© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


279°) Communiqué de presse du 27/08/201
du CRIIREM sur le COMOP /COPIC
 
Dans le cadre du Grenelle des antennes créé du temps où Nathalie Kosciusko était secrétaire d'état sous la présidence Sarkozy, il a été décidé de créer le COMOP, Comité Opérationnel, qui a été présidé au démarrage par le Député PS Jean-Pierre Brotte. En cliquant se ce lien, vous pouvez consulter les orientations du gouvernement fixés à l'époque par :
Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé et des Sports
Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Secrétaire d'Etat chargée de la Prospective et du Développement de l'économie numérique
Chantal JOUANNO, Secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie
le 25 mai 2009 - DIX ORIENTATIONS RETENUES PAR LE GOUVERNEMENT SUITE A LA TABLE RONDE
« RADIOFREQUENCES, SANTE, ENVIRONNEMENT »

L'objectif premier de Robin des Toits était de proposer d'adopter une valeur limite de 0,6 V/m à proximité des antennes relais. Cela s'est traduit pendant 3 ans au moins par des réunions dans divers ministères. Pour certains d'entre nous, nous avions des réunions tous les 15 jours au moins, notamment pour ceux qui participaient à plusieurs groupes de travail, et aussi au groupe technique de l'ANFR, ce qui était mon cas. Tous les opérateurs étaient représentés, ainsi que plusieurs associations, fondations, et les représentants de plusieurs services ministériels. Les réunions ont parfois été houleuses. Le rapport final de 18 pages, et la synthèse ont été rendu le 31 juillet 2013.

En conclusion, pour abaisser le niveau de champs à 0,6 V/m, il faut multiplier le nombre de relais au moins par 3, pour faire baisser la puissance. En outre, les simulations réalisées ont permis de constater que le niveau de rayonnement actuel peut être multiplié par 2 avec l'arrivée de la 4G.

Communiqué de presse
 
 
(Criirem
Centre de Recherche et d’informatique Indépendant
sur les Rayonnements Électromagnétiques
27 août 2013
 


Communiqué de presse

Téléphonie mobile, un rapport de plus…



Après les 5 journées d'échange autour de la table du Grenelle des ondes en 2009, il avait été décidé de mettre en place une expérimentation d'abaissement des niveaux d'exposition aux rayonnements des antennes relais. Le rapport de synthèse de ce travail vient d'être publié.

La première conclusion montre que les logiciels de simulation utilisés pour la modélisation sont peu fiables puisque seulement 40% des niveaux de champ simulés sont vérifiés par les mesures sur site.

La deuxième conclusion met en évidence qu’il est possible de diminuer les seuils d’exposition sur les zones les plus exposées, sans diminuer la couverture tout en étant vigilent à ne pas exposer fortement de nouveaux lieux riverains.

Troisième conclusion et c'est la plus importante : Il est possible de limiter les niveaux de seuil à 0,6 V/m, mais cela implique de multiplier le nombre d’antennes moins puissantes par 3.

Quatrième conclusion, l’installation de la 4G augmente le niveau d’exposition des populations, les opérateurs ont nié cette réalité de la physique pendant longtemps. 
En ajoutant une nouvelle bande de fréquences dans l’environnement, le niveau global d'exposition ne peut qu’augmenter même si les champs ne s’additionnent pas.

C'est un principe physique évident qui ne méritait de dépenser ni autant d'argent ni autant de temps pour être reconnu. Et maintenant l’on a montré que la Terre est ronde, on fait quoi ?

Catherine GOUHIER
 
 

Centre de Recherche et d’Information Indépendant 
sur les Rayonnements Electromagnétiques
Association 1901 N° 0723011863 – 
19-21 rue Thales de Milet – 72 000 Le Mans
contact@criirem.org – 
tél : 02 43 21 18 69 – www.criirem.org
Siret n° : 487 430 639 00038

En conclusion, il est nécessaire de préciser que sur le sujet des risques sanitaires liés à la téléphonie mobile, la Présidence Hollande poursuit la politique de la Présidence Sarkozy, il n'y a aucune différence. Pour ce gouvernement il est inutile de revoir les limitations en vigueur, réponse que m'avait d'ailleurs faite Mme Kosciusko Morizet lors d'une réunion à un COMOP, alors que tout le monde sait que les normes en vigueur de l'ICNIRP et de l'OMS régulièrement rappelées par des médecins liés à l'industries, notamment pour les professionnels sont TOTALEMENT INAPPLICABLES, et plusieurs accidents d'exposition aux micro-ondes sont là pour le prouver.



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.