© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


276°) Rapports sociologiques, incompétence et crédulité bienveillante
des politiques, des sociologues et des experts officiels,
qui croient encore à l'innocuité des nouvelles technologies,
et Interceptions électroniques illégales des emails des parlementaires.
Thèses et études sociologiques orientées, pour ne pas dire bidonnées.
Comme je l'ai précisé lors de conférences, la prétendue innocuité des micro-ondes a toujours été un mythe et une doctrine imposée par les industriels et leurs experts, scientifiques, conspirationnistes à la solde des opérateurs et des industriels.  Ceux qui parlent le mieux de l'innocuité des micro-ondes sur les forums sont le plus souvent des incompétents notoires qui se vantent d'avoir fait les hautes écoles, mais ils n'ont pour la plupart jamais travaillé de leur vie sur la moindre source micro-ondes, et ils n'ont même pas lu les consignes de sécurité des manuels constructeurs de ces matériels, notamment à l'académie de médecine.

Les industriels et opérateurs qui constatent que leur vérité ne passent plus par les voix des experts officiels, tentent de nous faire gober les mouches par des rapports sociologiques bâtis sur le même mode de conception. L'industrie et les agences sanitaires ont ainsi commandé plusieurs dizaines de rapports sociologiques qui rend toujours des conclusions en sa faveur, et dénigre systématiquement le comportement des français en les infantilisant, et en leur trouvant dans le DSM4 des symptômes psychiatriques qui n'en sont pas, comme le psychosomatique, en les infantilisant, et en les traitant comme des "enfants attardés", en retard sur leur temps.

Les experts officiels font financer leur laboratoire par les industriels, pendant que les politiques font financer leurs campagnes électorales eux aussi par ces mêmes industriels. Les politiques qui sont mouillés sont financés par le biais de fondations ou d'associations par les industriels, sans parler du sponsoring de leurs clubs sportifs. Quand ces élus sont de droite, ils affirment que les spécialistes et chercheurs indépendants sont des extrémistes et des membres de l'extrême gauche, quand ce sont des élus de gauche ou verts qui sont liés à l'industrie ou aux opérateurs, ils affirment qu'ils ont des liens ou qu'ils sont membres de l'extrême droite, rumeurs savamment orchestrées et réémises par le biais d'associations relais pour éliminer ces experts. Ce sont des méthodes ni plus ni moins crapuleuses et tous les partis politiques sont concernés. Tous les élus qui ont a un moment ou à un autre essayer d'attaquer les indépendants, avaient systématiquement des liens et partenariat avec des opérateurs et industriels, ce qui peut se vérifier par le biais d'internet, si on sait où chercher.

Il est assez curieux de voir d'ailleurs que ces nombreux rapports sociologiques analysent toujours l'attitude des français et des françaises, mais ces mêmes rapports ou "études" (sic) n'analysent jamais les attitudes des politiques, voir même les comportements mafieux de nos industriels, et là il y aurait pourtant beaucoup à dire, y compris sur des interceptions électroniques illégales même contre des parlementaires. C'est encore plus marrant de voir aussi des étudiants et/ou universitaires faire des thèses en faveur de l'industrie, quoi de plus normal quand on sait que les jurys sont composés d'ingénieurs qui sont en réalité détachés de groupes industriels. Un thésard ou étudiant à donc tout intérêt à dire plus de bien des produits ou procédés industriels conventionnels, et à dénigrer les nouveaux systèmes d'une PME qui prendra des parts de marché à un groupe qui a pignon sur rue et qui finance en plus les campagnes électorales des élus.

Quand des sociologues et experts naïfs et crédules affirment que ceux qui dénoncent les écoutes sont des paranos.
Il n'y a pas que la NSA avec son réseau d'écoute Echelon qui fait des interceptions illégales. J'ai ainsi découvert en février 2012 qu'un email sur la sécurité aérienne que j'avais adressé aux boites personnelles de plusieurs parlementaires, avait été détourné. Il faut savoir qu'ils ont souvent deux boites emails, une à l'Assemblée Nationale ou au Sénat, et une autre boite personnelle chez un opérateur, ce qui leur permet de rester joignable le jour où ils perdent leur mandat. J'ai donc fait réaliser un constat d'huissier sur ces détournements illégaux d'emails en violation du code pénal, pour contredire les affirmations de certains experts et sociologues qui se permettent de traiter de paranos ceux qui dénoncent les écoutes et les malversations. Un autre test grandeur nature a été réalisé en expédiant le même email à 250 députés et sénateurs qui avaient leur boite personnelle hébergée chez certains opérateurs. Il a été constaté une non distribution de mon courrier électronique. Petite explication, quand les robots de certains opérateurs détectaient un mot clef précis dans l'entête de mes emails, l'email adressé aux parlementaires intercepté, non distribué, et il m'était retourné sur ma boite hotmail avec un avis de non distribution. Il a aussi été constaté qu'un expert en informatique s'introduisait dans nos boites emails. Là aussi Hotmail nous alertait quand quelqu'un d'autre piratait nos boites.

Un courrier postal a donc été adressé fin septembre à Bercy et à l'Elysée. Il a été demandé à leurs services de sécurité de faire les tests par eux-mêmes, et qu'ils réexpédient mon email à quelques parlementaires d'une liste de 250 noms que je leur avait transmise. L'Elysée n'a pas du être déçu par le test qu'ils ont réalisé, toujours est-il que les détournements d'email ont cessé dès la première semaine d'octobre. Comme quoi les députés et sénateurs ne sont pas eux non plus à l'abris des interceptions électroniques illégales. Il y a cependant un problème, comment croire que des groupes qui ne font l'objet d'aucun contrôle comme je l'avais souligné lors d'une émission sur France Inter avec à l'époque Thierry Jean-Pierre et un ancien patron de la DGSE, n'interceptent pas les courriers électroniques des sociétés, qui sont concurrentes des filiales des grands groupes télécoms qui ont pignon sur rue, comme je l'ai signalé au Ministre du redressement productif. Il n'y a pas que la NSA qui fait des interceptions électroniques.

Que font nos sociologues, pourquoi n'étudient-ils pas les comportements mafieux de certains de nos grands groupes industriels, raisons de la faillite aussi de nos PME/PMI. Là curieusement, tout le monde est aux abonnés absents. Les individus qui tentent de discréditer ceux qui dénoncent les écoutes sont le plus souvent des criminels qui sont au service des industriels et aussi des laboratoire pharmaceutiques qui commanditent ou font des écoutes illégales. Le Code Pénal sanctionne toute interception de communication, ou action qui provoque un retard dans son acheminement, et c'est aussi une violation de l'article 10 de la convention européenne des droits de l'homme.

Sociologie et crédulité.
Gérard Bronner, professeur de sociologie à l'Université Paris Diderot, vient de sortir un livre, "la démocratie des crédules". Une question intéressante "Pourquoi se méfie-t-on toujours des hommes de sciences ?"
"...une façon générale, des faits imaginaires ou inventés, voire franchement mensongers, arrivent-ils à se diffuser, à emporter l’adhésion des publics..."
Il aurait été intéressant de traiter aussi des mensonges de l'industrie et de nos grands professeurs surtout dans le domaine médical. Du scandale du tabac, à celui de Tchernobyl, de l'hormone de croissance, du sang contaminé, des médicaments et vaccins qui sont là pour faire du pognon, en passant par l'amiante et maintenant les risques avérés des micro-ondes qui sont connus en réalité depuis les années 50, la population française a assez d'arguments pour remettre en cause les affirmations de nos industriels et de nos experts (sic) qui travaillent pour les précédents.

Si M. Bronner à peut être raison sur certains chapitres, on retrouvera cependant des termes utilisés par les membres de l'AFIS sur les pseudo-siences (sic), quoi de plus normal, puisqu'il fait parti lui aussi du comité scientifique de l'AFIS, au même titre que le Dr Aurengo, ex-conseiller de Bouygues télécom. Ainsi dans ce petit monde au service des puissants, on retrouve comme expressions courantes, "la crédulité des français", "peur irrationnelle", "peur des technologies", "principe de précaution économique","principe de précaution inutile", etc, des termes qui reviennent couramment dans le langage qui de ceux qui défendent les intérêts d'une industrie sans foi ni loi. Ce Monsieur s'est quand même déjà distingué en 2010 en publiant "l'inquiétant principe de précaution", vous avouerez quand même que depuis Tchernobyl et l'accident de la centrale nucléaire Fukushima qui est aujourd'hui totalement hors de contrôle comme viennent de le reconnaître cette semaine les autorités japonaises et Tepco, il serait plus juste de parler de "L'inquiétant principe de laxisme des autorités", face aux risques industriels, au même titre que la prétendue "innocuité" des "gaz de schiste" (sic). Quand on sait en plus que pas moins de 80 substances toxiques et carcinogènes sont utilisées pour son extraction, on doit se poser de sérieuses questions sur le comportement de nos politiques. Vous avez dit crédule, comme c'est bizarre, il est vrai que nous avons beaucoup de sociologues et d'académiciens qui sont aussi très crédules et naïfs, et qui croient encore aux contre-vérités de nos industriels et opérateurs sur la prétendue innocuité des micro-ondes, la preuve ci-dessous.

WARNING, microwve radiation - Minimum safe distance, 4 m - navires sur la Seine à l'Armada de Rouen, juin 2013, Russie, le voilier russe 4 mâts Kruzensthern et le voilier polonais 3 mâts Mir.

Et pourtant la puissance d'un système de communication par satellite est beaucoup plus faible que celle d'une antenne relais de téléphonie mobile. Même la puissance des petits radars maritimes est inférieure à celle des antennes relais GSM. Des incompétents vont vouloir venir donner des leçons, en expliquant sur les forums aux internautes et aux politiques qui ni connaissent rien, "oui mais un radar fait plusieurs kilowatts en émission alors qu'une antenne relais fait moins de 20 ou 40 watts. Nous sommes dans de la fraude caractérisée.

- Un radar pour la marine de plaisance en puissance crête fait plusieurs kilowatts, c'est vrai, mais en puissance moyennée il fait seulement de 20 à 40 Watts, ce qui fait une grosse différence, et on vous recommande dans la notice de respecter une distance de sécurité par rapport à l'antenne qui est donnée en mètre, et cela depuis les années 60.

- Pour les antennes relais, la puissance donnée de 20 ou 40 W, est en réalité la puissance de sortie émetteur sans tenir compte du gain de l'antenne. Ce gain le plus souvent était jusqu'à maintenant de 17 dBi, mais donne en réalité pour 20 Watts, une puissance de 1 kilowatt EIRP, et avec une antenne de 21 dBi de gain nous obtenons de 2,5 kilowatt pour une antenne monobande, sans tenir compte de la perte en ligne.

Question, qui en médecine a les compétences techniques requisent pour contrer les affirmations de nos opérateurs, nos médecins qui sont totalement incompétents sur le sujet, nos politiques, nos élus ? Certainement pas, surtout quand ils ont des liens et conflits d'intérêts avec l'industrie.

Le Dr Anne Perrin et le Dr Aurengo de l'Académie de Médecine ex-conseiller de Bouygues télécom, se répandent dans les conférences pour nous expliquer l'historique de la naissance du 0,6 V/m d'ailleurs en faisant une affirmation totalement irréaliste, y compris au cabinet des ministres concernés. Je l'ai d'ailleurs dénoncé à plusieurs reprises, et en avril à 130 députés lors de l'examen de loi Abeille. Sauf que le Dr Aurengo a toujours oublié de nous expliquer comment est née la toute première norme américaine. C'est encore plus marrant de savoir que cette première norme a été pondue vers la fin des années 40, par un ex-officier des services de renseignement allemand, qui avait été rapatrié aux USA dans le cadre d'un programme qui a été utilisé pour récupérer des centaines de scientifiques nazis. Les micro-ondes ont toujours été nocives, il n'y a que les incompétents et naïfs pour croire et affirmer le contraire. Comme l'indique l'avertissement ci-dessus sur fond jaune. La distance de sécurité minimum pour ce système de communication par satellite est de 4 mètres, mais attention, une distance doit toujours être donnée pour une durée d'exposition de quelques minutes, qui doit être calculée en tenant compte de la fréquence du système d'émission. Si vous ne le faites pas, il arrive ce qui s'est passé en moins de 10 minutes pour les membres d'équipage d'une frégate norvégienne (lien 257).

Les industriels ont développé une stratégie de la persuasion, du mensonge, et de la manipulation mentale de masse via la presse, qui repose sur des demies vérités par omission. Exemple, il suffit de donner un seuil, tout en dissimulant qu'il existe une durée d'exposition limitée à quelque minutes, ce qui est carrément une délit criminel (faute inexcusable en terme juridique), surtout pour les professionnels. Ceux qui ont été exposés pendant plusieurs heures au seuil professionnel de 137 V/m, ont fini à l'hôpital avec des troubles neurologiques et ne travaillent plus depuis, ce qui n'a pas empêché Mme Nathalie Kosciusko Morizet du temps où elle était ministre qu'il était pas question de revoir les seuils en vigueur, ce que le parti socialiste s'est empressé de confirmé cette année en 2013. Comme quoi la politique du PS est elle aussi identique à celle de l'UMP, et avec un peu de chance, on devrait avoir la surprise de voir l'exploitation des gaz de schiste réautorisée en France dès l'année prochaine. Ce n'est pas grave, quand toute nos nappes phréatiques seront polluées et radioactives, nous feront venir par des remorqueurs des icebergs du pôle nord ou du pôle sud pour avoir de l'eau potable.

Ces dissimulations par omission sont dignes d'industriels et d'experts psychopathes. Les industriels qui ont quelque chose à dissimuler et à se reprocher, utilise le plus souvent les termes de la "manipulation des peurs", ou la "peur irrationnelle", pour tenter de discréditer leurs opposants qui en connaisse plus qu'eux sur le sujet. Pour tenter de prouver que leur produits sont inoffensifs, ils n'hésitent pas non plus à fausser les études surtout dans le monde pharmaceutique, ce qui ressemble plus à des méthodes de psychopathes. Quoi de plus drôle que de traiter les français de crédules, quand ils ne le sont plus justement. Les français sont de moins en moins crédules, c'est tellement vrai qu'ils ne croient plus aux affirmations de nos hommes politiques toutes tendances confondues, de nos experts officiels tellement ils ont menti dans l'affaire de Tchernobyl et de l'amiante, ni même dans les affirmations de nos sociologues qui ne réalisent des études et rapports en faveur de l'industrie, quoi de plus normal quand ils sont payés par c'est dernier. A force de pratiquer la langue de bois et la manipulation mentale comme le font les gourous des sectes, les institutions françaises se sont totalement décrédibilisées.

Les recherches des nazis.
M. Krivine rédacteur en chef de l'AFIS sur les speudo-sciences écrit dans un article que le « précautionnisme » est une nouvelle forme de populisme », pourquoi n'écrit-il pas carrément que les lanceurs d'alerte et les verts sont tous membres de l'extrême droite tant qu'à faire, cela ira plus vite dans les raccourcis et les amalgames douteux. Il parle dans le même article de la « Première Guerre Mondiale, puis avec les programmes d’épuration sociale ou raciale mis en œuvre par les régimes totalitaires, avec l’apogée qu’a été la Seconde Guerre Mondiale et la mise en œuvre d’un génocide systématique et « scientifique », mais il pourrait aussi dénoncer les effets et les recherches faites dans les camps nazis sur le fluor et le chlore, qui sont largement utilisés dans les dentifrice et dans le traitement de l'eau, mais là silence. Une réglementation imposait depuis 1993 l’usage de sel fluoré dans les cantines scolaires. Le dimanche 14 avril 2002, quand j'ai révélé au cours d'une émission en direct sur Radio Nova, que la Belgique avait décidé d'interdire le Fluor (Lien 24, cliquez ici), les téléphones portables de tous les journalistes présents se sont mis à sonner. Visiblement j'avais déclenché la panique à certains endroits. Pendant des dizaines d'années nous avons été abreuvés de dentifrices dopés au fluor, au point où il est impossible en France de trouver du dentifrice sans fluor. Le 26/11/2002, l'agence Française de sécurité sanitaire des produits de santé faisait des recommandations sur l'administration de fluor aux enfants en bas âge.
La Belgique avait même interdit dès le 31/07/2002 le chewing-gums au fluor, dont un excès génère une influence négative sur le système nerveux et l'ostéoporose. Pas un mot de l'AFSSET, aujourd'hui appelé ANSES, ni même de l'AFIS sur les risques du fluor. Il n'a jamais été prouvé que le fluor était efficace contre les caries, si c'était le cas, nous n'aurions plus besoin de dentistes, ils seraient tous au chômage depuis longtemps.

Dans les camps de concentration, le fluor était utilisé par les nazi comme sédatif sur les prisonniers.
- Il avait aussi des effets sur le système nerveux.
- Il  s'accumule dans les os et les fragilise.
- Il modifie les processus de formation et de résorption osseuse.
- Le Dr Morin, ex-directeur de recherche à l’hôpital Laval au Canada, affirmait qu'il induisait des mutations cellulaires.
- Il accélère la croissance des tumeurs cancéreuses.
- Il aurait un lien avec l’arthrite et d’hypothyroïdie.
- Le fluor augmente la pénétration de plomb dans le sang et aurait des effets sur la procréation et provoquerait une baisse significative du taux de natalité.
- Son ingestion pendant la grossesse présente un risque de malformation pour l'enfant.
- A partir des années 40, le IIIéme Reich ordonna aux usines chimiques I.G. Farben de Francfort, de produire du fluor en grande quantité. Il était mélangé à l'eau potable destinée aux stalags.
- La zestapo avait découvert qu'il pouvait provoquer la stérilité, et la soumission.
- Il était utilisé comme sédatif dans les camps nazis.
- Le fluor génère une baisse du niveau intellectuel, possibilité très intéressante pour nos industriels et politiques, pour que leurs électeurs ne deviennent pas trop intelligents et exigeants, nous voyons le résultat de cette doctrine sur le comportement de la population française. L'industrie pharmaceutique utilise le chlore, le brome, le fluor dans au moins une soixantaine de tranquillisants. Le fluor est une substance active qui est utilisée aussi dans plusieurs gaz neurotoxiques.
 
Dyflos DI-isopropyl fluorophosphate
Fluorocetamide Compound 1081
Fluorouracil .
HydroFluorosilicic Acid fluorosilicic acid, hydrofluoric acid
Sarin Isopropyl methylphosphonofluoidate
Sodium Fluoride .
Sodium Fluorocetate Compound 1080
Sodium Silicofluoride .
Soman Pinacolyl methlphosphonofluoridate.

Le Tribunal de Nuremberg mettra en évidence la culpabilité de 24 responsables d'I.G. Farben pour plusieurs crimes commis lors de la seconde guerre mondiale. La société était en trois entités distinctes : BASF, BAYER et HOECHST. Le Ministre des Affaires Etrangères des USA interviendra pour faire libérer les responsables d'I.G. Farben. Dans un rapport de novembre 2006, l'organisation mondiale de la santé attirait l'attention sur les dangers du fluor dans l'alimentation et explique comment fabriquer et utiliser des filtres pour neutraliser le fluor présent dans l'eau de boisson. On se demande donc comment l'ANSES peut autoriser par exemple autoriser des dentifrices dopés au Fluor, alors que même la Belgique avait interdit le fluor.

Pour le second, le chlore, il sera le premier gaz mortel efficace utilisé dès janvier 1915 par les militaires allemands. IG Farben utilisaient déjà le chlore dans la fabrication de teinture. En collaboration avec Fritz Haber du Kaiser Wilhelm Institute de Berlin, ils développeront des procédés de dispersion du chlore sur les champs de bataille. En avril 1915, l'armée allemande avait 168 tonnes de chlore réparties dans 5730 bidons installés au nord d'Ypres.

Des méthodes à l'identique.
On fait beaucoup de prévention contre les accidents de la route, et on dénonce régulièrement sur toutes les télé les 3000 morts sur la route, mais rien du tout contre les 13000 morts liés aux aux erreurs médicales, et pas un mot non plus sur les 10000 décès par suicides, mais cela n'étonne personne dans la presse qui est bien évidemment sous le contrôle de l'industrie.

Que ce soit l'industrie du tabac, le lobby pétrolier ou des gaz de schiste, le nucléaire, les OGM, les laboratoires pharmaceutiques, les méthodes manipulation et de désinformation sont toutes les mêmes, faire passer les français pour des benêts crédules adeptes des thèses conspirationnistes, alors que des industriels utilisent des officines conspirationnistes contre ceux qui dénoncent les risques sanitaires et environnementaux. Ce que nous voyons dans le domaine des champs électromagnétiques, se retrouve aussi dans le monde pharmaceutique.
 



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.