© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


250°) Conférence Environnementale,
au Conseil Economique Social et Environnement,
Palais d'Iéna, 14 septembre 2012.

conférence environnementale du Président de la République François Hollande, sur les gaz de schiste, les centrales nucléaires, les risques des antennes relais de la téléphonie mobile

La conférence environnementale était pilotée par le ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie. On y retrouve les participants du Grenelle de l'environnement. Le Président de la République a ouvert cette conférence le 14 septembre dès son arrivé à 11H00.
 
 

Conférence environnementale pour la transition écologique

Palais d’Iéna - Paris

Programme de la conférence.

Vendredi 14 septembre

10h30 : Discours d’ouverture du Président de la République
Les rédacteurs pourront assister à l’allocution du président de la République.

12h00 : Buffet

13h00 : Accueil des « experts »

13h30 : Ouverture des cinq tables rondes.

• Préparer le débat national sur la transition énergétique.
• Faire de la France un pays exemplaire en matière de reconquête de la biodiversité.
• Prévenir les risques sanitaires environnementaux.
• Financement de la transition et fiscalité écologique.
• Améliorer la gouvernance environnementale.

16h00 : Pause d’un quart d’heure en cours de débat

18h30 : Suspension des tables rondes

19h00 : Buffet
 

Samedi 15 septembre

8h00 : Accueil des participants et experts

9h00 : Reprise des tables rondes

12h00 : Fin des tables rondes

12h15 : Buffet

13h30 : Restitution en séance plénière des cinq tables rondes par les cinq facilitateurs
Les rédacteurs pourront assister à la restitution.

14h30 : Discours de clôture du Premier ministre
Les rédacteurs pourront assister à l’allocution du Premier ministre.
 
 

Les deux décisions importantes prises par le Président de la République François Hollande, sont la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) pour fin 2016, et le refus de 7 permis d'exploitation des gaz de schiste. Le Quebec vient aussi de prendre les mêmes décisions le 20 septembre, et de fermer son unique centrale nucléaire Gentilly 2, et refuse aussi les gaz de schiste. La ministre a déclaré, "Je ne vois pas le jour où il y aura des technologies qui permettront une exploitation sécuritaire".
 

Interdiction des Gaz de Schiste
(Cliquez sur l'image ci-dessous -Durée : 34 secondes)
conférence environnementale du Président de la République François Hollande, sur les gaz de schiste, les centrales nucléaires, les risques des antennes relais de la téléphonie mobile

 
Cela fait longtemps que les spécialistes savent que l'exploitation
des Gaz de Schiste peuvent provoquer des tremblement de terre.
(Durée : 42 secondes)
Informations que les corpuscules des groupes pétroliers préfèrent 
dissimuler au public, sans parler des substances toxiques.
(Durée : 1,12 mn)

Note Gaz de Schiste.
Ce qui n'a pas été dit par la presse le 14 septembre et que je viens de découvrir, c'est que 7 forages sont pourtant prévus pour novembre, 30 permis sont en cours d'instruction, et 60 autres permis avaient déjà été donnés, ce qu'on vient d'apprendre ce 23 septembre. Cette conférence environnementale est donc elle aussi une arnaque comme la Grenelle de l'UMP. On comprend mieux pourquoi là aussi certaines personne n'ont pas pu s'exprimer lors des tables rondes. Après avoir été trompés par les politiciens de la droite, les français ont aussi été trompés par les politiciens de gauche. On comprend mieux pourquoi le Président de la république vient de perdre ce 20 novembre 11 points. Ils tombe de 54% à 43%. La cote du Premier ministre est tombée elle aussi de 7 points.

Le 5 septembre, j'avais adressé une lettre aux ministres concernés avec les éléments ci-dessous, que les corspucules pétroliers ont oublié de préciser aux élus.
 
 
Les gaz de schiste nécessitent l'injection de 15.000 mètres cubes d'eau sous pression à 800 bars pour un seul puit, qui peuvent provoquer aussi des micro-séismes d'une magnitude entre 2 et 4. Si cela se produit le long de fractures, mieux vaut éviter à côté la présence de sites sensibles, pétrochimiques, nucléaire, gazoduc, etc, car nous pourrions avoir des surprises, comme cela s'était produit il y a 20 ans sur une presqu'île pétrolière du temps de l'ex-URSS, zone qui n'avait jamais été impactée avant. Lorsque j'avais rédigé un livre en 1999 sur les formes de guerre non conventionnelle, j'avais découvert que les militaires avaient aussi étudié la possibilité de provoquer des séismes et Tsunami. Or même la recherche pétrolière par sondage explosif, voir sondeur, peut aussi provoquer des micro-séismes.

L'utilisation de substances chimiques pour les gaz de schiste contamine l'eau qui devient inutilisable pour les habitants et aussi pour l'agriculture, sauf que les récoltes américaines ont été détruites par la sècheresse, et les pays de l'Est seront tout juste auto-suffisants cette année, ce qui met la France au premier rang comme producteur de blé, conclusion :

Gaz de Schiste = risques de séisme + famine, 2 problèmes non abordés par la presse.
Ce procédé utilise 945 substances chimiques, et sur les 350 identifiés :
80% ont des effets sur la peau, les yeux, et le système respiratoire,
50% peuvent toucher le système nerveux et le cerveau,
37% perturbent le système reproducteur et le développement,
25% sont cancérigène et mutagène,
40% perturbent les équilibres naturels.

Nous sommes donc ici dans le terrorisme environnementale. Ceux qui dénoncent les risquent industriels sont tout de suite par les autorités policières et judiciaires, mais il est intéressant de constater que les terroristes industriels de l'environnement ne sont pas eux fichés.
 

Fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim
(cliquez sur l'image ci-dessous - Durée : 41 secondes)
conférence environnementale du Président de la République François Hollande, sur les gaz de schiste, les centrales nucléaires, les risques des antennes relais de la téléphonie mobile

Il y avait 5 tables rondes.
 
 
Table ronde N°1 : Préparer le débat national sur la transition énergétique.

Avec les Ministres :
- Delphine Batho, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie
- Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif
- Facilitatrice : Laurence Tubiana, présidente de l’IDDRI

Vendredi après-midi :

I. Définir les enjeux du débat national : les conditions de réussite, les grandes questions
à mettre en discussion, le périmètre des sujets en débat et les conditions de
la transition énergétique sur le plan industriel, social, environnemental et territorial
(consommation, production, transports,…), les grands enjeux à prendre en compte
(climatiques, sociaux, de compétitivité économique, de performance globale…),

II. Définir les grandes règles du débat national : l’organisation, le calendrier, les modalités
de pilotage, l’association des experts et des citoyens, la décentralisation des débats.

Samedi matin :

III. Les mesures d’urgence : engager sans attendre l’amélioration de l’efficacité
énergétique et définir les mesures transitoires immédiates pour soutenir les filières
industrielles liées aux énergies renouvelables.
 


 
 
Table ronde N°2 : Faire de la France un pays exemplaire en matière de reconquête de la biodiversité

Avec les Ministres :
- Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des territoires et du Logement
- Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt
- Victorin Lurel, ministre des Outre-mer (samedi matin).
- Facilitateur : Gilles Boeuf, Président du Museum National d’Histoire Naturelle

Vendredi après-midi :

I. Mettre en oeuvre la stratégie nationale pour la biodiversité et favoriser la prise de
conscience citoyenne comparable à celle qui s’est opérée sur le changement climatique.

II. Mettre en oeuvre une politique d’aménagement durable du territoire, notamment
pour lutter contre l’artificialisation des sols et l’étalement urbain (urbanisme, agriculture, eau...).

III. Les outils existants (trames vertes et bleues,…) et les nouveaux outils à concevoir.

Samedi matin :

IV. La biodiversité des Outre-Mer.

V. Méthode et calendrier d’élaboration de la loi cadre sur la biodiversité.

Pour l'instant, on ignore ce qui a été dit lors des tables rondes. Il semble régner une certaine opacité. On ignore si les sujets des pesticides, des OGM, de la pollution électromagnétique et nucléaire ont été abordés. Pour les OGM, on a un scandale de plus avec l'étude du Pr Séralini, où il apparaît une fois de plus que les autorité sanitaire et politiques ont pratiqué la dissimulation comme pour les risques avérés des micro-ondes. La culture des OGM a entraîné 18.000 suicides d'agriculteurs, ruinés par les grands groupes OGM.
.

L'étude Pr Séralini démontre la nocivité des maïs OGM
et une multiplication par 2 du taux de mortalité.
(Durée : 2,54 minutes)
Le Pr Arpad Pusztaï avait mis en évidence la toxicité des pommes 
de terre OGM sur des rats et une augmentation de la mortalité.
(Durée : 1,12 mn)
Résultat, du jour au lendemain, le laboratoire de Pr Arpad Pusztaï a été totalement vidé sur la pression et sur ordre des corpuscules intégristes de l'industrie des OGM, ses ordinateurs et travaux ont été volés. On ignore où ses travaux ont été transférés. Suite aux pressions et exigences des intégristes radicaux des OGM, le Pr Pusztaï sera viré de l'institut de recherche, ce qui provoquera des protestations et manifestions de groupes de scientifiques. A en juger par les méthode utilisées, sans parler du système de sécurité conséquent qui existait sur un des bâtiments, il est évident que ces recherches ont un lien avec les militaires. Dans les années 90, à l'époque où j'avais écrit livre, en faisant de multiples recherches, j'avais découvert l'existence de travaux, qui visaient à augmenter le taux de mortalité dans la population. D'ailleurs l'OMS touchera aussi dans les années 70 des budgets pour faire des recherche dans des domaines qui visaient à détruire les systèmes immunitaires. Il serait plutôt dangereux de me traiter de conspirationniste, ayant à l'époque récupéré les références des documents. Les conspirationnistes et intégristes contre la sécurité sanitaire de la population, seraient d'ailleurs plutôt du côté de l'industrie,et de leurs complices politiques, et je ne parle pas des experts officiels. Un certain nombre de ces chercheurs au service de l'industrie et qui connaissent les risques avérés sont carrément des psychopathes, soutenu d'ailleurs par les comportements immoraux de certains journalistes liés à ces industries.
 
 
Table ronde N°3 : Prévenir les risques sanitaires environnementaux

Avec les Ministres :
- Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé
- Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
- Guillaume Garot, ministre délégué chargé de l’Agroalimentaire (vendredi)
- Facilitatrice : Agnès Buzyn, présidente de l’IRSN

I. Santé, Recherche, Environnement : partager le constat pour définir une stratégie
cohérente (dont PNSE 2 vers PNSE 3, dont risques émergents, dont expositions
professionnelles).

II. Comment prendre en compte les facteurs environnementaux dans la stratégie nationale
de santé ? (biosurveillance et toxicologie, mobilité des personnes, repérage et prise
en charge des pathologies environnementales, réduction des inégalités sociales…).

III. Recherche et expertise en santé-environnement.
 

Il est assez comique de parler des dépenses et de la dette de la sécurité sociale, sans se préoccuper des causes des maladies, et des cancers, c'est pourtant ce qui vient de se passer. Cette conférence a plus été orientée sur l'énergie que la santé. Il n'est rien sorti par exemple sur les problèmes liés à la santé, ni sur les risques de la pollution électromagnétique, 2 sujets passés à la trappe comme l'a confirmé André Cicolella, Président du Réseau Environnement Santé qui déclarait :

"On ne définit pas la politique de la santé aujourd'hui sans intégrer tous les facteurs de risques environnementaux que l'on connaît aujourd'hui. J'ai rappelé la déclaration de l'OMS sur l'épidémie des maladies chroniques, j'ai évoqué les problèmes liés aux perturbateurs endocriniens, au bisphénol A, mais on m'a empêché de parler, c'est invraisemblable, on m'a empêché de prendre la parole. On a eu un débat ridicule sur l'épidémie de cancers, j'ai eu l'impression de revenir dix ans en arrière. J'ai entendu des propos négationnistes sur ce sujet, c'est incroyable. Je constate qu'il y a un décalage entre la déclaration de François Hollande qui a évoqué la thématique santé-environnement et la déclaration des ministres. Le changement de cap évoqué par le Président n'est pas pris en compte par cette commission, c'est très clair. Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. La ministre de la santé se satisfait d'un système de santé basé sur le soin. Les Français attendent des décisions en matière de santé, et qu'est-ce qu'on va leur dire à la sortie de cette conférence ? Rien n'a avancé. L'absence de prise en compte de l'épidémie de maladies chroniques est aberrant."

Les maladies chroniques touchent 24 millions de personnes et représentent 83 % des dépenses de santé dont 62% au titre des Affections de Longue Durée. Sur la période 2004-2009, la seule croissance intrinsèque du nombre de cas de MCV, diabète et cancer (en excluant la modification démographique) représente un surcoût supplémentaire total de 8,39 milliards, soit un montant correspondant à celui du déficit de l'assurance maladie. La pollution de l'air tue :
- 40 000 personnes par an en France,
- 400 000 en Europe (Aphekom, 2011) P
- Plus de 2 millions dans le monde

Selon l'OMS ce problème est au 13ème rang des causes de pathologies mortelles chez l'Homme. L'espérance de vie pourrait augmenter de 22 mois pour les personnes âgées de 30 ans et plus, si les niveaux moyens annuels de particules fines PM2,5 descendaient à 10 µg/m3, valeur préconisée par l'OMS, générant un bénéfice d'environ 31,5 milliards d'euros. Il est intéressant de noter qu'aucun chiffre n'a été donné sur les conséquences de la pollution électromagnétique, qui génère des cancers, des leucémies, et même des morts, comme a permis de la démonter une étude publiée au Brésil en 2011 (sujet 243).

risques sanitaires étude Brésil, taux de mortalité des habitants à côté des antennes relais de la téléphonie mobile suite à la pollution électromagnétique


 
Table ronde N°4 : Mettre en oeuvre une fiscalité plus écologique

Avec les Ministres :
- Jérôme Cahuzac, ministre délégué chargé du Budget (samedi matin)
- Pascal Canfin, ministre délégué chargé du Développement
- Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des petites et moyennes Entreprises,
de l’Innovation et de l’Economie numérique
-Facilitateur : Thierry Wahl, inspecteur général des finances

Vendredi après-midi :

I. Les grandes règles et les grands enjeux pour une fiscalité efficace écologiquement,
prenant en compte les enjeux de la compétitivité et du pouvoir d’achat.

II. Les financements innovants pour le financement de la transition écologique.

Samedi matin :

III. Les chantiers de la fiscalité écologique
 

Ce qui est intéressant, c'est qu'il y a toujours un volet fiscal, mais à chaque fois qu'une décision a été prise, elle est toujours en défaveur de la population. Les lampes fluocompactes sont un exemple concret, qui montre comment les français ont été arnaqués par des lampes très chères à l'achat, dont la durée de vie est plus que limitée. On peut d'ailleurs voir les expertises que j'avais menées dans le chapitre lampe fluocompactes et bassse consommation (cliquez ici). A chaque fois qu'une décision a été prise au nom de l'écologie, elle a surtout été utilisée pour enrichir les industriels.
 
 
Table ronde N°5 : Améliorer la gouvernance environnementale.

Avec les Ministres :
- Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social
- Marylise Lebranchu, ministre de la réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique (samedi matin)
- Frédéric Cuvillier, ministre délégué chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche
- Facilitateur : Daniel Lebègue, président de l’IFA

Vendredi après-midi :

I. Engager l’évolution des instances de concertation nationales et locales.

II. Le renforcement de la participation des citoyens et la modernisation des procédures environnementales.

III. Engager une nouvelle étape en matière de RSE.

Samedi matin :

IV. Développement durable et décentralisation.
 


Un sondage jugeait important les sujets ci-dessous :
Le WWF France a publié le 12 septembre dans le journal Le Parisien un sondage IFOP réalisé pour le Rassemblement pour la planète qui rassemble 5 ONG, Écologie Sans Frontières, Générations Futures, Réseau Environnement Santé (RES), Respire et Robin des Toits) sur les thématiques environnementales prioritaires pour les Français.
- Les relations entre santé et environnement sont la priorité à 52%, dont 63% pour les femmes, 41% pour les hommes.
- La transition énergétique avec de 24% des suffrages.
- Les trois autres tables rondes (biodiversité, fiscalité écologique, gouvernance), moins de 10%.

Les mesures urgentes demandées par le Rassemblement pour la Planète en matière de santé et d'environnement sont :
- L'adoption d'une loi sur les perturbateurs endocriniens, ces polluants qui perturbent le système hormonal à très faible dose.
- Une réforme des Agences de sécurité sanitaire.
- La création d'un Institut de Veille environnementale, qui avait d'ailleurs été actée lors du Grenelle de l'environnement.
- L'adoption d'une loi de l'alerte et de l'expertise.
- Une modernisation des normes pour prendre en compte les effets de synergie des polluants entre eux ou la sensibilité particulière du foetus
- La reconnaissance de " crime environnemental "
- Une réforme du système d'homologation des pesticides, actuellement sous la responsabilité du Ministère de l'Agriculture, pour le placer sous la triple responsabilité des Ministères de la Santé, de l'Environnement et de l'Agriculture.

Or le sujet sur la santé est celui qui semble avoir été le plus maltraité par nos ministres. Il suffit d'ailleurs de consulter les articles dans la presse, pour constater que rien n'est sorti sur la santé et les causes des problèmes sanitaires. Ce problème a été totalement effacé par le sujet des Gaz de schiste et le nucléaire.
 Le directeur général du WWF France, Serge Orru, déclarait, "tout le monde voit bien que le nombre de cancers et maladies respiratoires explose, qu'il y a aujourd'hui en France 42 000 morts prématurées liées aux particules fines des diesels et les Français ont bien compris qu'on ne peut pas vivre en bonne santé sur une planète malade. "
Sauf que beaucoup ignore dans la population que des études révèlent que le taux de mortalité a réaugmenté dans plusieurs pays juste après la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon. Ainsi aux USA, alors que le taux annuel de mortalité baissait avant la catastrophe nucléaire japonaise, il a réaugmenté après la catastrophe, pour aboutir à 14.000 morts en plus rien qu'aux USA. Cette information n'est connue que des spécialistes. Su les côtes américaines côté Californie, donc de la mer du Pacifique, on pêche désormais des produits de la mer faiblement contaminé par la radioactivité et des isotopes.

La radioactivité a actuellement plusieurs origines :
- Celle qui est d'origine terrestre, comme dans les régions granitiques, sans parler du radon.
- Celle qui est d'origine cosmique et solaire, notamment en période d'éruption solaire.

Il y a celle qui est d'origine artificielle :
- Celle qui s'est répandue dans l'atmosphère suite aux explosions nucléaires et qui a contaminé de vastes zones,
- Celle qui s'est répandue à la suite de l'accident de Tchernobyl en Ukraine.
- Celle qui s'est répandue à la suite de l'accident de Fukushima au Japon.
- Celle qui se répand dans la nature à la suite d'incident de contamination provoquée par les centrales nucléaires.

Peu après les accidents nucléaires, on constate systématiquement une augmentation des taux de mortalité par le biais des contamination radioactive externe, ou pire, interne par le biais d'une nourriture contaminée.


En conclusion.
Les gouvernement passent, mais les politiques de l'insécurité sanitaire et du laxisme gouvernemental restent. Rien ne change. Il y a une volonté de refuser de rechercher les causes des maladies et cancers actuels. Il est évident que les responsables industriels, leurs experts et scientifiques, et autres autorités, qui savent parfaitement bien que la pollution électromagnétique ou que divers produits de l'industrie sont nocifs pour la santé, doivent être considérés comme de dangereux psychopathes.
 

Discours complet du Président de la République.
(Cliquez sur l'image ci-dessous - Durée : 1H18)
conférence environnementale du Président de la République François Hollande, sur les gaz de schiste, les centrales nucléaires, les risques des antennes relais de la téléphonie mobile


 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.