© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


293°) Augmentation de l'infertilité,
et des bourdonnements d'oreille (acouphène).

Le 28/06/2004, un communiqué de l'agence Reuter de Londres révélait que des scientifiques hongrois, avait constaté que la téléphonie mobile dégradait la fertilité humaine.
Un téléphone portable porté à la hanche à la ceinture, ou dans la poche de son pantalon, peut réduire la qualité du sperme de 30 % selon l'étude hongroise réalisée.

En 2012, le Dr Joëlle Le Moal de l'Institut de veille sanitaire (InVS) et ses collègues, avaient réalisée une étude sur plus de 26.600 hommes, et constaté une baise de la fertilité. Le sperme était examiné avant une injection intracytoplasmique.

Le 27/02/2014 un article a confirmé la dégradation de spermatogenèse en oubliant juste de parler des causes possibles. Une baisse de près d'un tiers de la concentration des spermatozoïdes a été  constatée en France métropolitaine, et il en est de même dans toute la France, surtout  en Aquitaine et Midi-Pyrénées, et dans les régions viticoles. Une analyse au niveau régional, vient d'être publiée dans la revue internationale Reproduction. La concentration du sperme continue de baisser avec un taux de 1,9% par an, et atteint en 16 ans un tiers, après une précédente étude réalisée sur la période de 1989 à 2005. La norme de fertilité pour l'OMS est de 15 millions de spermatozoïde par millilitre. Le nombre des spermatozoïdes d'un homme de 35 ans est passé de:
Quantité spermatozoïdes
1989
2005
Chez un homme de 35 ans 73,6 millions/millilitre 49,9 millions/ml

Les chercheurs de cette nouvelle étude, ont repris le même échantillon d'hommes, pour comparer l'évolution des tendances dans les 21 régions. L'étude régionale confirme que cette dégradation de la spermatogenèse. Le Dr Le Moal a déclaré que cette tendance "n'épargne pratiquement aucune région", et l'Aquitaine et Midi-Pyrénées sont les plus touchées, alors qu'on que la consommation de tabac et d'alcool est moins élevé qu'ailleurs, et il n'y a pas non plus d'excès de poids. Si la période est trop courte pour attribuer cette évolution à une influence génétique, personne ne semble vouloir mettre en cause le port des portables à la ceinture. Par contre ces chercheurs soulignent que se sont des régions fortement agricoles et viticoles qui sont les plus touchées. Les activités viticoles sont celles où l'on utilise le plus de pesticides. Le Dr Le Moal évoque "une exposition globale ubiquitaire de l'ensemble de la population depuis les années 50" aux perturbateurs endocriniens, comme certains pesticides.
- L'Aquitaine est la 1ère région française pour l'emploi viticole et agricole et la 2e pour le nombre d'exploitations.
- Midi-Pyrénées est la 1ère région viticole et arbres fruitiers pour le nombre d'exploitations et la 2ème pour la surface cultivée
- Sauf que les autres régions de France ne sont pas elles des zones viticoles, mais pourtant là aussi l'infertilité augmente.

Le Dr Le Moal Déclare que "C'est très important de surveiller la qualité du sperme au niveau international maintenant que l'on a des données de sa dégradation en France.../... C'est l'objet d'un réseau "Hurgent" lancé par l'InVS fin 2013 au niveau européen."

Il est regrettable que ces chercheurs dits indépendants ne se préoccupent pas de savoir combien d'hommes lors de cette étude étaient porteur d'un téléphone portable à la ceinture, un facteur trop gênant et révélateur sans doute pour le monde des télécoms.

262°) Une étude de Joëlle le Moal de l'INVS confirme la dégradation de la fertilité masculine, de la qualité du sperme (spermatogenèse). (15/12/2012)

54°) La téléphonie mobile GSM au service de la stérilisation de masse et du contrôle démographique, infertilité masculine.

Toujours est-il que des tests réalisés avec des ordiinateurs portables équipés du WiFi ont démontré une baise de la fertilité lors d'une études argentine.

Les Ondes Wifi Dangereuses pour la Fertilité !


(07/12/2011-Durée: 1,15mn-1045)


Le 05/03/2014, le figaro nous révélait que selon un sondage IPSOS, un quart des Français souffrait d'acouphène, ce qui représente environ 16 millions de français. La 17ème Journée nationale de l'audition (JNA) se déroulera le 13 mars 2014. Les acouphènes, sont des bourdonnements ou sifflements internes dans les oreilles, qui sont beaucoup plus fréquents en France depuis l'arrivée de la téléphonie mobile vers 1994.

Les acouphènes sont considérés comme des maladies mentales par les médecins mentalement dérangés qui aveuglés par leurs intérêts personnelles, quand ils sont au service des lobbies pharmaceutiques et des télécoms. Sauf qu'en réalité les médicaments qui sont pris par les français, peuvent provoquer aussi des dépression nerveuses. Cette information est dissimulée par les laboratoires pharmaceutiques et aussi les agences sanitaires, alors qu'il suffit de lire la notice des médicaments que personne ne lit d'ailleurs, pour découvrir tous les effets secondaires surtout en cas d'arrêt brutale de certains somnifères qui peuvent conduire à la dépression et au suicide comme l'avait d'ailleurs révélé une enquête faite aux USA, mais pas en France.

Les acouphènes et l'hypersensibilité au bruit sont reconnus comme des pathologies ORL, qui sont pris en charge par un spécialiste ORL, un audioprothésiste et parfois par des psychologues, mais rassurer vous, on ne cherchera surtout pas les causes de vos acouphènes, surtout si vous êtes un grand utilisateur de téléphone portable. C'est une question qu'il ne faut pas poser, car cela permet d'enrichir les laboratoires pharmaceutiques et aussi le lobby des télécoms.

Les personnes victimes d'acouphènes entendent des sons parasites qui ne viennent pas de leur environnement, car ils sont liés à un dysfonctionnement du système nerveux auditif, quant aux radaristes, ils peuvent aussi être victime de l'effet Frey qui est connue depuis les années 50. La cause peut venir aussi d'une exposition répétée à des bruits ayant un niveau sonore élevé. Ils peuvent être liés à une écoute de la musique au-dessus de 80dBa ou aux bruits dans le milieu professionnel, comme lors de l'utilisation d'un marteau piqueur, ou d'armes dans les stands de tir. Des médicaments dits ototoxiques comme l'Ibuprofène et plusieurs antibiotiques peuvent aussi provoquer des troubles de l'audition. L'hyperacousie (hypersensibilité aux bruits) est un autre trouble de l'audition qui est connue de 29% des personnes interrogées, contre 88% pour les acouphènes. Pour le Dr Martine Ohresser, médecin ORL, « l'erreur que font les personnes atteintes d'hyperacousie est de se protéger des bruits qui leur sont insupportables alors qu'il faut au contraire rééduquer l'oreille pour la réhabituer progressivement aux sons normalement supportables ».

Selon un sondage sur 900 personnes âgées de 16 à 75 ans, une personne sur deux a eu des acouphènes. Le nombre de personnes victime d'acouphènes jusqu'à présent était estimé de 2 à 2,5 millions, alors que visiblement il serait de 16 millions de français.
- 50% des français sont victimes de sifflements ou des bourdonnements d'oreille au moins une fois, avec un taux de 56% chez les 16 à 34 ans.
- 26%, soit 12,3 millions des français, sont victimes d'acouphènes « de temps en temps ».
- 3,7 millions de français sont victimes de bourdonnements « fréquemment », jour et nuit.
- 88% de français considèrent les acouphènes comme gênants.
Ces problèmes de l'audition chez les français génèrent :
- des troubles de la concentration pour 81%,
- des troubles de la compréhension pour 78%.
- une grande fatigue,
- une perturbation de la vie intellectuelle,
- des troubles physiques,
- le tout pouvant déboucher à la dépression.
- 53% des personnes qui ont consulté un médecin révèlent qu'elles  n'avoir reçu aucun conseil, ni prescription, alors même que selon le comité scientifique de la JNA, des « solutions d'habituation » ont été développées pour soulager les patients, grâce à des aides auditives, des médicaments, ou un accompagnement psychologique.

Il est surprenant qu'aucun de ces médecins ne recommandent à leur patients de limiter l'utilisation des des téléphones portables, qui ont le plus souvent un son cristallin, lié à l'utilisation d'une technologie numérique.


Quant aux journalistes et médecins qui affirment qu'ils n'existent pas d'études dans la littérature scientifique qui démontrent les effets nocifs des micro-ondes, ils peuvent changer de métier, et surtout vous pouvez mettre leurs articles directement à la poubelle.

Une étude menée en 2013 sur des jeunes rats, conduite par l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) et l'université de Picardie Jules-Verne, publiée dans la revue Environnement Science and Pollution Research et rendue publique mercredi 3 avril 2013. Les chercheurs expliquent que le niveau d'exposition auquel ont été soumis les rats, correspond à celui rencontré à côté d'une antenne-relais. 13 jeunes rats ont été exposés en continu pendant 6 semaines aux ondes d'une fréquence de 900 MHz et d'une intensité de 1 volt par mètre (V/m), beaucoup plus faible que les seuils légaux de 41 et 60 V/m. L'étude a conclu à des effets biologiques des ondes radioélectriques sur les fonctions de l'équilibre énergétique. Le sommeil, la régulation thermique et la prise alimentaire sont perturbés.



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.