© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes



86°) Téléphonie cellulaire GSM,
installations radar d'aéroport,
électrosmog et pollution électromagnétique,
symptômes du syndrome des micro-ondes.
Ce témoignage ne manque pas d'intérêt comme beaucoup d'autres, car il recoupe ce que nous avons vu par le passé sur  Saint-Cyr l'école sur le plan technique, mais aussi sur Albi qui est à côté d'un aéroport.
Sur le plan humain, on retrouve des problèmes similaires avec Albi, où une habitante signalait encore des malaises et décès. Il est à remarquer que les problèmes coïncident avec le début de la coupe du monde, puisque la téléphonie UMTS appelée aussi 3G permet désormais de regarder des images, extraits de match de foot sur son téléphone portable ou autre.

Ce témoignage diffusé avec l'autorisation de son auteur, vient de Genève, et était accompagné de trois photos.
Ci j'ai bien compris mon correspondant, toute cette installation se trouve juste au-dessus de son appartement. Il ne manquera pas de me rectifier si j'ai commis une erreur.
 
Je m'appelle Jan-Luc et je suis né en 1968.

Dans un immeuble depuis 1998, des antennes ont été installées en 1999 je crois par l'opérateur xxxxxxx

Mon anamnèse:

Suite à un accident de moto en 1999, le scaphoïde du poignet droit a été touché. Deux opérations, greffe de moelle et une vis, plâtre. Le rétablissement dure en général 6 mois. Dans mon cas, j'ai été à l'assurance de 1999 à 2004 suite à une nécrose de l'os incomprise des médecins.

En 2000, je suis devenu de plus en plus insomniaque, nerveux et angoissé. Les maux de tête ont commencé à survenir depuis que je passais mes journées entières à la maison.

A partir de 2002 - 2003, j'ai commencé à avoir des chutes de tension, vertiges et un état dépressif. En 2003, mon chien âgé de 3 ans a fait une attaque. Suite à cela, j'ai pris un 2ème chien qui est décédé à l'âge de 3 ans. C'était une chienne de race, avec pedigree, sans problème.

Depuis 2003 j'ai cumulé les symptômes, décrits à de multiples endroits sur Internet par les électro-sensibles et selon des études épidémiologiques, tels que :

Vertiges, nausées, vomissements, hausse de la température corporelle, tachycardie, état fiévreux avec réveil en forte sueur, mycoses aux pieds, maux de tête dans le haut de la nuque, troubles de la circulation, démangeaisons terribles, sinusite chronique, tremblements des mains, problème de mobilité, douleurs dans les membres et surtout les reins. Sifflements d'oreille, sang dans les selles qui a donné suite à une endoscopie, mais rien n'a été trouvé. Le médecin m'a dit qu'une cause possible était la prise de cocaïne, mais je n'y touche pas !

J'ajoute que j'avais des pertes d'appétit, j'ai perdu 8 kg en 8 ans à raison d'un kg par année. J'ai eu des troubles de la concentration et de la mémoire, parfois carrément des blancs, des trous de mémoire. Je devais aller dans un parc public pour étudier. Atteintes fréquentes de dyslexie. Une dernière chose me vient à l'esprit, tous mes plombages dentaires sont tombés entre 2000 et aujourd'hui.

Les chiens avaient un comportement anormal, ne voulaient pas monter les derniers étages, l'un était pris de tremblements, de crise de panique.

Tous ces maux ont persisté jusqu'en 2006, date à laquelle j'ai fait un infarctus, à 37 ans !

Mon médecin traitant, à qui je n'avais jamais parlé de mes antécédents de peur de passer pour un malade psychique, m'a annoncé qu'il ne m'aurait jamais cru que j'avais fait un infarctus, si je ne lui avais pas montré les documents de l'hôpital. Je lui ai expliqué que je mettais mon infarctus en relation avec les antennes posées juste en-dessus de mon lit. Il m'a simplement conseillé de déménager. Le vétérinaire m'a proposé la même chose.

Depuis le 4 juin 2006, je vis chez mon amie, désertant mon domicile que je ne visite que pour arroser les plantes et relever mon courrier.

Mon amie vivait dans mon appartement toutes les fins de semaine, du vendredi au dimanche. Elle a perdu notre enfant à 2 mois de grossesse en 2005 pour la deuxième fois. Le même événement était déjà survenu une année auparavant.
Je sais, par ailleurs, qu'une voisine a également perdu son enfant suite à une interruption de grossesse inexpliquée des médecins.

Toujours dans le même immeuble, plusieurs personnes ont des problèmes de santé identiques. Une fille de 25 ans (ex-candidate Suisse romande) s'arrachent des touffes de cheveux, laissant des endroits vides. Cela me rappelle que je perds abondamment mes cheveux, tout comme mes chiens leurs poils toute l'année.

A signaler également que les relations dans les familles ne sont pas au beau fixe mais que tout le monde a tendance à se prendre de bec. Les appareils électroniques subissent des dommages et dysfonctionnements dans tout l'immeuble, y compris l'ascenseur.

Pour terminer, j'aimerais dire que j'ai toujours cru que la téléphonie mobile était sans danger, à lire les journaux, regarder la TV, écouter la radio et lire les tonnes de publicité qui tombent régulièrement dans ma boîte aux lettres. Des femmes et des hommes qui rient jusqu'aux oreilles en face de leur téléphone portable, qui inspirent la confiance, le bonheur, le bien-être, la liberté...

Suite à mon infarctus et aux deux grossesses interrompues de mon amie, j'ai pris peur. J'ai questionné mes voisins. Peu à peu les langues se sont déliées. Une dame est morte dans l'immeuble et répétait inlassablement à son mari, de son vivant : « c'est cette antenne qui me détruit ».

Maintenant, je vis dans la peur d'être exposé aux ondes, de refaire un infarctus fatal. Mon amie et moi vivons dans la peur d'une nouvelle grossesse interrompue, d'un enfant mort-né ou malformé.

Suite à tous ces événements, j'ai consulté Internet et suis tombé sur bien des Associations qui dénoncent cet état de fait. Ils se battent bec et ongle. En face, les gros sous de l'Industrie qui achète tout le monde et des autorités incapables de réagir.

Ma question :
Outre les atteintes à la santé et au bien-être intolérables et avérées que cette technologie provoque, combien de morts faudra-t-il encore avant que des mesures soient prises ?
 
 

Comportement violent et dépressif.
Il faut savoir que des ondes modulées d'une certaines façon, avec des cycles ELF ou fréquences de récurrence de terme ELF, provoque des réactions dépressives, et suicides par interférence sur le spectre cérébral, car il y a obligatoirement une modification du comportement. On constate un taux de 5HIAA très bas chez les suicidés, ou hauteurs de crime de sang, sauf qu'il faut savoir que le 5HIAA a aussi une fréquence de résonance.

Des problèmes similaires s'étaient produits sur l'hôtel de ville de Ratingen en 1999. L'opérateur avait été contraint de redémonter les installations suite à l'intervention d'un physicien, car même le chien était lui aussi malade. On lui avait probablement appris à lui aussi ce qu'était une antenne relais, d'où la raison de son stress psychosomatique comme pour les humains.

Pour ceux qui commettrait l'imprudence de critiquer ce témoigne sur les risques d'infarctus et crises de tachycardie, je rappellerai que ces effets sont connus depuis plusieurs dizaines d'années, et que les références des études ont aussi été notifiés sur ce sujet dans des rapports du parlement européen dès 1999, comme celles de Frey sur la possibilité de stopper le coeur, méthode qui n'est pas sans intéresser certains services secrets. Il est connu déjà depuis un siècle qu'une exposition aux CEM modifient la pression artérielle. Il n'y a que les scientifiques et experts incultes qui peuvent se permettre d'ignorer ces faits.

Tous ces symptômes correspondent à ce que nous trouvons chez les victimes du syndrome des micro-ondes, dont les effets sont connus au moins officiellement depuis 1975, sans parler des autres études.

Ci-joint quelques photos.
Visbilement sur le mat ci-dessous à gauche, il y a un faisceau hertzien qui se compose d'une antenne rectangulaire.

 
Le petit faisceau rectangulaire
est surmonté d'au moins deux
(peut être 3) antennes GSM 
qui viennent apparemment du
constructeur Kathrein.
....................................................
Chaque mat est surmonté d'un pic 
qui est en réalité un paratonnerre
L'antenne ronde est 
un faisceau hertzien
en 22 ou 38 GHz

Antennes : Cette antenne de gauche ressemble à celle de la référence 742236 ou 742352 d'un gain de 18 dBi
en DCS 1800 et UMTS 2100 MHz, avec un faisceau horizontal de 45° d'ouverture.
Elle peut supporter 300 watts

RCU : semble être un boîtier de commande électrique du tilt destiné à commander le faisceau dans le sens vertical.

BC : est un boîtier de couplage bi-bandes.

??? : La fonction des deux palettes à droite est inconnue. Est-ce un dispositif anti-foudre de coupure des émetteurs, ou un système de mesure des champs électromagnétiques, je l'ignore.

La troisième photo est intéressante, car elle permet de constater la présence d'un avion en haut à gauche. Cette installation et ce lieux d'habitation se trouvent donc dans l'axe de décollage de l'aéroport de Genève probablement.

Systématiquement les problèmes sont plus fréquents quand il y a conjugaison entre installations de téléphonie mobile et installations d'aéroport. Il est probable que les signaux puissants d'installations aériennes comme les radars, obligent les antennes relais à augmenter leur puissance. Cela pourrait peut être expliqué la présence des deux palettes (???) qui semblent orientées perpendiculairement à la piste.

Il apparaît que les plaintes sont plus fréquentes et les effets plus nocifs, quand en plus des antennes GSM, on trouve des faisceaux hertziens. Je signale en passant, que sur la ville de Ruitz où était apparu les cancers et leucémie à côté de l'école, il y avait aussi des faisceaux hertziens sur le même pylône GSM en 22, 37 et 38 GHz, ce que personne n'a jamais mentionné. La zone de Fresnel d'un tel faisceau très focalisé peut atteindre de 10 à 20 mètres.

Voir également page de Next-Up
http://www.next-up.org/main.php?param=temoignages#1




 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.