© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


252°) Le maire de Larmor-Plage a fait baisser début 2012 la pollution électromagnétique sur
le château d'eau, en ne renouvelant pas certains contrats de location, comme avec Towercast.

En Bretagne, chacun se rappelle du niveau élevé qui régnait avant 2012 du côté du château d'eau de Larmor-Plage dans une rue en particulier. Fin 2011, j'avais expédié une lettre par email le 18 août 2011 au maire de Larmor-Plage, pour lui signaler qu'il existe une circulaire technique depuis 1998 concernant les règles d'installation, notamment pour faire respecter la qualité de l'eau dans les châteaux d'eau. Un grand nombre de mairies et d'opérateurs ne respectent pas cette circulaire qui est pourtant en vigueur. On se retrouve dans ce cas dans le cadre du faux en écriture public dans de nombreux contrats, ce qui est passible d'un passage devant la cour d'assise pour certains élus. Ils ne sont pas couverts dans ce cas précis par la dernière décision du Conseil d'Etat (lien 231), qui s'est mis à couvert par une phrase sibylline en rendant responsable les maires, qui ne respectent pas des circulaires techniques précises, information que certains journalistes n'ont pas répercuté, on devine lesquels. J'avais expédié aussi au maire la lettre technique de mon sujet 210 (cliquez ici), qui avait été adressée par email le 30 mai 2011 à tous les députés, sénateurs, et quelques ministres.

Il n'y a visiblement que la revue Hardwar Canard PC et les membres de l'AFIS sur les pseudo-sciences (lien 177) qui ne connaissent pas cette circulaire, quoi de plus normal quand les auteurs des articles sont rédigés par des experts qui sont liés à l'industrie. Il faut savoir que même parmi les plaisanciers qui ont des bateaux équipés de radar, beaucoup ignore qu'il existe des consignes de sécurité et distance de sécurité à respecter pour les antennes radars (lien 186), alors que la puissance d'émission est plus faible que celle des antennes relais de téléphonie mobile. Sauf que l'académie de médecine, et les experts à la solde des opérateurs ne vont pas venir vous le dire. Le maire de Larmor-Plage à donc pris conscience des risques, malgré la désinformation des opérateurs et aussi les articles même diffamatoires de certains journalistes parisiens, qui n'ont aucune compétence sur les risques avérés des champs électromagnétiques, et encore moins sur les réglementations, qui prennent en compte des durées d'exposition.

Description station de base, antenne relais de téléphonie mobile, Wifi, Wimax et radio FM, faisceaux hertziens, du château d'eau de Larmor-Plage, rue du Vieux Moulin

Depuis, Towercast a été prié de redémonter plusieurs de ses émetteurs, et de les déménager ailleurs. Les nuisances ne venaient pas ici forcément des antennes relais de la téléphonie mobile, mais plus 60% du niveau mesuré venait en réalité des multiples émetteurs FM. La réglementation fixe le niveau pour le GSM à 41 V/m et 61 V/m pour la 3G, sauf que pour les émissions de la bande FM situées dans le spectre 88 à 108 MHz, le niveau réglementaire est fixé à 28 V/m, pour une durée limitée en plus à quelques minutes. Les normes actuelles en vigueur, y compris de l'ICNIRP, n'ont jamais été faites pour des durées d'exposition permanentes, et ceux qui affirment le contraire devraient être virés et sanctionnés pour faute professionnelle lourde, comme je l'ai rappelé à de multiples reprises dans diverses agences, lors de réunions et conférences. Malgré les plaintes des riverains à l'époque suite à des interférences, la réponse des diverses agences et autorités consistait à dire que tout était normal.

Depuis que ces émetteurs ont été redémontés, la qualité de réception pour les riverains s'est fortement améliorée, et la qualité sanitaire devrait aussi remonter. Dans une chambre dans une habitation on pouvait mesurer jusqu'à 4 V/m au-dessus d'un lit, fenêtre ouverte, quoi de plus normal en été.


Mesure faite avant 2012

Exemple de mesure faite en 2009 et 2011. Un cabinet agréé COFRAC trouvait lui aussi à l'époque la même valeur au même endroit, que celle qui s'affichait sur mon appareil de mesure, soit 7,62 V/m (volt par mètre).

niveau de poluttion électromagnétique des émetteurs radio FM et de téléphonie mobile très élevé avant 2012 à Larmor-Plage


Mesure faite après 2012

Au mois d'août 2012, des mesures ont été refaites à 50 mètres du château d'eau, avec un membre du collectif des Oliviers, et un du collectif  Kervihan Ar Menez. La mesure ci-dessous montre un niveau de 228 mV/m = 0,23 V/m au lieu des 7,6 V/m moyennée que nous trouvions aussi en 2011. Il y a donc une forte amélioration de la qualité de vie dans ce secteur.

Le maire fait baisser la pollution électromagnétique à Larmor-Plage, en obligeant des opérateurs à redémonter leurs émetteurs


A côté de cela, on constate qu'à plus de 500 mètres du château d'eau dans le Hameau de la Fontaine, nous avons un niveau qui est presque 6 fois plus élevé qu'à 50 mètres. On peut mesurer ici comme nous le voyons sur la photo ci-dessous un niveau de 1,315 V/m = 1315 mV/m (millivolt par mètre). Ce n'est pas une erreur de mesure.

axe vertical et horizontal des lobes de rayonnement des antennes relais de téléphoniie mobile à Larmor-Plage

La mesure a été faite ici dans le lotissement Hameau de la Fontaine qui est sur une colline. On se retrouve donc ici approximativement dans l'axe horizontale et verticale de certaines des antennes du château d'eau. Le faisceau vertical des antenne relais est incliné vers le bas, et a une ouverture de 10°.

pollution électromagnétique des émetteurs radio FM du château d'eau de Larmor-Plage

Il reste deux autres secteurs à problème :
- une résidence pour personnes âgées située au Kernevel, qui héberge des antennes relais tri-bandes, au mépris des recommandations des experts de la Direction Générale de la Santé, qui spécifiait dans son rapport de 2001 la nécessité d'éviter les lieux sensibles.

- Le deuxième secteur concerne une zone HLM avec un foyer à côté, où les personnes se plaignent là aussi de problèmes de santé, de troubles du sommeil, de dépressions, tentatives de suicide et autre... Mais comme il n'y a pas de plainte officielle, là aussi la sécurité sociale va sentir la note passer, ainsi que les mutuelles. L'assurance maladie et les mutuelles ne recherchent en effet jamais les causes quand il existe un cluster de pathologies dans un quartier. Cette absence de recherche de cause permet d'enrichir les laboratoires pharmaceutiques, et de rendre responsable tous ces français qui consomment trop de médicaments, mais là, aucun expert en médecine ne recherche les causes, normal, ils sont consultants pour les laboratoires pharmaceutiques.


Depuis que les émetteurs radio FM ont été transférés dans un quartier HLM de Lorient, ils brouillent tout le quartier. Les agences ne peuvent pas ignorer le problème, car de nombreux riverains se plaignent du brouillage de leur radio et télé. Même des riverains qui habitent à 10 km de là, ont plusieurs chaînes de télé brouillées. Une expertise a donc été réalisée début septembre avec un cabinet de contrôle, pour déterminer l'origine des brouillages. La ville de Lorient cherche donc une autre solution, pour faire transférer ces puissants émetteurs ailleurs, mais visiblement les volontaires ne se précipitent pas pour les accueillir.



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.