© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes



32°) DESCRIPTION du système
d'arme antipersonnelle micro-ondes VMADS,
Vehicle Mounted Active Denial System
1°) Introduction:
Le Dr. Reinhard Munzert est considéré comme un dangereux schizophrène mégalomanïaque, par les experts qui ont été chargés d'expertiser sa santé mentale, car celui-ci a déclaré que des armes radiofréquences avaient été réalisées par les militaires sur le principe du four à micro-ondes. La justice allemande en se basant sur les psychiatre, a donc estimé que le Dr Munzert était un fou dangereux, et cela nécessitait un internement en urgence. Ces messieurs n'ont cependant pas pris connaissance des dispositifs qui sont effectivement en cours de mise au point, et qui ont été en plus expérimentés sur des cobayes humains. Malheureusement, les expérimentateurs de ces technologie micro-ondes n'ont pas été internés eux. Il est vrai que ces expériences n'ont pas été réalisée sur le territoire allemand, et ce genre d'acte échappe donc à leur juridiction. Qu'est ce que ces armes ?
Elles sont appelées:
- armes non létales (en réalité elles peuvent être mortelles),
- armes micro-ondes,
- armes radiofréquence,
- armes RF,
- armes antipersonnelles.

J'ai évoqué ce type d'arme sur mon site dès avril 2001, à la suite d'une déclaration du Pentagone effectuée fin mars 2001, voir ma page:
http://www.multimania.com/filterman/gsm60.htm

J'ai d'ailleurs parlé de ce type d'arme dans mon livre, "LES ARMES DE L'OMBRE" édition Carnot, publié fin 1999. Les internautes apprendront avec intérêt qu'un système radar avait été utilisé dans le but de disperser les activistes de Greenpeace dans les années 80 en Angleterre, qui manifestaient devant une base de l'OTAN. Le système présenté ci-dessous repose sur le même principe, que celui d'une source d'émission radar, mais dont la fréquence a été sélectionnée spécialement, pour interférer au maximum sur le métabolisme humain. Je dois préciser que la mort accidentelle d'un salarié fin 1999 au canada, qui avait commis l'imprudence de se mettre en face d'une antenne de télécommunication hyperfréquence, n'est certainement pas pour rien dans la réalisation d'une arme destinée à neutraliser des troupes. Il est cependant affligeant de voir nos experts officiels des lobbies des télécoms, tout ignorer de cette affaire et de ce décès. Pour eux, il n'y a jamais eu le moindre mort à la suite d'une exposition à une antenne micro-ondes. Je suis cependant contraint de les démentir et je dois préciser tout de suite que cela est totalement faux. Cette information figurait dans un document que j'avais transmis à tous les députés par email en 2001, du moins ne sont informés que les parlementaires qui sont capables de consulter leur courrier électronique, et en réalité ils sont peu nombreux.


2°) Arme micro-ondes antipersonnelle.

Je vais donner ici un descriptif technique du système d'arme micro-onde américain sans trop rentrer dans les détails.
 
Arme micro-ondes antipersonnelle
Vues d'artiste. 
Mais en revanche, il n'en est pas de même de la photo ci-dessous
La photo ci-dessous représente la source d'émission,
de l'arme micro-ondes antipersonnelle

Caractéristiques de l'Arme Micro-ondes Antipersonnelle:
 
Abréviation : VMADS.
Nom complet : Vehicule Mounted Active Denial System
Lieu d'expérimentation : KirtlandKirtland Air Force base, 
Nouveau Mexique
Système : véhicule Humvee équipé d'un émetteur hyperfréquence.
Portée : 700/800 m.
Fréquence : xx GHz - xx à xx mm de Longueur d'onde.
Principe de fonctionnement : Fonctionne en réalité d'après les symptômes qui m'ont été communiqués sur le principe du four à M-O.
Conséquence : Elevation température 45/50° (130°F) -
Echauffement jusqu'à 3 mm/épiderme -
Brûlures éventuelles -
Expérimentation : 6500 tests effectués à Brooks Air Force base, sur 72 cobayes humains en 1994.


3°) Conséquence sur le métabolisme humain:

Pour Eldon Byrd, l'utilisation des micro-ondes pourraient induire des effets sur le cerveau, en interférant sur les neurotransmetteurs et donc modifier le comportement des individus qui y sont exposés et il déclare: " nous pourrions déclencher chez les animaux l'angoisse " ....
" nous avons obtenu sur les cerveaux des poussins -- in vitro -- des pertes de 80 % des poids normaux de leurs cerveaux, ".
Il a mis au point un projet qui permet avec des champs magnétiques de provoquer la libération de certaines cellules du cerveau des rats au niveau de l'histamine. Chez l'homme, cela provoquerait des symptômes instantanés et produirait la nausée. " Les zones étaient très restreintes et indétectables "... " les effets étaient non-létale et réversibles. Vous pourriez invalider une personne temporairement " ... " comme avec un pistolet pour étourdir."

Le VMADS émet en effet un rayon concentré d'énergie électromagnétique sur des cibles humaines. Il fonctionne comme un gros four à micro-ondes, installé sur un tank. C'est ainsi que le système est décrit par un porte-parole de l'armée de l'air américaine. Il déclarait: «Vous ressentez une douleur semblable à celle d'une brûlure. Mais ce n'est pas assez intense pour causer des dommages.» Peut-être, mais tout dépend de la durée d'exposition. Si vous mettez votre main sous un fer à repasser que vous venez d'allumer, reste à savoir combien de temps vous la laisserez avant de l'enlever.

Pour les chercheurs du centre médical de l'Université de Loma Linda en Californie, les effets à long terme à l'exposition de ces rayonnements sont inconnus. Ils pensent cependant que le VMADS pourrait causer des cataractes et des cancers. « Les affirmations du Pentagone ne valent rien, soutient le professeur W. Ross Adey. Nous savons que l'exposition à des radiations trop faibles pour provoquer la douleur peut avoir à long terme des effets importants sur la santé ». Je précise que le Dr Ross Adey sait de quoi il parle, puisque c'est un ancien scientifique de la NASA de l'époque des missions Apollo, qui a été en plus consultant à la Maison Blanche.

Il est précisé que cette arme pourrait être mal utilisée, ce qui sous-entend qu'il pourrait y avoir des conséquences néfastes pour les personnes ciblées. Pour le Navy Times, le  VMADS peut provoquer inconfort temporaire s'il émet un rayonnement d'une durée de trois secondes, comme cela est prévu. Il précise encore : « le temps d'utilisation qui provoque des dommages permanents ou TUE est connu, mais gardé secret ». Autrement dit, il ne faut pas que l'utilisateur de l'arme oublie de relâcher la détente, ou appuie trop souvent sur celle-ci, car le VMADS deviendrait mortel. Un porte-parole militaire précisait en 1995 que le concept d'arme « non-mortelle » voulait dire, « En fait, ce sont des armes  moins mortelles »... parce qu'elles pourraient être mortelles si elles étaient mal utilisées ». En mai 2000, le colonel George Fenton de la Marine a aussi déclaré dans le National Defense Magazine que : « le qualificatif "non-létale" ne veut pas dire que ces armes ne peuvent pas tuer ou blesser ». On s'en douterait.

Le VMADS n'est pas seulement une arme à vocation militaire. Elle est aussi prévue pour être utilisée dans le cadre civil, lors de manifestations virulentes, et surtout contre les antimondialistes. Elle est d'ailleurs déjà présentée comme une arme de contrôle des foules, et sera proposée par la suite aux forces de police par le Pentagone. Selon le magazine Jane's, « la propriété «non-mortelle» de ces armes pourrait encourager les forces militaires à les utiliser contre des civils ». Le document d'information de l'armée américaine de juillet 2000 contenait une rubrique intitulée : «Troubles civils: voici une technologie non-létale ». Steve Wright déclarait en 1999 dans " Le Monde Diplomatique" que, « l'arrivée des armes "non-létales", comme le VMADS, risque d'engendrer des techniques de répression encore plus sophistiquées... et si les démocraties occidentales laissent les fabricants d'armes développer cette technologie, ils risquent fort de les exporter dans des pays plus prompts à brutaliser leur population ». Le droit international est imprécis en matière d'armes «non-mortelles», même si la Convention de Genève ne se prononce pas sur ces armes. Un protocole additionnel signé en 1977 interdit « d'employer des armes, des projectiles et des matières ainsi que des méthodes de guerre de nature à causer des maux superflus ».

Cependant une directive Bush N°138 du 03/04/1984, inconnue du grand public même américain, autorise les USA a utiliser des générateurs de champs électromagnétiques aussi bien contre les militaires que contre les civils, et cela qu'ils soient américains ou étrangers.

Le Center For Defense Information a établi en 1995 la liste de ces types d'armes qui pourraient être développées par le Pentagone. Elle comprenait alors: « des super-acides, des lasers aveuglants, des infrasons, des virus informatiques et des microbes mangeurs de métaux ».

Human Right Watch lutte contre le développement des lasers aveuglants qui provoquent des dommages permanents sur les yeux. Les États-Unis ont signé un moratoire sur cette arme en 1995, mais ils ont poursuivi les développements du « dazzling laser ». C'est un autre type de  laser qui s'attaque aux yeux. Il est aussi appelé « The Laser Dissuader ».

Il existe aussi un Rayon antipersonnel qui peut paralyser un individu à 30 mètres en projetant un fort courant électrique par le biais d'un canal d'air ionisé.

Plusieurs sources précisent que les États-Unis tentaient aussi de mettre au point une arme capable de  provoquer par le son « des spasmes et la liquéfaction du contenu des tripes chez l'ennemi, neutralisant ainsi des millions de soldats, d'après un rapport du gouvernement, en masses diarrhéiques ». J'évoque précisément ce type d'arme qui repose en réalité sur l'utilisation d'infrasons comme je le précise dès 1999 dans mon livre. Selon mes sources, ces arme infrasoniques existent en Russie et auraient déjà été utilisée. Un prototype avait été réalisé par les ingénieurs d'un pays européens il y a plusieurs décennies, mais la décision a été prise à l'époque d'abandonner ce projet après un test, et de détruire cette arme ainsi que tous les documents s'y rapportant. Un document des services secrets américains, délassifiés, démontrait l'intérêt des russes aussi pour la mise au point d'arme infrasonique, et cela dès le début des années 70.

Le rayon de la mort n'est pas une nouveauté. Il avait été imaginé dès le courant des années 30 par Nikolas Teslas. Il est mort assassiné en 1943. Les services secrets à l'époque se sont empressés de s'emparer de tous ses documents de recherche.


3°) Autres liens à consulter:

Visiblement les dérangés du cerveau ne se trouvent pas du côté que l'on pense, mais bien du côté de ceux qui démentent l'existence d'effets des champs électromagnétiques sur la santé. Visiblement ces mêmes autorités préfèrent ignorer une déclaration officielle qui a pourtant été faite par le Pentagone, lui-même en mars 2001, voir mes pages :
Si le Dr Munzert n'avait pas été interné abusivement, les pages et preuves officielles qui suivent, n'auraient pas été divulguées sur ce site.

34°) Systèmes d'armes radiofréquences de brouillage et de destruction, russes. (13/09/2002)

33°) Rapport de l'OTAN du 23/04/2002, sur les armes non létales incorporant l'arme micro-ondes VMADS. (13/09/2002)

32°) Descriptif du système d'arme antipersonnel micro-ondes VMADS.(13/09/2002)

31°) Quand l'Allemagne Interne le Dr Munzert en hôpital psychiatrique, à la suite d'une conférence sur les armes micro-ondes antipersonnelles.(13/09/2002)

30°) Pollution électromagnétique et avortements spontanés, fausse couche, et enfants mongoliens, malformations...

Pages déjà existantes:

16°) Des nouvelles armes dont nos parlementaires ignorent l'existence, et pour cause, elles utilisent les impulsions électromagnétiques, un sujet qui dérangent les opérateurs.

11°) Quand un rapport de l'armée de l'air contredit les experts officiels civils.

10°) Pendant que l'US NAVY et le Pentagone mettent au point une arme micro-ondes, le lobby des télécoms déclare que les relais GSM n'ont aucun effet nocif sur la santé.

Si tous les scientifiques et autres victimes dénonçaient les pressions et méthodes des lobbies industriels mafieux, ces derniers regarderaient à deux fois avant de commettre des actes qui doivent être qualifiés de criminel.



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.