© Copyright - Reproduction interdite - Marc Filterman -
Adresse du site
sites de secours
http://filterman.comlu.com/gsm.htm
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes

Les PDG de la Silicon Valley interdisent les téléphones mobiles,
smartphones génotoxique, tablettes graphiques et tactiles à leurs enfants,
et ils les mettent dans des écoles sans Wi-Fi.

Article publié le 26 décembre 2014 sur AGORAVOX

QUESTION : Comment Monsieur le Président de la République, et Monsieur le Premier Ministre, pouvez-vous autoriser la vente de produits nocifs à des enfants ?

Les ondes radios ont toujours été dangereuses.
Cet article est une mise au point contre tous ceux qui nient les risques avérés des champs électromagnétiques mis en évidence dès les années 50, et contre ces associations qui détournent la vérité pour satisfaire les profits financiers de l'industrie des télécoms. Elles citent en référence des noms érigés en experts qui le plus souvent n'ont jamais monté un seul labo, ou travaillé sur la moindre source micro-ondes. Elles prétendent qu'ils sont indépendants de tout groupe de pression, alors qu'ils sont liés à l'industrie et en situation de conflit d'intérêt permanent. Elles prétendent vouloir éviter toute "concession au sensationnalisme" et dénoncer les "peurs irraisonnées" (sic) et la "complaisance pour l'irrationnel" (re-sic), alors que leur seul et unique but est d'enrichir encore plus une industrie sans aucune moralité, en méprisant la santé de la population. Attention à toutes ces associations qui prétendent parler de "pluralisme journalistique" et/ou scientifique, car en réalité il s'agit d'associations militantes de l'industrie, qui le plus souvent pratiquent la désinformation. Elles utilisent les mêmes méthodes que le lobby du tabac et de l'amiante. Comment repérer ces associations EXTREMISTES militantes de l'industrie qui mentent et désinforment la population en permanence, c'est facile, car avec elles, rien n'est dangereux. L'amiante, les insecticides, les pesticides, le nucléaire, les OGM, les gaz de schiste, rien n'est dangereux, ceux qui en parlent, exictent les peurs, et ceux qui dissimulent la vérité sont surtout des criminels et des pychopathes. On a même vu des membres du lobby nucléaire comparer le plutonium à du sel du table.
 
Dès qu'une autorité ou autre utilise le terme de "PEUR", c'est pour mieux vous manipuler mentalement, et dissimuler des vérités gênantes. Affirmer que les ondes sont inoffensives relève du charlatanisme médical. Quand un élu, un expert ou un médecin se permet d'affirmer qu'il n'y a aucun risque quand il sait que c'est totalement FAUX, alors dans ce cas précis il rentre dans la catégorie des psychopathes. En plus en cas d'accident, il risque de se retrouver poursuivi en justice pour "faute inexcusable" et "homicide involontaire", surtout dans le cadre d'un accident professionnel. Il faut aussi savoir que même à 10 ou 20 V/m on peut être totalement hors norme, car les seuils qui ont été émis par l'industrie, n'ont jamais été donnés pour des durées d'exposition permanentes, comme je l'expliquais dans le Télégramme en 2011.

Il n'y a que les membres de l'industrie et ses complices pour affirmer que les ondes sont inoffensives :

- les experts officiels,
- les membres des académies,
- les cabinets de communication et marketing,
- les associations militantes de l'industrie,
- les conspirationnistes qui sont à la solde de l'industrie,
- les officines d'intelligence économique pour ne pas parler de barbouzes.

Dès 1893, le Dr Etienne d'Arsonval démontrait les effets des champs électromagnétiques sur du matériel biologique. Sauf que nos médecins d'aujourd'hui et membres de grandes écoles ne le savent pas, et ne ils connaissent même plus les expériences de Galvani. Contrairement à ce que nous affirment les médecins de l'académie de médecine ou des autres académies qui ont en plus pour la majorité des liens avec les industriels, vous devez savoir que depuis les années 60, nous avons des consignes de sécurité dans les manuels constructeurs sur les risques sanitaires avérés des sources micro-ondes radios et radars. Eh oui, vous pouvez lire sur la photo ci-dessous que la distance de sécurité par rapport à cette antenne de communication que la distance de sécurité est de 4 mètres.

On a plein de petits ingénieurs des nouvelles générations formatés par l'establishment, qui nous expliquent que les ondes sont inoffensives pour la santé, c'est évidemment TOTALEMENT FAUX :

- Un bon nombre d'entre eux sont seulement ingénieur ou électronicien en informatique.
- Ils n'ont aucune compétence sur les sources d'émission radio, radar, et satellite.
- Ils ne connaissent pas les consignes de sécurité des manuels constructeurs.
- Ils n'ont jamais lu la moindre étude scientifique.
- Ils ne connaissent pas le syndrome des micro-ondes décrit pourtant depuis les années 70 dans des manuels professionnels aéronautiques et spatiaux.
- Si en plus il sont adoubés par un académicien, ça y est, ils s'y croient, ils savent tout.

Et pourtant, dès 1970, j'avais des manuels sur divers équipements avec des consignes de sécurité. Sauf que même les médecins du travail ignorent ces consignes de sécurité. Ou ils ne possèdent pas ces manuels, ou quand ils les ont, ils ne les ont jamais ouvert. Plus grave, l'avis 2014-1 de l'ANSES reconnaît que certaines "critiques du CRIIREM dépassent le champ de compétences de l'Anses ; il en va ainsi du contrôle de l'application des règles de sécurité en matière de champs électromagnétiques au sein des entreprises". Il est vrai que dans mon cas je possède plusieurs centaines de manuels constructeurs, qui comportent tous des consignes sécurité sur les risques sanitaires avérés des micro-ondes.

L'innocuité des ondes est un HOAX, un MYTHE qui a été propagé par les industriels de la radio et des radars dès les années 40 par Watson Watt notamment, qui est à l'origine de plusieurs dépôts de brevet sur les radars. Il ne pouvait que démentir dans ce cas les risques des ondes. Si vous voulez vérifier la nocivité de votre téléphone portable, de votre smartphone, de votre tablette tactile ou de votre tablette graphique, il y a une solution. Vous mettez une boite témoin avec des fourmis dans une autre pièce éloignée des sources d'émission, ce qui vous permettra par la suite de faire une comparaison. Vous collez derrière votre appareil portable une autre petite boite transparente avec des fourmis à l'intérieur. Vous n'avez plus qu'à déclencher votre chronomètre pour voir combien de temps vos fourmis vont survivre aux bonnes ondes inoffensives de votre gadget préféré quand vous déclencherez une communication.

Une autre expérience intéressante à faire, mettez votre borne Wi-Fi ou votre box à tout faire, à côté ou dans une cage avec des moineaux ou des sereins. Vous verrez au bout de quelques jours une modification de leur comportement, et que leur durée de vie sera aussi limitée. Les expériences du Pr Madeleine Bastide sur les oeufs et de Dirk Adang sur les rats montrent toutes des effets nocifs sur les cobayes, et les opérateurs ne peuvent pas nier ces faits qui sont eux bien réels.

Taux de mortalité sur les rats de Dirk Adang, et sur les oeufs de Madeleine Bastide.

L'ex-ministre de l'économie numérique, "Fleur Pellerin dénonçait la "peur irraisonnée", (sic), nous pourrions nous aussi dénoncer le "laxisme irraisonné" de notre gouvernement quand nous dénonçons les risques sanitaires avérés des micro-ondes. Comme quoi avoir fait les grandes écoles, n'est pas un signe de grande compétence dans les domaines des risques technologiques. Que dire de tous ces élus irresponsables qui veulent empoisonner nos gamins et gamines en installant le Wi-Fi dans toutes les écoles ? Dès 1998 j'avais alerté par lettre les 577 députés sur les risques avérés des micro-ondes GSM et Wi-Fi qui fonctionne sur les mêmes fréquences que les fours micro-ondes. A l'époque, il n'y a que trois députés qui m'ont répondu, pas un seul vert, comme quoi, nos politiques sont très intéressés par la santé des français.

Des chauffeurs routiers doivent passer des tests psychologiques, sauf nos experts en sécurité sanitaire qui ont pourtant la responsabilité de la santé de 60 millions de français, ne pensez vous pas qu'il y a un gros problème. Plus grave, on se demande pourquoi nos élus et membres du gouvernement, ne sont pas eux non plus contraint à passer des tests psychologiques. Un animateur de radio m'a demandé un jour, "comment devient-on expert en France ?" J'ai répondu c'est très simple, il suffit de dire du bien des produits industriels, même quand ils sont dangereux pour notre santé.

Les PDG d'Apple, eBay, Google, Microsoft, Twitter,Yahoo, Wired, etc...
Nous sommes à la veille de Noëil, voilà ce que vous devez savoir. Le New York Times du jeudi 11 septembre écrivait que de nombreux dirigeants de la Silicon Valley tiennent leurs enfants à l'écart des nouvelles technologies : "Nous en connaissons personnellement les dangers". Tous ces PDG de la silicon Valley sont nombreux à s'être enrichis dans les hautes technologies, mais ils refusent que leurs enfants les utilisent, mais ils font en sorte que les autres les utilisent. Encore plus drôle, ils refusent de mettre leurs enfants dans les écoles équipées de ces hautes technologie, pourquoi, parce qu'ils savent qu'elles sont dangereuses pour la santé et le développement de leurs enfants. Et que vont faire les parents français inconscients et irresponsables, ils vont offrir des tablettes et smartphones génotoxique en cadeaux de Noël à leurs enfants. Et que fait notre Gouvernement contre les risques sanitaires des hautes technologies, et bien justement, il fait absolument rien, surtout si la corruption permet d'enrichir quelques-uns de nos politiques.

En 2011, un journaliste du New York Times avait interviewé Steve Jobs, le fondateur d'Apple, avant son décès. Il lui avait demandé, "Vos enfants aiment-ils les iPad ?" Steve Jobs avait répondu qu'ils n'en avaient jamais utilisé, "Nous limitons l'usage des objets technologiques à nos enfants". Walter Isaacson, auteur d'un livre sur "Steve Jobs", révélait que "ses enfants ne semblaient pas accros à ces appareils. Ils partageaient leur repas en famille, je n'ai jamais vu personne sortir un téléphone pendant qu'ils étaient en train de manger".

Alex Constantinople, directeur général de l'Agence OutCast, une société de communication et de marketing sur les technologies mobiles, a déclaré que son fils de 5 ans, n'est jamais autorisé à utiliser les gadgets électroniques. Il autorise ses enfants de 10 à 13 ans à utiliser ces appareils que seulement 30 minutes par jour, le soir.

Dick Costolo, PDG de Twitter, a déclaré que lui et sa femme autorisaient l'utilisation de ces gadgets à leurs deux enfants que quand ils étaient dans le salon, car Ils pensent que cela peut avoir des effets néfastes.

Evan Williams, co-fondateur de Twitter, Blogger et Medium, et sa femme Sara Williams, font en sorte que leurs enfants utilisent le moins possible les hautes technologies comme les Ipads, mais ils les incitent plutôt à lire des centaines de livres.

Chris Anderson, ex-rédacteur en chef du magazine Wired et directeur exécutif d'une société qui fabrique des drones (Robotique 3D), déclarait au New York Times, limiter le temps d'utilisation de tous les appareils électroniques : « Mes enfants m'accusent moi et ma femme d'être des fascistes et trop préoccupés technologie, et ils disent qu'aucun de leurs amis n'ont les mêmes règles. C'est parce que nous connaissons personnellement les dangers de la technologie. Je l'ai vu sur moi, je ne veux pas que cela se produise sur mes enfants ". Il a installé un contrôle parental sur les durées d'utilisation sur tous les appareils de la maison par ses 5 enfants, de 6 à 17.

Ainsi on apprenait le 2 septembre que le Président de la République François Hollande a décidé de lancer un grand « plan numérique », pour recentrer le volet de « l'éducation », un autre serpent de mer, et encore un gaspillage sans nom pour enrichir les lobbies. Tous ces PDG de la Silicon Valley estiment que ces technologies peuvent nuire au développement de leurs enfants, qui n'ont pas le droit d'utiliser les tablettes ou les ordinateurs comme l'explique le "New York Times". Quand ils autorisent l'utilisation des tablettes et ordinateurs par leurs enfant de 10 à 14 ans, c'est pour qu'ils apprennent à faire de la programmation ou du montage vidéo, et pour leurs devoirs d'école, mais ils ne doivent pas dépasser 2 heures d'utilisation. Visiblement tous ces PDG savent des choses que notre Premier Ministre et Président de la République ignorent.

En novembre 2011, le New York Times citait l'école Waldorf en Californie, où les élèves ne commençaient à utiliser Google qu'à partir de la 4ème. Pas d'écrans dans les salles de classe, mais elles ont des tableaux, des craies et des livres. La direction avait déclaré que les ordinateurs et les tablettes nuisaient à la créativité et à la concentration des enfants.

En novembre 2013, une étude confirmait les dangers liés à l'utilisation intensive des smartphones, téléphones tactiles et autres tablettes numériques. Pendant que notre ministre du tout numérique "Fleur Pellerin parlait de peur irraisonnée" sous influence du lobby des télécoms, les chercheurs américains alertaient eux sur les dangers de tous ces appareils pour le développement moteur des enfants. L'utilisation systématique des écrans tactiles réduit l'apprentissage de l'écriture manuelle et le développement des muscles de leurs doigts et de leurs mains. En plus l'émission de SMS à outrance, provoque l'émission de micro-ondes qui peuvent avoir des effets sur les articulations. De plus le Wi-Fi et le Bluetooth fonctionne sur les mêmes fréquences que les fours à micro-ondes.

Lindsay Marzoli, ergothérapeute de l'institut Learning and Therapy dans le Maryland, déclaraient que "S'ils passent leur temps sur l'ipad sans faire leurs exercices d'écriture classique, leurs muscles vont devenir de plus en plus en faible". Les chercheurs ne peuvent pas se prononcer sur les conséquences à long terme, car il n'y a pas encore assez de recul. Mais l'Académie américaine de pédiatrie fait déjà ses recommandations et déconseille d'utiliser les tablettes et smartphones - Pas plus de 2 heures par jour (3 à 4 heures, peut être dangereux)

- Pour les enfants de moins de 2 ans, aucun contact avec les écrans tactiles.
Comment se fait-il que des grandes surfaces puissent être autorisées à vendre aux enfants des tablettes tactiles sans que nos ministres ne daignent sanctionner ces comportements irresponsables.

- Une étude américaine (Common Sense media) faite en 2013 révèle que 38 % des enfants de moins de 2 ans ont déjà utilisé une tablette ou un smartphone.

- Une étude Française de l'observatoire Orange-Terrafemina pubiée en septembre 2012, révèle que 71 % des enfants de moins de 12 ans utilisent une tablette.

Les enfants de moins de 10 ans ont plus de risque d'addiction aux appareils portables, c'est la raison pour laquelle le lobby des télécom qui n'a aucune morale, a adopté les mêmes méthodes que le lobby du tabac. Ce dernier avait découvert par le biais des cigarettes au chocolat distribuées aux enfant dès le plus jeune âge, que leur subconscient enregistrait le geste de porter la cigarette vers la bouche, pour mieux les inciter à fumer dans le futur.

Censure.
Google ne se contente plus de censurer des liens au nom du prétendu droit à l'oublie, mais il censure aussi des sites entiers, et ce n'est pas de la paranoïa comme je l'ai expliqué sur une radio. Par exemple cherchez mon site hébergé par comlu.com sur le moteur de recherche Google, vous ne le trouverez pas, sauf en passant par le biais des autres sites qui me référencent. Ce moteur est de moins en moins fiable. Pourquoi une telle censure ? Si un ancien des télécoms explique que tous les grands groupes technologiques US sont liés aux services américains en charge de l'espionnage, et qu'en plus vous expliquez que toutes ces technologies liées à la téléphonie mobile sont mauvaises pour la santé, vous avez toutes les chances d'être doublement censuré. Révéler que les applications chargées sur les portables Androïd espionnent votre localisation GPS, ou votre carnet d'adresse, n'est pas pour plaire à Google. Les lobbies des télécoms se payent aussi des officines pour pratiquer la censure sur internet. La nouvelle loi européenne sur le droit à l'oubli risque d'ailleurs d'avoir un effet boomerang sur la visibilité de l'industrie européenne sur internet. Vous remarquerez que je ne parle pas de l'industrie française, celle-ci n'existe plus, nos polititiens l'ont sabordée.

Corruption.
En plus la France n'est plus une démocratie, elle est sous le joug de puissants groupes qui pratiquent la censure et la corruption politique active. Quand un politique, un élu, un ministre ou ex-ministre, prend une décision en faveur d'un projet ou d'un lobby, c'est qu'il a été récompensé d'une façon ou d'une autre. Le plus souvent tout cela passe par le biais de fondations, d'associations, ou de sociétés écrans. On supprime ou on met sous contrôle les paradis fiscaux, mais à côté de cela, les corrompus peuvent toujours créer en moins d'une heure des sociétés écrans totalement anonymes aux USA ou en Chine, qui permettront de les enrichir en toute impunité. Les rapports de Transparency International sont là pour montrer le niveau de corruption qui règne en France. Plus il est élevé, plus le risque de révolution est élevé, surtout quand on taxe le peuple à outrance pour mieux enrichir les membres de son clan. Les réformes de l'Etat sont inutiles tant qu'on ne mettra pas un terme aux gaspillages de l'argent public. La centaine d'aéroports inutiles est un parfait exemple de gaspillage, sans parler des stades, des musées érigés pour la gloire de quelques uns, et aussi pour quelques juteux pot de vins, et financements occultes de campagnes électorales. Ce sont ces raisons qui permettent à l'industrie de vendre en toute impunité des produits dangereux.

Conclusion.
Pendant que nos dirigeants politiques sont dans le gaspillage, le laxisme irraisonné, et la protection de leurs intérêts personnels, une majorité d'industriels pratique la censure pour distribuer des produits génotoxiques, y compris en direction des enfants. Pendant ce temps, les PDG de la Silion Valley protègent eux leur progéniture. Mais selon nos dirigeants politiques français, il n'y a aucun risque. En définitif, gauche ou droite, tout pour faire du fric, et surtout ne rien faire pour protéger la population.

Sources.
Steve Jobs Was a Low-Tech Parent, 10/09/2014
http://www.nytimes.com/2014/09/11/f...
A Silicon Valley School That Doesn’t Compute, 22/10/2011
http://www.nytimes.com/2011/10/23/t...
 



 
 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site http://filterman.comlu.com/gsm.htm
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Copyright - Reproduction interdite - Marc Filterman -