© Copyright - Reproduction interdite - Marc Filterman -
Adresse du site
sites de secours
http://filterman.comlu.com/gsm.htm
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes

316°) L'association UFC Que Choisir qui déclare être indépendante est subventionnée par l'état,
mais elle critique le CRIIREM qui LUI est totalement indépendant.



Il y a environ 15 grosses associations de consommateurs en France. Il est particulièrement intéressant de voir une association de consommateur, s'attaquer à d'autres associations de protection de la santé des consommateurs contre les risques sanitaires avérés des micro-ondes de la téléphonie mobile. Il est aussi intéressant de voir des organisations dénoncer le mode de financement des autres, et venir prétendre qu'elles sont indépendantes. M. Erwan Seznec journaliste de la revue "Que Choisir" s'est empressé de déclarer qu'ils étaient totalement indépendants parce qu'ils ne sont pas financés par la publicité, lors de l'émission de télé "Le Débat" diffusée sur Public Sénat. Quant à cette dernière, elle a un partenariat avec Dailymotion, et Orange France Télécom. Il faut savoir que plusieurs dizaines de quotidiens ou de mensuels en France bénéficient de subventions de l'état à hauteur de plusieurs centaines de milliers d'euros, on peut donc douter de l'indépendance réelle de la presse.

"Que Choisir" critique le CRIIREM qui s'autofinance, et ne vit pas sur le dos des contribuables. Il réalise des rapports d'expertise opposables en justice. Son mode de fonctionnement repose sur des devis, pour éviter de prêter le flanc à la critique des conflits d'intérêt liée précisément à des subventions faites par l'état, y compris par les villes, ce qui lui serait reproché en justice par les opérateurs. Il faut savoir que lors du COMOP/COPIC, toutes les villes qui étaient en justice contre les opérateurs pour cause de résultats de mesures élevées sur certains sites, ont été éliminés des expérimentations, ce que les français ignorent. On a conservé les villes qui n'avait aucun conflit et des relevés de mesures faibles.

Alain Bazot est président depuis 2003 de l'association UFC Que Choisir, dont le siège est boulevard Voltaire (Paris, XIe). Elle a 300 points d’accueil, 4000 bénévoles, une équipe de 130 salariés, ingénieurs, juristes, journalistes, etc... Selon le Parisien elle regrouperait 150.000 adhérents (x 45€/an= 4.500.000), répartis en 154 associations locales dans toute la France. Le Parisien précisait dans son article du 23/02/2014, qu'elle dispose d'un budget annuel de 30 M€, alimenté à 90 % par les revenus du magazine et à 5 % par les adhésions. Elle bénéficie en plus d'une subvention d'au minimum 800.000 € de l'Etat depuis au moins 2009. De l'autre côté l'association revendique 350.000 adhérents (soit 15,75 M€) (ou lecteurs?), quel est le bon chiffre, on l'ignore. Si le magazine est tiré à environ 590.000 exemplaires paraît-il (500.000 lecteurs x 4,5= 2.25M/mois), on ignore le nombre de lecteurs chaque mois, puisqu'il reste les invendus qui passent au pilon, et les adhérents sont normalement inclus dans le nombre de tirages. La Parisien affirmait que cela lui assurait une vraie indépendance financière, sauf que quand on a un lien financier avec l'état actionnaire de France Télécom, on ne peut pas parler d'indépendance.

La revue "Que Choisir" qui prétend être indépendante de la publicité, a juste oublié de dire qu'elle est aussi subventionnée par l'Etat Français, qui est lui-même actionnaire de France Télécom. N'y aurait-il pas un très très léger conflit d'intérêt ??? J'ignore si les bénévoles connaissent le montant des subventions que touche le siège de "Que Choisir". Si les petites associations locales qui fonctionnent avec des bénévoles manquent bien de fond, ce n'est pas le cas du siège.

UFC - UNION FÉDÉRALE DES CONSOMMATEURS "QUE CHOISIR",
PARIS 75011 - Objet : Protection et défense des consommateurs.

Les chiffres sont donnés pour l'année précédente
Date Rapport
Subvention
2011 N°784672495 950.805 Euros
2013 N°784672495 855.040 Euros
2014 N°784672495 829.389 Euros

Affirmer que l'UFC n'a aucune attache particulière, ni politique, ni partisane, pose un problème, quand on constate qu'ils ont une assez grosse subvention de l'état, et que l'article de la revue de janvier critique toutes les associations qui dénoncent les risques sanitaires, et qu'elle protège les intérêts des opérateurs. Comment par exemple l'association "Que Choisir" peut se permettre d'oublier de recommander d'utiliser un kit filaire main libre, pour la sécurité des utilisateurs de téléphone portable. Là je dois dire que je n'ai pas bien compris cet oubli qui est en plus une recommandation de l'ANSES. Comment une telle revue peut parler de psychose, et oublier de recommander la prudence pour les enfants. La revue "Que Choisir" a passé sous silence toutes les études qui démontraient des effets nocifs. Cela rappelle une ancienne affaire qui date d'une dizaine d'années, 2004 je crois, celle d'un partenariat entre Orange France Télécom, et la revue Science & vie.

Même les revues sur la science touchent aussi des subventions, montant pour 2013 :
Science et Avenir            601.776 euros
Science et Vie                 274.118 euros
Science Et Vie Junior      230 250 euros
En 2013, plus de 200 titres ont touché environ 290 millions d'euros de subvention de l'état, sans parler des subventions locales. Il serait intéressant de regarder de plus près si elles parlent par exemple, des OGM, des pesticides, des poubelles de déchets nucléaires, pharmaceutiques et toxiques.
 



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site http://filterman.comlu.com/gsm.htm
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Copyright - Reproduction interdite - Marc Filterman -