© Copyright - Reproduction interdite - Marc Filterman -
Adresse du site
sites de secours
http://filterman.comlu.com/gsm.htm
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes

320°) Un nouvel opérateur international arrive,
Google avec son projet Loon de ballons stratosphériques WiFi.


1°) Introduction.
On assiste a une multiplication des réseaux, et a une disparition progressive de toutes les zones blanches. Un nouvel opérateur international arrive sur le marché des télécoms, Google avec son projet Loon, un réseau de ballons stratosphériques, qui a pour ambition de couvrir toute la planète. Cela va déplaire à tous les opérateurs de téléphonie mobile conventionnels. Tout le monde se rappellera le désordre qu'a semé l'arrivée du nouvel opérateur Free en France.

Google est arrivé progressivement avec son système Androïd vendu sur les téléphones portables dans le monde entier, maintenant il arrive avec son projet de réseau de télécommunication Loon. Mike Cassidy, vient de déclarer que « nos ballons stratosphériques sont prêts à couvrir le monde avec une connexion Internet de haut vol ».

2°) Avantages des ballons.
Les ballons stratosphériques sont testés depuis 2013 dans l'hémisphère sud, entre le tropique du Capricorne et l'Antarctique. La Nouvelle-Zélande a bénéficié des premiers tests. Les ballons Loon ont de nombreux avantages.

1) Les ballons stratosphériques peuvent être gonflés rapidement et lancés de partout.

2) Ils peuvent voler à très haute altitude et rester en l'air plusieurs centaines de jours.

3) Un ballon est moins coûteux qu'une installation au sol.

4) Il n'y a plus besoin de payer une location sur les toits des immeubles.

5) Il n'y a plus besoin de câblage téléphonique.

6) Il n'y a plus besoin plus besoin d'infrastructure électrique au sol.

7) Comme ils volent au-dessus des nuages, avec des panneaux solaires, ils auront de l'énergie électrique gratuite.

8) Comme ils volent en haute altitude, ils auront une couverture radio plus importante que les antennes relais.

9) Ils pourront avoir aussi d'autres missions annexes, comme station météo, filmer des inondations, ou même faire de l'espionnage.

10) Objectif à terme, couvrir la planète avec le WiFi, et certainement la téléphonie mobile à terme.
 

3°) Zone non couvertes.
Selon Google, 4 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à Internet. L'objectif de google à terme, est de permettre l'accès à Internet dans les zones non desservies par les câbles comme l'Afrique, ou inaccessibles. Ces ballons pourraient couvrir au départ :
        - les pays d'Afrique,
        - les déserts,
        - les montagnes,
        - les pôles,
        - les îles
        - les zones de catastrophe naturelle,
        - mais aussi et ce n'est pas précisé, les champs de bataille, etc...

On peut aussi affirmer que Google vise à terme les pays occidentaux. Mais si on a le WiFi et Skype, je dirais qu'il n'y aura plus besoin d'opérateurs terrestres de téléphonie mobile. Ils pourraient disparaître à terme.

4°) Mise en route et contrôle.
Au démarrage du projet, la fabrication d'un ballon demandait quelques jours, maintenant il ne faut plus que quelques heures. Mike Cassidy affirme que Google peut fabriquer « des douzaines de ballons par jour ». Il est devenu possible de construire plusieurs centaines de ballons en quelques semaines. Les chercheurs de Google ont conçu une grue-catapulte qui permet d'expédier une douzaine de ballons par jour dans le ciel.

Mike Cassidy, responsable du projet Loon, précise qu'un centre de contrôle à distance permettra de suivre tous les ballons à travers le monde, de gérer leur dérive et leur déplacement dans la stratosphère. Ils peuvent être dirigés à tout moment vers des zones prioritaires, commander à distance, et récupérer quand ils atteignent le sol. Il déclare aussi « nous approchons du moment où nous serons capables d’apporter Internet aux gens à travers le monde », et pourquoi pas la téléphonie mobile, c'est de là que vient le danger pour nos opérateurs nationaux.

Google Project Loon - ballons stratoshériques WiFi : Scaling Up


Durée : 4 mn - 24/04/2015

5°) Période d'essais.
Après 2 ans de tests, les ballons stratosphériques peuvent couvrir une zone de 40 km de diamètre chacun, rester presque un an dans les airs, à 20 km d'altitude, en utilisant l'énergie solaire et une liaison sans fil LTE. Les ballons sont aussi équipés d'un parachute. Google précise que « la technologie est prête, et qu'il ne reste plus qu’à trouver les partenaires locaux parmi les opérateurs pour fournir les connexions LTE ». Reste à savoir si nos opérateurs accepteront de se faire dévorer progressivement, sauf que nos opérateurs ne pourront plus réfugier derrière le protectionnisme national. Pourquoi ? C'est très simple, à cause du traité transatlantique (PNT) qui se fait dans l'ombre, sans que nos parlementaires nationaux ou européens aient le moindre contrôle sur son contenu. Le premier déploiement est prévu dès cette année.
 

6°) Maintenant abordons les inconvénients.
Le 23/04/2015, un ballon du projet Loon est tombé dans le Missouri près d'une ferme à Bragg City. Le Sheriff Anthony Dale de la ville de Pemiscot a participé aux recherches pour retrouver le ballon qui faisait 65 pieds de longueur. Il a précisé que « Google a contacté l'Air Traffic Control et donné les informations sur la descente de ce ballon, sa vitesse sa direction, ses coordonnées GPS, et la FAA a été capable de contrôler sa descente ».

Les avions volent jusqu'à une altitude de 30.000 (9.000 m) ou 40.000 pieds (12.000 m) d'altitude pour économiser le kérosène. Les ballons stratosphériques voleront eux à 20 km d'altitude.

- Les risques de collision avec un avion peuvent se produire au moment de la descente d'un ballon dans un couloir aérien.

- Une autre possibilité jamais citée, c'est la chute de météorites sur des ballons ou avions.

- La perte de contrôle des ballons comme des satellites, peut se produire aussi lors des éruptions solaires.
 



 
 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site http://filterman.comlu.com/gsm.htm
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Copyright - Reproduction interdite - Marc Filterman -