© Protected by Copyright - Reproduction interdite.
Adresse du site
sites de secours
danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Nom du site   Prévention sur les risques professionnels sanitaires des micro-ondes
Auteur du site   Marc FILTERMAN
Adresse e-mail   marcfilterman@hotmail.com
  TRANSLATE - TRADUIRE
  Retour au Sommaire du site
  Retour au chapitre sur la pollution électromagnétique des micro-ondes



90°) Enquête de l'IGAS sur
l'impartialité des experts de l'AFSSE.
 
Suite à un incident lors d'un colloque au sénat en octobre 2005, l'IGAS a été containt de déclencher une enquête sur le fonctionnement de l'AFSSE, voir lien, gsm-71-senat-2005-enquete-expert-igas.htm
Un rapport a été rédigé et les association Agir pour l’Environnement et PRIARTéM ont saisi la CADA, Commission d’accès aux documents administratifs, par le biais de leur Avocat, pour obtenir la publication du rapport de l’Inspection générale de l’environnement et de l’Inspection générale des affaires sociales sur les dysfonctionnements de l'AFSSE, Agence française de sécurité sanitaire environnementale.

Le JT de France 2 habituellement plus prompte à faire la promotion de la téléphonie mobile comme je l'ai fait remarquer à plusieurs reprises, semble ces derniers temps renverser la vapeur, pour parler enfin des risques de la téléphonie mobile, et des ennuis de santé de ses victimes.

Mercredi 13/09/2006 - France 2.
Les révélations de l'IGAS, l'Inspection Générale des Affaires Sociales sur les études concernants le téléphone portable. Dans leur rapport publié aujourd'hui les enquêteurs s'interrogent sur l'impartialité des experts qui ont été chargés d'évaluer les risques sanitaires liés aux mobiles. Ils avaient conclu à l'absence d'effets identifiés, eh bien on apprend que plusieurs de ces experts étaient rémunérés par les industriels du secteur, cela fait désordre.

Les milliers d'antennes relais et les 50 millions de téléphones mobiles sont-ils dangereux pour notre santé ? Depuis des années les études officielles prouvent le contraire. Mais des associations ont toujours remis en cause l'objectivité des de certains experts qui les ont menées. Pour la première fois, un rapport lui aussi officiel, va dans leur sens.

Stephen Kerckhove, Agir pour l'environnement.
Ce rapport révèle la présence d'au moins un scientifique qui avait un lien direct, c'est à dire financier et rémunéré à ce titre là, par un opérateur et qui en même temps était le Président du groupe de travail sur la téléphonie mobile, et deux autres scientifiques qui avaient des liens indirects, c'est à dire que l'ensemble des opérateurs finançait leur labo.

Ce rapport a été rendu public sous la pression de deux associations. Il critique l'AFSSE, l'Agence Française de Sécurité Sanitaire de l'Environnement. Il affirme que ses méthodes d'expertise présentent des insuffisances. Au ministère de la santé, on affirme avoir déjà amélioré le fonctionnement de l'agence, mais on défend le système de choix des experts.

Didier Houssin, Directeur Général de la Santé.
"De n'avoir comme experts des personnes qui n'ont absolument aucun lien, on risque fort de n'avoir pas d'expert du tout, ou des experts qui en fait ont peu de compétences."

Les opérateurs n'ont pas souhaité répondre à nos questions. Ce rapport n'affirme pourtant pas que le téléphone mobile est nocif pour la santé, mais il vient renforcer, ceux qui se battent pour plus de transparence.
 
 
 
Rapport sur l’évaluation des méthodes de travail scientifique de l’AFSSE 
Créé le 30 janvier 2006 
Actualisé le 11 septembre 2006 

Résumé 

Par lettre de mission en date du 14 octobre 2005, les ministres de l’Écologie et du Développement Durable et de la Santé et des Solidarités ont demandé à leurs Inspections générales de conduire une mission conjointe sur les conditions dans lesquelles étaient conduites les expertises de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire Environnementale (AFSSE). 

L’AFSSE devenue AFSSET a un champ de compétences qui s’étend désormais à la santé dans l’environnement du travail. En l’espace de trois ans l’Agence a dû choisir ses orientations stratégiques, construire son dispositif d’expertise et, en même temps, commencer à produire des avis, le tout dans un contexte où les sollicitations qui lui étaient adressées étaient particulièrement nombreuses. 

Le rapport examine les dispositions que l’Agence a adopté en matière d’expertise. Il s’attache ensuite à éclairer le cas particulier de la téléphonie mobile. Enfin, il propose une série de recommandations qui ont pour objet de tracer le cadre renouvelé dans lequel l’AFSSET pourrait inscrire sa mission d’expertise. 
 

Voici quelques extraits choisis de ce rapport de 100 pages. Il nous éclaire sur le fonctionnement de cette agence, qui a toujours été incapable de trouver le moindre effet nocifs sur les habitants, alors que tous ceux qui habitent sous ces antennes ont le plus souvent de sérieux ennuis de santé. Cependant les experts de l'AFSSE et les DDASS restent étrangement sourds et aveugles malgré les plaintes de divers habitants dans plusieurs villes. Il y a de quoi se poser des questions sur les compétences et la qualité de ces experts.

Sans commentaire.

Accès au rapport complet de l'IGAS :
gsm-90-rapport-igas-afsse-2005-telephonie-mobile.pdf




 
  Retour au chapitre sur les antennes relais de la téléphonie mobile
  Retour au SOMMAIRE du SITE.
  TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site   Risques sanitaires des champs électromagnétiques, santé, cancer, leucémie, tumeur
Adresse du site danger risque sanitaire de la pollution électromagnétique santé cancer leucémie tumeur du cerveau
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
© Protected by Copyright - Reproduction interdite.