© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


241°) Michèle Rivasi, Député Européenne des Verts,
tente faire reconnaître l'électrohypersensibilité.

Nous avons encore aujourd'hui à l'ère d'Internet et des grandes écoles (sic), des individus qui sont  pourtant pour certains des dirigeants d'entreprise, pour d'autres des politiques, qui sont totalement incrédules quand on leur dit que les micro-ondes sont nocives pour la santé. Cette information est pourtant spécifiée dans de nombreux manuels constructeurs depuis les années 60 (lien 186). Pire encore, comme ils se prennent pour l'élite, ils vont traiter les autres de fous, et ne parlons pas des électrohypersensibles (EHS) aux ondes électromagnétiques. Marc Khanne prépare d'ailleurs un documentaire sur l'électrohypersensibilité (cliquez ici) qui est reconnu en Suède, contrairement à ce qu'affirme les représentants et experts liés au lobby de la téléphonie mobile, qui affirment le contraire. D'ailleurs des scientifiques avait dénoncé ce comportement négationniste, dans un courrier adressé à l'OMS.

Je rappellerai pourtant que des médecins reconnaissent que des personnes sont allergiques à toute nourriture contenant de l'huile d'arachide, ou même aux piqûres d'abeilles, et cela ne choque personne quand on en parle. Le comportement de ces individus est surtout un bon thermomètre de leur incompétence et de leur inculture scientifique totale sur la pollution électromagnétique, et on peut se demander comment ils sont arrivés à des postes aussi importants, surtout dans le domaine sanitaire, et politique. On peut aussi se demander ce qu'ils apprennent dans nos grandes écoles, y compris dans nos écoles de médecine. C'est tout juste aujourd'hui si certains savent qui est Tesla. Nicolas Tesla a été en effet le premier électrohypersensible de l'histoire. Quand on va jusqu'à ignorer l'existence des courants de blessures, les travaux de Galvani, de Mateucci, d'Arsonval, on peut se demander comment certains peuvent être médecins et en plus experts sur les champs électromagnétiques ou radioélectriques. Plus certains médecins sont incompétents, plus ils disent du bien des produits de l'industrie, plus ils auront de chance d'être reconnu comme expert, y compris par le monde politique. D'ailleurs lors d'une émission sur  la radio suisse (lien 237), j'expliquais qu'il suffisait de dire de l'industrie, pour être reconnu comme expert officiel.
 
 
Communiqué de presse
Strasbourg, le 15 juin 2012

Reconnaître l'électrohypersensibilité : une nécessité 

Pour la première fois, le Parlement européen aborde un sujet dont on parle peu mais de plus en plus préoccupant : l'hypersensibilité aux ondes électromagnétiques. En dehors des procédures habituelles d'adoption de textes par vote enséance plénière, le Parlement européen a la possibilité de s'exprimer par le biais de la "déclaration écrite". 

C'est ainsi que Michèle RIVASI, députée europénne vice-présidente du groupe des Verts, a proposé avec quatre de ses collègues (1) d'adopter, sans débat, un texte pour la reconnaissance, en tant que maladie, de la sensibilité chimique multiple (MCS) et de l’hypersensibilité électromagnétique (EHS).

"Les ondes électromagnétiques et les produits chimiques ont des effets sanitaires, parfois très handicapants, et de plus en plus de monde est aujourd'hui touché. L’électrohypersensibilité est en effet un problème grave dans notre société. Partout en Europe, nombreux sont ceux qui souffrent au quotidien de maux de tête insupportables, ne supportent plus le wifi chez eux ou au travail, ne peuvent plus dormir, et sont obligés de s'isoler pour ne plus être exposés aux ondes qui se multiplient. Cela représente également un coût élevé pour la société, puisque ces personnes malades ne peuvent pas travailler et ont du mal à se soigner correctement faute de diagnostique correct. Mais peu sont au courant de cette situation: à nous, élus, de sensibiliser sur cette question et d'inciter à légiférer. Il est important que ces maladies environnementales émergentes soient inclues dans la Classification Internationale des Maladies.", explique Michèle Rivasi

Pour être adoptée et considérée comme position officielle du Parlement européen, la déclaration écrite n°14/2012 devait réunir le 14 juin les signatures de la majorité des députés, soit 378 signatures. 

" Nous avons obtenu près de 200 signatures, ce qui est un bon résultat pour une première sensibilisation. Les statistiques montrent que seules deux ou trois déclarations écrites réussissent chaque année à obtenir le nombre de signatures requises avant la date de forclusion. Les textes ainsi adoptés n'ont pas force de loi mais elles permettent de sensibiliser les députés sur des sujets qui proviennent souvent des ONG ou de problématiques que nous rencontrons sur le terrain. Cela permet d'entretenir le débat au niveau européen. 

Nous allons maintenant poursuivre notre combat. J’aimerais organiser un grand colloque cet hiver au Parlement européen sur le thème de l'électrohypersensibilité, et nous rédigerons sans doute une nouvelle déclaration écrite par la suite". 

(1) Kriton Arsenis (S&D), Willy Meyer (GUE/NGL), Oreste Rossi (EFD) et Raül Romeva y Rueda (Les Verts/EFA) 

NB : Le conseil de l'Europe dans sa résolution du 6 mai 2011 demande aux Etats membres de "porter une attention particulière aux personnes «électrosensibles» atteintes du syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques et de prendre des mesures spéciales pour les protéger, en créant par exemple des «zones blanches» non couvertes par les réseaux sans fil." (alinéa 8.1.4.) 

contact : celia.fontaine "lettre at" europarl.europa.eu

Pour les opérateurs incrédules, les pseudo-expert de l'AFIS sur les pseudo-sciences, les académiciens ou même le Député Alain Gest, et les autres, je  rappelle que les "Effets Biologiques des Hyperfréquences", "la Pathologie Professionnelle du Personnel Chargé de la Sécurité Aérienne", sont spécifiés dans les "Précis de Médecine Aéronautique et Spatiale". Il y a des effets sur le biologique qui apparaissent à des niveaux inférieurs à 0,5 V/m, ce que l'académie de médecine préfère ignorer, surtout quand ses académiciens sont liés à l'industrie.

Qui sont ou comment devient-on électrohypersensible ? Le plus souvent se sont :
- les personnes qui ont été électrocutées par le passé,
- le personnel qui a été exposé aux ondes des radars sur les aéroport.
- les techniciens radio ou radar,
- les pilotes,
- les militaires,
- les personnes qui ont été exposées à des substances chimiques,
- les personnes qui ont été exposées à des métaux lourds,
- les personnes qui ont été exposées à des cosmétiques chimiques.
- les personnes qui ont été exposées à des niveaux de 4 V/m dans le TGV.

Il faut rajouter maintenant les personnes qui ont abusé des téléphones sans fil et des téléphones portables, celles qui ont abusé du Bluetooth et du Wifi avec des expositions de plusieurs heures par jour pendant plusieurs années. Il faut rajouter maintenant les riverains qui sont exposés à plusieurs volts par mètre pendant plusieurs mois ou années aux antennes relais, mais cela se traduira à la longue par des cancer ou leucémie, comme le démontre plusieurs études.

Pourquoi l'académie de médecine ignore-t-elle ces faits volontairement, c'est très simple, il suffit de consulter mon chapitre sur les conflits d'intérêts (cliquez ici) pour tout comprendre.




 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.