© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


264°) La France se ridiculise et montre son incompétence
auprès des scientifiques internationaux avec
la désinformation diffusée par l'académie de médecine
dans la presse du mois de janvier.

Les sites qui censurent les FORUMS.
Les sites qui ne comportent aucune réaction sur leur forum, c'est plus que louche. Plusieurs de ces sites sont liés parlent de la santé mais toujours en faveur des intérêts de l'industrie, et ils prétendent en plus faire du pluralisme journalistique ou scientifique, sauf qu'ils censurent leur forum. Ils effacent les interventions, même quand vous reproduisez des extraits du communiqué de l'AFSSET du 15 octobre 2009 (lien 155), ou du CIRC de mai 2011 (lien 212). Donc les affirmations de ces sites sur les micro-ondes sont a prendre avec des pincettes, car en plus il n'y a aucune raison pour que ces méthodes ne soient pas reproduites pour d'autres sujets, comme pour l'aspartame par exemple, le BPA, les vaccins, les médicaments, les pesticides, etc...

http://www.santenews.eu/2013/01/11/antennes-relais-pas-si-novices/
Ce média ci-dessus est tellement courageux, qu'il a résolu le problème en affichant :
"Les commentaires sont clos". Cela ne s'invente pas :

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-antennes-relais-et-principe-de-precaution-encore-une-inquietude-bien-francaise-51985.html
et
http://blog.santelog.com/2013/01/09/antennes-relais-lacademie-de-medecine-evoque-linstrumentalisation-et-lamalgame-academie-nationale-de-medecine/#comment-11492
Les sites qui ont des forums sur lesquels vous ne voyez aucun commentaire, c'est tout simplement parce qu'ils sont censurés quand ils dérangent le lobby des télécoms. C'est une belle preuve de la liberté d'expression des sites qui prétendent parler de pluralisme journalistique. Voilà l'exemple de commentaire ci-dessous qui avait été posté sur un forum sur la santé, et qui a été effacé dans la minute qui a suivi :
Déjà pour commencer la physique de base des ondes des téléphones portables n'est pas différente de celle des antennes relais, dans le cas contraire, il faut me présenter les nouveaux manuels de physique. Ensuite une antenne relais émet 24H sur 24 contrairement à un téléphone portable, il est surprenant que l'académie de médecine ignore ces points précis. 

Communiqué de l'AFSSET du 15/10/2009 :
« Le rapport de l’Afsset met en évidence l’existence d’effets des radiofréquences sur des fonctions cellulaires, rapportés par une dizaine d’études expérimentales considérées par l’Afsset comme incontestables. »

CP N°208 du 31 mai 2011 du CIRC (lien 217) :
« Le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) de l'OMS a classé les champs electromagnétiques de radiofréquences comme peut-être cancérogènes pour l'homme (Groupe 2B),sur la base d'un risque accru de gliome, un type de cancer malin du cerveau (1), associé à l’utilisation du téléphone sans fil. » (et lien 212)


Les médias qui passent les commentaires des internautes.
Les grand médias ont réalisé des articles assez équilibrés et laissé libre leur forum, contrairement à d'autres qui reproduisent les affirmations de l'académie de médecine qui sont d'ailleurs frauduleuses pour certaines, car en effet, il existe des milliers d'études qui démontrent la nocivité des champs électromagnétiques comme l'expliquait un scientifique ex-officier des services secrets (lien 193), soit 80% de ces études. Voici mes réactions suite à la désinformation et aux absurdités que j'ai pu lire dans de trop nombreux articles sur Internet, suite au communiqué de l'académie de médecine de ce mois de janvier 2013 :

http://www.01net.com/editorial/583825/le-projet-de-loi-sur-les-ondes-radios-va-affoler-les-gens-pour-rien/

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-ondes-electromagnetiques-et-sante-nbsp-faut-il-s-inquieter--9227.asp?1=1#commentaires

http://www.hippocratus.com/formation-pro/antennes-relais-et-academie-de-medecine-trop-de-prudence/

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/anne-jeanblanc/antennes-relais-l-academie-de-medecine-contre-le-principe-de-precaution-11-01-2013-1612525_57.php

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/01/10/19676-antennes-relais-lacademie-medecine-rassurante

http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/antennes-relais-ne-pas-abuser-du-principe-de-precaution-09-01-2013-2469235.php

http://www.reponseatout.com/pratique/sante-bien-etre/antennes-relais-academie-medecine-opposee-principe-precaution-a109095

http://www.terrafemina.com/vie-privee/sante/articles/21357-telephones-portables-les-ondes-devraient-etre-classees-cancerigenes-selon-bioinitiative.html

http://www.trendymen.fr/sciences/antenne-relais-nocivite-non-confirmee-pour-lacademie-de-medecine-12062.php


Interview du Dr Aurengo sur 01net.
01net a interrogé le professeur André Aurengo, médecin chef de service à la Pitié-Salpêtrière et membre de l’Académie nationale de médecine, qui il faut le préciser a été aussi membre du conseil scientifique de Bouygues télécom.
http://www.01net.com/editorial/583825/le-projet-de-loi-sur-les-ondes-radios-va-affoler-les-gens-pour-rien/
Le Dr Aurengo a participé à la rédaction du communiqué sur 01net, et beaucoup d'autres sites d'information.
Message de l'Académie nationale de médecine : "Halte au dilettantisme !"
On peut répondre "HALTE AU LAXISME SANITAIRE ACADEMIQUE"

"L'académie dénonce « une instrumentalisation systématiques des inquiétudes de l’opinion » et une utilisation « abusive et trompeuse » du principe de précaution."

Il est vrai que lorsque des académiciens font parti des conseils scientifiques des opérateurs, ils n'instrumentalisent pas la presse eux autres. Il faut rappeler que le Dr Aurengo est le parrain scientifique de l'AFIS sur  les pseudo-sciences (sic), qu'il a été au conseil d'EDF, au conseil scientifique de Bouygues Télécom jusqu'en décembre 2011, et qu'il a été remplacé ensuite à ce poste par le Dr Roland Masse (lien 164), qui lui-même fait parti de l'académie de médecine et de l'académie des technologies (pour les conflits d'intérêts voir mes sujets 164, 165 et 169). D'ailleurs ils ne vont pas vous dire s'ils possèdent des actions ou des stocks-options chez les opérateurs, autre information qui ne figure pas sur les DPI, et encore quand ils sont publiés. Je n'ai d'ailleurs jamais trouvé les DPI des Dr Aurengo et Chouda, et ce n'est pas faute d'avoir cherché pourtant. Le Dr Aurengo a été remplacé fin 2011 chez Bouygues Télécom par M. Roland Masse qui lui aussi fait parti de l'académie de médecine et des technologies.

Comité Scientifique de Bouygues Télécom depuis 2010:
Dominique Desjeux, anthropologue professeur à la Sorbonne
Jacques Lambrozo, directeur du service des études médicales d’EDF
Roland Masse, Président honoraire de l’Office de Protection contre les Rayonnements Ionisants (OPRI), membre de l’Académie des Technologies et de médecine
Bernard Veyret, directeur de recherches au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). Laboratoire d'Intégration du Matériau au Système (IMS) Bordeaux.

"L'académie rappelle, les conclusions du rapport 2009 de l’Anses (ex-Afsset), le classement des portables en « possiblement cancérigène » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), l'origine psychosomatique de l’électrohypersensibilité..."

Ah bon, elles sont où les études françaises du Dr Aurengo qui démontrent que les symptômes des EHS ou du syndrome des micro-ondes sont psychosomatique ? Il n'y en n'a pas, et les études qui sont faites en France, reposent sur du subjectif, car tenez vous bien, vous apprendrez avec surprise qu'on fait des études dans ce pays sur les EHS sans faire la moindre analyse de sang, analyses protéiques, analyse du taux de CRP, EEG, scanner, écho-doppler, etc... C'est sûr que si on ne fait rien, aucun examen physique, on ne peut rien trouver, c'est une évidence, sauf pour l'académie de médecine.

Collin Blakemore qui enseigne la physiologie à l'université d'Oxford,  qui appartenait en plus à une commission gouvernementale sur les téléphones cellulaires, a arrêté d'utiliser son portable après avoir constaté des problèmes de concentration au cours de ses communications. Source: Le Figaro 27 ou 28/03/1999

Le Dr Aurengo déclare "le manque de justification scientifique d’une limite de puissance d’émission fixée à 0,6 V/m." Visiblement nous n'avons pas lu les mêmes études scientifiques. Dans la colonne de gauche on peut lire le niveau d'exposition en volt par mètre, et en rouge et bleu les pathologies qui correspondent à chaque niveau. Ce tableau est extrait d'un rapport d'étude américain de 2007, qui envisageait d'installer un réseau WiFi pour couvrir une ville américaine, projet qui sera abandonné. Suite à ce rapport, l'Allemagne décidera en 2007 d'abandonner les projets de routeurs avec Wifi, mais j'ignore actuellement ce qu'il en est. Sur les ordinateurs portables et routeurs, on peut mesurer à des distances de 10 à 20 centimètres des niveaux de 5 à 10 V/m. Si vous êtes exposés à ces niveaux plus de 6 heures par jour, pendant plusieurs années, ne vous étonner pas après d'avoir des problèmes de santé.

santé, risques sanitaires, cancer leucémie, micro-ondes, antenne relais téléphonie mobile

Ci-dessous, taux de mortalité constaté chez les habitants les plus proches des antennes relais dans une ville brésilienne, jusqu'à 1,35 dans la première centaine de mètres, voir sujet 243, ou cliquez sur l'image ci-dessous.

André Aurengo : "Le nouveau projet de loi fait fi des connaissances scientifiques actuelles. Pourquoi le rapport 2009 de l’Afsset n’est-il pas cité? Cette agence de sécurité sanitaire a réuni les meilleurs experts pendant un an, et les élus de la nation préfèrent s’appuyer sur BioInitiative, un rapport autocommandité et douteux qui monte en épingle des études trouvées ici ou là. Ce n’est pas sérieux et c’est même choquant. Il nous a paru important de rappeler au public que la recherche sur les ondes électromagnétique n’est pas un terrain vierge et qu’il y a déjà eu beaucoup de travail effectué."

Le Dr André Aurengo fait fi des connaissances scientifiques passées, présentes, actuelles. Pourquoi l'intégralité du communiqué du 15 octobre 2009 de l’Afsset n’est-il pas cité ? Cette agence de sécurité sanitaire a réuni les meilleurs experts pendant un an, et les élus de la nation se sont appuyés sur le rapport BioInitiative qui est une méta-analyse de toutes les études scientifiques sérieuses, et qui est très sérieux, contrairement aux affirmations plus que douteuse d'académie de médecine. Il est important de rappeler au public que la recherche sur les ondes électromagnétique n’est pas un terrain vierge et que déjà dès 1972 un rapport de la Navy inventoriait plus de 3000 références d'études sur les effets nocifs des champs électromagnétiques sur la santé, sans parlé d'un rapport qui signale l'existence de plusieurs centaines d'accidents chez des professionnels militaires suite à des expositions chroniques aux micro-ondes.

D'ailleurs personne n'a entendu l'académie de médecine réagir sur le sujet des accidents de radiothérapie, reportage du 23/09/2012, Ouverture du procès de l'Hôpital d'Epinal.

(Durée 1,36 minutes)




André Aurengo : "Non. L’évaluation d’un risque sanitaire est une démarche scientifique. Dans une expertise collective, comme celle de l’Afsset, il s’agit de vérifier la validité des différents résultats scientifiques obtenus, de croiser les expériences et de ne retenir que les études sérieuses. C’est aussi une question de légitimité scientifique. Qui faut-il croire ? L’agence nationale française ou Cindy Sage, co-éditrice du rapport BioInitiative qui vend, par ailleurs, des dispositifs de protection contre les ondes. Il y a là un conflit d’intérêt majeur."
Que le Dr Aurengo commence par se remettre lui même en cause, puisqu'il a été au conseil scientifique de Bouygues Télécoms, surtout quand on sait que certains des membres de l'académie de médecine sont encore dans les conseils scientifiques des opérateurs de la téléphonie mobile. Et je ne parle pas des experts et chercheurs qui travaillent et qui sont financés par les membres du lobby des télécoms. Après l'exploit des scandales du tabac, de Tchernobyl, de l'amiante, le silence de certains serait plus approprié.

André Aurengo : Comme précisé dans le communiqué, ce seuil (de 0,6 V/m) est un résultat qui a été trouvé à un moment donné par des chercheurs, mais qui l’ont eux-mêmes abandonné par la suite, après avoir poussé plus loin leurs études. Il n’a donc plus aucune justification scientifique et il serait malhonnête de dire le contraire.
Tiens, pourquoi le Dr Aurengo ne donne plus le nom des scientifiques en question, parce que je l'ai fortement attaqué sur le sujet 138, et dénoncé son attitude aux politiques. Le Dr Aurengo déclarait (voir le rapport du sénat 6 avril 2009) :
"Le Dr Oberfiel du département de santé de Salzbourg et est explicitement fondé, le Dr Oberfeld l'a écrit, sur un article de Man Rockhes qui montraient des altérations d'un électro-encéphalogramme, et des mouvements visuels pendant le sommeil paradoxal pour des champs de 900 MHz typiquement d'un portable pour 500 mW/m². Ils refont leur manip en 2000, et cette fois-ci ils montent jusqu'à 50.000 mW/m², et ils ne retrouvent pas non plus l'effet qu'ils avaient pu mettre en évidence en 1996.Donc conclusion, la limite à 0,6 V/m² est fondé sur un effet qui en réalité n'existe pas (00:32)."

Le Dr Aurengo ne maîtrise pas du tout son sujet, car j'ai refait les calculs, 50.000 mW/m² = 137,29 V/m, et je peux vous affirmer que les techniciens qui ont été exposé en 1995 et 1996 à un tel niveau professionnel "réglementaire" (sic) sont restés handicapés à vie, et ils ne travaillent plus aujourd'hui.

André Aurengo : Abaisser le seuil d’émission des antennes-relais à 0,6 V/m pourrait, en réalité, augmenter l’exposition aux ondes, car il faudrait augmenter le nombre d’antennes-relais. Or, à chaque fois qu’un utilisateur passe d’une antenne à l’autre, le téléphone augmente sa puissance de rayonnement.

Le Dr Aurengo oublie juste de dire ou préfère dissimuler aux français que les relais émettent en permanence 24 heures sur 24, contrairement au téléphone portable qui n'émait que quelques dizaines de minutes, et qu'on expose l'intégralité de la population pour satisfaire les exigences de ceux qui utilisent le portable au même titre que ceux qui fument des cigarettes. La société sera obligée de payer les traitements contre le cancer pour ceux qui auront abusé des téléphones portables ou auront été exposés aux antennes, et pour les interventions chirurgicales de ceux qui seront victimes des gliomes, méningiomes, neurinomes de l'acoustique qui se multiplient, mais qui ont été retirés du dernier rapport Interphone.

01net demande : "Que pensez-vous des « gestes simples »  recommandés par le gouvernement..."
André Aurengo : "C’est un dépliant qui a été établi par le ministère de la santé. Il donne des conseils de bon sens tout en laissant la porte ouverte à la recherche scientifique." Cela avait entraîné un climat de sérénité qui, maintenant, vole en éclat."

Ce que ne dit pas le Dr Aurengo, c'est que le recherche scientifique n'est ouverte qu'aux laboratoires qui sont "très amis" et qui ont déjà été financés par le passé par des opérateurs de la téléphonie mobile, quand en plus ils ne font pas parti des comités des opérateurs de la téléphonie mobile, ce qui est le cas de Bernard Veyret du CNRS, qui est par exemple au conseil scientifique de Bouygues Télécom, comme l'était le Dr Aurengo.

Mais il ne faut plus dire ça aujourd'hui pour ce dernier, il ne fait plus parti du conseil scientifique de Bouygues Télécom, vous faites du mauvais esprit, car les DPI (quand on arrive à les trouver) ou les pages internet ne sont en effet plus à jour. Le Dr Aurengo de l'académie de médecine n'est plus au conseil scientifique de Bouygues Télécom depuis début 2012. Ah oui mais il est vrai qu'il a été remplacé depuis son départ de Bouygues Télécom par M. Roland Masse, qui lui aussi fait parti de l'académie de médecine et des technologies. Il est vrai que pour certains médecins il est impossible de trouver les DPI qu'on réclame pourtant régulièrement, ou quand ils sont publiés, ils ne sont de toute façon pas à jour, et de toute façon ils ne font l'objet d'aucun contrôle.

Mais nos académiciens ne sont pas à jour non plus à jour des derniers rapports d'accidents chez les professionnels (sujet 257) suite à des expositions chroniques, ni même des dernières études sur les riverains (sujet 243) exposés aux bonnes ondes inoffensives de nos antennes relais. Vous rendez-vous compte que ce sont les associations qui sont obligées de faire le travail de veille sanitaire à la place des DASS renommées ARS. L'état en période de crise pourrait donc s'abstenir de payer toutes ces agences et académies avec l'argent des contribuables, et on pourrait même les supprimer, cela ferait des économies, puisque toutes les alertes viennent systématiquement de scientifiques étrangers et études étrangères.

D'ailleurs l'académie de médecine fait fi d'un remarquable silence sur les 900 erreurs médicales au moins par jour, chaque année.

Reportage du 23/09/2012, Ouverture du procès de l'Hôpital d'Epinal
(Durée 9,42 minutes255)



Ma réaction postée sur quelques forums.
 
 
 
L'innocuité des micro-ondes est un mythe, pour ne pas parler de charlatanisme médical.

Les propos de l'académie de médecine sont carrément scandaleux surtout quand on sait que des professionnels sont restés handicapés à vie suite à des expositions chroniques.

Le psychosomatique sur les champs électromagnétiques relève du charlatanisme médical, surtout quand on refuse de faire des analyses de sang et analyses protéiques lors d'études dites scientifiques sur des EHS. En plus  certain de ces médecins qui se présentent comme des spécialistes de la physique ignorent ce qu'est le facteur d'entraînement cellulaire, c'est quand même un comble. Il faudrait peut être quand même que les journalistes des médias et de la télé consultent aussi les vrais spécialistes qui EUX contrairement à d'autres ont réellement travaillé des dizaines d'années sur des sources micro-ondes, ce qui n'est absolument pas le cas de beaucoup de ces médecins académiciens, qui n'ont jamais manipulé la moindre source d'émission micro-ondes de leur vie.

Ils ignorent même que nous avons des consignes de sécurité dans les manuels constructeurs depuis les années 60. Il en est de même pour les radars des bateaux de plaisance dont le niveau d'émission est pourtant très inférieur à la puissance des antennes relais de la téléphonie mobile, radio et télé.

Mise au point posté sur plusieurs forums :
L'innocuité des micro-ondes est un hoax, une posture idéologique, un mythe qui a été propagé par les membres de l'industrie depuis le début des années 40, notamment par Watson Watt qui venait de déposé un brevet sur les radars, voir mon sujet 210 sur l'un de mes sites http://filterman.comlu.com/gsm.htm

1°) Il faudrait peut-être que les journalistes précisent que des membres de l'académie de médecine font ou ont fait parti de conseils scientifiques d'opérateurs, ou de groupes industriels ou pharmaceutiques, quand ils ne sont pas dans les conseils d'administration raison pour laquelle on assiste à un tel laxisme sanitaire des autorités dites de sécurité sanitaire, qui se distingue plus dans l'insécurité sanitaire, qui fait augmenter les dépenses de l'assurance maladie, voir sujet 164 et 165.

2°) L'académie de médecine et nos institutions sanitaires se sont distinguées par leur incompétence et laxisme dans les dossiers du tabac, de Tchernobyl, de l'amiante, du sang contaminé, des prothèses, du médiator, de l'aspartame, le PCB, le BPA, des pesticides, la qualité de l'eau, le radon, les analyses de poissons à une taille non réglementaire, etc, etc...

3°) CP N°208 du 31 mai 2011 du CIRC (voir sujet 212) :
" Le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) de l'OMS a classé les champs électromagnétiques de radiofréquences comme peut-être cancérogènes pour l'homme (Groupe 2B), sur la base d'un risque accru de gliome, un type de cancer malin du cerveau (1), associé à l’utilisation du téléphone sans fil(*). "

Ce sont les champs électromagnétiques de radiofréquences qui sont classés comme peut-être cancérogènes pour l'homme et non pas celles du téléphone portable uniquement. Cette phrase à un seul objectif, entretenir le doute et nier un risque pour les ondes qui viennent des antennes relais alors que plusieurs études référencées par l'OMS démontrent le contraire, voir sujet 217.

4°) Depuis quand la physique des ondes des téléphones portables est différente de la physique des ondes des antennes relais. Là aussi il faut que ces médecins de l'académie de médecine me présentent ces nouveaux livres de physique de nouvelle génération, qui font la différence entre ondes des portables et des antennes (sic).

5°) Une audition du Sénat Américain de fin 2009 confirme les dangers de la téléphonie mobile (étude Interphone), et discrédite l'AFOM et nos trois académies, académie de médecine, académie des sciences, académie des technologies, voir sujet 168.

6°) Exposition aux hyperfréquences, taux de mortalité similaires des rats dans l'étude de Dirk Adang, des oeuf de poulet dans l'étude de Madeleine Bastide, et chez les humains ? voir sujet 167. Etude du Brésil sur le taux de mortalité par cancer chez les rats et les humains, qui augmente dès qu'ils sont plus proches des sources micro-ondes des antennes relais de la téléphonie mobile, voir sujet 243.

7°) L'information donnée par l'académie de médecine est incomplète, et la presse doit nous donner une information complète, veuillez donc vous référer au communiqué intégral de l'AFSSET du 15 octobre 2009 : "Le rapport de l'AFSSET met en évidence l'existence d'effets des radiofréquences sur des fonctions cellulaires, rapportés par une dizaine d'études expérimentales considérées par l'AFSSET comme incontestables," voir sujet 155.

8°) La nocivité des micro-ondes est spécifiée depuis le années 60 dans les consignes de sécurité des manuels constructeurs professionnels même de petit radar de plaisance qui sont pourtant moins puissants que les émissions des antennes relais GSM. Même les consignes de sécurité en aviation et marine sont ignorées par des médecins du travail par incompétence, voir sujet 186.

9°) Des techniciens d'antennes relais sont restés handicapés à vie suite à des expositions chroniques, comme je l'ai rappelé à plusieurs reprises aux ministres concernés. Au mois d'août dernier un équipage d'une frégate a été impacté par les bonnes ondes inoffensives d'un autre navire, qui avait oublié de baisser ou couper les émission de son radar. Condamnation d'un opérateur et invalidité à 100% d'un travailleur suite à une exposition, à un seuil non thermique invalidant la norme professionnelle de l'ICNIRP, de l'INERIS, de l'INRS et de l'AFSSET, voir sujet 257 et sujet 178.

10°) Les risques de cancer pour les stars du cinéma et de la chanson avec les micro-ondes radar pour les yachts de plaisance et de luxe, vedette de la jet-set, péniches, voiliers de la marine de plaisance, voir sujet 186.

11°) Le Wifi n'a rien à faire dans les écoles, et génèrent des risquent inutiles pour les enfants, qui risquent en plus d'utiliser les tablettes graphiques connectées en wifi sur leurs genoux à proximité des organes reproducteurs, au lieu de l'utiliser sur une table, tout simplement parce que les membres de l'éducation nationale ignorent tous des risques des micro-ondes, et n'ont aucune consignes de sécurité ni formation sur ces appareils qui ne sont pas sans risque. Elle est où la prévention de nos prétendues institutions de sécurité sanitaire, et de l'académie de médecine, alors que des écoles à l'étranger ont interdit le wifi dans les classes et cela dès 2006/2007, voir sujet 261 et 262. Après les universités du Canada et d'Allemagne, le Wi-Fi a été mis en cause en Angleterre dans le décès d'un professeur, voir sujet 100.

12°) "Les antennes relais, note l'Académie de médecine, entraînent une exposition aux champs électromagnétiques 100 à 100.000 fois plus faible que les téléphones portables, une exposition de 24 heures à une antenne à 1 v/m donne la même exposition de la tête que de téléphoner avec un portable pendant 30 secondes." On est dans l'amalgame et l'absurdité la plus totale, car une antenne relais émet 24 heures sur 24, et 365 jour sur 365 jours par an, alors à votre avis, l'énergie cumulée totale est de combien sur un an ?

13°) "Quant à la proposition parlementaire d'abaisser le seuil maximal d'exposition aux ondes électromagnétiques à 0,6 volt par mètre, elle « n'a aucune justification scientifique », selon l'AFSSET," sauf que les seuils de la recommandation européenne de 1999, qui reposent sur les préconisations des seuils de la norme ANSI de 1950 (193 V/m aux USA pour quelques minutes) repris par l'ICNIRP pro-industriel sont inapplicables comme l'ont démontré des expériences, surtout au niveau des professionnels (137 V/m en Europe), et comme le démontre plusieurs rapports d'accidents (dès 1995/1996), qui ont pourtant eux aussi été communiqués aux ministres et agences concernées. Voir sujet 210, lettre expédiée à France Télévision et aux ministres en mai 2011, et réexpédiée en octobre 2012 à l'Elysée, et plusieurs ministres du gouvernement actuel. Même à 40, 30 ou 10 V/m, on peut être hors norme, car ces valeurs n'ont jamais été prévues pour une durée d'exposition permanente en corps entier.

14°) Pour finir, un seuil doit toujours être donné pour une durée d'exposition, dans le cas contraire, nous sommes dans le cadre de la mise en danger volontaire de la vie d'autrui des professionnels avec préméditation. La durée est volontairement dissimulée, car les riverains demanderaient dans ce cas à l'académie de médecine et aux agences dites de sécurité sanitaire, quels sont les risques pour des durées d'exposition de plusieurs années. Affirmer qu'il n'y a pas de durée d'exposition pour les professionnels relève de la psychiatrie, et ces individus devraient être radiés du monde de l'expertise comme je l'ai signalé au ministère de la santé. 

Vous voulez prouver l'innocuité des micro-ondes, c'est très simple, vous mettez votre portable ou routeur Wi-Fi dans une cages avec des canaris, ils seront très contents. Pour vous persuadez de l'innocuité des micro-ondes, vous pouvez aussi mettre des fournis dans une boite transparente au-dessus de votre téléphone portable lorsqu'il est en émission évidemment, résultat garanti.

Tous ces sujets sont visibles sur l'un de mes sites ou sur gsm.htm mais comme mes arguments font plus que déranger, je ne serais pas surpris que certains, on devine qui, se permettent de demander la censure de mes posts sur les forums.



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.