, ce n'est pas vrai, parce que les effets on commence à les constater par les maux de tête. D'ailleurs si on prend le rapport de la DGS (Direction Générale de la Santé), il y a quand même quelque chose qui est intéressant dedans, et là j'avais posé la question au Député Aschieri, comment se fait-il qu'on ne parle pas des durées d'exposition maximum, soit suite à l'utilisation d'un portable, ou face à une antenne GSM, puisque de toute façon, la norme thermique elle existe elle, bon. Si la norme au niveau du biocellulaire elle n'existe pas, la norme thermique elle, elle est bien réelle et elle existe. Donc c'est vrai, elle devrait être appliquée, et d'une. Deuxièmement pour ce rapport il est intéressant de noter qu'à la page 38, on dit qu'il ne faut pas se trouver dans le lobe, pour les écoles par exemple, pour les hôpitaux, qu'il ne faut pas être dans le lobe principal d'un antenne, mais il est précisé également les lieux de vie. Donc les lieux de vie, c'est votre habitation. Donc ça c'est spécifié dans le rapport de la DGS.
Donc ceux qui savent maintenant, par exemple si on a des experts qui savent pertinemment, qu'il y a des effets des micro-ondes sur la santé et qui disent le contraire, alors qu'ils ont les documents, eux ils ont les preuves, et qui disent le contraire, ceux-là ils doivent être considéré comme des CRIMINELS, il n'y a pas de problème. Parce que si ils savent et qu'ils disent le contraire, là il peut se passer ce qui s'est passé avec les firmes du tabac, où les spécialistes aux Etats Unis ont été mis en cause, les chercheurs ont mis en cause pour la falsification des résultats, donc ça peut aller loin.

Jean-Pierre Lentin:
Voilà, donc vous vous êtes effectivement sur cette position, scandale majeur de santé, déni de la part des pouvoirs publics, des gens qui ont des intérêts, etc, c'est donc une sorte de conspiration du fric, c'est du genre on en veut pas voir parce ça nous emmerde voilà...

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
Voilà, il faut voir si effectivement les personnes sont dans le lobe principal, ou si ils sont derrière l'antenne, car là ce n'est pas du tout pareil, les effets ne sont pas à court terme, vous n'allez pas tombé en une seconde parce que vous êtes devant l'antenne, c'est totalement faux. Même pour les armes non létales, ce qu'il faut voir, c'est que leur efficacité, à moins d'utiliser un système bon, similaire à certains systèmes que je veux ... bon je ne veux pas faire le parallèle pour ne pas donner d'idées, à moins d'utiliser des puissances phénoménales qui se chiffrent en kilowatt et en mégawatt, ça a été étudié ça aussi, ces armes là ont été étudiées, et là dans ce cas là effectivement c'est une arme antipersonnelle, c'est à dire qui est destinée à détruire les troupes. Donc l'arme du Pentagone, dont ils veulent faire la production comme ils l'ont déclaré en mars l'année dernière, c'est la Navy, si on met en place un système qui génère des mégawatts, c'est vrai que les troupes en face, elles ne vont pas tenir longtemps. De toute façon, si on prend le principe du radar, le principe du radar c'est à peu près pareil, on peut considéré ça un peu comme une arme à énergie dirigée, et en fonction de la puissance utilisée et focalisée sur un point précis, il peut y avoir destruction des équipements électroniques ou il peut y avoir une perturbation assez sérieuses des personnes qui se trouvent à côté des radars de forte puissance.

Jean-Pierre Lentin:
Voilà, si vous voulez en savoir plus on trouve toutes ces données techniques sur le site, oui on donnera les noms tout à l'heure. Bon donc voilà, donc acte sur cette théorie là, qui est bon, on ne pas dire une conspiration, ou en tout cas des choses un petit peu secrète, ou plus qu'un petit peu. Sinon puisqu'on parle d'armes, il y a beaucoup de gens qui sont quand même persuadés que le Sida est une invention des militaires, et que il y a aussi des gens qui nous veulent tellement de mal qu'ils sont en train, le gouvernement mondial, comme certain l'appel, the New World Order, aurait décidé dépeuplé un petit peu la planète, parce que ça suffit comme ça, on est trop nombreux, et donc en particulier de s'attaquer aux pays pauvres et à l'Afrique etc, donc pour être plus tranquille dans ce monde, et qu'on soit moins, il y a des armes de dépopulation qui ont été délibérément créés par des laboratoires militaires, ça, ça fait parti des vrais théories de conspiration, qu'on peut juger quand même paranoïaque quoique, comme dit Pierre Lagrange le paranologue de service.

NOTE de Marc Filterman:
Le Problème c'est que ce genre de rapport existe. Il suffit de se référer à un rapport de 1974 de ce cher Monsieur Henry Kissinger sur le contrôle démographique des populations et sur la prise de contrôle des ressources naturelles terrestres par les USA. Il faut aussi s'intéresser à une lettre de l'administration Clinton très instructive de 1994. Il y a aussi le dernier rapport de la CIA de juillet 2001, toujours sur la démographie des populations. Et comme ça ne suffit pas, pour compléter le tout, il y a eu aussi juste dans la même semaine que cette émission radio, l'acquittement du Dr Basson, surnommé le docteur LA MORT, qui était accusé de 46 chefs d'inculpations en Afrique du Sud. De nombreux représentant de nos laboratoires européens, mais aussi d'Israël et des USA lui ont rendu visite. Il travaillait sur les virus qui pouvaient détruire uniquement certaines ethnies, comme les populations noires par exemple. La société de production de Mme Fabius à d'ailleurs fait un reportage sur ce sujet qui est disponible sur mon site, voir sujet 18.

Pierre Lagrange:
Oui, le problème c'est qu'effectivement il y a les recherches à but militaire, et l'usage de même, comment dire, de même type d'ondes ou autres, dans le cadre civil, on n'obtient pas les mêmes résultats. C'est à dire que dans le but militaire, le but il est militaire, ce n'est pas du tout le même usage, donc on n'a pas du tout les mêmes faits scientifiques, donc ils ne sont pas destinés à produire les  mêmes choses. Ensuite il y a ce problème de savoir si effectivement, si les gens sont effectivement au courant, enfin ça je le sais pour avoir travaillé avec des collègues sur le problème des progrès scientifiques, c'est très rare en science d'avoir un savoir positif, concret, sur un fait. Souvent les scientifiques eux-mêmes ne sont pas sûrs. Alors on obtient le phénomène qui est effectivement dans certains cas ils vont dire, que si on n'est pas sûr, on va dire qu'il n'y a pas de problème, alors qu'on devrait tout simplement dire qu'on n'est pas sûr, et là on n'est pris dans notre, la façon dont on a construit notre culture scientifique. C'est à dire qu'on est habitué à avoir des scientifiques qui sont des oracles, qui vont nous dire la vérité, et du coup eux-mêmes sont souvent pris à ceux jeux, c'est à dire que face à quelqu'un qu'il juge ignorant, ils vont donner une réponse, dans un sens ou dans l'autre, alors que souvent, ils ne peuvent pas donner de réponse. Et je pense que beaucoup de controverse sur ces sujets sont engendrés par un malentendu sur la position du scientifique et sur notre position par rapport à ce scientifique. Alors après se pose effectivement le cas où il pourrait y avoir des choses qui sont camouflées, et je pense qu'au finish cela fait finalement assez peu de cas, parce que en science l'incertitude, ce n'est pas la règle, c'est l'exception.

Jean-Pierre Lentin:
On va quand même, on n'a pas parlé de toutes les théories de controverse, de conspiration, loin de là, on va quand même en évoqué quelques unes, parmiles plus récentes ou les plus bizarres, parce que celles qui sont évoquées notamment dans le film de Canal + de Sébastien Pluot et de Pascal Forneri. Et donc et puis à la lecture d'Internet, et puis après alors parano ou pas parano, on peut poser la question à tout le monde ici, en tout cas tout de suite je propose une pause musicale avec d'une part, un disque, pas de dimanche sans un disque. Ce n'est pas un disque brésilien, mais j'ai voulu juste rendre à deux grands cerveaux perturbés de l'histoire du Rock, tout en sachant d'ailleurs, on pourra l'évoquer qu'il y a quand même lé thèse des complots de la CIA ou du FBI, ou d'autres formes autoritaires qui seraient responsables de toutes les morts des Rock'n Roll stars. Il y a encore un bouquin qui vient encore de sortir là-dessus ces jours-ci aux Etats Unis, donc on en parle toujours... ...

INTERMEDE MUSICAL.**

Comme l'enregistrement a été stoppé pour effectuer un changement de bande, je vais interpréter les propos de Jean-Pierre Lentin, qui a demandé à ce moment si sur le fluor il y avait complot ou pas. Est-ce ce que celui-ci peut être dangereux pour la santé.

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
il y a eu une utilisation dans le domaine nucléaire et apparemment, effectivement, il y aurait quelque chose. Il y a eu des informations la-dessus, ça a été classifié, et il y aurait même eu de la désinformation donc, il est exact que là aussi, on ne sait pas.

Pierre Lagrange:
Oui mais la dessus, c'est toujours le même problème. Est-ce qu'on est dans le cadre d'une controverse public effectivement sur des effets mal connu de phénomène et où il y a négligence, ou est-ce qu'on est dans un vrai complot, les gens connaissent de A à Z, les experts, les effets du truc, et dirigent.

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
Là effectivement il y a un expert qui a fait des révélations dernièrement sur le fluor, en disant qu'on avait menti aux gens, donc...

Pierre Lagrange:
Quand on connaît la capacité des experts à se mettre d'accord entre eux, on a du mal qu'il puisse monter un complot de façon très efficace

Jean-Pierre Lentin:
Par exemple, aussi d'autres rumeurs alors là, très très présentes aux Etats Unis, ce qu'on appelle les chemtrails, ou les contrails, c'est certains avions à très hautes altitudes qui lâchent des traînées qui ne sont pas semblables aux autres traînées, qui sont des traînées qui sont un peu bizarres, et alors comme par hasard les gens qui se trouvent en en-dessous au bout d'un moment ont des crises d'asthme, des nausées, des petits problèmes, alors dans un premier temps ils ont commencé à dire on nous empoissonne délibérément, dans un deuxième temps les conspirationistes pensent plutôt pour des expériences secrètes, et les avions relâchent des particules comme de l'aluminium ou des choses comme ça, dans le cadre d'expériences, soient climatiques, ils vont changer le climat, éventuellement contrer l'effet de serre avec une pellicule réfléchissante sur l'atmosphère de façon à ce qu'une partie retourne, ou alors, ou alors peut être aussi essaye de faire une couche réfléchissante pour mieux renvoyer les signaux radars de façon à ce qu'ils se réfléchissent etc. Donc ils sont en train de foutre des trucs dans la haute atmosphère, et ça se voit, et puis quand ça retombe parce que les vents sont contraires, et là ça rend les gens malades, ce qui n'était pas prévu...

Pierre Lagrange:
Ici ce n'est pas un complot. C'est un essai on va dire.

Jean-Pierre Lentin:
Disons que c'est secret. Si le truc il existe, c'est une expérience totalement secrète puisque jamais aucun militaire ni scientifique n'a jamais admis, ce genre de truc. Donc admettons que ce soit vrai, qu'on fasse réellement ce type d'expérience, que de temps ça rende des gens malades, là ça devient un complot puisqu'on n'avoue pas

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
Alors là il y a plusieurs possibilités, parce que justement...

Jean-Pierre Lentin:
Ah le téléphone va être bientôt près, allez y Marc.

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
Comme dans les histoires de la guerre climatique je me suis intéressé à ce domaine là, et j'ai un chapitre là dessus dans mon livre "LES ARMES DE L'OMBRE", je parle de ça justement, parce qu'il y a des brevets qui ont été déposés effectivement, pour la réalisation de nuages artificiels, qu'on est capable de stabiliser justement par des champs électromagnétiques dans l'air, dans l'atmosphère, et les brevets existent, et je les aient ces brevets là. Donc là dessus il y a deux possibilité, soit c'est pour de la guerre climatique, pour faire pleuvoir, pour faire les tornades se dissoudre en quelque sorte par l'ajout d'hygrosels, ou l'autre possibilité également, il y a trois possibilités en réalité. L'autre possibilité c'est utilisé ces nuages là comme miroir pour prolonger les couvertures radio et radar,, c'est une possibilité puisqu'elle figure dans un des brevets que j'ai avec moi, d'ailleurs ici. La troisième possibilité également c'est pour faire une simulation, alors ça aussi ça existe, c'est à dire qu'on va balancer un nuage à partir d'un KC-135 un aérosol qui va avoir une bactérie comme une escheria colie par exemple, et à partir de là on va dire aux personnes qui ont tel type de symptômes de rester chez elle, tel autre symptôme d'aller à l'hôpital, mais le fait de cet opération, c'est de déterminer en réel ce qui pourrait se passer en cas d'utilisation d'une arme bactériologique.

Jean-Pierre Lentin:
Voilà quatre possibilités, la cinquième se serait aussi que ce soit simplement...

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
...et toutes ces possibilités font l'objet de dépôt de brevet et elles existent réellement. Donc on sait très bien que quand en plus, quand ces des brevets qui sont sous contrôle de l'armée, qu'on voit que ces US Air Force, ou US Navy ou je ne sais quoi, ce n'est pas des brevets d'invention de petits plaisantins, c'est clair et c'est précis. Bon maintenant dire que les militaires ne mettront jamais en oeuvre quelque chose qui paraît aberrant, on a bien vu que tout ce qui paraissait aberrant à toujours été mis en oeuvre d'ailleurs, dans tous les domaines.

Jean-Pierre Lentin:
Alors petit tour de table quand même pour nos invités qui ont été jusqu'au bout. Alors Marc Filterman, on va donner les noms exacts des sites où on peut trouver tout ce que vous décrivez et ça ne fait que commencer. Ce sont des sites qui sont souvent renouvelés, donc il y a de nouveaux sujets. C'est quoi les sites.

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
Alors on pourra taper à partir des moteurs de recherche taper Marc Filterman ou bien Scandales Français, là on arrive tout de suite sur nos sites. Ou alors on peut taper les adresses www.multimania.com/corruptn/ et autrement il y a mon site personnel: http://www.multimania.com/filterman/ donc l'homme filtre, comme en anglais. Autrement il y a le livre qui parle un peu de toutes ces formes de guerre non conventionnelles, c'est "LES ARMES DE L'OMBRE" au édition Carnot".

Jean-Pierre Lentin:
Voilà et vous n'avez pas reçu la visite de "Men In Black" récemment.

Marc Filterman, auteur du livre " Les Armes de L'Ombre ", édition Carnot:
Non non, je n'ai pas eu ces problèmes là. J'ai eu beaucoup de tentatives de piratage effectivement de mon ordinateur, mais là c'est pratique, c'est mieux que les écoutes téléphoniques parce que là au moins on peut relever les adresses IP, ça a un avantage.

*Toutes les tentatives de piratage de mon ordinateur quand je me connecte sur Internet sont d'ailleurs visibles à partir de la page http://membres.lycos.fr/filterman/08-34.htm

Jean-Pierre Lentin:
Ah oui vous êtes très équipés aussi. Bon alors Pierre Lagrange on va rappeler, c'est un livre qui existe, et parler peut être parler des projets. Donc paranologue mais disons en fait sociologue passionné de tout ce, j'aime bien une expression que vous employez dans un article qui est une "approche irréductionniste"... Alors le réductionniste, bon on sait, on va vous classifier ceci cela, et par contre avec plus d'ouverture, cela donne une approche irréductionniste. Alors qu'est ce qu'on peut lire....

Pierre Lagrange:
Il y a le livre que j'ai publié en 96, "La rumeur de Roswell, à la Découverte, qui concerne tous les complots de crash de soucoupes volantes. Et sinon en fait c'est une collection que je lance aux presses du Chatelet. Et Hollyday, c'est la vidéothèque des prodiges qui publie le livre de John Kill, "La prophétie des ombres". Donc il y a ce film qui sort avec Richard Geer le 17 avril. Et en fait l'idée ce n'est pas simplement de faire une collection de plus, d'ouvrages sur le paranormal pour gagner du blé, mais c'est vraiment d'éditer ces ouvrages qui sont devenus des classiques, quoi qu'on pense de ces bouquins. J'ai pas d'opinion arrêtés là-dessus, mais de les publier comme le font les universitaires, pour les grands textes littéraire, la science fiction, le fantastique, la littérature érotique, ou autre. C'est que j'estime que c'est un genre littéraire à part entière, et qu'on n'y prête pas assez attention dans la mesure où certains titres sont vraiment des best sellers, et ont façonné notre culture, donc là le premier, c'est ce livre de John Keel qui est un classique et qui date de 1975, et le suivant qui sera publié cet été, c'est le premier livre qui a lancé le thème des "Men In Black", les hommes en noir, donc le livre de Ray Barker, ils en savaient de trop sur les soucoupes volantes, qui devraient paraître dans la même collection, pareil avec appareil critique, index, biographie, des trucs qu'on ne voit jamais dans ce genre de bouquin.

Jean-Pierre Lentin:
Voilà, appareil critique ça veut dire que, bon il y a leurs notes aussi sur ce qui s'est réellement passé, sur ce qu'on sait de sûr et de pas sûr, etc.

Pierre Lagrange:
Là c'est plus sur un point de vu historique, c'est à dire remettre les choses dans leur contexte, pour que le lecteur ait toutes les clés pour pouvoir interpréter l'oeuvre, ça c'est important. Je n'ai pas à lui dire ce qui est vrai, ce qui n'est pas vrai, ce n'est pas mon problème.


Conclusion:
Au vu des informations dont je dispose, tout indique que dans de nombreuses affaires, on ne peut faire confiance à aucun expert officiel à la solde des industriels ou multinationales. Des informations déclassifiées démontrent par exemple que les militaires américains ont utilisé une partie de leur population comme cobaye, ou que celle-ci a été victime de diverses formes de pollution. L'Europe sur ce chapitre n'est pas mal non plus, puisque des représentants de nos institutions européennes ont pratiqué volontairement la désinformation sur l'affaire de la vache folle. On doit donc parler de criminalité au premier degré avec préméditation. Quant à nos hommes politiques, ils sont pour la plus grande majorité incompétents dans certains domaines, beaucoup plus intéressés par leur plan de carrière et autres avantages, ce qui inclu les bakchichs des grands groupes.



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.