© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


303°) La crédulité de l'académie de médecine et de l'ANSES
face aux bonnes micro-ondes de la téléphonie mobile.

La crédulité de l'académie de médecine et de l'ANSES devient de plus en plus comique, suspecte, et irréaliste, pour les véritables experts des risques micro-ondes, avérés depuis les années 60. Le scandale de la médecine française avec ses dérives de plus en plus graves, montrent que les institutions dites de sécurité sanitaire, ne sont plus au service de la santé de la population, mais au service exclusivement du pouvoir de l'argent, de l'industrie, des opérateurs et des laboratoires pharmaceutiques. Ainsi aucun rapport de l'ANSES ne traite par exemple des statistiques sur l'augmentation des taux des cancers, ou des tumeurs du cerveau, ce qui en dit long sur sa réelle utilité. Le rapport Transparency International montre que la France est un des pays les plus corrompu d'Europe. Régulièrement, des articles révèlent des scandales médicaux qui ne sont pas repris par la radio ni la télévision. Plusieurs laboratoires sont encore impliqués dans des scandales de corruption, qui n'existe pas selon les responsables de nos agences, résultat, après la BNP, l'état américain et italien mettent Novartis à l'amende, un milliard d'euros.

Une nouvelle étude de ce mois, encore inconnue de la presse, du public et des politiques, montre elle aussi que le nombre de cancer augmente à chaque fois qu'un nouveau réseau radioélectrique est mis en service sur Paris. Ainsi dans cette étude basée pourtant sur des chiffres de l'INVS, on voit une augmentation sur Paris du taux de cancer et de mortalité, comme dans l'étude Brésilienne, ou de Naila en Allemagne, ou une autre encore faite en Israël, mais ce n'est probablement que le hasard, comme d'habitude. Un graphique sur 30 ans fait pourtant apparaître des pics de cancer à chaque fois un an après la mise en service d'un nouveau réseau. Quant à l'académie de médecine, elle n'a toujours rien vu comme d'habitude. La question se pose donc de savoir comment les autorités sanitaires font pour ne rien voir.

Matignon veut faire baisser les dépenses de santé, et trouve très opportun de faire fermer l'unité d'oncologie de Garches, alors qu'avec l'arrivée d'un nouveau réseau de téléphonie mobile, la 4G, les taux de divers cancers vont encore augmenter, comme cela s'est passé avec les précédents réseaux. Matignon sera pourtant obligé de prévoir une enveloppe de 500 millions d'euros en plus à partir de fin 2014, en raison de l'arrivée de l'arrivée de la 4G, qui ont le sait depuis des simulations, fait doubler les niveaux de pollution électromagnétique au niveaux des site. En 2005, 49% des français croyaient que vivre près d’une antenne relais était cancérigène, ils sont passé en 2010 69%, soit un bond de 20 points en cinq ans, c’est énorme. Il est vrai que chacun dans son entourage a des personnes qui sont décédées de cancer et tumeur du cerveau, ce qui n'était pas le cas dans les années 70. Comme l'académie de médecine et l'ANSES ne sont plus crédibles, ils appellent au secours des sociologues, qui ne sont pas plus crédibles, puisqu'ils n'ont aucune compétence sur les micro-ondes, ni même sur les consignes de sécurité que nous avons dans les manuels constructeurs. Les études sociologiques sont faites contre l'intérêt de la population en la rendant coupable de paranoïa, mais en faveur des intérêts de l'industrie. Les études sociologiques de parleront pas des conflits d'intérêts ni de la corruption, ni des moyens des pression, et encore moins du laxisme de nos agences de sécurité sanitaire.

Bien qu'une nouvelle étude vient conforter les résultats des études de Pr Hardell, et du rapport Interphone sur les augmentations des tumeurs du cerveau, qui voyons nous débarquer une fois de plus pour critiquer cette nouvelle étude, le Dr Aurengo de l'académie de médecine, toujours au chevet de l'industrie quand celle-ci a de gros ennuis. Comme d'habitude nos experts qui sont incapables de mener la moindre étude en France, critiquent les biais méthodologiques des autres, c'est une habitude à répétition. Pour le Pr André Aurengo, ces lacunes méthodologiques invalident les conclusions de Cerenat de Bordeaux, surtout l'augmentation du risque de gliome pour les plus gros utilisateurs, comme le précise des sites internet bien renseignés, et surtout à la solde l'industrie. Ainsi on nous explique :

" Cette incertitude est renforcée par le fait que, pour 25% des cas de gliomes, ce n’est pas l’intéressé qui a été interrogé, mais un proche," pourquoi par un proche, parce que l'utilisateur du portable est décédé ? Tiens donc, on aura au moins appris quelque chose avec cet article, c'est déjà ça, les utilisateurs de portable sont décédés.

" Le fait que le type de téléphone utilisé n’est connu que pour 1273 portables sur 2075, sans distinguer les portables 2G et 3G, alors que l’exposition créée par les 2G, très majoritaires (1159) est dix fois plus importante que pour les dix-huit 3G, rares à l’époque de cette étude déjà ancienne."

On se fout totalement du type de portable, vous avez déjà vu quelqu'un utilisez le même type de portable tout au long de sa vie, NON. De plus quand un téléphone est bi-bande, comment pouvez vous savoir quel protocole vous avez utilisé lors d'une communication, il est vrai que tous ces médecins ne sont pas experts.

Toujours est-il que personne ne peut nier que depuis l'arrivée de la téléphonie mobile au milieu des années 90, le nombre de tumeurs du cerveau en tout genre a explosé, sauf qu'aucune institution sanitaire ne veut publier les taux de progression des diverses tumeurs du cerveau, gliome, méningiome, neurinome, cancer de l'oeil, des glandes salivaires, etc... Ces tumeurs apparaissent désormais chez des personnes âgées de moins de 35 ans.
 
 

Gros utilisateurs de téléphone portable, voilà ce qui peut vous arriver,
si vous utilisez votre téléphone portable plus de 30 minutes par jour.

Cette petite chose gliome, méningiome, tumeur du cerveau, téléphone portable peut  tuer,  ou 
vous handicaper.
Si un téléphone portable peut tuer des fourmis, il suffit de faire l'expérience,
comment croire qu'il ne détruit pas nos neurones.

Part 2:2: Dr. Charlie Teo, Brain tumour EXPLOSIONS.


Durée : 7,22 mn(10.677) - 13/06/2009



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.