© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes


75°) Arrivée d'un nouveau téléphone portable GSM
pour les enfants, le FIREFLY,
qui rayonne encore plus que le Mymo et le Babymo.

Pendant que la presse télévisée continue de décerveler et décérébrer la population française par de la désinformation de masse, en la faisant rêver par la présentation des nouveaux jouets de la téléphonie mobile, sur lesquels nous pourrons regarder la télé et le foot, et France 2 probablement, qui est devenue spécialiste de la pub détournée dans ses nombreux JT, comme celui du 18/11/2005. Nous pourrons comptabiliser dans les années à venir grâce à David Poujadas au JT de France 2, l'explosion des pathologies qui vont planter la sécurité sociale, et participer à l'enterrement des nouvelles générations. La rédaction de France 2 est dépourvue de toutes règles éthiques, et il serait plus que temps que des parlementaires demandent une commission d'enquête pour vérifier l'indépendance de cette rédaction de France 2, et des autres par la même occasion. On se demande comment ces rédactions peuvent arguer de leur indépendance, quand l'ensemble des grands médias reçoit 1 milliard d'euros au bas mot de budget publicitaire, rien que du lobby des télécoms.

Alors que le nombre des tumeurs du cerveau augmentent, au même titre que les ruptures d'anévrisme appelées aussi  thromboses (caillot de sang), ou encore accident cardio-cérébraux, neurinome de l'acoustique, cataractes, glaucomes, le lobby des télécoms persiste à vouloir inciter les enfants à utiliser les portables. Pourtant la Cour Suprême des Etats-Unis vient d'autoriser au 1er Novembre 2005, les procès de masse des consommateurs contre les constructeurs et opérateurs de téléphonies mobiles. Finalement les émeutes de Paris sont tombés à pic, on pourrait même se demander si elles n'ont pas été organisées pour empêcher la presse de parler des procès dont vont faire l'objet les télécoms aux USA. Après tout, les grands des télécoms américains travaillent tous pour les services secrets et l'armée aux USA. Les associations des consommateurs étaient représentées par  l'avocat Harley Thomas Howell, du cabinet Howel & Gately. Si cette décision a fait beaucoup de bruit aux USA, silence radio et télé dans la presse européenne "indépendante" (sic). Des procès d'actions collectives auront lieu devant les Cours d'État ou  Fédérale, de la Géorgie, la Louisiane, le Maryland, La Pennsylvanie et New York, pour des violations répétées des lois sur la défense des consommateurs, dissimulation des risques, fraudes et autres. En clair, les experts et scientifiques défenseurs du lobby des télécoms, vont se retrouver dans la même position que ceux du lobby du tabac. J'avais déclaré sur une radio, il y a 3 ans, qu'après le jackpot du tabac, les avocats attendaient le jackpot du GSM, et que nos experts français étaient les futurs GARETTA du sang contaminé.

Andrew McBride, défenseur de Nokia soutenu par les autres membres du lobby et la chambre de commerce et de l'industrie, a vu ses arguments rejetés par la Cour Suprême, ce qui n'a pas empêché les actions de Nokia de monter en bourse au moment des faits. Comment expliquer cette anomalie. C'est simple, pour empêcher une action de baisser, les industriels d'un même lobby ont tout intérêt à se soutenir mutuellement, en s'achetant des actions les uns les autres, ou en se passant des "commandes fictives" entre eux, vous maintenez ainsi le cour de l'action. Ou encore on peut imaginer un autre stratagème, les petits porteurs vendent leurs actions en catastrophe, en se disant qu'il y à un risque à la baisse, et les gros les rachètent en masse, en sachant que lors de l'appel, l'action juridique de masse sera rejetée, et à partir de cette décision judiciaire, les actions du lobby refont un bond, et les gros se remplissent les poches. C'est ce qui s'appelle jouer au poker menteur.

Motorola Inc, Qualcomm Inc., Cingular, BellSouth Corp., SBC, tentent d'interjeter la décision de la Cour Suprême. Mme Arja Suominen, porte parole de Nokia, déclarait que la compagnie était déçue par cette décision, quant aux autres, n'en parlons pas. On commence à mieux comprendre pourquoi il y a quelques mois, des constructeurs européens, ont commencé à se débarrasser de leurs filiales mobile auprès de la Chine, alors que de nouvelles technologies naissaient, et étaient dit on prometteuses. Il y avait anguille sous roche.

Ce lobby téléphonique qui ne vous veut que du bien, à vous et vos enfants, jugez par vous même.
 
La revue Windows N°137 de novembre 2005 page 22, a attiré mon attention sur ce qui paraissait être un gadget inoffensif. En réalité Walt Mossberg's Wall Street Journal online, signalait l'arrivée de ce joujou  pour les enfants déjà vers avril 2005. Le lobby des télécoms vient en réalité de mettre pour commencer sur le marché canadien, depuis août 2005, un nouveau téléphone portable destiné aux enfants. Le plus dangereux, c'est qu'à première vue il ressemble à un gadget inoffensif, il pourrait même ressembler à une clé MP3, sauf qu'il n'en ait rien. Après un contrôle du document technique, on constate que le Firefly ne rayonne pas moins que le Mymo d'origine belge, qui s'appelle désormais Babymo. Le changement de nom était devenu nécessaire à la suite de sa commercialisation qui a déclenché une polémique en France et en Angleterre. Cela a abouti a une demande d'interdiction d'utilisation des GSM par les enfants. On comprend mieux pourquoi l'article 17 a été intégré pour saboter la proposition de loi du 13 juillet 2005, voir page : http://membres.lycos.fr/filterman/gsm-68-loi-juillet-2005.htm

Bien que les dangers des CEM sont connus depuis plus d'un demi-siècle, l'industrie des télécoms persiste à polluer notre environnement et notre santé avec la complicité de nos experts officiels. Le plus grave, c'est que des chercheurs ont mis en évidence un risque plus élevé pour le cerveau chez les utilisateurs de téléphone portable, et les autorités françaises et le lobby des télécoms n'en tiennent pas du tout compte. Quant au lobby, il continue à mettre volontairement en danger la vie des enfants. Voici pour commencer les caractéristique de ce nouveau téléphone mobile GSM / DCS.

Après examen du document technique de 68 pages de l'organisme de contrôle de la FCC (Commission Fédérale américaine) sur ce nouveau téléphone portable GSM et DCS, on constate que le taux de SAR, n'est pas moindre que le Mymo. Ces données techniques et mesures ont été faites par le "Met Laboratories", dans le but de fournir un document de certification permettant la commercialisation de cet appareil.
 
DESIGNATION RESULTATS
Fabricant  Firefly Mobile
EUT Firefly Spark F100 FCC ID: R7C-F100 
Date de réception  22 juin 2004
Alimentation  Par batterie
Antenne Antenne intégrée
Standards mesurés FCC OET 65 SUPPLEMENT C
Modulation GSM ( GMSK )
TX Range 824.2 – 848.8 MHz and 1850.2 – 1909.8 MHz
RX Range 869.2 – 893.8 MHz and 1930.2 – 1989.8 MHz
Canaux Tx Bas         : ch 824.2 / 1850.2MHz 
Centrales : ch 836.6 / 1880.2 MHz 
Haute      : ch 848.8 / 1909.8 MHz
Puissance Max de sortie 1.43 W
Mesure de DAS (SAR)
(Corps entier)
0.975W/kg (1900) 
0.945W/kg (0850)

Voir les taux de SAR des GSM et du %ymo sur la page ci-dessous :
gsm-52-das-motorola.htm

Les deux coques de cet appareil sont entièrement plastifiées et transparentes, et ne comporte pas le moindre blindage ou protection sur le devant ou l'arrière. Quant à l'antenne d'émission, elle se situe au niveau de l'écouteur fixée sur la coque côté main. Comme ce document technique est protégé par Copyright, je ne peux le diffuser sur ce site.

Henry Lai de l'Université de Washington a fait parti des premiers à mettre en évidence les risques des micro-ondes, et son étude sera sabotée, et il sera discrédité à l'époque par la firme MOTOROLA comme tout le monde le sait. Avant lui Gérard Philips avait lui aussi fait une étude dès 1991, à la suite d'une plainte contre Motorola, une personne ayant déposé une plainte à la suite du décès de sa femme par une tumeur du cerveau, qu'il imputait à une forte utilisation d'un combiné de téléphonie. Aujourd'hui en France, on ignore tout du nombre de morts par les tumeurs du cerveau, car les autorités sanitaires bloquent toute enquête épidémiologique sur ce sujet. Les fuites d'albumine sont plus élevées pour des valeurs SAR inférieurs à 1mW/kg = 2,5µW/cm² soit 3 V/m en champ électrique.

Le Dr W. DAB, SOUQUES et LOMBROZO déclaraient : "...Il existe néanmoins un certain nombre de perturbations des fonctions cellulaires qui sans être en relation directe avec les processus de cancérogenèse témoignent d'une interaction possible avec les mécanismes de la croissance cellulaire. Il s'agit notamment outre les perturbations du flux calcique transmembranaire déjà évoqué, de l'induction du système ornithine-décarboxylase (ODC) montrée sur les cellules lymphomateuses par BYUS, avec un effet fenêtre, et de plus une labilité, l'activité de l'ODC redevenant normale alors que l'exposition est maintenue".

Des membres de la Commission Fédérale de Communication (FCC) pourraient eux aussi se retrouver poursuivis en justice, car ils sont à l'origine des certifications des téléphones portables comme celui présenté ci-dessus, destinés aux enfants. En même temps que les portables, les antennes relais des opérateurs pourraient aussi être mis en cause, et les dommages et intérêts pourraient se chiffres à des milliards d'euros, pour cause de l'explosion des cancers. Le plus marrant dans cette histoire, c'est que le lobby de la téléphonie mobile est mis en cause officiellement dans la progression des problèmes de la thyroïde dans le rapport Thyro2000 qui n'est pas consultable par le public en dehors du résumé, et cela ne serait pas la faute de Tchernobyl, comme tout le monde le pense.

Ces propos sont complètement contradictoires, tout le monde sait que la stimulation de l'ODC est un des facteurs qui fait progresser les tumeurs cancéreuses, raison pour laquelle le lobby des télécoms bloque ou ne fait aucune étude sur la stimulation de l'ODC par les CEM.

La norme sur l'émission des champs électromagnétiques des téléphones mobiles GSM se réfère aux "taux d'absorption spécifique", appelé SAR ou DAS.
La FCC (USA) fixe le seuil à 1,6 W/kg, en Europe nous sommes à 2 W/kg.
Les recommandations de l'Union Européenne pour les valeurs de SAR limites se situent:
à 2,00 watts par kg ou
à 0,02 watt  par 10 grammes de poids corporel.

Les téléphones portables ayant une valeur SAR maximale inférieure à 0,6 W/kg ont droit au label écologique «Blauer Engel». Les tests SAR sont effectués dans la position d'utilisation standard du téléphone portable, sur toutes les bandes de fréquence utilisées et pour des puissances d'émission maximales. Ce qui veut dire que dans le cas d'une position non standard, ou dans de mauvaises conditions d'utilisation, cette puissance et le SAR peuvent être bien plus élevés à la puissance qu'avouent les constructeurs. Les constructeurs et opérateurs prétendent que les téléphones mobiles sont fabriqués de façon à émettre que la puissance minimale nécessaire à l'accès au réseau GSM, dans la réalité cela est TOTALEMENT FAUX. Ils passent en puissance maximum les trois premières secondes d'une communication soit à 20 à 30 V/m avec un champ magnétique dépassant les 15 et même 20 milligaus pour certains portables. Mais dans la réalité, ils peuvent même monter jusqu'à 200 voire même 500 V/m pendant quelques dizaines ou centaines de millisecondes, ce qui explique les plantages de certains calculateurs avioniques en présence de ces appareils, mais aussi la multiplication des accidents cardio-cérébraux. Si ces téléphones cellulaires GSM/DCS sont dangereux pour les systèmes de bords des avions, alors ils sont à plus forte raison dangereux pour les cerveaux humains.



 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.