© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


240°) Recommandations sur les
appareils de téléphonie mobile
et sans fil, DECT ou Wifi.

MISE EN GARDE ET DÉSINFORMATION
ATTENTION
CONTRAIREMENT  AUX  AFFIRMATIONS 
DES  OPÉRATEURS  ET  CONSTRUCTEURS,
DES  LIENS  ENTRE  LA
TÉLÉPHONIE MOBILE GSM 
LE CANCER et les TUMEURS
ONT BIEN ÉTÉ MIS EN ÉVIDENCE
Les emballages des téléphones portables devraient porter
les mêmes mentions que sur les paquets de cigarette.
Si fumer peut tuer - Téléphoner peut tuer aussi.

En 2003 j'avais fait une page avec des consignes de sécurité. Je l'a reprend aujourd'hui, pour faire un rappel, avec quelques mises à jour. Contrairement aux affirmations des experts officiels, et de l'agence frnaçaise de sécurité sanitaire, l'AFSSE devenue aujoud'hui ANSES, des études ont clairement démontré des liens entre les champs électromagnétiques des téléphones portables GSM et des antennes relais, avec les cancers et les tumeurs du cerveau. Il a aussi été mis en évidence une augmentation des taux de mortalité, aussi bien chez des civils que chez des militaires.

1°) La nocivité avéré des micro-ondes est connues depuis les années 50.

A) Les affirmations du Dr Aurengo de l'académie de médecine, du Dr Chouda, du Dr Anne Perrin, du Dr Martine Hours, de M. Bernard Veyret et autres, sont clairement démentis par les mises en garde de plusieurs constructeurs d'appareils de téléphones portables.

Lisez les notices de vos téléphones portables.
 
Lorsque vous portez le terminal BlackBerry près de votre corps, utilisez un étui approuvé par RIM avec un attache-ceinture intégré ou maintenez une distance de 0,98 pouces (25 mm) entre votre terminal BlackBerry et votre corps lorsque le terminal BlackBerry est en cours de transmission. L'utilisation d'accessoires pour porter le terminal BlackBerry près du corps, autres que des étuis avec attache-ceinture intégré approuvés par RIM, peut entraîner une exposition à une radio fréquence plus élevée que celle autorisée par les normes en matière d'exposition si les accessoires sont portés sur votre corps lorsque le terminal BlackBerry est en cours de transmission. Les effets à long terme d'une telle exposition pourraient présenter un risque de blessures sérieuses. Pour plus d'informations à propos de la conformité de ce terminal BlackBerry avec les directives de la FCC en matière d'émissions RF...

B) Puissance des radars et antennes relais.
Les propos des académiciens sont aussi démentis, même pour des petits radars pour les bateaux de plaisance, car nous avons là aussi des consignes de sécurité depuis les années 60.  Les petits radars qui font 2 kW en puissance crête, ont en réalité une puissance moyennnée de 20 ou 30 Watts. Les opérateurs et autorités gouvernementale qui affirment qu'une antenne relais de téléphonie est de 20 ou 30 watts, commettent une fraude. En réalité, ils donnent une puissance de 20 ou 30 watts mais au niveau de la sortie de l'émetteur du relais de téléphonie. Sauf qu'au niveau de la puissance émise par les antennes relais de téléphonie, on dépasse une puissance rayonnée EIRP qui peut faire de 1 à plus de 4 Kilowatts rayonnées, soit de 1 à plus de 4 fours micro-ondes sans porte. A quelques mètres d'une antenne, on peut mesurer de 100 V/m à plus de 200 V/m (volts par mètre) surtout pour des antennes multi-bandes, avec des risques de brûlures ou de symptômes à retardement, plusieurs heures ou jour après une exposition chronique. Les techniciens qui ont pourtant été exposés en 1995 et 1996 à la norme professionnelle de 137 V/m pendant plusieurs heures par jour, sur 2 journées de travail, ne travaillent plus aujourd'hui, et ils sont restés handicapés à vie avec des troubles neurologiques.

Extrait du manuel radar Sperry (cliquez ici), 2ème édition, 1970.
 
ATTENTION

Energie des Radiations Micro-ondes.

Il n'y a pas de danger POUR DE COURTE PERIODE D'EXPOSITION à l'énergie micro-ondes émise par l'antenne radar; Cependant, évitez l'exposition à l'énergie des micro-ondes sur de nombreuses périodes prolongées. 

Ne pas regarder directement à l'intérieur du guide d'onde quand le radar est opérationnel ; l'énergie micro-onde est extrêmement nuisible pour les yeux. La présence de l'énergie micro-ondes peut être mise en évidence au moyen d'un tube néon ; le tube néon s'allume quand l'énergie est présente. La distance de sécurité aux Radiation RF de l'aérien est de de 1 pieds (30 cm).

C) Le Dr Hardell dans son étude en 1999 en Suède met en évidence une augmentation de 2,5 fois du risque de tumeur du cerveau dans la partie du cerveau la plus proche de l'antenne d'un téléphone portable GSM (cliquez ici, lien 51). Déjà en 2003, je faisais des recommandations que je remets sur cette nouvelle page de ce mois de février 2012.

D) Le Dr Carlo du WTR avait expédié le 07/10/1999 aux 26 membres du lobby de la téléphonie mobile un FAX sans la moindre équivoque sur les dangers de la téléphonie mobile pour la santé. Il peut être consulté sur la page N°19 en 2001 : gsm-19-fax-george-carlo-wtr-danger-telephone-portable.htm

E) La note N°193 de l'OMS reconnaît que la téléphonie mobile provoque une modification du spectre cérébrale et du temps de réaction, ce qui implique une modification de la chimie du cerveau.

F) Cette certitude sur les effets nocifs a été exposée le 01/08/2000 par le Dr Roti-Roti à la FDA (équivalent de l'AFFSE en France) sur l'augmentation des micro-noyaux, liés au cancer, confirmant les expériences de deux autres chercheurs du WTR, association de recherche créée à l'époque par les opérateurs.

G) En automne 2000, l'Institut de pharmacologie et de toxicologie de l'Université de Zurich a prouvé que les champs électromagnétiques haute fréquence pouvait modifier l'activité cérébrale et les phases du sommeil.

H) L'AFSSE, Agence de Sécurité Sanitaire a été informée lors d'une audition le 21/03/2003, que les ondes GSM détérioraient l'étanchéité de la barrière hémato-encéphalique. Il a en outre été clairement établit que France Télécom avait faussé des expérimentations sur les rats, comme on peut le déduire à travers la lecture du rapport de l'AFSSE de mars 2003. Une progression de l'ouverture de la barrière hémato-encéphalique a été constatée pour les rats pour des DAS compris entre 0,5 W/kg et 3 W/kg pour une exposition de deux heures, ainsi qu'une perméabilisation beaucoup plus marquée des vaisseaux sanguins de la dure-mère.

I) Une nouvelle étude des Pays-Bas de septembre 2003 que je possède démontre que les cobayes humains sont encore plus sensibles aux ondes émises par les téléphones mobiles UMTS.

J) Les travaux de Tice et coll. (2002) d'évaluation de la génotoxicité in vitro des signaux de téléphonie mobile démontrent pour des périodes d'exposition supérieure à 2 heures que des expositions prolongées jusqu'à 24 heures pouvaient induire des micronoyaux dans des lymphocytes humains exposés à 5 ou 10 W/kg. Je rappellerai pour info que le canal (technique) BCCH (BP=200 KHz) d'une antenne relais GSM émet en permanence. En langage clair cela veut dire que ce type d'exposition permanente peut être facteur de cancer ou leucémie.

K) La directive européenne du 12 juillet 1999 stipule au point 6 que :
" Toutes les valeurs moyennes de DAS doivent être mesurées sur un intervalle de temps de 6 minutes". Cette recommandation de 1999 est depuis obsolète par 2 résolutions du parlement européen, elle ne devrait donc plus être prise comme référence par les opérateurs ni même par les états.

L) La pollution électromagnétique par des micro-ondes a été étudiée sur les militaires américains et polonais, et a permis de mettre en évidence l'augmentation des tumeurs du cerveau comme je l'avais souligné lors d'un colloque au sénat. Le résultat de ces études a toujours été dissimulé au public. Les travaux en possession de la DGS, Direction Générale de la Santé, de l'AFSSE, Agence de Sécurité Sanitaire, démontrent s'il le fallait, que toutes ces autorités sont parfaitement au courant des risques des hyperfréquences de la téléphonie mobile pour la santé, mais elles pratiquent la dissimulation.

M) Le rapport BIOINITIATIVE, qui est une analyse de plusieurs centaines d'études, met clairement en évidence la nocivité des champs électromagnétiques.

N) Le rapport REFLEX, qui a été réalisé dans le cadre des institutions euroépéennes MET EN EVIDENCE CLAIREMENT ET DE FAçON INCONTESTABLE, LA NOCIVITE DES MICRO-ONDES DE LA TELEPHONIE MOBILE.

O) Chez les utilisateurs intensifs de téléphones portables, il y a 40 % de cancers du cerveau en plus. 20 millions d'euros de budget pour affirmer qu'on va refaire des études, pour le Pr André Vander Vorst, la plaisanterie commence à bien faire.


2°) Défaut de communication
Espagne 30 millions d'abonnés -
France 60 millions d'abonnés ce qui donne un taux de pénétration de la téléphonie mobile de 95 % contre 90 % pour les Pays Bas.
Durée de conversation annuelle est estimé à 0400 heures en 2003.
Durée de veille est estimée d'un téléphone à 4000 heures en 2003.

Le lobby industriel de la téléphonie mobile sous la pression publique est contraint normalement depuis 2001 de diffuser les Taux d'Absorption Spécifique (DAS, SAR) des téléphones cellulaires GSM. Il devait mettre ces valeurs à la disposition du public à dater du 01/10/2001, et l'inscrire sur l'emballage des appareils et le diffuser sur Internet. Or un rapide contrôle en novembre 2003 avait démontré que dans la majorité des points de vente sur Paris, que les vendeurs sont incapables d'expliquer ou ne veulent pas divulguer cette information. C'est encore le cas en 2012, des vendeurs de portables ignorent encore aujourd'hui ce qu'est le DAS. En 2012, dans un certain nombre de grandes surfaces et grand nombre de petits magasins notamment en province, la DAS n'est toujours pas communiqué, ou inscrit en tellement petit, qu'il faut une loupe pour le voir. Ils ont été relevés pour certains chez les opérateurs de la place d'Italie, ou sur Internet. La revue 60 millions de consommateur recommandait depuis février 2001 la communication des DAS, et se félicitait en novembre 2002, de cette communication.



3°) Mesure de la valeur du DAS
L'unité de mesure pour le taux d'absorption spécifique est la valeur DAS (ou SAR en anglais), qui correspond à la densité de puissance maximum d'émission du téléphone cellulaire au moment de son émission. Les recommandations de l'Union Européenne fixent les valeurs de DAS limites à 2,0 Watts par kg, ou 0,02 watt par 10 grammes de poids corporel. Les téléphones portables qui présentant une valeur DAS maximale inférieure à 0,6 W/kg (Watts par kilo) ont droit au label écologique « Blauer Engel ». Le protocole de mesure du DAS repose sur la réglementation européenne EN-50361 de juillet 2001. Les tests DAS sont effectués en position d'utilisation normale dans toutes les gammes de fréquence et pour les puissances d'émission maximales autorisées. La puissance des téléphones portables varie en fonction de la puissance du signal reçu de l'antenne relais GSM.

Quant on recherche sur Internet le DAS auprès des constructeurs, c'est un casse tête chinois. Plusieurs valeurs de DAS sont présentent dans les tableaux. Motif, le DAS européen n'est pas une norme internationale, mais c'est une norme européenne qui est appliquée dans les pays européens, avec une limitation à 2 Watt par kilo (2 W/kg) pour 10 grammes de tissu contigu. Par contre aux USA et autres pays, le DAS est de 1,6 W/kg pour 1 g de tissu contigu.

Plusieurs magasins en France commettent des FRAUDES, et affichent le DAS le plus faible qui figure dans la notice, c'est à dire le DAS américain. En effet la valeur du DAS américain mesurée pour un même téléphone portable, peut être inférieur au DAS européen, qui figurent tous les deux dans les notices constructeurs. Nous sommes en Europe, c'est  donc le DAS européen qui doit affiché dans les magasins, et non pas le DAS américain, c'est ILLEGAL. Un client avant d'acheter un portable, doit demander au vendeur à lire la notice avant de finaliser l'achat, pour vérifier s'il n'a pas été trompé sur le DAS. Ce type de fraude doit être évidemment signalé à la répression des fraudes.
 
A) La valeur DAS d'émission d'un téléphone portable est généralement inférieur à la puissance maximum déclarée, lorsqu'on est dans la zone de couverture d'une antenne relais GSM. 
B) La puissance du téléphone portable augmente quand on s'éloigne de cette antenne relais GSM, et est maximum quand on est en limite de zone. 
C) La puissance augmente fortement quand on téléphone d'une voiture ou d'un train.
D) La puissance est maximum quand on téléphone d'un ascenseur, d'une cave, d'un tunnel ou d'un métro souterrain et représente dans ces cas précis un danger pour leur utilisateur.

L'OMS préconisait une limite d'exposition de 1 µW/cm² (0,01 W/m²) en 1986. Comment se fait-il que dans les textes européens nous soyons passés brutalement à des niveaux de seuil 400 fois plus élevés. Le lobby des télécoms à tout simplement oublier de préciser que les durées d'exposition sont calculées pour des période moyennée sur 6 MINUTES.

La directive européenne du 12 juillet 1999 qui est obsolète stipule au point 6 que :
" Toutes les valeurs moyennes de DAS doivent être mesurées sur un intervalle de temps de six minutes ".
Cela veut dire que la limite de 0,1 µW/cm² demandée par certains scientifiques est justifiée.
 
Fréquence
mégahertz
volt par
mètre carré
watt par 
mètre carré
microwatt par 
centimètre carré
ampère par
mètre
champ en
milligaus
0900 MHz 41,2 V/m 04,5 W/m² 0450 µW/cm² H= 0,109 A/m 1,3 mG 
1800 MHz 58,1 V/m 09,0 W/m² 0900 µW/cm² H= 0,150 A/m 1,9 mG 
2100 MHz 61,0 V/m H= 0,160 A/m
6 MINUTES 6 MINUTES 6 MINUTES 6 MINUTES 6 MINUTES 6 MINUTES

Le champ magnétique d'un téléphone portable peut dépasser 17 milligaus (mG)
au moment où il sonne, ou au moment où on établit la communication.
Les premières millisecondes d'une communication, le niveau peut dépasser
150 V/m et aller pour certains téléphones portables jusqu'à 350 V/m (ces derniers ne devraient plus exister).


 
4°) RISQUES  INDUSTRIELS
AVIS aux techniciens de maintenance des sites industriels explosifs
ZONE ATEX (Atmosphère explosive)
(Voir autres recommandations aux maires)
A)  Vous devez savoir que votre téléphone portable n'est pas un appareil antidéflagrant et donc étanche. Un composant interne comme une batterie peut exploser, une résistance ou un condensateur peut brûler et générer une température supérieure à 100 °C, et servir d'allumette pour déclencher une explosion dans un site explosif ou pétrochimique.
B) Pour les sites pyrotechniques, les ondes GSM émises par un téléphone portable peuvent interférer sur les détonateurs et déclencher leur explosion, surtout s'ils sont en limite d'âge.
C) Il existe un danger d'utilisation à bord de certains navires, les pétroliers évidemment, les méthaniers, et certains navires de guerre, ateliers de maintenance. Les personnels de bord dans ces cas précis disposent de consignes particulières et spécifiques.
D) 2,4 µW/cm² est la valeur du seuil de sécurité fixé pour le matériel électromédical par la Directive Européenne.

5°) RESTRICTIONS D'UTILISATION

LIEUX
UTILISATION
RISQUES
Raffineries/Pétroliers INTERDITE Risque d'explosion - vapeurs
idem pour les stations d'essence
Zone Pyrotechnique INTERDITE Risque d'explosion - détonateur
HÔPITAUX INTERDITE Perturbations des appareils médicaux
AVIONS* INTERDITE Perturbations des systèmes de bord
Silos à grains Voir les consignes Risque d'explosion des poussières, ou de
perturbation des systèmes de ventilation
TRAINS Déconseillée Puissance maximum
METRO Fortement Déconseillée Puissance maximum en souterrain
AUTOBUS Déconseillée Puissance maximum
VOITURES Déconseillée Contravention, certains constructeurs interdisent l'utilisation d'un portable à bord, car il peut planter le calculateur de freinage (lire la notice) 
ASCENSEURS Fortement Déconseillée Puissance maximum
Sous-sol Déconseillée Puissance maximum
Centraux autocom Déconseillée Perturbation des systèmes
Salle informatique Déconseillée Perturbation des systèmes

En avion, des compagnies autorisent l'utilisation des appareils portables lors des vols de croisière, mais à tout moment, un commandant de bord peux exiger la coupure de tous les appareils portables des passagers, s'ils interfèrent sur les systèmes électroniques et calculateurs de bord. Souvent des commandants de bord ont eu à se plaindre de la perte du pilote automatique, en vol de croisière.


06°) RECOMMANDATIONS et Précautions D'UTILISATION
d'un téléphone cellulaire
d'un téléphone mobile
d'un téléphone portable
avec des implants médicaux.


A) Il est recommandé aux possesseurs de téléphone portable d'utiliser un kit main libre.
Les téléphones portables sont ou seront délivrés désormais avec un kit main libre pour éviter de mettre en danger le cerveau, suite à divers rapports ayant démontré les dégâts sur la barrière H-E, la rupture des brins d'ADN, ou la multiplication des micro-noyaux. 
B) Il est toutefois ridicule d'utiliser un kit main libre tout en portant son téléphone portable à la ceinture, comme on voit beaucoup le faire, car ces utilisateurs ne font que déplacer le problème. Au lieu d'avoir des lésions au cerveau, ils en auront au niveau des organes reproducteurs, du foi, de la rate, du pancréas, des reins ou autre. C'est juste un petit détail que les opérateurs ont oublié de vous préciser ainsi que les autorités sanitaires.
C) Quand on utilise un kit main libre, il est aussi ridicule de poser son téléphone portable sur ses genoux, à proximité des organes reproducteurs, qui sont eux encore plus sensibles que les autre organes du corps humain. Ce la peut se traduire par un cancer des testicules ou des ovaires.
D) Il est de plus nécessaire de préciser que l'altitude du téléphone portable étant moins élevée quand il est porté à la ceinture, il va augmenter sa puissance d'émission pour compenser sa perte de réception. C'est un autre petit détail que les opérateurs ont oublié de vous préciser. Il est donc recommandé d'éloigner le portable de son corps quand on utilise un kit main libre.
E) Je précise en outre que les circuits électroniques d'un téléphone portable rayonnent en permanence, même quand le GSM n'émet pas, autre détail non précisé par les opérateurs. Les opérateurs pratiquent une désinformation honteuse en affirmant que les téléphones portables ne génèrent pas de spectre ELF, alors que Bernard Veyret du CNRS déclarait en 2000 à l'assemblée nationale qu'il n'avait pas été chargé par les opérateurs d'étudiés la génération de sous-produits (sous entendu les ELF). 
Je suis tout à fait disposé à prouver aux autorités sanitaires qu'ils existent, s'ils me fournissent les moyens techniques nécessaires pour le prouver, mais de ce côté là aucun risque. S'ils n'y a pas d'ELF dans un appareil, cela veut dire qu'il n'y a pas de circuit électronique à l'intérieur, je ne vois donc pas dans ce cas comment il pourrait fonctionner.
F) Quand on compose le numéro d'un correspondant, quand son téléphone portable sonne, quand on décroche pour répondre à une communication, il ne faut pas approcher le téléphone portable de son visage ou de son corps, car sa puissance et le champ magnétique dégagé sont maximum à ces moments précis. Il faut attendre quelques secondes le temps que le téléphone portable règle et baisse sa puissance. Je signale que le champ magnétique (supérieur généralement à 15 milligaus (mG) peut être mis en évidence et mesuré par un gaussmètre, sauf que comme nous l'a indiqué M. Bouillet de Bouygues au salon Forme et Santé 2003, il n'y pas d'ELF dans un portable.
G) Il est très fortement déconseillé au femmes enceintes de porter un téléphone portable à la ceinture. Quand il est dans un sac, attention à ce que celui-ci ne repose pas à hauteur du ventre. 
H) Il est aussi recommandé aux femmes enceintes de ne pas conserver un téléphone portable en veille sur sa table de nuit pour l'utiliser comme réveil matin. Assez bizarrement, il semble que dans certains  cas cela puisse provoquer une fausse couche.Un portable en veille peut être amené a émettre des signaux de rafraichissemnt de données pour répondre aux interrogations émises sur le canal BCCH (qui lui émet en permanence) d'une antenne relais GSM.(L'exposition aux CEM provoquent une modification de la tension artérielle. Or dans les cas d'hypertension, cela peut se traduire par une fausse couche. Une polémique avait d'ailleurs éclaté vers 1978 avec IBM sur les effets des écrans d'ordinateur sur les femmes ensceintes, qui avortaient le plus souvent. Par la suite, il a été décidé dans plusieurs pays dont la France, d'affecter les femmes enceintes à d'autres postes temporairement, le temps de leur grossesse).
I) L'usage des téléphones portables ou l'exposition à des antennes relais de téléphone mobile est fortement déconseillé à des personnes atteintes de maladies du système immunitaire, qui sont atteintes du cancer ou du sida, ce qui semble parfaitement logique.
J) L'utilisation d'un téléphone portable peut être plus nocive pour les porteurs de lunette, il est donc préférable de les enlever au moment de l'utilisation d'un GSM. En fonction de la morphologie du visage, les branches métalliques des lunettes peuvent avoir une longueur qui peut coïncider à la longueur d'onde du relais ou du portable et donc entrer dans ce cas en résonance.
K)
 
 
 

 

Les dentistes doivent savoir que l'utilisation d'un téléphone portable peut être plus nocive pour les porteurs d'un appareil dentaire, chez les anfants et les personnes âgées, mais on ne peut recommander ici de l'enlever lors de l'utilisation d'un GSM. En fonction de la dimension des parties métalliques des appareils dentaires qui peuvent avoir une longueur qui peut coïncider à la longueur d'onde d'une antenne relais de téléphonie mobile ou du téléphone mobile qui peuvent donc entrer en résonance dans ces cas précis.
L) Les personnes qui à la suite d'une facture de la boite crânienne porte une plaque métallique,doivent faire attention à ce que l'utilisation d'un téléphone portable ne provoque pas un "point chaud." Cette mise en garde devrait normalement être fait par le médecin traitant, qui normalement ont du être informés des risques par le ministère de la santé et les directives européennes. Il en est de même pour les porteurs d'implants médicaux passifs, ou actifs, comme les stimulateurs cardiaques, prothèses auditives, ou autres. Les implants médicaux métalliques représentent un risque sérieux et dangereux en présence d'une pollution électromagnétique excessive.
M) Au-dessus de 10 minutes d'exposition aux ondes d'un téléphone portable, des effets sont constatés au niveau de la barrière hémato-encéphalique des rats, et observables du point de vue des protéines de choc thermique (HSP) pour un DAS identique à celui de l’ouverture de la barrière. 
Ces expériences ont été financées par Bouygues et France Télécom, qui s'est retiré pour ce dernier à l'annonce de ces résultats défavorables. On observe alors un bouleversement complet de la synthèse des protéines dans le cerveau pour un DAS moyenné sur le cerveau de 1,5 Watt/kg et une durée de 40 minutes, selon les mêmes procédés de dosimétrie mis au point par France Télécom.
En clair, la durée de vos appels ne doivent pas dépasser 6 minutes, pour un  seuil de 450 µW/cm², soit 41 V/m.
N) Un dernier point à ne pas négliger. Il est recommandé :
1°) D'utiliser un kit  main libre d'origine. 
2°) Mais même dans ce cas, il faut éviter que le fil du kit filaire soit parallèle et collé à l'antenne ou à la face rayonnante du téléphone portable GSM, car des micro-ondes résiduelles peuvent alors se superposer et remonter le long du fil du kit jusqu'à l'oreille.
Cela pourrait expliquer la progression des neurinomes de l'acoustique. Il est justifié de recommander aux industriels d'étudier ce risque, et de placer un dispositif de filtrage avec ferrite pour éliminer les micro-ondes, non pas au niveau de la prise du téléphone, mais vers le milieu ou au 3/4 du fil du kit main libre. La longueur du fil doit être aussi calculer pour que celui-ci ne se comporte pas comme une antenne, en raison de l'utilisation d'une longueur de fil qui pourrait s'avérer être un multiple de la longueur d'onde de la fréquence du GSM, en tenant compte de l'écouteur qui lui-même se compose d'une bobine, que l'on peut considérer comme étant une self. Les spécialistes de la réalisation des antennes connaissent parfaitement bien ces problèmes.
O) ATTENTION : Dès que vous commencez à percevoir des maux de tête, une gêne, un échauffement, lorsque vous utilisez un téléphone portable, vous devez stopper la communication en cours.
Si vous percevez une douleur à chaque fois que vous approchez un téléphone mobile GSM de votre visage, vous devez consulter impérativement un neurologue.
P) Dernier Point à signaler sur la contraception des filles et des femmes, des stérilets peuvent être en métal. Dans le cas d'un stérilet métallique il peut aussi entrer en résonance s'il est accordé en quart d'onde ou demi-onde, à la longueur d'onde de l'émission d'un émetteur. Cela se traduira par des points chauds et des douleurs au bas ventre. Cela implique que ces stérilets métalliques se composent de métal et qu'ils soient à proximité d'un émetteur en onde très courte de type UMTS (norme 3G) notamment, ou encore de faisceaux hertziens, ayant une longueur d'onde capable d'entrer en résonance avec ces stérilets. Cela fera peut être rire les non spécialistes, mais beaucoup moins les experts et opérateurs, surtout si ont fait des tests en laboratoire avec générateur avec wobulation et analyseur de spectre en cage de Faraday.
Q) ATTENTION : Les combinés QUADRI-BANDE, GSM (900 MHz), DCS (1800 MHz), 3G/UMTS (2100 MHz), Bluetooth/Wi-Fi (2400 MHz) peuvent représenter une menace sérieuse pour certains équipéments de sites sensibles comme les hôpitaux, les aéroports et avions, inudstries pétrochimiques ou pyrotechniques. 

On peut s'étonner pour les points, F, G et I, du silence du ministère de la santé, de la Direction Générale de la Santé (DGS), de l'Agence de Sécurité Sanitaire (AFSSE / ANSE), de l'ICNIRP, de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de l'Association de la Recherche sur le Cancer (ARC), de l'Agence Internationale pour la Recherche sur le Cancer (IARC), qui en est encore actuellement à étudier sur le plan mondial si l'émission des téléphones portables peut provoquer des tumeurs et cancers, alors qu'on le sait depuis une communication à la Food And Drug Administration, FDA, le 01/08/2000. On croit  rêver.


07°) Bluetooth et Wifi.

A) Oreillette Bluetooth.

Elles sont à éviter, parce qu'elles fonctionnent sur la même fréquence que les fours à micro-ondes. On peut mesurer des niveaux de 3 à 4 V/m lors de leur utilisation. A ne pas utiliser en voiture, les rayonnements micro-ondes émis peuvent entraîner une modification du comportement, et donc des temps de réactions du conducteur. Ce fait a été mis en évidence lors d'une étude en Angleterre, sur laquelle s'est appuyée la compagnie Loyds, pour refuser d'assurer les opérateurs de téléphonie mobile. L'angle de vision est aussi  automatiquement réduit. Ces faits sont aussi confirmés par des études militaires. En plus comble du ridicule, dans ce cas les utilisateurs d'une oreillette Bluetooth porte leur portable à la ceinture, ce qui fait qu'ils ont dans ce cas 3 sources d'émission sur eux et non pas 2. Une permière puce dans le portable sert pour le protocole GSM ou UMTS, une autre toujours dans le portable sert à communiquer avec l'oreillette, et la troisième source d'émission est l'oreillette elle-même.
B) PC avec Wifi.
Lors de l'utilisation du Wifi, ne pas oublier que l'ordinateur portable émet aussi, et on peut mesurer au-dessus d'un clavier de 3 à 4 V/m.  Cette solution peut être utilisée pour une liaisons temporaire, mais elle est à déconseiller pour une utilisation de 6 heures par jours, tous les jours de l'année, car les effets sont cumulatifs. Il ne faut jamais travailler avec un ordinateur portable sur les genoux, qu'il soit ou non équipé du Wifi, car tout circuit électronique qui consomme de l'énergie, en rayonne une partie sous forme d'ondes, idem pour les claviers filaires ou sans fil.
C°) Routeur ADSL Wifi, et 3G.
Il faut éviter de mettre sur son bureau à côté de soi, les routeurs internet ADSL du type Freebox, Livebox, Neufbox, Beebox, etc... qui sont équipés du Wifi et même de la 3G UMTS. Si vous avez des vertiges, migraines, troubles de la vision et de la mémoire, ne cherchez pas d'où vient le problème, il est à côté de vous, et ce ne sont dans cas là, les antennes relais qui sont responsables pour ce cas précis.

Conclusion.
Pour les prétendus journalistes qui se prétendent pluralistes et experts en micro-ondes, qui viennent parler d'alarmisme ou de catastrophisme, je leur recommande fortement de se remettre à la page, surtout si leurs parrains scientifiques sont membres du lobby des télécoms et des OGM, comme c'est le cas pour certaines associations militantes de l'industrie comme l'AFIS sur les pseudo-sciences.org/ par exemple (cliquez ici, lien 228, 181, et lien 177). Je mets donc en garde les internautes, contre les fausses informations divulguées par des experts dits officiels et parrains scientifiques, qui sont exclusivement au service de l'industrie, et non pas de la sécurité sanitaire. De plus, de nouvelles études viennent à nouveau de confirmer la nocivité des sites d'antennes relais des opérateurs de la téléphonie mobile. Une nouvelle étude vient de confirmer l'augmentation du taux de mortalité à proximité des antennes, qui elle a aussi été mise en évidence depuis longtemps, y compris dans une étude allemande.


 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.