© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


61°) Téléphonie mobile GSM,
tumeur du cerveau, cancer du cerveau,
lymphome du cerveau.

Intriduction:
Le 12 janvier 2005, j'intervenais dans une émission de radio sur la sujet du tsunami en Asie. Comme nous avons abordé les phénomènes de résonance sismique, nous avons été amenés à aborder le sujet de la téléphonie mobile, et les problèmes de résonance sur les implants métalliques médicaux.


Intervention radio de Marc Filterman du 12/01/2005:
Marc Filterman :
Bien, apparemment oui, quand il y a eu l'affaire de Kobe (séisme au Japon), on s'est rendu compte qu'il y avait des gens de la secte Aum qui étaient partis visiter une association qui s'occupait de toutes les recherches de Tesla aux USA, et cela avait déclenché d'ailleurs une enquête. Donc ça c'est des trucs qu'on ne sait pas. Évidemment quand on parle de sujet comme ça, par exemple comme... D'ailleurs là encore on le voit les aspects micro-ondes au niveau la téléphonie mobile, on vous dit toujours qu'il n'y a aucun risque. Si vous avez des implants médicaux métalliques, bon moi j'ai été appelé hier soir, cela m'a fait un petit peu rigoler, on a, quand on on a des implants métalliques, ou en fonction de la longueur qu'ils font, s'ils ont une longueur équivalente à la longueur d'onde d'un émetteur,une pièce métallique de ce type va résonner automatiquement, va entrer en résonance. D'ailleurs c'est assez marrant, parce que dans les catalogues on vend des espèces de petites antennes, ce sont des antennes qui font environ 10 cm de longueur, qui sont faites pour entrer en résonance de façon à amplifier le signal. C'est à dire, c'est ce que nous on appelle des antennes passives, et bon même à TDF quand on voulait faire un relais passif sans mettre de gros moyens financiers, il suffisait de deux antennes, une antenne braquée sur un émetteur et une autre antenne braquée vers la zone qu'on voulait arroser, et les deux antennes reliées par un câble. Bon il n'y avait pas d'électronique la dedans. Bon bien là c'est le même principe, on va entrer en résonance, donc on peut imaginer que des cavités souterraines, donc on va revenir quand même aux séismes...

Il faut savoir que même des petites cuilères ou stylos métalliques peuvent entre en résonance à proximité de certaines antennes relais de téléphonie mobile. Tout dépend de leur longueur, largeur ou diamètre. La démonstration est facile à faire, il suffit d'ungénérateur HF et d'un mesureur de champ équipé d'une antenne sonde, qu'on va déplacé autour de l'objet à tester. Il suffit ensuite de faire une wobulation, pour trouver la bonne fréquence de résonance.

Marc Filterman :
On rentre carrément dans le domaine militaire, et même là, bon dès que vous parlez des problèmes des micro-ondes et des GSM et tout le cirque, là encore j'ai été à une conférence, où il y avait M. Bouillet de Bouygues Télécom, où il disait qu'il n'y avait aucun problème. Il  a cité le bulletin de l'AFSSE de 2003, je lui ait dit attendez, il y a le bulletin de l'AFSSE de 2004 qui contredit celui de 2003. Mais le bulletin de l'AFSSE de 2004, ne figure pas sur le site de Bouygues Télécom. Celui-là, on l'a oublié (Rires). Je lui ai rappelé lors de la conférence...

Pour le bulletin de l'AFSSE, voir page :
http://membres.lycos.fr/filterman/gsm-bouygues-2004.htm

La méthode des experts ou scientifiques vendus à des lobbies industriels, qui doivent d'ailleurs être considérés come de vulgaires criminels, consiste à argumenter la défense de l'insdustrie, en déclarant que les cherchers indépendants joue sur les peurs pour faire interdire un produit.

Serge de Beketch:
Il y aurait un moyen d'ailleurs de régler le problème, ce serait bien, parce que si ça ne pose vraiment aucun problème, on va vous poser sur la tête...

Marc Filterman :
Alors attendez, moi j'ai proposé un texte de loi, j'ai envoyé ça à quelques députés. Il y en a certains qui m'ont répondu en me disant, "je comprends l'humour de votre proposition", je leur avais proposé d'appliquer la norme de 41 V/m, aux députés ou aux experts. C'est à dire qu'on prend les députés, les experts, Bernard Veyret, on prend M. Douste-Blazy, et puis on les expose à 41 V/m, et 58 V/m, parce que j'ai demandé (rires),41 V/m, j'ai demandé à M. Bouillet, mais pour quelle durée d'exposition. Alors il était quand même bien embêté, mais il a quand même dit, ah bien oui, vous voulez parler des six minutes, "mais cela ne veut pas dire qu'au bout de six minutes on va avoir des problèmes sur la santé". Donc, bon s'il n'y a pas de problème sur la santé, moi je propose qu'on prenne les députés et puis qu'on les expose à 41 V/m pendant toute une journée. Bernard Veyret également, Luis Miros, enfin tous ces, et puis René de Sèze. Bon moi je ne vois pas pourquoi ils n'expérimenteraient pas, cela me paraîtrait tout à fait normal. Alors je tiens quand même à préciser que l'arme qui a été développée, le VMADS qui a été développé par le Pentagone, qui ne fonctionne pas à la même puissance, la durée d'exposition, enfin le temps d'émission est limité à trois secondes. Enfin là il faut dire qu'on est pas à quelques dizaines de watts, on est à plusieurs centaines (en réalité on ignore la puissance, surtout que plus on monte en fréquence, plus les puissances baisses). C'est un système d'arme qui a été développé en 2001, dont j'ai les photos. J'ai publié d'ailleurs les photos des sources sur mon site internet, et certaines informations techniques. Donc ça aussi, ça a été étudié également par les russes. D'ailleurs les russes ont fait des dispositifs, eux autres c'était pour détruire le matériel électronique.

Un expert ou un ingénieur du lobby des télécoms qui vient dire que des implants médicaux métalliques ne peuvent pas rentrer en résonance, est un vulgaire CRETIN, qu'il faut virer en urgence à coup de pompe, car il méconnait les lois de base de la physique et de l'électronique. Si en plus il appartient au lobby des télécoms, in n'est pas du tout crédible. Cet individu oublie dans ce cas qu'il faut jeter à la poubelle toutes les antennes de télé, de radio et GSM, car aucun de ces appareils ne pourraient fonctionner.
file:///E|/a-Filterman/gsm-implants-medicaux.htm


Journal télévisé de TF1 de jeudi 13 janvier:
Ecole Primaire, Notre-Dame, et Saibnt Joseph Londres.

En CM2, un directeur soucieux de la santé de ses élèves, mène l'enquête.
"Ceux qui ont un téléponze portable, levez la main. Allez Allez, ne vous inquiétez pas, vous ne serez pas puni."

Jean Flood Directeur de l'école.
"Ils ont déjà un téléphone portable. Cela me terrifie. On ne connaît pas du tout les risques des radiations. Quand on leur pose la question, il dise oui, oui, on peut avoir des problèmes aux cerveaux, mais ils ne savent pas du tout ce que cela veut dire."

Au Royaume-Unis, 700.000 enfants de moins de 9 ans au moins possèdent un téléphone portable. Ils ne connaissent pas encore toutes les tables de multiplication, mais ils sont incollables en matière de téléphonie mobile.

Une élève.
On peut avoir un téléphone portable mais il faut faire attention. J'ai des copines qui le garde avec eux jour et nuit. J'en connais un qui dort avec son portable sous l'oreiller. C'est sûr que là il est tout près des radiations.

Le rapport publié hier recommande la plus grande prudence. Aucun enfant de moins de huit ans ne doit ne devrait utiliser de manière régulière un téléphone portable, affirment ces scientfiques. Parce qu'ils sont plus sensibles que les adultes aux radiations, les enfants pourraient souffir de lésions plus profondes à long terme.

Pr William Stewart Président de la Commission d'Enquêtes sur les téléphones portables.
Si vraiment vous voulez donner un portable à votre enfant, assurez-vous qu'il ne l'utilise qu'en cas d'urgence, et surtout qu'il envoit des textos, plutôt que de passer des appels.

La publication de ce rapport a eu un effet immédiat, un opérateur qui vendait depuis l'été dernier des téléphones spécialement destinés aux enfants de trois à huit ans, a retiré tous ses produits du marché, en moins de 24 heures.



 
 
 

LES TELEPHONES MOBILES, 
LEURS STATIONS DE BASE 
ET LA SANTE 
Etat des connaissances et recommandations 
Rapport 
au Directeur Général de la Santé 
16 janvier 2001





EXTRAIT :

Dans le système GSM 900, la fréquence porteuse est dans la gamme des 900 MHz. Elle s'étend de 872 à 960 MHz.  Dans le système GSM 1800, la fréquence porteuse est dans la gamme des 1800 MHz. Elle s'étend de 1710 à 1875 MHz. 

A l'intérieur de ces gammes, les antennes relais attribuent à chaque utilisateur une bande plus étroite de 0,2 MHz pour chaque communication (découpage fréquentiel). Cette bande est aléatoire et peut notamment être amenée à changer lorsque l'utilisateur se déplace ; sa communication est alors relayée d'une cellule à une autre.  A l'intérieur de chaque bande utilisée de 0,2 MHz, il existe aussi un découpage temporel : l'information est émise par impulsions, à raison d'une impulsion de 576 µs toutes les 4,6 ms (fréquence de répétition des impulsions : 217 Hz ; rapport cyclique de 1/8).  Ceci permet que chaque bande étroite de fréquence soit utilisée à tour de rôle par 8 utilisateurs différents. La communication est ensuite "reconstituée", après décodage, le tout dans un temps suffisamment court pour qu'elle semble continue. 

.../...
Rappelons ce qu'est le protocole GSM introduit en 1992 : il s'agit d'un signal TDMA (time division multiple access). La fréquence de répétition est de 217 Hz. Le taux de remplissage est de 1/8 pour le téléphone mobile et varie de 1/8 à 8/8 pour la station de base (sauf pour le canal balise -BCCH- dont le taux de remplissage est toujours de 8/8). 

Des améliorations à ce protocole de deuxième génération sont le HSCSD (High Speed Circuit Switched Data) qui permet d'obtenir des débits de 38,4 kbps (email, fax, etc.) et le GPRS (General Packed Radio Service) qui permet d'atteindre  115 kbps.

.../...
Des essais d'initiation et de promotion tumorale ont été réalisés et sont décrits au travers de 9 études. Parmi celles-ci, l'étude de Repacholi et al (1997) a montré une augmentation  du nombre de lymphomes dans une lignée de souris génétiquement sensibles, après exposition pendant 18 mois à un CEM-RF de 900 MHz modulé à 217 Hz. Les résultats de ce travail sont discutés, pour relever les problèmes d'interprétation liés aux conditions hétérogènes d'exposition des souris ; des réplications sont en cours, avec un plan expérimental mieux contrôlé. Les autres études présentées sont négatives, y compris celles s'intéressant à l'effet conjoint des champs avec des cancérogènes initiateurs (diéthylnitrosamine) ou promoteurs (l'hydrocarbure aromatique polycyclique benzo-a-pyrène). 
 


 
 
 
Cellular Phone Antennas and Human Health
--------------------------------------------------------------------------------
Version: 2.0.6
Last-modified: 10-Oct-98

38.Quotes from the abstract of Repacholi et al [37] :
"...One hundred mice were sham-exposed and 101 were exposed for two 30-min periods per day for up to 18 months to plane wave fields of 900 MHz with a pulse repetition frequency of 217 Hz and a pulse width of 0.6 ms. Incident power densities were 0.26-1.3 mW/cm-sq and [average SAR was] 0.13-1.4 W/kg. Lymphoma risk was found to be significantly higher in the exposed mice than in the controls (OR=2.4, p=0.006, 95% CI=1.3-4.5)... Thus long-term intermittent exposure to RF fields can enhance the probability that mice carrying a lymphomagenic oncogene will develop lymphomas". 

37. MH Repacholi et al: Lymphomas in Eµ-Pim1 Transgenic Mice Exposed to Pulsed 900 MHz Electromagnetic Fields. Rad Res 147:631-640, 1997.


Journal télévisé, Pascal Poujadas, France 2 27/01/2005 :
Santé, les antennes relais des téléphones mobiles sont-elles dangereuses ?
Une association avait relevé que les cas de cancer étaient deux et demi surpérieur à la moyenne dans un quartier de Saint-Cyr-l'Ecole où une de ces antennes relais avait été installée. Eh bien les autorités sanitaires viennent de rendre leur conclusion, il n'y a aucun lien disent-elles.

Il l'attendait depuis deux ans, les habitants de Saint-Cyr-l'Ecole viennent d'avoir la conclusion de l'enquête sanitaire sur les 11 cas d'enfants en treize ans. En 2003, ils ont obtenu le démontage des antennes de téléphonie mobile placé que le topit de cette école. Aujourd'hui les résultats confirme leurs doutes, il y a ici deux fois plus de cancers chez l'enfant qu'ailleurs, et 4 fois plus de cancers du systèmes nerveux central. Mais ce nombre élevé reste un mystère.

Dr Dominique Dejour Salamanca, institut de veille sanitaire.
Nous concluons à l'absence de sources environnementales identifiable qui puisse expliquer la survenue de ces 11 cas.

Une enquête incomplète pour les parents d'élève, le lien entre maladie et antenne de téléphonie mobile ayant d'emblé été écarté.

Sophie Guerson, parent d'élève (FCPE)
ça me révolte. Je suis frustré. Trois ans pour aboutir à la "hasard", comment voulez-vous qu'on s'en sorte. Moi je vais expliquer aux familles que ces le hasard qui ont tué leurs enfants.

Anne Sacher, parent d'élève.
Aucune personne malade n'a été interrogée, donc bien il me semble que quand même s'était la moindre des choses d'aller voir un petit peu se qui se passe, au niveau de l'humain, parce que c'est de ça qu'il s'agit. C'est du concret.

Pas question d'en resté là, les association et les parents d'élève, réclament la poursuite des investigations.


Un pylone de 30 mètres de hauteur est situé à 80 m de la maion de retraite MAPAD à Albi. Elle compte 230 résidents dont certains sont médicalisés et appareillés. Depuis fin novembre, la clinique a été équipée avec des antennes DECT. Depuis le personnel est équipé avec des téléphones portables GSM ou DECT. Or dans la période du 06/12/2004 au 26 janviers 2005, 9 résidents sont décédés, et d'autres se plaignent de maux de tête.

En janvier 2005, une réunion houleuse a eu lieu avec des opérateurs dans le village de Bias à Villeneuve sur Lotte à Cahors. Ils est très intéressant de constater comment les opérateurs perdent tous leurs moyens, quand ils sont confrontés à des opposants, qui connaissent parfaitement bien le sujet des effets des micro-onde sur la santé, en raison pour certains de leur ancienne profession, petit détail que ces opérateurs ignoraient. Les opérateurs ont tellement l'habitude de prendre les gens qui viennent à ces réunion pour des imbéciles incultes, que ces superdiplômés sortent n'importe quelle connerie, qui va même à l'encontre des règles les plus élémentaires de la physique. Quand on entend des imbéciles de grandes écoles qui vont jusqu'à dire à la Cité des Sciences et de l'Industrie que des implants métalliques ne peuvent pas entrer en résonance, rien que cela, on constate tout simplement que les opérateurs ont réécrit les lois de la physique.




 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.